Note : Oh la la... je n'arrive pas y croire ! J'ai fini cette histoire ! Je n'ai pas réussi à tenir les délais que je m'étais fixée, mais disons qu'on est le 31 décembre + 6 jours, donc ça passe ? Bonne année quand même à tous ! Ces trois derniers chapitres ont été très difficiles à écrire, j'avais envie de passer à autre chose autant que de terminer cette histoire. Difficile de se replonger 10 ans en arrière. Mais je suis tellement contente et j'espère de tout coeur que la fin vous plaira ! Il y aura également un épilogue dans les jours qui viennent mais c'est en option ! Waaah, j'ai fini ! J'en reviens pas, ça me fait tellement bizarre :')

Bonne lecture !


Chronologie : L'histoire se passe au temps des maraudeurs, elle commence à la fin de leur sixième année (en mai). Actuellement notre héroïne et ses amis sont en septième année, et ce chapitre se déroule fin décembre. A Poudlard, l'ambiance est joyeuse et légère, mais en dehors c'est la guerre qui gronde et il devient difficile pour les élèves de l'ignorer.

Rappel des personnages intervenant dans ce chapitre :

Marguerite Purpland: Surnommée Margot ou Maggy. Notre grande timide légendaire est toujours à Poufsouffle en septième et dernière année. Après une grande dépression, sa petite vie banale et ordinaire a été chamboulée... Marguerite vit maintenant les tourments d'une adolescente comme les autres. Elle est sortie avec Sirius mais à cause du mauvais caractère de ce dernier tout cela a tourné au drame ! Elle a eu une aventure d'un soir avec Orson, qui a malheureusement aussi tourné au drame ! Bref, sa septième année est plutôt agitée !

Pyrite Smith : Poufsouffle de septième année. Pyrite est une des meilleures amies de Margot. Complètement extravertie et extravagante, elle a du mal a avoir des relations amoureuses sérieuses. En fait, sa seule vraie relation a été celle qu'elle a entretenue avec James Potter jusqu'à ce qu'il la quitte pour Lily. Après une discussion la relation avec cette dernière s'est légèrement améliorée.

Estelle Orwell : Poufsouffle de septième année et deuxième meilleure amie de Margot. Elle est très psychologue et attentive à ce qui l'entoure. Elle est posée et réfléchie la plupart du temps, mais aime beaucoup faire la fête ! Elle est en couple avec Galilée depuis peu.

Cerise Purpland : Soeur cadette de Marguerite, en cinquième année à Gryffondor.

Enguerran, Galilée et Léopoldin : Les garçons en septième année à Poufsouffle (et il y a également Enguerran mais il n'apparaît pas dans le chapitre).

Jack Johnson : Serdaigle de septième année. Il était dans le groupe de Pyrite et Estelle en potions. Il est connu pour avoir un comportement un peu ridicule avec les filles.

Rose Ring : Gryffondor de 7ème année, amies de Lily et par extension de Marguerite. En groupe de potions avec Margot & Co.


Un Marguerite Purpland, ou quand être banal c'est déjà exceptionnel

Chapitre XXX : Le début

Poudlard s'est transformé pour Noël en un véritable château féerique. Cette année, la très grande majorité des élèves va rester à l'école pour les fêtes de fin d'année. Entre les mangemorts et la communauté des sorciers, la guerre est officiellement déclarée et Poudlard est probablement le lieu le plus sûr pour les élèves. Seuls quelques enfants de moldus ou certains Serpentard sont rentrés voir leur famille. Les professeurs ont donc redoublé d'efforts pour compenser la déception des élèves qui ne pourront pas retourner chez eux et je n'ai jamais vu de si belles décorations de Noël de toute ma scolarité.

C'est la première fois que Cerise et moi allons être séparées de notre famille mais nos parents ne veulent prendre aucun risque, d'autant plus que ma tante (qui est une personnalité importante de la communauté des sorciers) a récemment été approchée par des mangemorts. Nos parents ont décidé de partir aux États-Unis pour rencontrer la famille du futur mari de Liliane et prendre leur distance avec l'Angleterre. Ma sœur et moi avons été rassurées par l'idée, comme ça tout le monde devrait être en sécurité au moins pour quelque temps. A Poudlard nous vivons comme dans un cocon, mais les derniers échanges avec nos familles sont inquiétants, j'ai peur de quitter l'école et mes amis et de ne plus être en sécurité. Beaucoup d'élèves ont déjà perdu des proches. Les mangemorts s'en prennent à tous ceux qui osent leur tenir tête ou qui traînent trop près des moldus à leur goût.

Bref, je vais arrêter de parler de ces histoires dramatiques, je n'ai pas envie de me gâcher ce réveillon. Heureusement nous avons prévu beaucoup de festivités étant donné que de très nombreux élèves seront présents. Parmi les Gryffondor tous les maraudeurs seront là, Lily aussi, même si ses parents sont moldus elle a préféré rester avec nous. Les septièmes années de Poufsouffle seront également tous de la partie, y compris Estelle et Pyrite.

Parlons-en de Pyrite ! La révélation de sa grossesse a déjà fait le tour de l'école. Je pense que la fuite ne vient pas de notre côté mais plutôt de celui de Jack Johnson. Il a en effet été convoqué au bureau de Dumledore, avec ses parents et ceux de Pyrite. Très vite, tout Poudlard était au courant de la situation... Une pétition a même circulé pour demander le renvoi de mon amie et de Johnson mais Dumbledore a refusé net. Merci Barbe-en-Folie de rester droit dans tes bottes ! Pyrite est libre de finir sa scolarité si elle le souhaite. Cela dit, elle n'a toujours pas décidé si elle allait garder le bébé ou non. Par contre Johnson est absolument ravi de la situation, ses parents aussi. Je comprends mieux d'où vient son attitude vieux-jeu. Quand Pyrite lui a annoncé qu'elle était enceinte, il l'a quasiment demandée en mariage. Je vous laisse imaginer la crise d'angoisse que Pyrite a fait à cette idée. Ses parents à elle ont été moins cléments et elle était plutôt soulagée de ne pas avoir à rentrer pour les fêtes.

La dernière semaine avant les vacances s'est donc déroulée dans une ambiance un peu bizarre, entre les messes basses contre Pyrite, la guerre que plus personne ne peut ignorer dehors et les professeurs qui ont tout fait pour créer une ambiance joyeuse malgré cela.

Ce soir c'est le réveillon, un grand dîner va être donné à la Grande Salle... mais évidemment pour nous ça ne va pas s'arrêter là ! Les maraudeurs nous ont invitées à les retrouver dans la salle commune des Gryffondors pour fêter le réveillon entre nous. C'est parfait car ma sœur est à Gryffondor donc elle pourra participer aussi et ça sera un peu comme à la maison !

« Je ne sais pas si je vais venir à cette soirée, soupire Pyrite.

- Quoi ? je m'exclame indignée. Mais pourquoi ?!

- Déjà parce que mes nausées ne passent pas ! Ensuite l'idée de voir la tête de Jack Johnson me donne encore plus envie de vomir... et puis je ne pourrai même pas boire pour oublier toute cette histoire !

- Tu vas découvrir le monde merveilleux des personnes sobres pendant une soirée ou tout le monde a bu. Tu verras c'est génial.

- Mmmph, ça ne me donne pas plus envie de venir, grogne la concernée.

- Tu risquerais de manquer les nouveaux épisodes de la saga Margot/Sirius », intervient Estelle.

Vu la tête de Pyrite je sens que l'argument fait mouche. Avec tout ce qu'il s'est passé la semaine dernière, Sirius et moi n'avons pas plus eu le temps de discuter de ses souvenirs dans la Pensine, hormis son câlin un peu incongru. Je me suis plutôt focalisée sur le soutien de mon amie. Mais j'ai prévu d'aller lui parler très prochainement. Je sais qu'il attend un geste de ma part maintenant. Je lui ai même préparé un cadeau de Noël ! Donc la soirée est sûrement l'occasion idéale et Estelle l'a bien compris.

« Ok je viens alors ! Mais Margot je compte sur toi, tu seras sûrement mon seul divertissement de la soirée !

- Hum ouais... je ferais de mon mieux, merci pour la pression ! dis-je en fustigeant Estelle du regard.

- Avec plaisir », répond celle-ci en se moquant de moi.

Maintenant que la crise de Pyrite est passée nous nous attelons à nous préparer. Dumbledore a organisé un concours de pull moche de Noël. Chaque élève a reçu un pull et nous pouvions le customiser à notre goût (ou mauvais goût plutôt). Pour ma part j'ai orné mon beau pull rouge de paillettes et d'une grosse tête de renne dont j'ai remplacé le nez par un pompon. J'ai également enchanté le pull pour que la neige dessus soit animée et tombe continuellement. Estelle a carrément installé des guirlandes lumineuses sur son pull bleu à motifs jacquard et Pyrite a customisé un pull rouge et vert avec des ornements dorées et un Père Noël qui se met à chanter dès qu'on lui tire la barde. C'est incroyable comme cette fille est mauvaise en cours de sortilèges mais douée dès qu'il s'agit de s'amuser ! Pour couronner nos tenues, nous remplaçons nos traditionnels chapeaux de sorcière par des bonnets de Père Noël. Une fois les préparations terminées, nous quittons notre dortoir pour nous diriger vers la Grande Salle. Dès que nous sortons c'est un festival du kitsch ! Les élèves se sont vraiment donnés à fond pour ce concours et nous nous arrêtons tous les deux mètres pour comparer nos pulls.

Dans la Grande Salle, plus somptueuse que jamais, les tables ne sont pas séparées par maisons, comme à leur habitude, mais rassemblées en un grand rectangle pour que chacun puisse voir l'ensemble des autres élèves et professeurs. Je suppose que c'est aussi une façon de nous montrer que maintenant nous sommes tous unis face aux mangemorts. Au fond Barbe-en-Folie est un grand sentimental ! Heureusement que la plupart des Serpentard sont rentrés chez eux, en général quand ils ne sont pas là l'ambiance est plus apaisée ! Nous repérons Enguerran, Galilée et Léopoldin, nos camarades de Poufsouffle qui nous ont gardé des places. Les maraudeurs ne sont pas assis très loin et nous font de grands signes quand ils nous aperçoivent. J'explose de rire en voyant leur pull.

Ils portent chacun un tricot vert sur lesquels sont dessinées des caricatures d'un Rogue très reconnaissable affublé de chapeau de Noël. Même si leur acharnement envers le Serpentard est un peu limite, leur créativité pour se moquer de lui me surprend chaque fois et il faut avouer que les pulls sont particulièrement réussis. Beaucoup d'élèves viennent les voir pour les admirer de plus près et même Dumbledore quand il arrive à son tour esquisse un sourire un peu trop perceptible en passant près d'eux. Heureusement que la victime de la plaisanterie n'est pas là pour voir ça !

Le flot des élèves s'installant autour de la grande table finit par s'arrêter et le repas peut enfin commencer. Mais avant cela Dumbledore se lève pour faire un discours. Il porte lui-même un horrible pull flamboyant agrémenté de pompons dorés et argentés.

« Chers amis ! Je suis absolument ravi de vous voir si nombreux à avoir participé à ce concours original. Vous êtes tous magnifiques ».

Magnifiques ? J'aurais plutôt dit ridicules mais soit, chacun ses goûts !

« Je sais que beaucoup d'entre vous aurait voulu passer les fêtes auprès de leur famille et qu'il est un peu étrange de vous retrouver ici à Noël dans de telles circonstances. Malgré tout, je vous invite à être toujours plus bienveillants les uns envers les autres car nous avons plus que jamais besoin de compter sur nos amis. Mettez vos différents et vos querelles de côté. C'est ensemble que nous pourrons vaincre les forces du mal ! Mais oublions pour ce soir ce sujet fâcheux, un grand festin vous attend ! Vous pouvez allez voter pour votre pull favoris dans cette urne, ajoute-t-il en pointant du doigt une petite boîte. Le vainqueur sera désigné pendant le dessert ! Alors mangeons, bon appétit ! ».

Aussitôt des rôtis, des légumes de toutes les couleurs, des sauces aux odeurs appétissantes apparaissent sur les tables nous mettant l'eau à la bouche et nous nous jetons tous dessus. Deux mets plus tard, nos ventres sont gonflés et certains élèves commencent déjà à somnoler si bien que je me demande si la soirée de Noël va avoir lieu. Dumbledore annonce les gagnants du concours, ce sont deux élèves de quatrième année à Poufsouffle qui portent un seul pull avec un horrible Père Noël affublé de lunettes de soleil sa baladant dans les différentes cheminées tricotées sur le pull. Nous applaudissons les gagnants et petits à petits les élèves quittent la Grande Salle. Les maraudeurs nous font signe de les rejoindre et nous nous retrouvons tous dans le couloir, à l'abri du regard des professeurs... qui sont de toute façon suffisamment éméchés pour ne plus faire très attention aux élèves !

« Vous venez directement dans notre salle commune ? » demande Sirius, quand nous arrivons à leur hauteur.

Je jette un œil à mes amis (les garçons de Poufsouffle sont avec nous), tout le monde a l'air fatigué et surtout prêt pour une petite sieste plutôt qu'une grosse soirée ! Pyrite arrache même un énorme bâillement à faire trembler les murs du château ! Un portrait lui lance un regard outré.

« Il va falloir nous motiver, dis-je. Je crois que le repas a eu raison de nous ! Je soupçonnerai presque Dumby de nous avons caché des somnifères dans nos assiettes !

- Quoi ?! Mais non vous ne pouvez pas annuler le réveillon ! On a décoré la salle commune et je suis sûr qu'on va trouver un moyen de vous tenir éveillés.

- Et on a du champagnavapeur ! ajoute Remus avec un clin d'œil. Je sais que vous aimez ça les filles. »

J'avoue... je ne peux pas résister au champagnaveur ! Pyrite grogne et croise les bras... Elle aussi adore ça habituellement.

« Bon ok ! s'exclame Estelle, qui est aussi vendue que moi. On y va les gars ? » ajoute-t-elle aux Poufsouffle qui nous accompagnent.

Ces derniers acquiescent et James lève le bras en signe de victoire. Nous nous mettons aussitôt en route. L'ambiance chez les Gryffondor nous réveille en effet très rapidement. La salle est décorée du sol au plafond, impossible d'ignorer que c'est Noël. Il y a même un immense sapin parsemé de boules rouges et or près de la cheminée. Quelques élèves sont déjà présents dans la salle commune et s'échangent des cadeaux. Les préfets obligent les plus jeunes à aller se coucher malgré leur cri de protestation, nous ne serons pas les seuls à faire une deuxième soirée ! A peine arrivée, Estelle se jette sur le champagnavapeur.

« Elle a bien changé notre petite Estelle, remarque Pyrite, toujours mécontente de ne pas pouvoir profiter la soirée comme elle l'entend. Enfin, toi aussi tu as changé Marguerite... Et moi aussi sûrement. Qui aurait cru qu'un jour j'allais me mettre à materner ? » ajoute-t-elle avec un sourire mystérieux.

Je n'ai pas le temps de répondre que Jack Johnson déboule à son tour à la soirée et saute presque à la gorge de Pyrite.

« Ma princesse ! s'écrit-il. Ça va ? Il est tard tu n'es pas trop fatiguée ? Tu ne devrais pas rester debout viens te réchauffer devant la cheminée ma dulcinée.

- Ne m'appelle plus jamais comme ça Johnson, répond-elle en faisant mine de vomir. Ou la prochaine fois je m'assure de t'empêcher de pouvoir te reproduire à nouveau ».

Malgré tout elle le suit vers le canapé le plus confortable où Johnson n'hésite pas à faire fuir deux troisièmes années bien installés.

« Tu crois qu'elle va le garder ? Le bébé ? ».

Je me retourne à la voix de Sirius, qui se tient près de moi en me tendant une coupe de champagnavapeur, que j'accepte évidemment !

« Tu sais quoi ? Je commence à me dire que oui, peut-être, j'ai l'impression que toute cette situation ne lui déplaît pas tant que ça.

- C'est fou...

- C'est vrai qu'on a tous beaucoup changés, dis-je en écho aux paroles de mon amie.

- Oui mais en mieux, répond Sirius avec clin d'œil. Au changement ! »

Nous trinquons. J'ai l'impression d'être une adulte.

OoOoOoO

Quatre coupes plus tard, Estelle et moi rions comme des idiotes en regardant Galilée lancer en l'air des morceaux de clémentines qu'il essaie de rattraper avec sa bouche et je confirme que mon âge mental est d'environ sept ans.

Beaucoup d'élèves ont déserté la salle, il ne reste déjà plus grand monde. Ma sœur Cerise est partie dormir il y a un moment. Pyrite s'est assoupie dans les bras de Johnson qui n'ose plus faire un mouvement de peur de la déranger. James et Sirius sont en pleine discussion à côté de moi et semblent chercher un moyen de s'engager dans une résistance contre Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom... quelle idée !

Remus et Peter sont un peu plus loin à demi-somnolant et Enguerran et Léopoldin ont entamé une partie de carte avec les derniers Gryffondor encore présents.

« Hey et si on ouvrait nos cadeaux ? propose Lily en venant s'installer près de James.

- Oh bonne idée ! » s'écrie Pyrite en se réveillant instantanément.

Elle se lève et va chercher deux petits paquets sous le sapin.

« C'est pour vous les filles ! » dit-elle en nous les tendant.

Elle distribue ensuite d'autres cadeaux et chacun se lève pour aller chercher ses présents sous le sapin et les distribuer. J'ouvre le petit paquet de Pyrite où se trouve un joli bracelet d'amitié. Estelle a reçu le même. J'offre à Estelle un beau jeu d'échecs sorciers car je sais qu'elle adore tout ce qui est stratégique et à Pyrite des bierraubeurres sans alcool, ce qui l'a fait presque pleurer de joie (les hormones sûrement...). Lily nous a offert à chacun des boîtes de délicieux chocolats et en plus pour James une écharpe et un bonnet qu'elle a tricoté elle-même (ça se voit). Bon... je ne vais pas faire tous les cadeaux car nous sommes quand même assez nombreux ! Parlons plutôt de mon cadeau pour Sirius, j'essaie de lui donner discrètement mais évidemment tout le monde arrête de déballer ses propres cadeaux pour pouvoir assister au spectacle... Notre histoire sera bientôt dans les tabloïds, quoique c'est un peu déjà le cas grâce à Urquhart !

« Il m'a fait penser à toi, dis-je en lui tendant son paquet. Ça pourrait être utile pour vos activités de maraudeurs ».

Sirius enlève vivement le papier cadeau. A l'intérieur se trouve un petit couteau.

« Il peut ouvrir n'importe quelle serrure, j'explique en voyant le regard surpris de Sirius.

- Oh génial ! s'écrit James en lui arrachant des mains pour l'examiner.

- Eh ! C'est mon cadeau ! » proteste Sirius.

Mais le maraudeur a déjà la main en l'air pour l'empêcher de le récupérer. Sirius hausse les épaules et se retourne vers moi, un paquet à la main. Il me dépose un bisou sur la joue sous les applaudissements de Pyrite alors que je deviens toute rouge. C'est bien au moins elle aura été divertie comme elle le voulait.

« Merci Margot ! me dit Sirius. Voilà le mien ».

A mon tour de déballer le paquet. A l'intérieur se trouve un petit journal aux pages vierges. Et sur la couverture est encapsulée une marguerite parfaitement conservée.

« Oooooh, c'est tellement romantique ! » souffle Lily.

Je suis toujours aussi rouge, Sirius ne semble pas très à l'aise non plus. Il regarde en l'air en se grattant la tête.

« Merci beaucoup, c'est une très belle idée », dis-je en lui pressant la main.

Après quelques railleries, l'attention se détourne enfin de nous. Petit à petit nos amis quittent la salle commune et partent se coucher. Pyrite avec Johnson, Estelle avec Galilée et James avec Lily. Remus et Peter se lèvent à leur tour pour aller dans leur dortoir.

Sirius et moi sommes bientôt les derniers dans la salle des Gryffondor, assis chacun d'un côté du canapé. Je contemple pendant quelques minutes les flammes ronronnant dans la cheminée, profitant des effets agréables du champagnavapeur. Quand je tourne la tête je remarque que Sirius me fixe. Il serait peut-être tant de parler ?

« Alors... comme ça tu es un animagus ?

- Eh oui, répond-il.

- Je peux voir ? » je lui demande, curieuse.

Sirius esquisse un sourire et se lève. En quelques secondes ses traits disparaissent pour laisser place à un énorme chien noir. Ce dernier remue joyeusement la queue et saute sur le canapé à côté de moi. Je lui caresse la tête.

« Je comprends mieux pour Pataud t'appréciais autant ! Il a senti le chien en toi. ».

J'ai un aboiement pour réponse.

« Comment vous avez fait pour réussir à faire une métamorphose pareil, quand même ?! je m'écris en croisant les bras. C'est tellement dangereux ! ».

Sirius reprend forme humaine et hausse les épaules.

« On a travaillé dur ! Il nous a fallu trois ans pour réussir à accomplir le sortilège !

- Je ne te connaissais pas tant de patience ! je ricane.

- Quand il s'agit de pouvoir explorer Poudlard dans tous les recoins ma patience est sans limite !

- Et les autres Maraudeurs alors ? Ils se transforment en quoi ?

- Peter se change en rat et James en cerf.

- Et Remus ?

- Euh... ».

Sirius semble subitement assez gêné.

« Ça... ça n'est pas à moi de t'en parler ! Il te le dira quand il sera près ?

- Mince c'est si terrible que ça ? Il se transforme en un en ver de terre et a trop honte c'est ça ? »

Sirius explose de son rire caractéristique ressemblant à un aboiement... maintenant je sais d'où il le tient ! J'essaie de lui tirer les vers (de terre !) du nez mais il ne cède pas. La discussion finit par dévier sur le sujet que nous n'avons toujours pas abordé... la Pensine ! Enfin plutôt ses pensées.

- J'ai été... vraiment surprise que tu partages ça avec moi.

- C'était plus ou moins l'idée de Remus... Il a dit que ça serait « une façon de mettre mon égo de côté plus facilement », dit-il en imitant assez bien la voix posée de son ami.

- Il te connaît si bien ! Mais sérieusement... tu crois que tu vas t'en tirer comme ça ? J'ai besoin d'en savoir plus.

- Oui je me doutais... je ne suis pas très doué pour les grands discours, tu sais ?

- Un petit discours ça m'ira alors ! » je réplique avec un sourire en coin.

A ces mots, Sirius m'attrape par le bras et me tire vers lui. Nos visages se retrouvent tellement proches que nos fronts sont près de se toucher mais il garde une distance de sécurité.

« Je sais que je l'ai déjà dit, souffle-t-il, mais je suis vraiment désolé pour tout le mal que je t'ai fait. J'ai eu peur des sentiments que je ressentais et je m'en suis pris à toi... et ensuite à Orson. J'ai été stupide.

- Oui un peu... beaucoup même ! Hum... mais sinon tu parles quel sentiment ?

- Je pense que je t'aime Margot. Et pendant un moment ça m'a fait vraiment fichu la frousse... Mais plus maintenant. »

Il replace une mèche de mes cheveux derrière mon oreille, sans me lâcher du regard. Mince, je ne m'attendais pas à ce qu'ils sortent ces mots aussi facilement, je suis tellement surprise que j'en lâche un hoquet. Très romantique. Je fais quoi ? Je lui dis quoi ? Mon cœur bat à toute vitesse, son visage est si proche du mien, ça fait si longtemps que je ne l'ai pas embrassé.

« Moi aussi je pense que je t'aime. »

Et à ces mots je pose mes lèvres sur les siennes.

OoOoOoO

Les rayons de soleil filtrant à travers les rideaux rouges me réveillent brusquement. J'ai la bouche pâteuse et un début de mal de tête. Conséquence du manque de sommeil (et du champagnavapeur aussi sûrement). Mais... je vous vois venir bande de petits cochonnets, il ne s'est rien passé hier soir ! Sirius et moi avons discuté quasiment toute la nuit... Ok, on s'est pas mal embrassés aussi, c'était tellement bien de se retrouver ! Mais on a vraiment beaucoup, beaucoup parlé ! Je ne sais pas si je l'avais même déjà vu aussi bavard, c'était impressionnant. Il m'a raconté un peu plus en détails ses origines, la relation catastrophique avec sa mère qu'il déteste et le soutien qu'il a obtenu de son oncle. Il m'a parlé de ses envies pour le futur, son dégoût profond pour la magie noire, qu'il a malgré lui côtoyée de près. Il a abordé des sujets plus joyeux, l'amitié inconditionnelle qu'il ressent pour Remus et Peter, mais surtout pour James, qu'il considère comme son frère et la chance qu'il a eu de le rencontrer. Il m'a avoué des secrets sur les maraudeurs, je ne peux pas tout raconter bien sûr, je lui ai promis de n'en parler à personne... mais maintenant je sais ce que c'était cette drôle de carte qu'ils n'arrêtaient pas de mentionner et que Rusard a confisquée !

Et puis... on a parlé de nous aussi, de nos envies et de notre couple ! Car c'est officiel, Sirius et moi sommes en couple (encore) ! Et cette fois plus de cachotteries ou de coups bas, s'il y a un problème on en parlera. On est tellement matures, n'est-ce pas ?! Peut-être parce qu'on s'est rendus compte de ce qu'il se passe dans le « monde réel ». La vie est précieuse, il faut en profiter.

Je m'étire et réveille Sirius :

« Je vais rentrer dans mon dortoir pour me changer, lui dis-je. On se voit au petit-déj ?

- Ok », répond-il dans un bâillement

Je l'embrasse rapidement et je quitte la salle commune des Gryffondor, avant que les autres élèves ne se lèvent. Ok, on a dit plus de cachotterie, mais c'est pas une raison pour que tout le monde sache que j'ai découché !

Quand j'arrive dans ma chambre, je m'attends aux remarques d'Estelle et Pyrite mais celles-ci ne sont pas rentrées non plus, les lits sont vides et faits. A priori, je ne suis pas la seule à avoir dormi ailleurs... Poudlard est vraiment une école de dévergondés !

Je vais prendre une petite douche et en sortant de la salle de bain, Estelle est de retour. Je lui raconte alors les événements de la soirée sous ses petits cris de joie.

« Pourquoi vous êtes si contentes ? demande Pyrite, qui vient d'arriver.

- Margot et Sirius, c'est reparti pour un tour !

- Ooooh, c'est vrai ?! Et on a loupé ça !

- Honnêtement, si vous étiez restés, on aurait pas vraiment pu parler comme on l'a fait ».

Pour la deuxième fois, j'explique à Pyrite les grandes lignes de nos retrouvailles (je ne vais pas tout lui rapporter dans les détails quand même !). Nous nous rendons ensuite dans la Grande Salle où les tables ont repris leur emplacement habituel. Les maraudeurs sont déjà là. Dès qu'il m'aperçoit James mime quelques gestes obscènes avant d'être réprimandés par Lily. Bon, Sirius a dû leur dire qu'on était ensemble !

Alors que je suis tranquillement en train de beurrer mes tartines, je sens une présence s'asseoir à mes côté. C'est Sirius et j'ai à peine le temps de me retourner qu'il m'embrasse délicatement sous les exclamations enjouée de Pyrite... et le regard ébahit des autres élèves.

« On va faire un tour dehors quand vous avez fini ? Il a enfin arrêté de neiger et il fait super beau !

- Oui ! s'écrit joyeusement Pyrite, toujours aussi fan de la neige. On vous retrouve !

- A toute ! ».

Et Sirius se lève aussitôt, me laissant gérer seule les questions indiscrètes de mes camarades.

« Vous êtes ensemble alors, c'est officiel ? demande Galilée.

- Oui oui... »

L'interrogatoire commence mais je ne réponds que par des baragouinements. N'oublions pas que je ne suis pas très à l'aise sous le feu des projecteurs ! Heureusement nous terminons rapidement notre repas, Pyrite étant très pressée d'aller jouer dans la neige, et nous filons retrouver les maraudeurs... et tous les élèves de l'école qui ont eu la même idée que nous. A notre décharge c'est vrai que c'est la première fois qu'on voit le soleil depuis au moins dix jours !

Nous passons la matinée dehors, entre bataille de boules ou compétition du meilleur bonhomme de neige (enchanté bien sûr !). Nous finissons installés au bord du lac gelé ou certains s'amusent à glisser.

« Qui a envie d'un chocolat chaud ? propose Lily qui commence à claquer des dents.

- Ouuuuh ! Moi ! répond Pyrite, enthousiaste. On peut aller aux cuisines, on pourra se réchauffer et manger ! ».

Les cuisines sont devenus notre QG, non ? On y passe beaucoup de temps, heureusement que les autres élèves ne connaissent pas cet endroit secret, les elfes risqueraient de se plaindre à force ! C'est réservé aux Maraudeurs... et Maraudeuses ! Quoi ? J'ai recommencé. Bon ok, je ne le dirai plus, c'était vraiment la dernière fois. Promis.

« J'avoue qu'un chocolat chaud ne serait pas de refus, dit Remus en se frottant les mains.

- Allez on y va ! Vous venez les amoureux ? » lance James en se levant.

Ça c'était pour Sirius et moi, oui on était en train de se faire des petits câlins dans la neige et alors ? On est content de se retrouver c'est tout ! Sirius proteste mollement contre son ami, mais on s'exécute quand même. Pyrite mène le groupe, accompagnée de Jack Johnson qui ne la lâche décidément plus, derrière Estelle, Galilée, Remus, James, Lily et Rose suivent joyeusement, talonnés par Peter en pleine discussion avec Léopoldin et Enguerran.

Sirius et moi fermons la marche, un peu à la traîne. Quelques élèves nous pointent du doigt mais on s'en fiche déjà. Je m'arrête pour l'embrasser encore une fois sous les cris des autres qui nous sommes de nous dépêcher de les rejoindre.

« Ok ! Ok ! On arrive, arrêtez de faire les idiots, grogne Sirius. Allez Margot, de toute façon maintenant on a tout le temps de profiter », me dit-il avec un sourire magnifique.

Il me prend la main et nous rentrons dans le château alors qu'un sentiment de légèreté incroyable m'envahit. Je suis tellement heureuse d'être ici entourée de mes amis et de Sirius qui m'a enfin avoué ses sentiments. J'ai l'impression que dix ans se sont écoulés depuis que je suis tombée au plus bas (littéralement) et pourtant ça ne fait que quelques mois. Aujourd'hui je me sens plus forte que jamais.

Je me retourne une dernière fois pour admirer le parc de Poudlard couvert de blanc jusqu'à l'horizon, nos bonhommes de neige enchantés qui patinent sur le lac au milieu des élèves, les traces que Sirius et moi venons de laisser derrière nous. J'espère que cette sensation ne me quittera plus jamais. Je le souhaite de tout mon cœur.


Et voilà c'est fini... Margot a eu sa fin ! Comme je le disais il y aura un épilogue, mais à vous de choisir si vous le lisez ou non, car il va suivre l'histoire originale et raconter dans les grandes lignes le futur de Margot et ses amis après Poudlard. A vous de choisir si vous restez si vous vous arrêtez sur cette note très happy end ou si vous souhaitez coller à la réalité de JKR ! Merci à tous ceux qui sont restés jusqu'au bout, malgré... 10 ans d'attente ! Je vais maintenant m'occuper de mes nouveaux projets d'écriture et de dessin :)