partie 3 et fin

Chez Ianto

NC 17 - rated M

Note : Il y a une scène très chaude et explicite, alors si vous êtes pudiques ou homophobes, ce topic n'est pas le votre, là, plus de guimauve.

Petite allusion à l'épisode 03x13 de doctor who

Ils se retrouvèrent enfin dans la maison de ianto, ils se mirent à l'aise et firent comme les gens normaux, ils dinèrent en discutant et riant, puis vint le tour du café sur le sofa.

Le gallois avait quelques questions qui lui brulaient les lèvres et qui l'empêchait d'aller de l'avant sereinement.

"Jack, si je te pose certaines questions, pourrais tu y répondre sincèrement"

son amant qui depuis qu'ils étaient arrivés souriait tout le temps, reprit un air sérieux et lui répondit.

"Plus de secret, vas y"

Ianto se rapprocha de lui, si près de lui qu'il n'avait besoin que de murmurer pour lui poser ces questions.

" j'ai toujours pensé que tu étais attiré par Gwen, qu'est ce qui t'as fait changer d'avis "

" C'est vrai que j'ai très été attiré par elle pendant longtemps, je le suis même peut être encore maintenant, mais ne sois pas jaloux, ce n'est plus sexuel du tout, j'aime sa détermination et son humanité, elle nous rend meilleur, mais il n'est plus question d'amour "

Ianto qui s'était crispé quand il avait entendu le "je le suis même peut être encore" se détendit et embrassa Jack dans le cou.

" Tu avais enfin retrouver ton docteur, tu aurais pu rester avec lui, qu'est ce qui t'as persuadé de revenir"

" Quand je suis revenu j'ai dit que c'était pour toi et les autres, c'était vrai, mais il y a eu plus que ça, j'avais réalisé que j'étais amoureux de toi, les évènements de Saxon et la perspective de la fin du monde m'ont fait réaliser qu'il n'y avait que toi qui occupait mes pensées."

Jack faisait tourner une mèche de cheveux du gallaois entre ces doigts, et parlait en pesant ces mots pour qu'ils soient le plus juste possible. Ianto avait glissé une main sous le T-shirt de son amant et le caressait distraitement.

" fin du monde ! mais qu'est ce que racontes là " Ianto levait les yeux vers Jack, plus étonné que jamais.

" c'est compliqué, je te l'expliquerai après, mais pour faire court j'ai été enchainé 1 an par un psychopathe qui me tuait tous les jours pour le plaisir et j'ai pris conscience que je ne pensais qu'à toi, je te croyais mort ou pire encore et je me suis jurais que si nous nous en sortions je reviendrais vers toi à jamais, tu as encore des questions ?"

Non Ianto n'avait plus de question pour l'instant, ou si, il en avait une, de quelle couleur était le boxer de de son amour et lui dit

"Non, plus de questions, fais moi l'amour maintenant" Il se releva et s'assit sur son partenaire, il l'embrassa en déboutonnant sa chemise, il entreprit de le déshabiller, jack lui murmura :

"Dans la chambre maintenant"

Ianto sourit et d'un ton taquin lui fit un clin d'œil et lui dit

"Tout de suite mon capitaine"

Jack et Ianto ne surent vraiment jamais comment ils étaient arrivés jusqu' à dans la chambre, comment ils s'étaient retrouvé nus sur ce lit, on pouvait les suivre à la trace, du sofa au lit il y avait des vêtements jetés ça et là comme autant de cailloux qu'aurait semer un petit poucet dévergondé.

Ils s'embrassaient, se mordiller, se lécher, Ianto avec une minutie de métronome avait commencé à embrasser son capitaine de la base du coup pour arriver doucement à l'aine de son amant, Jack frémissait, sexe dressé, presque rougissant, on l'avait déjà gouté, happé mais jamais si goulument.

Il poussa un cri qui ressemblait à un rugissement quand Ianto s'empara de son sexe et le porta à ses lèvres, il léchait délicatement le gland comme on déguste une glace, Ianto pouvait sentir quelques gouttes de liquide qui perlait du sexe de son amant, Jack lui prit le visage entre les mains et l'attira à lui, il l'embrassa avec tendresse en goutant de son propre liquide, la langue de Ianto avait gardé le gout de son intimité, c'était merveilleux.

"si je ne t'arrêtes pas, je vais jouir et je ne veux pas jouir trop vite, je veux t'aimer avant" Jack disait ça entre deux baisers, il porta une de ces mains au sexe de de son jeune amant et commença un mouvement de va et viens.

Le galllois se raidit et parti en arrière en travers du lit, Jack en continuant à le satisfaire lui introduit un doigt dans la bouche, Ianto savait pertinemment que le doigt serait destiné à tout à fait autre chose, rien que d'y penser il gémissait de plaisir, Jack lui mit un deuxième doigt dans la bouche, comme s'il s'agissait d'une fellation, comme si ces doigts étaient un sexe à part entière.

Jack retira les doigts humides de la bouche de son amant et sans cesser de le masturber et de le regarder lui introduit un doigt dans son intimité, Ianto gémit de plaisir, à la limite de crier de désir, il introduit un second doigt et commença à dilater doucement son amour qui ne pourrait plus bientôt se contenir, il savait que son amant était proche de la jouissance et Jack voulait qu'ils atteignent l'orgasme en même temps.

Il retira ses doigts et vint se placer sur son amant, il voulait le prendre sur le dos pour le voir jouir, il remplaça ces doigts par son sexe gonflé de désir, doucement et délicatement, le jeune homme qui n'en pouvait plus d'attendre donna un coup de rein qui précipita un peu les choses et le sexe de Jack tapa fortement sur la prostate de son amour, il émit un petit cri et lui murmura des mots d'amour que seuls de vrais amoureux peuvent se dire sans rougir, cela parlait d'amour, de possession, de force et de douleur, mais comme c'était bon, à chaque coup de reinque donnait Jack, Ianto disait son plaisir, les mains caressaient, les lèvres embrassaient, tout n'était que chaleur, sueur et plaisir.

Quand ils jouirent ensemble ce fut l'accomplissement de quelque chose de merveilleux, entre rire et larmes de joie, rien ne comptait plus, ni le liquide poisseux qui désormais salissait les draps, ni les odeurs qu' ont les hommes après l'amour, ils avaient atteint leur paradis.

Quelques longues minutes plus tard, toujours lovés l'un contre l'autre Ianto dit

" Jack, mon amour, racontes moi ton histoire sur la fin du monde et comme tu as su que tu m'aimais"

" Je te promet de tout te raconter, mais pas tout de suite, tout de suite nous allons dormir un peu, refaire l'amour, dormir encore et refaire..."

Ianto écrasa ses lèvres sur celles de son amant, il l'embrassa tendrement et dit

"La fin du monde peut attendre, dormons..."

Des semaines plus tard, ils étaient encore sur un nuage, Jack avait raconté sa fin du monde, sa vie d'avant, ils avaient eu une période très dure et avaient perdu des amis, mais leur amour et la foi en l'un et l'autre les avaient permis de tenir le coup, mais chut ceci est une autre histoire...