Bonjours à tous, cette fic est un cross-over entre House, Md et Harry Potter.

Voilà ce que ça donne lorsque l'auteur en a marre d'écrire sur Harry Potter, qu'elle est devenue en quelques mois fan de Dr House et qu'elle a une envie soudaine d'écrire dessus.

Fic en cours d'écriture, commencé au cours du mois d'aout. Je l'ai mis dans la catégorie House, MD puisqu'on suit l'histoire à travers House. Le style est plus directe au niveau de l'écriture et comporte principalement des dialogues. Il n'y aura pas de slash scènes à caractères violentes ou sexuel. Sauf au cas ou je mette des couples mais la je ne sais pas encore.

Je tiens juste à préciser pour ceux qui liraient ma fic sur Harry Potter que je ne l'abandonne pas pour autant.

Voilà je vous laisse lire. Le chapitre deux est près, il arrivera surement le week-end end prochain après la super rentré qui s'annonce(snif)!

disclaimer: Les personnages ne m'appartiennent pas, ils sont la propriété de David Shore . Je n'ai aucun droits sur la série, et ne me fait pas d'argent sur cette histoire...

J'essayerai de suivre de mon mieux le caractères des vrais personnages.

Bonne lecture.


Maudit ascenseur!

11h :

Le docteur Gregory House entra dans le bruyant hall de l'hôpital Princeton Plainsboro, d'où s'échappaient des éclats de voix, de douleurs et de cris. Le docteur Lisa Cuddy s'affairait au niveau de l'accueil. L'apercevant, House accéléra l'allure tout en se dirigeant d'un pas boiteux vers l'ascenseur. Il pressa le bouton pour appeler ce dernier, n'ayant aucune envie de voir Cuddy. Mais…

« House ! » Oh non gémit-il puis ignora l'appelle mais ne put remarquer que la directrice de l'hôpital était littéralement en train de foncer sur lui. « tling » . Le signal sonore indiqua que l'ascenseur venait d'arriver. House s'y engouffra alors que retentissait un nouvel appelle. « House ! » La porte commençait à se refermer, mais trop tard, celle ci fut bloquée par un talon aiguille et le Dr Cuddy pénétra dans l'ascenseur.

« -Vous avez deux heures de retard House ! » Annonça t-elle d'un ton charmeur alors qu'House louchait sur son décolleté. Il fit mine de réfléchir.

« -Hum deux heures dites-vous ? Seulement ? Vous en êtes sûr ? Il regarda sa montre. Ah oui vous avez raison ! Je suis vraiment désolé, c'est vraiment pas bien, je ferai mieux la prochaine fois, je tenterai les deux heures et demi !

-House vous avez deux heures de retard et vous me devez six heures de consultations alors ne jouez pas à l'idiot avec moi.

-SIX heures ?! Vous rigolez là! répondit-il tout en sortant son flacon de vicodine. Vous savez que ce n'est pas bien de mentir coquine. Il avala deux comprimés.

-Oh dit-elle d'un ton ironique je suis désolée, en fait vous m'en devez pas six mais huit ! » Finit-elle sur un ton plus agressif tout en lui arrachant son pot de vicodine des mains.

House fut totalement pris de surprise et lorsqu'il réalisa ce qu'elle venait de faire, la porte de l'ascenseur venait de s'ouvrir et elle était déjà loin dans le couloir. La porte se referma sur un House blême, étouffant un dernier cri : « Voyons Cudy » Et lorsqu'il voulut faire ouvrir l'ascenseur pour se lancer à la poursuite de Cudy, celui ci avait repris sa course, quelqu'un d'autre l'avait appelé. Il s'arrêta finalement et s'ouvrit de nouveau sur le hall laissant entrer toute une foule. Une grand-mère en fauteuil roulant suivi de pépé, une mère avec son bébé dans les bras braillant à tut-tête, un infirmier et deux autres personnes. House n'eut pas d'autre choix que de s'écraser dans un coin. L'ascenseur reprit son ascension et la grand mère s'énerva.

« Vous ne pouvez pas le faire taire. » Lança t'elle à l'adresse de la mère désemparée. Mais ce fut House qui répliqua, évitant ainsi à la mère de répondre.

« Il fait ses dents, vous ne pouvez pas le faire taire. » Tout le monde se tourna vers lui, n'ayant pas aperçu sa présence. La mère avait l'air surprise et la grand-mère outré, elle le dévisagea et repris

« Et comment le savez vous ? Vous avez l'air bien sûr de vous ! Vous êtes sûrement son père. Finit-elle sur un ton dédaigneux

-Moi son père ? Oh je vous en prie! Je suis dia-gnos-ti-cien, c'est mon boulot de trouver ce qu'on les gens et les vieux comme vous. Ce fut au grand-père de paraître choqué. House reprit :

Vous voulez peut-être que je dise à tout le monde ce que vous avez ? Puis s'adressant au reste des personnes, Qui veut savoir ce qu'a la vieille ? »

Tout le monde retenait son souffle sauf le gamin qui continuait à s'époumoner. Ce fut finalement les portes qui s'ouvrirent qui firent retomber la tension, et tout le monde sorti, sauf House qui pressa à nouveau le bouton. Beh oui il était arrivé à l'étage des consultations et ce n'était pas sa destination. Il n'avait vraiment rien à y faire !

11h10 :

House sortit enfin de l'ascenseur et se dirigea vers le bureau de Wilson. Il avait décidé d'aller embêter son meilleur ami afin de passer sa mauvaise humeur dut à ce maudit ascenseur. Comme à son habitude il entra magistralement sans même frapper dans le bureau de l'oncologue.

« Wilson faut que je te parle ! » Une femme d'une quarantaine d'année était assise dans le bureau face à Wilson, elle se retourna pour voir qui venait de rentrer et Wilson se leva d'un bond posant ses mains à plats sur son bureau.

« House. Je suis avec une patiente, sors d'ici tout de suite ! Puis à l'adresse de la patiente : N'y faites pas attention Madame, c'est un drogué, je ne sais pas ce qu'il fait ici !

-Oh ça va tu peux bien laisser tes petits cancéreux cinq minutes !

-House je t'interdis ! Excusez-moi Madame je reviens tout de suite. »

Il se leva, contourna son bureau, et fit sortir House en le poussant par l'épaule et referma la porte. Là il s'énerva :

« -J'espère que tu as une bonne raison d'être ici à à peine onze heure et quart !

-Alors comme ça je ne suis rien d'autre qu'un drogué pour toi, et ça se dit être mon meilleur ami !

-House t'a décidé de me pourrire la journée ou quoi?

-Qouuuooi ? Tu préfère annoncer à tes patients qu'ils n'ont plus que quatre mois à vivre que de me parler !

-Dis moi ce que tu as immédiatement ou bien je rentre dans mon bureau.

-J'ai un problème.

-Ça m'aurait étonné !

-Cuddy,

-Quoi Cuddy ?

-Elle m'a pris ma vicodine »

Silence.

« Non mais tu te rends compte, elle a osé me faire ça ! Elle est machiavélique et manipulatrice.

-Elle a eu raison

-Quoi tu l'approuves en plus !

-Pourquoi te l'a t'elle prise ?

-Elle veut que je fasse huit heures de consults ! Non mais tu te rends compte, elle va me tuer ! Mais comment je vais faire moi pour la récupérer ?

-Ne t'inquiètes pas tu t'en aies toujours sorti et au pire tu t'en passeras, ça ne te feras pas de mal !

-Tu rigoles, c'est impossible, je suis marié avec elle, ma douce, mon unique, ma…

-House tu divagues.

-Tu ne pourrais pas ?

-Quoi ?

-M'aider à…

-Non, n'y pense même pas un seul instant ;

-Tu pourrais juste occuper Cuddy pendant que…

-Non House, je t'ai dit non. »

Puis il rentra dans son bureau en claquant la porte au nez de House. Ce n'était décidément pas une bonne journée qui s'annonçait pour House. Il repartit en direction de son bureau.

11h30 :

Il ouvrit la porte de la salle de diagnostic à l'aide de sa canne. Chase, Forman et Cameron y étaient déjà, assis au tour de la table, le nez plongé dans des papiers. Ils relevèrent la tête lorsqu'ils virent entrer une canne suivi de House. Il les regarda à tour de rôle, pris une inspiration et lança :

« Salut les enfants, alors papa ne vous a pas trop manqué ! » Il envoya voler son sac dans son bureau à travers la porte qui était ouverte. La réaction fut immédiate. Forman lui lança un regard septique, Chase désespéré et Cameron poussa un long soupir. Ils se lancèrent tous trois un regard qui voulait tout dire ! Ce fut Cameron qui se jeta à l'eau.

« -Vous avez vu l'heure !

-Quoi ? Ne me dites pas que je suis en retard ! Pour une fois que je fais un effort !

-Cuddy nous a appelé coupa Chase

-Oh mon dieu qu'est ce que la méchante sorcière a t'elle encore fait ?

-Elle nous a dit… reprit Cameron.

-Qu'elle vous avait pris votre vicodine ! Termina Forman

-Oh je savais qu'elle ne tiendrait pas longtemps. Elle n'aura pas tardé à se confesser ! Bon et alors qu'est ce que ça peut vous faire, elle va me la rendre ou sa conscience ne le supportera pas !

-Elle nous a interdit de vous en produire ou de vous donner la possibilité de vous en procurer d'une façon ou d'une autre !

House fixa Chase, interdit, la bouche entrouverte, il leva les yeux au plafond et les reposa sur Chase. Il posa sa main libre sur sa jambe et commença à la masser.

-Ah euh je crois qu'il faut que j'aille m'asseoir !

-Elle a aussi dit, avança Cameron d'un ton pas très assuré.

-Attendez, attendez. Il finit de s'installer dans son fauteuil posant ainsi sa jambe sur des coussins, sous les regards des trois autres personnes.

Aaahhhh c'est bon vous pouvez reprendre

-Qu'elle vous attendait en salle de consultations !

-Quoi ?! House se redressa instantanément. Mais elle ne peut pas me faire ça, c'est inhumain !

-Qu'est ce qui est inhumain House ?

-Aahhhahh ! House poussa un cri de peur tout en sursautant dans son fauteuil. En effet Cuddy venait d'entrer dans la pièce, ce qui était à l'origine de sa peur soudaine.

-C'est mon statue qui est inhumain, regardez vous me pourchassez !

-House ça fait vingt minutes que je vous attends en consultations, la salle d'attente est pleine !

-Mais mamaaannn commença t'il sur un ton plaintif, je ne savais pas, ils viennent juste de me l'apprendre les méchants !

House arrêtez vos gamineries et suivez-moi tout de suite.

-Je ne bougerai pas sans ma vicodine.

-Et vous n'aurez pas votre vicodine tant que vous n'aurez pas fait vos heures !

-C'est impossible je ne peux pas travailler sans vicodine, j'ai trop mal ! Lui lança t'il en la fusillant du regard

-Arrêtez de geindre House ou je vous rajoute deux heures !

-Oh ça va ! S'énerva t'il. Cuddy recula d'un pas, un sourire en coin, ce n'était jamais bon quand il s'énervait, mais il avait cédé !

-Je vous suis ! Grogna t'il. Foraman vous m'apporterez de la vicodine !

-Celui qui fournira ou tentera de fournir de la vicodine à House sera renvoyé sur-le-champ ! Annonça Cuddy de sa voix douce et sensuelle . »

House poussa un long soupir qui voulait tout dire. Saisi sa canne, la posa au sol, et s'appuya avec exagération pour se relever, non sans grimace de douleur. Cuddy le regardait faire d'un air exaspéré,

« Je vais chercher mon stéthoscope. » Dit-il tout en se dirigeant vers son bureau, prenant bien son temps. Cuddy elle semblait décidée à l'attendre et l'avait suivi. Il s'assit à son bureau et attrapa la pile de courriers du jour qu'il commença à trier sous le regard consterné de Cuddy. Pub : poubelle, Pub : poubelle, Pv, plainte : poubelle, pub : poubelle, dossier de candidature : poubelle, une enveloppe jauni attira son attention, le papier semblait bizarre, pas comme d'habitude, plus rugueux. Il la mit dans sa poche. Pub : poubelle. Il attrapa le PV et l'ouvris, celui-ci stipulait qu'il avait dépassé la limitation de vitesse de plus de 4Okm/h. Il cria d'où il était : « Chase il y a un PV pour vous, ce n'est pas bien de cramer les limitations ! » Il entendit un vague « Mais je me déplace à vélo ! » Mais n'y fit pas attention, il ouvrit son tiroir et attrapa sa psp et son stéthoscope, fouilla dans les autres tiroirs, dans une veine tentatives d'y trouver de la vicodine mais n'y trouva strictement rien ! Il se releva et adressa un grand sourire à Cuddy.

« Ne me regardez pas comme ça Cuddy ou bien vous allez me faire peur ! » Il passa devant elle et s'adressa à Forman, « Forman si vous ne m'apportez pas de Vicodine, vous serez ren-vo-yé ! Puis il sortit de la salle sous le regard meurtrier de Forman, Cuddy à ses trousses.


Fin du chapitre. J'espère que ça vous a plu. Je tiens juste à préciser que je n'étais pas doué en orthographe, même avec des progrès j'en fait encore! Donc désolé si il en reste. N'hésitez pas à me le dire si ça vous gêne.

Dîtes moi ce que vous en penssez svp, vos impression. Je voudrais savoir si le personne de House colle avec le vrai?

Merci d'avoir lu.

A la semaine prochaine (sûrment!)