La Colombe se reposait dans l'appartement, Hermione et Neville travaillent, Harry, Charly et Ginny lisent, Ron et Draco dispute une partie d'échec observé par Luna, Fred et Georges réfléchissent à leur nouvelle blague, aidé par Alicia. Tout est tranquille chacun est heureux, bien que dehors la guerre fasse rage. Le mois d'octobre s'achève lentement. Quand soudain le calme fut brisé par de violents coups porté sur le tableau qui leur sert d'entrée. Charly se lève d'un coup et comme tout ses camarades lève sa baguette en criant :

« Qui est la ? »

« Laissez moi entrer il faut que je vois Harry » dit une voix fatigué derrière la porte. Harry bondit, ouvrit la porte et rattrapa Blaise Zabini extenué, couvert de diverses blessures plus ou moins anciennes. Il le déposa sur le canapé et commença à lui dispenser les premiers soins en lui demandant :

« Ca va comment ? »

« Ca a deja été pire rassure toi, je pense qu'il va falloir que tu leur explique mais alors je dirais tout ce que j'ai appris après. » Harry se tourne vers ses amis tous sonnés par ce qu'il venait de voir.

« Ok je vous explique, mais baissez vos baguettes » tous obéirent « bon en fait, j'ai créé la Colombe un peu grâce a Blaise, un jour il est venu me voir et il m'a dit que son père allez faire de lui un Mangemort et qu'il était totalement contre. Mais comme il lui était impossible d'y échapper sans risquer sa vie, il a décidé de devenir un espion, »

« Mais je ne voulait pas travailler pour le vieux fou, je ne suis pas vraiment d'accord avec se façon de traiter Harry, »

« Donc il est venu me voir et il m'a dit que si je voulais des infos il me les donnerait a moi et que je pourrais en faire ce que je voulais. J'ai donc créé la Colombe et c'est grâce a Blaise que l'on a toutes ses précieuses informations. »

« Je n'arrive pas a croire que tu es fait a sans rien me dire. Je croyais qu'on était amis » s'insurgea Draco.

« Moi aussi et tu ne m'as pas dit pour autant que tu entrais dans la Colombe, Dray on est an période de guerre et a se niveau la nos parents ont bien joué leur rôle, ne jamais faire confiance a personne, pas même a ses amis les plus proches. C'est ce qu'on a fait tout le deux, c'est sûrement débile, mais on l'a fait. »

« Tu vas devoir apprendre a faire confiance maintenant Zabini, comme l'a fait Draco, parce qu'on ne pourra pas travailler avec quelqu'un qui ne nous fait pas confiance. » dit sérieusement Fred.

« Ne t'inquiète pas Weasley, je crois qu'au contact d'Harry j'ai changé bien plus que je ne le pensais. »

« Oh pour ça tu n'es pas le seul » sourit Neville. Tous rirent et se réinstallèrent confortablement.

« Bon grand chef » Harry grogna. « J'ai des trucs qui risque de t'intéresser »

« A se propos j'espère que c'est assez important pour que tu ai grillé ta couverture. Et que tu ai pris le risque qu'on te vois rentrer ici au lieu d'attendre un rendez-vous habituel. »

« Absolument grand chef, c'est du lourd tu veux que je commence par quoi la mauvaise nouvelle, le mauvaise mauvaise nouvelle ou la presque bonne nouvelle si elle est réalisable. »

« Fais pas chier Zabini accouche. »

« Alors la mauvaise nouvelle c'est qu'il prévoit une attaque sur le Chemin de Traverse demain. La mauvaise mauvaise, il pense, un peu grâce a moi, que tu suis uniquement l'enseignement du vieux fou, que tout le monde sait insuffisant et comme lui monte en puissance il pense attaquer d'ici quelques mois, je n'ai pas encore de date exacte. Pour la presque bonne, il semblerait que pour je ne sais qu'elles raison notre maître a tous a fait des recherches sur le voile qui a englouti ton cher parrain, et ils pensent qu'il existe un moyen de le sortir de la. Une fois encore je ne sais pas pourquoi ils veulent le sortir mais bon. »

« On pourrait sauver Sirius » Harry était surexcité « C'est genial ! »

« Harry ne t'emballe pas » dit Hermione. « Tu dis qu'il pensent pouvoir le sortir, est-ce que tu pourrais nous renseigner sur ou chercher pour y arriver avant eux, qui je presume sont bien avancé. »

« Evidement je t'ai ammené une liste de bouquin dont j'ai fait une copie la bas. Et bien sur ils ont presque fini. Mais je ne comprend pas le pourquoi »

« Mon Dieu » hurla Draco « Bien sur ! » Tout le monde le regardait interrogateur.

« Je pense que Voldemort veut son sang et sa magie. Je vous explique a l'heure actuelle il ne peux pas te toucher a cause de l'amour et vos baguettes ne peuvent combattre face a face. Il doit vouloir le sang de ton parrain pour rompre le charme qui l'empeche de te toucher, et sa magie pour l'insuffler dans sa baguette et rompre le sortilege de priori incantatum. Ce qui lui permettrait de gagner en puissance sur toi. Il faut sortir Sirius avant eux. »