Merci pour les gentilles reviews, isa ma douce je t'embrasse et My-Dr-Rodney-McKay c'est calliende ici aussi !

Bonne lecture


Chapitre 2

John s'était réveillé, un sourire au lèvre, souvenir tenace de son rêve, mais pourquoi se demandait il, pourquoi, d'accord il avait des sentiments pour Rodney, d'accord il voulait pouvoir le prendre et le plaquer contre un mur et l'embrasser jusqu'à ce que le scientifique en perde le souffle, il voulait le mordre dans le cou, au niveau du pouls, il rêvait d'insérer ces doigts au plus chaud de son intimité, le prendre jusqu'à en perdre le sens des réalités.

Il s'interrogeait, peut être qu'il s'apercevait que Rodney pouvait plaire et lui être ravi sous ses yeux, il craignait que Ronon fasse le premier pas.

Il s'étira, prit une douche rapide, changea les draps et s'habilla, il rejoint ses équipiers pour le petit déjeuner.

Rodney était déjà à leur table sirotant un café les yeux fermés, John s'assit doucement, surtout ne pas interrompre Rodney.

Le scientifique gémit d'aise en avalant le liquide chaud, John le regarda, les yeux fixés sur sa bouche et il voyait la gorge de Rodney palpiter au passage du café.

Il repensa à son rêve, déglutit et s'éclaircit la gorge, Rodney ouvrit les yeux et plongea son regard dans celui de John.

- Salut Sheppard, t'aies arrivé depuis longtemps.

- Je viens à peine d'arriver, je ne voulais pas t'interrompre, tu semblais savourer ce moment.

- Oh oui, il était divin ce café, petit présent de Miko, du kona de première qualité.

Pfiouuu encore elle, lèche botte pensa Sheppard.

John s'apprêtait à répondre quand Ronon et Teyla les rejoignirent.

- Bien dormi messieurs.

- Salut Teyla, j'ai dormi comme un bébé dit Rodney qui repartit faire ses petits bruits sexy en sirotant son café.

- Hey Teyla, à part un rêve qui m'a réveillé, j'ai bien dormi. Et vous deux ça va.

Ronon grogna un oui puis fixa son regard sur Rodney, décidément c'était sa nouvelle fixette pensa John.

Teyla sourit, elle regarda Ronon et John circonspecte. Diable d'athosienne qui voyait toujours tout.

- Ça va bien, merci John alors c'est quoi le planning de la journée, Ronon et toi vous allez toujours sur le continent entrainer les nouveaux militaires.

- Exact Teyla, on va un peu se défouler.

- tu parles d'un défoulement, c'est juste pour leur en faire voir de toutes les couleurs dit Rodney en réouvrant des yeux magnifiques et brillants.

- Tu nous connais trop bien copain dit John affectueusement, et vous vous faites quoi, attends ne dis rien, Rodney toi tu as rendez vous avec Elisabeth et un certain artéfact et toi Teyla c'est yoga avec les scientifiques, n'est ce pas ?

- Scientifiques, pfiuoo les botanistes et les archéologues, ben voyons dit Rodney d'un ton acerbe.

Les autres se mirent à rire, Rodney réduisaient les autres sciences à la portion congrue, c'était une source d'amusement.

- Rodney... dit Teyla affectueusement. Et oui John, tu as bien deviné.

- Ça sert de faire les plannings hein ?

- Tu parles Sheppard, c'est Lorne qui les fait.

- Chut Rodney, tu dévoiles tous mes trucs.

Sheppard se mit à rire suivit par Teyla, Ronon se contentait de suivre la conversation en mangeant mais sans vraiment quitter des yeux Rodney.

Encore un coup pensa Sheppard, faudrait que j'ai une conversation avec lui, une sérieuse conversation.

Ils finirent leur petit déjeuner dans un confortable silence puis chacun parti de son côté.

Rodney rejoignit ces collaborateurs et la journée s'égraina rapidement, entrecoupé par des demandes d'explications de ses subordonnés, par Radek qui avec prudence lui donnait à manger à heure régulière car Rodney oubliait souvent de se nourrir, un comble pour un hypoglycémique.

John et Ronon passèrent une journée agitée à former des jeunes gens nerveux, à croire que le sgc n'envoyait que des bébés soldats et Teyla donna ces cours de yoga, quelques cours de bâton, elle déjeuna avec Kate et Lizzie, un déjeuner entre filles comme disaient les terriennes.

Ils se retrouvèrent sur un des quais pour boire une bière avant d'aller manger, le début de soirée était calme et Atlantis magnifique.

Au mess ils furent rejoint par Carson, Radek et Lizzie, le diner fut agréable et animé. Puis ils allèrent se coucher, fatigués et heureux de leur journée.

Ronon était sur le dos, Rodney était sur lui, nu, le chevauchant, les mains liés dans le dos, un fin collier autour du cou, les tétons sertis par des pinces, en sueur les hommes prenaient du plaisir.

Rodney haletait la tête en arrière encouragé par Ronon.

- Vas y Rod, empales toi bien, bouges, là comme ça, vas y, cherches ton petit spot à l'intérieur de toi, comme ça, ne t'arrêtes pas, tu l'as sens, ma queue dure et chaude, rien que pour toi, mais ne viens pas encore, tu viendras avec moi, ouiiiiiiii encore chevauches, prends moi tout entier.

Rodney se mit à gémir de plus en plus fort, à la limite de pleurer de frustration.

- Je dois jouir, laisses moi jouir, s'il te plait Ronon, je serais un bon garçon, s'il te plait.

- Tu jouiras quand je te dirais.

Ronon des deux mains écartas les fesses rondes de Rodney pour le prendre plus profondément, Rodney se mit à crier de plaisir.

- Ronnnnnnnnnnnnn s'il te plait, maintenant, s'il te...

Ronon s'empara du sexe de Rodney, il palpitait dans sa main, rouge avec des perles de sperme qui en faisaient luire le gland, il commença à le masturber en caressant son gland avec le pouce, plus fort, puis doucement, puis de plus en plus fort, à la limite de faire mal.

- Ronon... Ronon...s'il te plait, je veux jouir, laisses moi...

- Jouis !

Rodney se cabra, prenant plus profondément le sexe de Ronon et le serrant dans son intimité et il jouit, jouit, à en perdre connaissance...

Ronon se réveilla, il dormait nu et son sexe dressé semblait prêt à exploser, il le prit dans sa main et exécuta un mouvement de va et vient, en trois coups il éjacula, le nom de Rodney sur ses lèvres, il prit une serviette en papier de sa table de chevet, s'essuya et se rendormit en passant au scientifique, ses yeux bleus ravagés de désir fixés sur lui, il voulait ça et il l'aurait en vrai.


Ca vous a plut, vous voulez une suite, vous savez comment faire !