The Reader of souls.

Disclaimer : Comme vous le savez, les personnages de Naruto ne m'appartiennent pas sauf Yuki, et d'autres personnages qui apparaitront tout au long de la fic.

Autre : Les mimes de Yuki sont en gras soulignés (seulement dans le chapitre 1).

Le réveil.

Pov. Yuki.

Je me réveillai dans une forêt inconnue. Comment suis-je venue ici ? Je ne m'en souviens pas, d'ailleurs je ne me rappelle de rien à part mon prénom, Yuki. Pourquoi ce prénom ? Je ne sais pas, peut-être à cause de mes cheveux blancs comme neige, qui m'arrivent presque à la taille.

Je porte un short noir moulant qui m'arrive à mi-cuisse, un t-shirt rouge sang avec écrit dessus : seishin (= esprit, âmes), et par-dessus, un cache-épaule noir avec des manches évasées. J'entendis un léger bruit de feuilles froissées derrière moi et je me retournai brusquement. J'aperçus deux silhouettes, dont une portant un masque d'oiseau. C'était une jeune femme dont les yeux mauves exprimaient la méfiance et elle avait une cicatrice sur la joue gauche qui commençait prêt de son œil et finissais sous sa mâchoire. Bizarre, comment pourrais-je le savoir si elle porte un masque ? L'homme qui l'accompagnait dégageait une aura plus agressive que sa compagne qui opta plus pour la défensive. Pourtant je ne leur veux aucun mal !

La femme me demanda : « Qui es-tu ? Que viens-tu faire à Konoha ? »

Ainsi le lieu où je me trouve s'appelle Konoha. J'ouvris la bouche pour lui expliquer le peu de choses que je savais de moi-même, mais aucun mot n'en sortit. Catastrophe j'étais muette ! Enfin pas vraiment car je poussais de petits gémissements, ce qui énerva l'homme : « Alors tu vas répondre ? Qui es-tu et que fais- tu ici ? »

Les larmes aux yeux, je voulais leurs parlers mais je n'y arrivais pas et je continuais de gémir. Il se mit en colère et chercha à me frapper. J'esquivais sans mal le coup et couru dans la forêt me cacher. Derrière moi j'entendis la femme qui criait après l'homme :

« Baka ! Pourquoi as-tu voulu la frapper elle n'avait rien fait…

-Mais onee-chan …

-La ferme ! …»

Mais je n'écoutais plus la suite, cherchant à mettre le plus de distances possibles entre moi et mes poursuivants.

Mon instinct me criait : « Cours ! Ne t'arrête pas ! Fuis ! Ne laisse pas t'attraper, ils te veulent du mal !»

Mais mon cerveau, lui me murmurait de revenir sur mes pas car ses ninjas n'étaient pas tous deux méchants, après tout la femme m'avait défendue auprès de l'homme, n'est-ce-pas ? Pourtant je n'écoutais pas celui-ci car la peur me tenaillait, je voulais m'éloigner, mais comment se cacher dans une forêt dont on ne connait absolument rien ?! Soudain, à ma droite, un shuriken vola vers moi, sans doute lancé par Mr Poil de carotte (ben oui il a les cheveux roux, enfin ils sont blond vénitiens mais c'est pareil, dans les deux cas ils sont oranges !). Je l'esquivai facilement, mais je m'aperçus trop tard que c'était la technique du shuriken de l'ombre et donc le deuxième shuriken s'enfonça dans mo bras droit. Je le retirai en poussant une petite plainte de douleur.

Comment m'échapper ? Je regardai à ma gauche et le croisa le masque d'oiseau, je réfléchissais : « Impossible de fuir à droite et à gauche. Pas la peine de courir plus vite, ils me rattraperaient à coup sûr. Je ne vois qu'une seule solution, par derrière. » Aussitôt penser, aussitôt fait, faisant mime de sauter sur une branche, je me retourne en plein vol, m'appuis sur le tronc pour avoir un meilleur appuie et je m'élançai le plus loin possible derrière le couple, les prenant par surprise. Et pour les déstabiliser un peu plus, je me scinde en deux. Mon clone et moi-même partîmes chacun de notre côté. Arrivant dans une clairière, je me scinde encore en deux. Je laisse mon clone courir et avant de monter dans un arbre touffu, j'efface mes traces. Peu de temps après apparue la femme, seule, je retiens alors mon souffle et fis le moins de bruits possibles, mais elle passa sans s'arrêter. La sachant loin, je pus enfin me reposer. Je me laissai aller sur le tronc. Pourtant ce merveilleux calme fut brusquement interrompu par une voix, situait à côté de mon oreille, « salut !» disait-elle. Je me retournais vivement pour dévisager l'intrus. Un jeune homme aux cheveux argentés se tenait accroupie sur une branche à coté de la mienne. Un masque couvrait le bas de son visage et un bandeau cachait son œil gauche. Il souriait mais je le sentais crispé et sur ses gardes lorsqu'il me parla. Mais je ne l'écoutais pas et je descendis de ma branche en un salto arrière. Une fois sur le sol, je levais les yeux vers mon ancien perchoir, attendant de savoir si une nouvelle course poursuite allait débuter ou non. Mais je ne le vis pas. Sentant un léger mouvement à ma gauche, je me tourne mais pas assez vite car je fus soudainement plongée dans le noir et je m'écroulais, inconsciente.

« Alors Kakashi, s'est-elle réveillée ?

- Non, pas encore Hokage-sama.

- Tout de même, quelle étrange jeune fille.

- C'est vrai, d'ailleurs je n'ais jamais vu de regard d'un vert si intense à par Sakura. »

Je n'ouvris pas tout de suite les yeux, essayant de sentir les mouvements dans la pièce et d'aiguiser le plus possible mes sens. Je ressentis une gène au niveau de mon épaule droite, un pansement, souvenir de mon combat avec le rouquin, ainsi qu'aux niveaux de mes poignets et de mes chevilles. Alors, tout doucement sans faire de bruits, mes cheveux s'allongèrent et défirent les bracelets qui me clouaient au lit. Soudain il eu un gros silence plein de sous-entendus. C'est donc en soupirant que je m'asseyais sur le lit, sous le regard inquisiteur de Kakashi et d'une femme de carrure forte, blonde avec deux couettes, aux yeux marron et au regard franc.

« Maintenant que tu es réveillée, tu vas répondre à ma question : Qui es-tu ? » Questionna Tsunade.

Je réfléchis à la façon dont j'allais le dire, quand soudain j'eus une idée. Je fis apparaître une boule de neige dans ma main et je montre à l'Hokage mes cheveux. J'espère qu'elle comprendra.

« Tu t'appelles … Yuki ? demanda-t-elle en déchiffrant mes mimiques. Tu ne sais pas parler ? »

Je fis oui d'un hochement de tête.

« Très bien, nous allons réglés ça dans mon bureau.

- Comment as-tu réussi à faire apparaître cette boule de neige dans ta main ? » Me demanda Kakashi.

Je réfléchis, comment avais-je réussi à faire ça ?! Je ne sais plus. C'est venu instinctivement. Pour lui répondre je secoue la tête en signe de négation. Le reste du trajet se passa en silence. Lorsque nous arrivâmes à la porte de son bureau, elle me dit :

« Oh aussi, je m'appelle Tsunade.

- Et moi Kakashi Hatake. »

« De quel village viens-tu Yuki ? Demanda Tsunade.

Je hausse les épaules, je ne sais pas.

« Tu as perdue la mémoire, c'est-ça ? » Dit-elle.

Oui.

- Pourquoi courrais-tu dans la forêt ? Tu étais poursuivi ? » Questionna Kakashi.

Oui.

- Par qui ? »

Je mimai que j'avais besoin d'une feuille de papier et d'un pinceau pour dessiner, et elle me les donna.

Rapidement et d'une main sûr, je dessinais le plus fidèlement possible, le portrait de mes deux assaillants. J'avais commencé par celui de la jeune femme rousse, j'ai esquissé son visage sans oublier le moindre détail : la cicatrice, ses yeux mauves,… Puis son corps, sans oublier son tatouage sur l'épaule gauche, et son masque dans la main droite. Kakashi et Tsunade se sont regardés un peu étonnés, mais ils n'ont rien dit. J'ai dessiné l'homme au bandeau au symbole de feuille, ainsi que sa veste.

« Tu es vraiment sûr pour le visage de la femme ? Interrogea l'Hokage.

Oui.

- C'est plutôt étrange, un anbu n'enlève jamais sont masque en présence d'étranger. Yuki, est-ce qu'elle avait retiré son masque ? S'enquit le ninja masqué.

Non.

- Mais alors comment connaissais-tu les traits de son visage ? »

Je hausse les épaules, je ne sais pas.

- C'est peut-être une technique héréditaire ? dit Kakashi à Tsunade.

- Oui je pense aussi. » Réfléchit la blonde.

Je suis fatiguée de leur interrogatoire, j'aimerais bien qu'ils arrêtent de me questionner.

J'entends quelqu'un qui approche pendant que les deux autres discutent, elle se dirige par ici. Je regarde vers la porte, Kakashi et Tsunade se taisent.

Toc, toc, toc !

« Entrez !

- Konnichiwa Hokage-sama, je voudrais faire … Oh gomenasai je ne savais pas que vous étiez occupée, je reviendrais plus tard.

- Non, c'est bon Sakura, nous avions presque fini. Que veux-tu ?

- Je voudrais faire une mission. En ce moment, j'ai l'impression de rouiller. »

Tsunade réfléchit puis eu une idée.

« Oui, j'ai peut-être quelque chose pour toi, peux-tu t'occuper de Yuki ? Elle ne connaît personne au village, et en plus d'avoir perdue la mémoire, elle ne sait pas parler. Peux-tu la loger pendant quelques mois et lui apprendre à parler ?

Sakura dit un peu génée :

- Euh … Oui … Non … Enfin … Euh … Mais et Kakashi-sensei il … Oh le s*laud, il s'est fait la malle ! »

Et oui pendant le laps de temps où Sakura parlait, Kakashi en avait profité pour s'enfuir.

« Alors tu veux bien ? Tu es la seul personne en qui j'ai pleinement confiance. »

Sakura me regarda longuement puis soupira.

« D'accord.

- Très bien, alors vous reviendrez demain pour une réunion avec Natsu et Fuyu, les frères et sœurs que tu as rencontrés dans la forêt, Yuki.

- Ok, alors à demain Hokage-sama. Konbanwa.

- Konbanwa. »

Shizune : Et moi alors je ne fais pas partit de vos confidents ?

Tsunade : Si, si mais j'avais trop envie d'aller dormir, alors j'ai saisie l'occasion de me débarrasser de la petite.

Yuki : Et bin merci ça fait plaisir, dite aussi que je suis un boulet tant que vous y êtes !

Tsunade : T'es un boulet.