Chapitre deux: la traversée.

Le lendemain matin en ouvrant les yeux Harry eu un moment de flottement avant de se souvenir de la veille. Cette journée avait commencé comme d'habitude par une visite dans les appartements de Voldemort qui s'était conclus par la séance hebdomadaire de viols qui avait été interrompue par l'arrivée de Lucius à ce moment là. Pour finir il avait sombré dans l'inconscient et s'était réveillé trois heures plus tard sur le navire de son parrain. A son réveil celui-ci lui avait amené un repas et ils avaient terminé la soirée à discuter de tout ce qui était arrivé au jeune homme depuis qu'il était partit avec son oncle Severus. Dès qu'Harry eu fini de se rappeler la journée d'hier, il s'habilla puis sortit de la cabine de Lucius. Ayant déjà navigué sur ce navire à plusieurs reprises Harry se dirigea directement sur le pont avant où devait se trouver Lucius et son second entrain de donner les ordres. Comme personne ne faisait attention à Harry, il put s'amuser à faire une petite frayeur aux deux hommes. Harry se rapprocha de Loumis, le second, et souffla dans son oreille tout en s'amusant de ses réactions.

Dis donc Loumis, je croyais que tu avais parfaitement compris les principes de Mony ? Avec ses vigilances constantes.

Haaaaaaaaaaaa.

Suite à cela Loumis se retourna prêt à engueuler le crétin de service qui venait de lui faire ce coup là, quand il reconnut Harry.

Harry. Cria Loumis tout en soulevant celui-ci dans ses bras.

Harry lui rigolait de la joie de Loumis.

Mais que fais-tu là, aux dernières nouvelles tu étais en voyage initiatique avec Severus.

Mmmmmmmmm, fit semblant de réfléchir Harry avec un doigt sur la bouche avant de parler.

En fait Severus et moi nous nous sommes retrouvés séparés par un concours de circonstances et donc en rencontrant Lucius hier après midi j'ai décidé que j'avais assez voyagé et qu'il était temps pour moi de rentrer. Répondit Harry tout en mentant car il ne voulait pas inquiéter Loumis.

Donc tu fais le voyage avec nous ? demanda Loumis.

Il ne fera pas tout le voyage car nous ferons une escale par notre île pour revoir nos familles et pour l'y déposer. Répondit Lucius avent qu'Harry ne fasse une bêtise.

Ha, c'est pas mal déjà. Et sachant que pour rallier ici à notre île il faudra plus au moins sept mois de navigation, j'aurais tout le temps pour renouer contact avec Harry.

Oui tu as raison. Lucius ne m'avais tu pas parlé d'un blessé. Rappela Riry à Lucius.

Oui, je l'avais complètement oublié celui -là. Dit Lucius à haute voix.

Ce n'est pas bien parrain. Tout en réprimandant son parrain, Harry le suivit vers le malade.

Pendant qu'ils marchaient sur le pont les marins qui ne connaissaient pas Harry furent surpris par son apparition. Faut les comprendre un nouveau qui est sur le pont, qui est encadré par le capitaine et le second et qui en plus salut certains des anciens matelots c'est étrange. De plus les trois hommes se dirigeaient vers le pont arrière où se trouvait l'infirmerie et surtout l'un des leurs qui deux jours plus tôt s'était fait exploser la jambe dans un combat de rue. Pendant tout le chemin qui mena au malade les deux hommes expliquèrent à Harry ce qui était arrivé au jeune matelot qui avait grandement besoin de soins. Il semblerait que suite à la visite d'une ou deux tavernes, un groupe d'hommes souls avaient approché d'une manière peut galante une jeune femme qui passait près du jeune matelot et celui-ci voyant ce qu'il se passait avait décidé d'intervenir. Suite à cela une bagarre de rue avait éclaté étant donner que le jeune homme était accompagné, de plus il fut le seul à être gravement blessé alors que l'autre n'avait que des contusions bénignes. En entendant cela Harry demanda aux deux hommes de rassembler tous les hommes qui avaient participé à la bagarre et de venir le voir pour qu'il vérifie leurs états de santé, réflexion faite ça allait être tout l'équipage qu'Harry allait devoir ausculter. Il fini pas arriver à l'infirmerie où les attendait le malade. Dès qu'il fut entré Harry expulsa Lucius et Loumis pour pouvoir examiner son malade sans être dérangé. Puis il commença tout en lançant la discussion.

Bonjour, comment t'appelles-tu? Moi c'est Harry, le nouveau médecin à bord. Expliqua Harry tout en palpant le corps du jeune matelot.

Je m'appelle Romain. Répondit le jeune homme.

Bien, Romain. Je vais t'ausculter et si je te fais mal je veux que tu me le dises.

Tout en expliquant ce qu'il faisait Harry balada ses mains sur le corps du jeune homme, certaines fois il appuya sur une ou l'autre partie de son corps pour être bien sûr de ce qu'il pensait et surtout de ne pas se tromper dans son diagnostic. Quand il eu fini, il sortit et alla rejoindre son parrain ainsi que Loumis et expliqua la situation.

Comment va-t-il? Demanda Loumis

.

Si je me fis à mes observations en plus de sa jambe, il a deux cotes froissées et le poignet foulé. Mais c'est sa jambe qui va prendre le plus de temps à guérir, donc il est hors service pour un sacré bout de temps. Tu as le choix parrain entre le débarquer au prochain port ou alors de le garder et de me laisser le soigner. Fini d'expliquer Harry.

Je vois où tu veux en venir. Mais je suppose qu'outre sa jambe il peut encore travailler?

Bien sûr sauf en cas de tempête où là je ne veux pas qu'il se lève car il risque d'aggraver la blessure de sa jambe.

C'est tout à fait compréhensible. Et quels vont être les soins? Demanda Lulu.

Je vais plâtrer sa jambe, bander son poignet et ses cotes. Expliqua Harry tout en observant les hommes réunis sur le navire. Puis il s'en retourna dans l'infirmerie sans oublier d'ajouter. Au fait, parrain n'as-tu pas oublié de dire quelque chose à tes hommes?

Lucius fort surpris, se retourna vers ses hommes et pu observer que beaucoup avaient sur le visage un regard de surprise et d'autres de joie. De plus, Lucius avait pu remarquer que certains de ses hommes qui connaissaient déjà son filleul lui avaient dit bonjour quand il se promenait sur le pont. Tout à son observation Lucius décida de présenter Harry à tout l'équipage dès qu'il aura fini avec son patient. Après avoir pris cette décision, il déclara à son équipage.

Je vous présenterai le jeune homme dès qu'il aura fini de s'occuper de Romain et vous expliquerez qui il est. Donc reprenez vos occupations.

Ayant terminé sa déclaration, Lucius se décida à retourner à ses occupations quand Harry surgit et héla deux de ces plus anciens marins. Les deux hommes ne furent même pas surpris car Harry était bien connu d'eux et ils avaient déjà aidé le jeune homme dans plusieurs de ses interventions. Ils rejoignirent donc Harry.

T'as besoin de nous pour t'aider Harry. Demanda le premier des deux hommes.

Oui, si ça ne vous dérange pas. J'ai besoin que vous teniez Romain pendant que je l'opère. Car je risque d'aggraver ses blessures.

Ok, tu veux qu'on le tienne comment.

Si l'un pouvait lui tenir le haut du corps et l'autre les deux jambes, pour l'empêcher de bouger, ça m'arrangerait grandement.

Compris et tu veux qu'on apporte de la gnôle (alcool) pour le souler.

Si vous en avez oui ou si non je ferais sans.

Bon, je vais en chercher. Dit le second homme, tout en se dirigeant vers la soute.

Une heure plus tard, l'opération s'était bien déroulée et le blessé dormait désormais. Comme promis Lucius décida de rassembler tout l'équipage pour présenter Harry. Dès que tout le monde fut sur le pont, Lucius pu commencer les présentations.

Bon, pour les anciens je n'ai pas à vous présenter Harry étant donné que vous le connaissez depuis quelque années, quand aux autres Harry est mon filleul et le petit fils de Mama Goula, la sorcière de mon clan. Tout comme elle, il est guérisseur et donc s'occupera de votre santé. De plus Harry a décidé de tous vous ausculter pour effectuer un bilan de santé à chacun. Celui qui refuse ce bilan sera débarqué dès le prochain port.

Tous les hommes furent fort surpris face à la déclaration de leur capitaine. Surtout les nouveaux qui ne savaient pas comment accueillir cette nouvelle. Harry en profita pour parler.

Je comprends que vous soyez septiques mais vous devez comprendre que je fais cela avant tout pour vous, puis pour le bon fonctionnement du navire. Je vous rassure que ça ne prendra pas plus de dix minute de votre temps et que cela permettra d'éviter une épidémie à bord. Donc tout bénéfice pour vous et le capitaine. Pour le capitaine, il n'a pas besoin de trouver un nouvel équipage et pour vous, votre vie n'est pas en danger.

Suite à cela, le silence régna sur le pont. Puis un des marins posa une question.

Comment vont se dérouler les consultations?

Le capitaine possède une liste avec vos noms et va me la donner. Je vous convoquerai dans l'ordre de cette liste donc vous n'aurez pas besoin de vous inquiéter pour l'organisation de vos charges. De plus, dès que j'ai la liste je commence de suite donc le premier que j'appellerai devra venir pour l'auscultation puis repartira et préviendra le suivant et ainsi de suite. Est-ce que cela vous va?

Les marins acquiescèrent puis retournèrent à leurs occupations pendant qu'Harry recevait la liste en mains propre. Comme se fut le capitaine qui apporta la liste, il fut donc le premier à passer. Puis se fut le tour de tout l'équipage d'y passer. Les observations d'Harry permirent à de nombreux marins d'être soignés. De plus, Harry en profita pour leurs prescrire potions et onguents qui permettaient de soigner quasiment tous les petits bobos. Mais Harry, soignait aussi les blessures plus graves comme pour Romain dont la jambe n'était toujours pas remise.

Deux mois après son arrivée Harry était complètement accepté, grâce à sa gentillesse, sa bonne humeur, malgré ses coups de gueule contre certain gars qui avaient essayé de coucher avec lui.

Mais en ce jour, Harry était penché par dessus la rambarde et vomissait trippes et boyaux. Cela durait maintenant depuis un bon mois et Harry commençait à se demander s'il n'était pas enceint car la dernière fois ça s'était déroulé de la même manière, les sauts d'humeurs, les hormones en ébullitions, les vomissements et nausées matinales. En bref, les viols de Lord Voldemort avait porté fruit. Mais Harry savait parfaitement que l'homme n'était pas au courant de sa particularité ou sinon il aurait été plus prudent et surtout il l'aurait tué plutôt que de le laisser en vie. Quand même un homme qui s'est enfanter ça fait peur. Harry avait une potion pour éviter cela mais la dernière fois qu'il aurait du la prendre, il était tombé à court de la mixture. Il remerciait Lucius d'être apparut car si Lord Voldemort avait découvert le problème, il était cuit. En bref, Harry remerciait son parrain de l'avoir sortit de là. Mais il devait trouver une solution pour éviter que ça ne se sache même si ça allait vite se voir. De plus certains marins allaient se dire qu'il était une fille et non un garçon, étant donné qu'ils ne savaient pas que certaines familles de sorciers avaient des particularités comme la sienne avec les grossesses masculines. Au non, il n'allait pas se laisser faire, ni par eux, ni par les souvenirs de ce que Lord Voldemort lui avait fait. Il y avait quand même une chose qui différait entre les grossesses masculines et féminines, c'est que les masculines ne pouvaient pas être interrompues donc à la naissance Harry se retrouvera à devoir choisir entre abandonner l'enfant ou l'élever. Harry savait d'or et déjà qu'il ne pourrait abandonner cet enfant car il n'était rien d'autre que la conséquence de ce qu'il avait subit et qu'il serait habitué à sa présence. Harry tout à ses pensées ne vit pas Loumis approcher.

Harry, que t'arrive-t-il donc, ça fait deux voire trois semaines que tu vomis tous les matins? Demanda Loumis avec une légère pointe d'inquiétude.

Ce n'est rien, je t'assure. Répondit Harry.

Je ne pense pas et je sais reconnaitre quelqu'un de malade donc crache le morceau. Ordonna Loumis.

Ce n'est rien je t'assure, je dois juste avoir mangé quelque chose de mauvais. Répondit Harry tout en essayant de détourner l'attention de Loumis de ses petites indispositions.

Quelque chose de mauvais et qui s'étend sur une période de trois voire quatre semaines. Ne me prend pas pour un crétin dans le style de Max ou Rémus. Dit d'une voix fort doucereuse Loumis.

Et si je savais ce qui m'arrive mais que je n'ai pas envie d'en parler. C'est mon droit non. Demanda Harry en commençant à s'échauffer.

Je le reconnais, mais là ça dure depuis trop longtemps. De plus, tu ressembles de plus en plus à une femme enceinte qui fait courir son homme dans tout les sens. Expliqua Loumis.

Comment ça je ressemble à une femme enceinte, tu veux que je t'en montre une ou quoi. Qui pleure, qui crie et qui a des demandes complètement folles. Lui demanda Harry tout en ayant des larmes qui coulaient silencieusement le long de ses joues.

Loumis pris Harry dans ses bras et le réconforta. Tout à ses pleurs Harry ne remarqua même pas qu'on l'avait amené dans l'infirmerie. Et qu'il était désormais couché dans son lit. Loumis qui avait grandit dans le même village qu'Harry savait que les hommes de sa famille pouvaient porter des petits. Il avait même assisté à la naissance du fils de Severus qui était maintenant le compagnon du chef du village d'Harry. Donc il pouvait parfaitement reconnaitre les symptômes même si Harry n'avait pas l'air de l'accepter. En fait à bien y regarder Harry ne semblait pas heureux de cette nouvelle. Alors que selon la rumeur il avait déjà mis au monde un enfant et qu'il l'adorait. Loumis se demandait ce qu'il s'était passé pour qu'Harry ne semble pas heureux comme la dernière fois. Harry de son côté avait fini par se calmer.

Harry, demanda Loumis.

Mmmmmmmmmmmm.

Pourquoi n'acceptes tu pas ta grossesse? Continua Loumis

Que veux-tu dire, je ne suis pas enceint. Nia Harry.

Harry, je sais reconnaître quand une personne de ta famille est enceinte. J'ai pu observer à deux reprises ton oncle tomber enceint et à chaque fois il avait les mêmes réactions que toi, alors ne me mens pas. Expliqua Loumis tout en se permettant de faire la morale à Harry.

Bon d'accord je suis enceint, mais ça ne te regarde pas de un et de deux je peux me débrouiller tout seul. Répondit Harry.

Même quand tu seras aussi gros qu'une baleine? Demanda Loumis perplexe.

Sache que pour ma première grossesse j'arrivais à monter au gréement même en ayant un gros ventre. Alors tes inquiétudes tu te les gardes. Capicho. Répondit avec suffisance Harry.

Compris. Et c'est qui l'heureux papa ?

Un connard, c'est tout ce dont tu as besoin de savoir.

Suite à cette discussion, Harry arriva à mieux accepter sa grossesse, même si les marins qui n'étaient pas au courant de la particularité de sa famille furent surpris, il n'y eu pas d'incident même si certains de ses compagnons continuaient à proposer à Harry des parties de jambes en l'air, qu'Harry refusait toujours. Bon Harry reconnaissait qu'il avait bien envie de lâcher la bride à ses hormones mais il ne se sentait pas prêt pour avoir de nouveau des relations sexuelles. Surtout qu'il s'était promis de rester fidèle à Drago et de ne plus le tromper même si son Dragon ne devrait pas s'en formaliser. Harry ne vit pas son voyage passer à toute vitesse et le voila à quelques jours de l'île où il a vécu.

A suivre.