Usopp n'avait cessé de le dévorer du regard. C'était l'heure du repas, et Sanji était débordé. Luffy ne cessait d'engloutir la multitude de plat qu'il avait mis si longtemps à préparer. Oui, Usopp, admirait le jeune cuisinier, et en réalité, le cuistot comptait bien plus qu'il ne voulait l'admettre, à ses yeux. Mais, si tout pouvait être aussi simple ... Oui, tout sera tellement plus facile à vivre pour Usopp, si il n'y avait pas ce sabreur aux cheveux verts. Son plus grand rival, dans la quête du coeur du jeune cook. Le dîner fini, Usopp alla se reposer sur le pont. Il regardait les étoiles, et ses pensées se tournèrent toutes vers Sanji. L'idée que le Marimo puisse l'avoir lui était insupportable, et les larmes lui montèrent aux yeux.

" Tout va bien, Usopp ? "

Il se retourna. Sanji était là, en train de fumer sa cloppe. Il était tellement sexy, beau, & irrésistiblement attirant ! Usopp ne pouvait en supporter davantage. Il le regarda droit dans les yeux :

" Sanji, je ... "

Le beau blond le regardait avec un regard si intense, qu'il fut déconcerté, et perdu tous ces moyens. Il ne savait plus quoi dire, il se sentait stupide, et tellement honteux.. Sanji se rapprocha, et toucha délicatement les lèvres du brun. Celles ci tremblaient, sous le toucher si agréable .. Le cuisinier se rapprocha peu à peu, avant de poser un baiser délicat sur les lèvres d'Usopp, qui frémit de plaisir, quant à ce cadeau merveilleux. Il aurait voulu rester là éternellement, lèvres contre lèvres, main dans la main, dans les bras si chauds & si rassurants de son amant ! Oh oui, il aimait Sanji, et à un point inimaginable ... Et toutes ces attentions lui allaient droit au coeur, et devenaient des souvenirs impérissables dans l'esprit du tireur d'élite. Lorsque le blond recula, tous les doutes d'Usopp lui revinrent en mémoire ! Et si c'était un baiser d'adieu, et si ce stupide marimo y avait droit aussi ? Non, cette idée lui était insupportable. Sanji s'éloigna, et Usopp l'enlaca par surprise. Il l'embrassa délicatement dans le cou, tandis qu'il murmura son nom, comme on murmure le nom d'une divinité. Sanji se retourna, et l'embrassa à nouveau. La nuit berçait les deux amants, sous un ciel étoilé.

Le lendemain, Usopp admirait à nouveau le jeune cuisiner à l'action, se remémorant sa nuit dans ses bras ...