Note : Écrit pour un des thèmes qui m'a été donné pour bingo_fr, un communauté LJ.


Première fois

Hikari n'avait perdu qu'un seul combat, son tout premier. Les souvenirs qu'elle gardait du duel en lui-même étaient confus, emmêlés entre la peur pour son nouveau compagnon et les larmes amères qui avaient dévalés ses joues après le coup final. Elle se souvenait de la boule dans sa gorge qui l'avait empêchée de parler, du petit corps qu'elle avait entouré de ses bras et de sa tête qu'elle avait caché dans le pelage de Ouisticram.

Elle ne savait pas combien de temps elle était restée comme ça, à la sortie du village – déjà trop loin que pour rebrousser chemin et pourtant pas encore vraiment partie – mais cela lui avait semblé durer une éternité.

Lorsqu'elle avait relevé la tête, Jun était encore là. De ça elle en était sûre car cela l'avait prise par surprise. Jun n'était pas du genre à attendre, encore moins de ceux qui perdaient leur temps.

« Hikari, il faut que tu rentres maintenant. »

Elle l'avait regardé sans comprendre, sentant seulement les sanglots lui monter à la gorge. Comment aurait-elle pu déjà rentrer chez elle ? Son voyage ne faisait que commencer et qu'allait dire sa mère ? Et puis, pourquoi Jun voulait-il déjà la laisser ? C'était de sa faute si elle s'était laissé entraîner dans cette histoire. Du haut de ses dix ans, Hikari se sentait complètement perdue, abandonnée. Bien sûr, elle avait toujours voulu avoir un son propre pokémon – c'était un rêve que tous les enfants partageaient. Mais cela prenait maintenant une tournure tellement plus réelle, plus concrète. Peut-être qu'elle n'était pas prête pour ça. Peut-être qu'elle allait décevoir tout le monde ?

« Tu ne peux pas laisser ton Ouisticram dans cet état. Il a besoin de repos, non ? »

La voix de Jun la ramena dans le présent mais cela ne suffit pas à couper son angoisse. Posant le regard sur le petit corps qu'elle tenait encore tout serré contre elle, elle se mordit la lèvre, honteuse de ne pas savoir comment réagir. Jun s'approcha doucement et s'accroupit pour se mettre à son niveau, puis ouvrit son sac et commença à farfouiller dedans.

« Bon, je vais te donner ma potion. Je pense que ça va te servir. »

Il sortit l'objet du sac, arborant sur le visage un air plus que satisfait mais ne put s'empêcher de froncer les sourcils en remarquant que Hikari sanglotait toujours.

« Tu sais, si tu pleures à chaque fois que je te bats, ça sera pas très rigolo, » ajoute Jun.

Le ton de sa voix était on ne peut plus sérieux et c'est cela sans doute qui fit réagir la fillette.

« Je ne perdrai pas à chaque fois ! »

Jun éclata de rire et, après avoir déposé la potion qu'il tenait jusque là toujours dans ses mains dans le sac de son amie, il se releva d'un petit bond.

« On se reverra à Littorella… enfin, ça c'est si tu arrives à me rattraper ! »

Et ce fut tout : il se mit en route sans plus attendre et ce sans un regard derrière lui. Hikari se releva à son tour, son Ouisticram toujours bien serré contre elle et décida de rentrer chez elle. Demain, il ne serait pas trop tard pour commencer son voyage.