Encore un matin à Everworld. Je me suis réveillée dans un immense château datant de l'époque viking. Et non ce n'est pas un hôtel, et non je ne rêvait pas. Depuis maintenant je ne sais combien de temps, je suis ici, à Everworld. Tout cela à cause de ma demi sœur... que j'ai tuée...oui Senna! Je ne pense pas éprouvé de regret pour ce que j'ai fais... Non pas que cet acte fut sens mal mais je la détesté vraiment, à cause d'elle j'ai perdu toute chance de retrouver ma vie normale de l'ancien monde. C'est ce que je pensais jusqu'à il y à peu... Mais je pense que maintenant c'est différent. De toute façon, Senna morte, la porte pour l'ancien monde est définitivement fermé donc autan ce faire à ce monde dès maintenant même si je pense que je le connais suffisamment.

Bref, je me suis donc réveillée dans un château viking, celui des dieux nordique nommé Asgard. Odin nous y avez invité pour entre autre nous protégé de la menace néonaziste. Voyant l'épaisseur de cette forteresse, je me dis qu'il est impossible de la détruire. David, Jalil, Christopher et moi somme arrivés ici avant hier avec Odin, Thor, Balder, Merlin et Loki. Ah Loki... dieux nordique de le destruction celui qui à enlevé Senna du monde réel et à cause de qui tout commencé. Il a voulu nous détruire à maintes reprises mais aujourd'hui, il est de notre côté. Mieux valait l'avoir avec nous que contre nous. Il garde tout de même un malin plaisir à se moquer de nous et à cracher son venin par derrière. Je ne lui faisais guère confiance, même si depuis qu'il m'avais sauvé dans la grotte de Hel, je lui était éternellement reconnaissante.

La chambre ou je me trouvais était énorme, un lit immense rien que pour moi, bon d'accord, il y faisait un peu froid mais j'avais connu pire. Bon, ce n'était pas le luxe cinq étoile de l' Olympe mais j'appréciais cet endroit.

Quand je fus habillée dans des vêtements typique du pays, soit une belle robe beige et verte, tout à fait sobre mais aussi laissant voir les forme de mon corps, je sortis de la chambre et fut devant une multitude de couloirs, de portes. Bref selon moi, Asgard était un véritable labyrinthe. Je soupirais... personne à l'environ pour m'indiquer le chemin, pourtant, les autres fois, l'un de mes compagnons était toujours là pour m'accompagner, mais cette fois personne. Je décidé donc de partir de mon côté, je suivis un couloir, puis un autre et encore un. Ceci devenait fatiguant et sans le vouloir, je m'étais réellement perdue dans cet immense palais. Je m'appuyais contre un mur et attendis que quelqu'un passe pour lui demander le chemin. J'ai attendus pendant un certain temps puis je m suis dis que vu l'endroit ou j'étais, personne n'allait venir. J'étais sur le point de perdre espoir quand j'entendis soudainement des bruits de pas derrière moi. Quand je me suis retournais, j'ai bien cru que j'allais m'évanouir de surprise.

Loki, le dieu nordique de la destruction, dont j'ai appris plus tard qu'il était aussi dieu des mensonges, de la malice et le l'illusion, rien qui vous mettrez en confiance. Il s'approchait de moi. C'était le type du beau viking, cheveux blonds mi-long, avec je dirais quelque reflets brun, les yeux gris glaçants, bien bâti, grand... Oui mais cette fois, sa taille était plutôt normale, il faisait je pense que deux mètres de haut, loin de sa taille ordinaire. Son sourire habituel sur les lèvres, mauvais et ironique, il m'adressa la parole d'une voix sarcastique et moqueuse.

« Hé bien April, que faites vous ici? Ces quartiers sont rarement habités, peu de personne viennent ici.

-Pourquoi donc, ces quartiers ne sont pas si mal, la décoration ne manque pas de charme en tout cas. »

J'essayais de continuer cette conversation avec lui même si je n'en pensais pas moins. Mais je m'interrogeais, comment pouvais-je parler avec lui, il était tellement difficile à comprendre, même impossible. Il pouvait avoir un sourire sur le visage mais décider de vous tuer, mais il pouvait aussi rester sérieux et raisonnable. Ses atouts n'était pas sa puissance brute mais son intelligence, sa perfidie, ses plans recherchés et son physique de rêve...un vrai danger.

« Il vous plaises? Tant mieux... Ces quartiers sont les miens, personne n'ose s'y aventurer, vos êtes l'une des seule à être venu ici.

-Vous m'en voyez ravi.

-Mais dites moi justement, que faites vous là? Son sourire venait de se faire encore plus ironique qu'avant.

-Heu... »

Allais-je réellement lui dire que j'étais perdue et que par mégarde je m'étais retrouvée ici? Non, il ne manquerait pas l'occasion de ce moquer de moi. De toute façon, avec l'air gênés que j'avais, il ne tarderait pas à le deviner, peu être était-ce déjà le cas.

« Vous vous êtes perdu, n'est ce pas? Demanda t'il en souriant.

Gagné!

-Oui... dis-je d'une petite voix, je ne pensais pas que cette forteresse soit si compliqué et je n'ai pas réussi à retrouver le chemin de la salle principale. »

Il émis un petit rire, encore et toujours en train de ce moquer, puis il me regarda. A ce moment, j'ai cru que j'allais exploser, j'ai sentis mes joues rougir sous l'intensité de son regard. Il s'approcha de moi et je commençais à paniquer intérieurement. Il se pencha vers moi, son visage près du miens...qu'allait t-il faire?

« Alors laissez moi vous accompagner jusqu'à cette salle »

Puis il ce redressa et commença à s'éloigner un sourire de satisfaction s'élargissant sur ses lèvres. Quant à moi je devais être plus rouge qu'une tomate. Pourquoi avais-je réagit comme cela, je n'aurais même pas du m'interroger. Mon cœur battait à cent à l'heure. Je le rejoignis et le suivis en laissant une certaine distance entre lui et moi. Il marchait à une vitesse que j'arrivais plus ou moins à suivre. Nous marchâmes un long moment sans parler . Le chemin fut plus long que je ne l'aurais pensé, avais-je parcourue autant de chemin?

« C'est vraiment très grand, dis-je en regardant la longueur des couloirs.

-Oui, beaucoup de personnes étrangères ne trouvaient jamais leur chemins, certaines ne sont jamais revenus. »

Il avait dit ça comme si il parlait du temps qu'il faisait. Je m'interrogeais un peu sur lui, maintenant que nous étions dans le même camps, autant en connaître un peu plus sur lui. D'ailleurs, ça m'intéressais d'en connaître plus.

« Et vous? Vous connaissez bien les lieux?

-Plutôt bien. Mais je ne suis jamais resté vivre ici.

-Ah bon! Mais ou vivez vous alors? »

Il rigola. Encore? Il s'arrêta, se tourna vers moi, il souriait franchement,moqueur... je n'aimais pas ça?

« Pourquoi toutes ces questions? Ma vie personnelle vous intéresse tant que ça? »

Je rougissais encore une fois. Je devais être pathétique à rougir comme cela. Il émit encore une fois un sourire en voyant ma réaction. J'ai essayé de répliquer, sans succès.

« Non pas du tout! Je...posais juste des questions pour passer le temps. »

Il n'était pas dupe.

« Passer le temps? Vraiment? Il se moquait encore de moi, mais à mon grand étonnement il me répondit. Je vivais un peu partout avant... Quand je dis avant, c'était dans l'ancien monde, quand Everworld n'existait pas. A cette époque je m'installais partout, j'étais chez moi partout. »

Cette réponse m'étonna, je ressentis un élan de tristesse en sachant qu'il n'avais jamais eu de point ou se fixer. Avez t-il déjà eu une famille avec qui... Non, je n'avais pas à me poser ce genre de questions!

« Je vois, répondis-je sans essayer dans savoir plus. Nous y allons? »

Cette fois, son regard était différent, c'était un regard empli de mélancolie, de même que son sourire, non moqueur ou méchant, seulement...différent. Mon cœur se remit à battre fort, je ne savais pas pourquoi? Ça ne dura que quelques secondes, puis il reprit son habituel visage.

« Et bien d'accord chère April, allons y! »

Il me tendit son bras que je pris et nous nous dirigeâmes vers la grande salle.

Le chemin ne fut finalement pas si long, nous arrivâmes peut après dans la salle principale. Je lâchais le bras de Loki, il m'adressa un sourire en me disant:

« Vous voilà arrivée à bon port.

-Oui je vous remercie, sans vous je ne serais peu être jamais sorti ».

Il rigola, ma réflexion le faisait rire? Sérieusement...

« Je ne vous aurez pas laissée mourir, en tout cas pas dans mes appartements. »

Il venait de dire quoi là? Qu'il ne me laisserait pas mourir? Qu'avait-on fait au grand Loki?

« D'ailleurs, vous êtes plutôt intéressante et loin d'être hideuse. » me dit-il en me gratifiant d'un regard quelque peu pervers.

Quel idiote d'avoir pensé qu'il pouvait changer si subitement.

« Vous les dieux ne pensez vraiment qu'à vous! Dis-je extrêmement vexée, pourtant j'avais comme l'impression que je n'aurais pas du.

Il ne répondit rien. Il s'éloigna finalement, avant qu'il ne disparaisse complètement de ma vue, l'aurais-je vexé? Je sus trente seconde plus tard que non. La raison de sa fuite était plutôt due à l'arrivée de David et d' Odin vers moi, qu'à la phrase que j'avais sortie.

« De quoi parlais tu avec Loki? Me demanda David. »

Je le comprenais, si je l'avais vu dans une intense discussion avec Loki, je me serais aussi interrogée.

« Rien de bien important, du risque de se perdre à Asgard, j'ai bien faillis y finir mes jours et il est venu me chercher. »

David pari surpris, en l'occurrence il avait oublié que j'avais un sens de l'orientation défaillant.

« Je suis désolé, j'aurai du venir te chercher, cela ne te serais pas arrivé et tu ne serais pas tombée sur lui...

-Non, ce n'est rien, nous avons discuté de choses et d'autre!

-Vous devriez éviter les discutions avec lui, parler avec Loki est l'une des choses les plus difficile. » Répondit Odin en soupirant, il semblait avoir de l'expérience en la matière. Je confirme!

Nous nous sommes finalement dirigés vers l'immense table au centre d'une salle plus que grandiose, le plafond haut de plusieurs mètres, la longueur et la largeur de la salle était aussi impressionnant, j'ignore combien mais on pourrait y loger deux terrain de foot, bref, presque impossible à décrire. Il y avait ça et la des richesses, dans chaque coins trainais un bijoux, de l'or ou des joyaux. Cependant, ce trésor restait nettement moins impressionnant que celui de Nidhorg, rien à voir.

J'ai remarqué que Jalil et Christopher étaient assis à la table, non loin de Thor, Balder et Merlin. Je les ai rejoins et me suis placée aux côtés de Jalil. Plus loin, assis aussi autour de la table, était présent quelques dieux qui discutait gaiement en mangeant. Une magnifique femme, ces long cheveux brun claire lui tombait sur ses épaules dénudé, elle portait une robe légère, blanche. Son cou étincelait à cause du collier d'or qu'elle portait. A ces côtés, un jeune homme, la même couleur de cheveux, un air noble, il ressemblait beaucoup à la femme. En face d'eux, il y avait un homme moins jeune, et niveau vestimentaire, on pouvais pas dire qu'il n'était pas original. En tout cas, son style restait douteux, genre peau de mouton sur la tête qui lui servait de manteau, enfin, à force ont ne s'étonne plus de rien. Tous étaient en train de manger l'un des nombreux plats posé sur la table, et pratiquement que de la viande. Christopher mangeait comme un goinfre, David entama une discutions avec Thor et Balder, Odin et Merlin firent de même. Quant à moi, je me plongeait dans mes pensés, qu'allions nous faire maintenant? La guerre semblait être loin d'être finit mais...et après, que ferions nous? Ou irons nous maintenant que la porte du monde réel s'était définitivement refermé.

« Ça ne va pas April? S'enquit Jalil qui me regardait étrangement.

-Oui oui ça va, répondis-je.

-Tu avais une tête étrange, me lança Christopher entre deux bouchers.

-A quoi donc pensais tu comme ça, me souffla Jalil.

-A nous...après...

-Comment ça? Me demanda t-il.

-Ce que nous ferons une fois la guerre terminée, vu que nous ne pouvons revenir, ou pouvons nous aller? »

Je commençais à m'emporter, j'avais vraiment peur de la suite. David avait stoppé sa discutions avec Thor et Balder, Christopher avais arrêté de manger et Jalil réfléchissait. Il n'avait pas, à l'évidence, pensé à ça. Les dieux nous regardaient, il avaient arrêtés leur discutions eux aussi. David rompit le silence.

« Nous n'y sommes pas encore April, après la guerre nous pourrons toujours...

-Et tu crois que ça suffira, après la guerre? Et quand la guerre sera finie, que feras tu? Tu t'engagera dans l'armée? La belle affaire David... Je...je ne veux pas que notre groupe soit séparé mais, vu la situation cela semble inévitable. Quand cette guerre sera finie, chacun de nous ira vers le peuple avec qui il à des affinité. Toi David, tu retournera peut être à l' Olympe, et Jalil, surement chez les nains. Christopher, toi, beaucoup de peuple t'aime bien, tu as l'embarras du choix... Mais moi, je n'en ai pas vraiment...je. »

Ma voix était faible et triste. J'avais plombé l'ambiance mais il fallait que j'évacue ce problème avant que je m'y perde complètement.

« Tu t'en fais trop pour rien, les peuples que nous avons aidés ne vont pas nous laisser tomber. » Assura David sa voix redevenue assurée.

Je restais sceptique à cet affirmation, mais Odin, Thor et Balder me rassurèrent.

« Ne vous inquiétez pas Dame April. Tout ce que vous avez fait pour nous, nous allons vous le rendre. Répondit Thor à mes pensées.

-Nous n'allons pas vous laissez tomber » continua Balder en souriant.

Odin ne fit qu'un simple signe de la tête pour marquer son approbation. Je me sentis tout à coup mieux, savoir que les dieux n'allaient pas nous laisser me rassurais.

« Bien, nous allons donc commencer à parler de chose sérieuse mais la belle femme au long cheveux la coupa.

-Non, il manque encore quelqu'un! Vous devinez de qui je parle n'est ce pas? » Elle avait une pointe d'ironie dans la voix.

Tous les autres dieux était d'accord et je devinais de qui ils parlaient. Odin gronda de sa voix grave le nom de celui qu'il manquait.

« LOKI!

-Oui oui, pas la peine de crier: » répondit une voix dont je décelais parfaitement l'ironie, une voix que j'avais entendue ce matin même, Loki était là.