Salut tout le monde, première fic postée ici, un petit OS HP/HG/DM ;) Rating M mais c'est au cas où.

Ange


Et moi je rêve de gestes défendus

POV Draco

Un peu spéciale, elle est célibataire
Le visage pâle, les cheveux en arrière
Et j'aime ça
Elle se dessine sous des jupes fendues

C'est aujourd'hui. Elle va avoir vingt-cinq ans. Cela fait plus de sept ans que la guerre est finie. Sept ans que je vis libre, dans un monde en paix. Je travaille au même étage qu'elle. J'adore la voir arriver le matin, en tailleur cintré, jupe fendue, escarpins noirs, chignon haut, teint porcelaine parfait. Qui aurait cru ça venant de notre lionne nationale ? La belette préfèrerait la voir dans un pull difforme, entourée de marmaille, enfermée dans sa maison bancale. Hermione Granger n'est pas comme ça. Je l'ai découvert un soir de fête après la bataille, entre une tapisserie et une armure. J'ai découvert sa sensualité, l'odeur de ses cheveux, la rondeur de ses seins, le goût du whiskey-pur-feu dans sa bouche. Tant de choses insoupçonnables pour cette Miss-je-sais-tout. Un sang-pur et une sang-de-bourbe, insoupçonnable de ma part également.

Elle a les yeux revolver, elle a le regard qui tue
Elle a tiré la première, m'a touché, c'est foutu
Elle a les yeux revolver, elle a le regard qui tue
Elle a tiré la première, m'a touché, c'est foutu

Il m'avait suffit de croiser son regard feu, à peine embué malgré l'alcool, ce regard qui me criait ce qu'elle pensait de Weasmoche accroché à elle, qui me criait son envie de s'éclipser, de ne pas être ce qu'on attendait d'elle. J'avais tourné les talons vers la sortie.

Et je devine des histoires défendues
C'est comme ça
Tell'ment si belle quand elle sort
Tell'ment si belle, je l'aime tell'ment si fort

Ca fait sept ans qu'elle est célibataire. Ca fait six ans et demi que je suis marié. Elle s'est séparée de ce Weasmoche le jour de son dix-huitième anniversaire, pour une affaire dont je n'ai pas connaissance. Beau cadeau. Je me serais fait le même. Je soupçonne une histoire pas claire entre Potter et elle, pendant leur disparition durant la septième année.

Ca fait sept ans qu'en ce jour précis de l'année, je la regarde partir du bureau en tenue de soirée, accompagnée de Potter qui passe la chercher après avoir fermé le service des aurors. Je me lève toujours, marche jusqu'à son bureau pour lui souhaiter un joyeux anniversaire, et je salue Potter par politesse. Tout ce qui m'importe c'est d'avoir le temps de la contempler dans sa jolie robe. Souvent blanche, ou bien rouge, comme cette année. Un peu fluide et retenue sous les seins par un ruban de flanelle que j'aimerais poursuivre. Elle me sourit, laisse traîner sa main sur ma joue, puis Potter passe son bras autour de sa taille, et la mène je-ne-sais-où. C'est dans son corps que je voudrais finir ma vie, à ses côtés que je veux la recommencer. Mais Hermione Granger n'est pas comme ça. Je suis un homme marié, et il n'y a ni tapisseries, ni armures au ministère. Alors je la regarde partir, et retourne à mes dossiers.

POV Harry

Comme chaque année depuis sept ans, en ce jour précis, je m'empresse de mettre mon équipe hors du bureau, pour enfiler un jean, une chemise et une veste de costard. Ce soir, nous ferons la fête. Il est dix-huit heures lorsque j'arrive à son bureau. Je sais que d'ici une minute, Malfoy viendra lui souhaiter un bon anniversaire, comme chaque année. Je sais qu'ils ont eu une aventure. Hermione me dit tout. C'était un soir de fête après la bataille finale, elle était soule, lui aussi. Les joues rouges, je l'avais vue sortir derrière lui, et disparaître au détour d'un couloir. Soul également, j'avais préféré rester sagement aux côtés de ma fiancée. Hermione a ses droits. Tant que je peux rester près d'elle, de toutes façons...

Elle a troqué son tailleur stricte pour une jolie robe rouge et fluide, des escarpins qui rendent ses jambes à se damner – entendre plus encore que d'ordinaire – et son chignon n'a plus lieu d'être. Sa crinière repose sur ses épaules, comme en défi, et cela la rend plus désirable encore.

J'adore ses cheveux. Ils sont doux, indomptables, à son image. Hermione est une amante sublime. Lorsqu'elle découvre sa peau couleur porcelaine, ses longues jambes galbées, ses petits seins ronds. Sa bouche pulpeuse qui rougit du plaisir qu'on se donne avec.

Tell'ment si femme quand elle mord
Tell'ment si femme, je l'aime tell'ment si fort

Ses lèvres mutines et ses dents voraces. J'avais des morsures partout dans le cou. Hermione faisait la guerre jusque dans notre lit pendant ces semaines sans Ron. Tout a commencé par un regard. Ce regard de femme qu'elle m'a lancée lorsque je l'ai faite danser au départ de Ron. Un regard brûlant de colère, de rage de vivre. Ses mains ont agrippé mes épaules.

Un peu larguée, un peu seule sur la terre
Les mains tendues, les cheveux en arrière
Et j'aime ça

A faire l'amour sur des malentendus
On vit toujours des moments défendus
C'est comme ça

Elle était seule. Elle me l'a soufflé dans l'oreille, sa solitude. Ses parents en Australie qui n'avaient plus aucun souvenir d'elle, et Ron parti. L'air un peu paumé, le souffle court d'avoir tant pleuré. J'ai mal compris ses intentions je crois. Mais elle n'a pas repoussé ma bouche qui traçait des chemins dans son cou. Et nous avons fait l'impensable pour la première fois.

Je l'ai aimée. Je l'aime encore. D'un amour pas clair, moitié interdit, moitié fraternel.

Nous avons décidé de l'avouer à Ron et Ginny il y a sept ans. Avant qu'il fasse sa demande. Avant que je ne fasse la mienne. Ginny a posé moins de problèmes. Elle me possède, elle sait que je l'aime. Ron lui n'a rien d'Hermione. Rien d 'autre que son amitié.

Et chaque année depuis, nous allons tous les quatre dans un restaurant, puis dans un bar dont nous ressortons dans un piteux état, avant de rentrer. Sans Hermione généralement.

POV Draco

Son corps s'achève sous des draps inconnus
Et moi je rêve de gestes défendus
C'est comme ça

Depuis sept sans elle finit chaque année dans les bras d'un inconnu. Parfois même d'une inconnue. Hermione Granger est libre. Je le sais parce que chaque année, je me retrouve dans le même bar qu'eux, à frémir de rage lorsque mon courage file à l'anglaise. C'est elle qui m'invite à les rejoindre chaque année. Et à chaque fois, j'avais préféré rester au comptoir que de l'inviter à danser.

Mais pas cette année.

POV Harry

Le bar. Malfoy est accoudé au comptoir, comme chaque année, un verre à la main. Je sais qu'Hermione n'attend que lui. Je sais que c'est sa façon à elle de lui laisser sa chance. Mais chaque année, elle finit dans les bras d'un bel inconnu. Parfois même d'une femme. Hermione Granger est libre. Je fais danser Ginny, puis je me retrouve accoudé au comptoir aussi. Hermione est la plus belle femme que je connaisse, et parfois son corps manque à mes mains. Mais pour la première fois, Malfoy se lève, avec deux coupes de champagne. Et je vois Hermione lever ses yeux cernés de noir charbon, le port de tête plus altier que lui si c'est possible.

POV Draco

Elle me sourit. Elle trempe ses lèvres roses dans le champagne, et pose son verre sur une table qui traînait par là. Elle a abandonné son nouveau cavalier lorsque son regard doré s'est posé sur moi. Je prends sa main dans la mienne, et je courtise une femme célibataire, moi l'homme marié.

Tell'ment si femme quand elle dort
Tell'ment si belle, je l'aime tell'ment si fort

Au petit matin, le soleil vient caresser ses boucles aux reflets mordorés, étalées sur l'oreiller de son lit. Je n'avais encore jamais vu son appartement. Je me glisse doucement hors des draps, le temps d'envoyer un hibou à mon avocat. Qu'importe qu'elle en ait finit de moi dans une semaine, un mois, un an. Je la veux pour ce temps-là, sans qu'aucune épouse ne s'y oppose.

POV Harry

Malfoy a fini par rentrer avec elle. Ron s'est étranglé avec sa bierraubeurre, et Ginny espère que cette fois, ça durera. Je crois que ça la rassurerait de savoir sa meilleure amie casée. Elle ne pourrait pas tourner autour de moi. Mais Hermione n'est pas comme ça.

Hermione Granger, malgré ses tailleurs et son chignon stricts, ses frasques de femme libre, Hermione est une femme à Malfoy. Et d'une certaine manière, je suis apaisé.