Coucou mes loulou, ici Karozthor qui a peut-être un peu trop fumé d'aconit avant de prendre une dose d'essence de folie de la réserve de Snape

Bref voici un petit OS, je sais ça fait longtemps que j'ai rien publié mais que voulez vous "ma muse m'use a force d'user de moi pour être la muse des autres et franchement ça ne m'amuse plus"²

Seconde édition pour modifier les coquilles qui avaient échappé a ma vigilence


Titre original : Harry Potter -Dalek en puissance- et le Moldu Powaa

Le Terrier, 29 juillet 1997

Quelques semaines après la mort de Dumbledore, Harry eut une révélation lors d'une conversation avec Arthur Weasley.

- Bon sang Mr Weasley comment vais-je faire pour dégommer un mage noir surpuissant avec mon niveau d'élève de Poudlard ?

- Il est vrai que cela sera compliqué Harry -Vu ton incapacité à faire certains des sorts les plus simples- mais ne t'inquiètes pas, il y a toujours de l'espoir, répondit avec sagesse le père de son meilleur ami.

-Je ne le sais que trop bien, mais parfois j'aimerai juste être un ado normal, et laisser ce genre de chose à faire aux aurors, ce n'est pas dans le monde moldu que des situations comme la mienne pourraient arriver tu pourrais prendre les choses en mains à la moldu souffla une petite voix dans sa tête.

- C'est vrai, mais Harry, la Magie t'a choisi pour le vaincre, on ne peut pas aller contre ça.

- Oui malheureusement… A tout hasard Mr Weasley, pourriez-vous m'indiquer dans quelle zone géographique se trouve le manoir Malefoy ?

- Pourquoi cette question Harry ?

- Pour être sûr d'éviter cette zone, je sais de source sûre, dit-il en pointant sa cicatrice du doigt, que la totalité des occupants de ce manoir me veulent mort et je ne parle pas que des Malefoy… affirma Harry en ayant cependant dans la grande ignorance de Mr Weasley une idée derrière la tête

Celui-ci lui répondit cependant…

Quelques jours plus tard la veille du mariage de Bill et Fleur, Harry profita de la cohue des préparations pour s'éclipser discrètement, son plan pouvait démarrer.

Il transplana tout d'abord au Palais Windsor afin -de kidnapper- d'emmener avec lui la Reine Elizabeth II, qui, comme le savait toute personne dotée d'un cerveau en état de fonctionnement avait connaissance de la particularité de certains de ses sujets.

Bien entendu il ne la brutalisa pas de trop, après tout il avait besoin de son aide, et Hermione le castrerait sans anesthésie si elle apprenait qu'il avait brutalisé celle que sa meilleure amie (et parfois plus) qualifiait de « Femme forte indépendante et sûre d'elle qui ne s'est pas laissé aveuglé par son propre pouvoir et qui devrait être un modèle pour toutes les femmes de ce monde »²

Il se présenta donc et expliqua avec force détail la situation dans le monde magique.

Décidant que finalement elle avait été « kidnappée » pour la bonne cause, la juste Souveraine accorda son pardon au jeune héros, pour ses méthodes cavalières et accepta de l'aider dans sa quête.

Ils transplanèrent donc quelques heures plus tard au 10 Downing Street directement dans le bureau du 1er ministre, qui avait un air plus sinistre que ministre.

- Votre Majesté, s'exclama-t-il en la voyant, nous craignions qu'il ne vous soit arrivé malheur.

- Fort bien Monsieur le 1er ministre Blair, nous sommes en présence du jeune Harry Potter, je suppose que Mr Scrimgeour vous a informé de la situation problématique qui se passe dans une certaine communauté parallèle, et que donc vous savez qui est ce jeune homme

-Tout à fait votre Altesse et nous nous efforçons de limiter les pertes de notre cotés mais cela est compliqué…

- Excusez-moi de vous interrompre Monsieur le 1er Ministre, mais si je suis ici aujourd'hui en présence de sa Majesté, c'est pour vous demander votre aide quant à cette situation qui menace d'exploser dans mon monde et d'affecter de manière irrémédiable le vôtre.

- Comprenez bien Mr Potter que ce n'est pas par manque de volonté que nous ne vous assistons pas, mais simplement parce que ces histoires de magie, ça nous dépasse totalement.

- Je le comprends bien monsieur mais, en fait vous avez un très gros avantage sur ceux qui posent un problème, vous savez de quoi ils sont capables, la réciproque n'est cependant pas vraie pour une bonne partie des sorciers qui sont dans le camp de Voldemort.
Maintenant si je vous disais que vous disposez des moyens dont j'ai besoin et que pour ma part j'ai une information qui pourrait renverser totalement cette guerre, seriez-vous prêt à me suivre sur mon plan.

- Tout dépend de ce plan, expliquez-le-moi et nous verrons, dit le ministre de guerre lasse en se faisant la réflexion qu'il devrait prévenir les services de protection de sa Majesté qu'elle allait bien,

L'agent Bond ou Pond, il ne savait plus très bien pourrait s'acquitter de cette tâche.

En attendant il fallait qu'il appelle le Docteur pour s'assurer que sa Souveraine allait parfaitement bien.

Quelques jours plus tard on apprit dans la Gazette du Sorcier qu'une mystérieuse explosion avait entièrement détruit le manoir Malefoy dans le Wiltshire avec ses occupants.
La terre avait été brulée comme si un feudeymon l'avait ravagée.

Le lendemain l'interview exclusive de Harry Potter à la Gazette du Sorcier révéla que l'explosion était due aux moldus. D'après les recherches faites par les langues de plomb des « bombes aux palmes » avaient été utilisées, il révéla aussi que pour l'occasion ses complices de « crime » n'étaient autres que le 1er ministre moldu et la Reine elle-même

A la suite de ces révélations le ministre de la magie Pius Thicknesse, avoua qu'il était sous impérium lorsqu'il fut élu à son poste et que son lanceur devait probablement être mort dans l'explosion.

Celui-qui-finalement-vainquit confirma également que Voldemort était présent sur le lieu de l'explosion et qu'il ne restait pas grand-chose de lui ni des autres occupants des lieux qui avaient tous brulés n'ayant pas pu passer outre les barrières anti-transplanage

En conséquence de cela les puristes survivants décidèrent de faire profil bas, si les moldus étaient capables de ça ils ne voulaient pas être les prochaines cibles.

Du coté moldu on apprenait dans l'édition du soir de The Daily Telegraph du 5 août 1997 qu'une descente des forces spéciales avait eu lieu dans un manoir du Wiltshire et que les terroristes qui occupaient les lieux l'avaient fait exploser avec le napalm qu'ils produisaient, espérant certainement emporter les forces armées avec eux. Aucune perte n'était à déplorer du coté des forces de l'ordre.

Quelques mois plus tard alors que Harry était officiellement parti faire un tour du monde, des encarts dans divers tabloïds du monde se demandaient qui était ce jeune homme discret aux cheveux comme un nid de corbeau qui était régulièrement vu avec la princesse Zara dans les jardins de Buckingham et qui semblait la rendre heureuse au vu de l'air d'être dans un autre monde avec son visage souriant et son regard dans le vague…


…3 ans plus tard….

- Edition spéciale massacre dans la famille royale le Prince Charles tue froidement toute sa famille, édition spéciale, Zara Phillips-Potter et son époux sont les seuls survivants ayant réussi a fuir la scène …

- Le sacre de La reine Zara eut lieu quelques semaines plus tard

- Le Prince déchu Charles fut condamné à la prison à vie pour les meurtres, bien qu'avouant ne pas se souvenir de pourquoi il a fait cela.

- 10 ans plus tard après référendum, il fut décidé par le peuple que le pays devrait redevenir une monarchie absolue.

3 ans plus tard le ministre de la magie vint voir Harry afin de l'informer qu'ils avaient besoin de lui car celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom était à nouveau de retour.
Harry accepta de revenir a condition d'avoir carte blanche et les pleins pouvoirs d'investigation, cela lui fut accordé.

- 1 an plus tard-

Harry avait enfin vaincu le Lord noir et se vit proposer la place vacante de ministre de la Magie qu'il refusa une première fois avant de finalement accepter à la demande de ses amis qui n'en pouvaient plus des politiciens corrompus et avides de pouvoir….

Niark niark. Ça, c'est fait se dit Harry, à qui le tour maintenant, ?

² Copyright sur cette phrase elle est de moi pensez-y si vous la citez, et pour la seconde oui j'en pense chaque mot elle est d'ailleurs de moi aussi

Désolé pour la mise en page mais à chaque fois que je sauvegarde l'edition du texte ffnet me la remet comme ça