La fierté du lion

Disclaimer : Malheureusement je ne suis pas la personne qui a imaginé cette merveilleuse histoire. Cette personne se trouve être Wild Rhov, j'ai tout simplement voulu vous faire partager cette histoire que j'ai traduite et uniquement traduite de l'anglais. Je vous souhaite à tous une très bonne lecture et si vous laissez des reviews, ne vous inquiétez pas, elles seront toutes transmises à l'auteur qui a écrit cette fanfiction.

Une fanfic sur Fairy Tail

Par Wild Rhov

« Je suis contraint, non pas de couiner comme une souris soumise et docile, mais de rugir comme un lion plein de fierté dans ma profession. » John Steinback

Chapitre 1 :

Règles brisées

C'était le 10 août et une vague de chaleur frappait durement la ville de Magnolia. Dans le hall de la guilde de Fairy Tail, Lucy Heartfilia appréciait un jus exotique frais. Natsu se battait contre la glace de Gray, ce qui était aussi agréable bien qu'elle souhaitait que le fougueux dragon slayer cesse d'augmenter la température.

« Alors ? » commença Mirajane en minaudant doucement. « Comment ça va toi et Loki ? »

Lucy soupira et secoua la tête. « Pouquoi… pourquoi les gens demandent-ils toujours ça ? »

La barmaid rigola innocemment. « Parce que vous êtes si mignons ensemble. Tu es une constellationniste, il est un esprit céleste du Zodiaque… » Elle agita ses mains, semblables aux plateaux d'une balance, comme si les deux parties du yin et du yang y étaient équilibrées.

« Précisément » grogna Lucy. « Les relations entre les Esprits Célestes et leur propriétaire sont interdites. La relation entre nous deux doit rester professionnelle. »

« Doit ? » fit Mira avec une lueur dans les yeux, puis en se penchant sur le comptoir du bar elle ajouta : « Tu as l'air déçue ? »

« Ridicule ! Loki est… grossier ! » répondit la mage céleste en grimaçant. « C'est un playboy ! De plus, un playboy immortel. Imagine le nombre de femmes qu'il a eu au cours des âges ? »

« Tout au plus des expériences pour savoir comment réellement plaire à une femme. »

Lucy ignorait que la douce Mirajane pourrait dire une chose pareille un jour. « S'il n'était pas un esprit, je serais trop inquiète des maladies si j'envisageais quelque chose. Par ailleurs, si j'avais le moindre intérêt pour lui je serais juste une conquête féminine de plus. »

« Mais Loki t'aiiime » dit Mira en faisant la moue. « J'aime particulièrement quand il t'appelle « maîtresse ». Es-ce que tu as déjà vu comme Gray devient furieux quand Loki fait ça ? Mets un collier et une laisse à ce gros minou et… »

« Assez ! » Le rouge monta aux joues de Lucy à sa suggestion.

Elle finit son verre et essuya la sueur dans son cou à l'aide de ce dernier pour se rafraîchir, et elle blâma cette canicule étouffante. « Je ne pourrais pas plus me moquer de ce que Gray pense… »

La constellationniste fut prise d'assaut par un Natsu qu'elle ne put esquiver, facilement projeté à travers la pièce par Gajeel. Mira la regarda mettre une main leste sur sa joue en riant des non-dits.

« Elle n'a jamais dit qu'elle ne se souciait pas de ce que pense Loki.


Lorsque Lucy arriva chez elle, elle sentit la cuisson des Nikujaga dans la cuisine. Souriante, elle secoua la tête.

« Que ferons-nous si Natsu apparaît devant moi ? »

« Si je le connais bien, il lutte encore avec Gajeel » déclara un homme dans la cuisine.

Elle glissa ses chaussures à côté de la porte.

« Que ferons-nous si Erza vient me rendre visite ? »

« Elle est en mission, de plus elle ne reviendra pas avant deux jours. »

« Gray se ramène aussi de sa propre façon, tu sais… généralement nu. »

Cette fois elle entendit un bruit sourd provenant de la cuisine. Lucy secoua la tête et se sourit à elle-même. Vraiment, pourquoi était-elle si méchante avec lui ? Une tête surgit au-delà de la cuisine et Loki la dévisagea. Ses cheveux blonds ébouriffés, ses yeux verts sombres de prédateur cachés par des ombres, ses traits anguleux comme une bête noble, mais tout était contrebalancé par le tablier à froufrous qu'il portait contenant un visage souriant de chaton trop Kawaii (mignon).

« Si ce sale exhibitionniste ose s'introduire dans ta maison », grogna Loki, « je lui dirais de garder ses mains loin de ma femme, et le frapperais si fort qu'il oubliera tout ce que j'ai avoué, ensuite je le déposerais les fesses nues devant la porte d'Erza et je la laisserais agir avec lui. »

« Ce serait presque un combat ordinaire entre vous deux… jusqu'à la dernière partie, et c'est peu dire ! »

Loki sourit et haussa ses épaules avec nonchalance. « Je dois trouver des moyens plus inventifs de lui enseigner qu'il ne doit pas jouer avec ma femme. »

Un sourire se forma sur le visage de Lucy en l'entendant parler ainsi, mais son visage dériva, ses yeux se baissèrent tristement et elle se tourna vers sa chambre.

« Lucy ? » Loki retourna rapidement éteindre le four et se précipita à sa suite, laissa tomber le mignon tablier alors qu'il la rejoignait. « Qu'est-ce qu'il y a ? Regarde-moi, si je suis encore possessif je ne peux pas faire autrement. Je suis un lion, tu sais… j'ai ma fierté. Sais-tu que dans la nature, quand un lion mâle reprend sa fierté, il tue tous les autres mâles pour éradiquer toute concurrence ? Je pense que je suis plutôt apprivoisé comparé à ça. »

« Ce n'est pas toi » dit-elle distraitement.

Elle essaya de lui tourner le dos, ne voulant pas gâcher une belle nuit avec ses préoccupations idiotes. Mais Loki la retenait par les bras, laissant savoir qu'il n'abandonnerait pas si facilement face à son silence.

« Mira a de nouveau parlé de toi. Il ne faudra pas longtemps avant que tous comprennent pour nous et… et j'ai peur » murmura-t-elle. « J'ai peur que s'ils le découvrent… si tu as des ennuis… Je… je ne veux pas te perdre. »

Loki lui sourit. « Parce que je suis ton plus grand Esprit Céleste ? »

Elle le frappa méchamment à la poitrine « Tu sais très bien que ce n'est pas ce que je voulais dire. »

« Je sais » sourit-il, l'étreignant dans le dos. « Et c'est bien. Nous n'aurons aucun ennui. »

« Le contrat entre les Esprits et leur possesseur stipule clairement… »

« Je ne me souviens pas d'avoir signé pour une telle clause » sourit-il, brossant les cheveux de la nuque de Lucy et soufflant doucement dessus pour la calmer.

« C'est… c'est illégal » fit la constellationniste.

Il soupira et fit un pas en arrière « Techniquement tu as raison et je dois le reconnaître. Veux-tu que nous en restions là ? Si c'est ce que tu désires réellement faire je ferais marche arrière. »

« Non, tu ne le feras pas. » sourit-elle, connaissant sa personnalité par cœur.

« Bon ok, je reviendrais flirter sans cesse mais je rentrerais à la maison une fois le combat terminé. Nulle part il est écrit que les lois interdisent aux Esprits de tomber amoureux, Lucy. Ca sera l'enfer, Taurus ne se taira jamais à propos de ton charmant corps, et même Sagittarius est épris. Même si ce sont des sentiments à sens unique… Je déteste amener les choses comme ça », soupira-t-il, « mais Karen et m… »

« Je sais, tu me l'as déjà dit » interrompit-elle, ne voulant pas penser comment cette vile femme avait trahit Loki et Aries… en particulier Loki, qui était amoureux d'elle.

Il se blottit contre sa nuque « Tant que nous sommes prudents, tant que tu n'es pas… tu sais », rougit-il, « enceinte ».

« Oh l'enfer ! Non, est-ce que c'est possible ? » demanda-t-elle, bercée par les bras réconfortant du lion. Elle étira sa main en arrière et commença à le caresser derrière l'oreille. « Je ne pensais pas que les Esprits Célestes pouvaient avoir des enfants » ajouta Lucy.

Ses caresses provoquèrent un ronronnement de plaisir venant du fond de la gorge du lion. « C'est arrivé une seule fois. L'enfant a grandi et est devenu incroyablement puissant. Tu as dû entendre parler de lui. » Il s'arrêta pendant que sa mémoire se rappelait de cette sombre époque. « Zeref. »

Lucy fut troublée à ce nom « Pas possible ! Zeref était le fils d'un Esprit Céleste ? »

« A l'époque les parents pouvaient être difficilement blâmés. Aucune humaine n'était tombée enceinte d'un Esprit, c'était censé être impossible. Après ce désastre, une règle a été instaurée : les Esprits ne peuvent pas avoir de rapports intimes avec des humains de sexe opposé. J'ai brisé cette règle et je la briserai encore, la raison est simple… Je t'aime, Lucy » soupira-t-il, la serrant encore plus contre lui. « Tu m'as tapé dans l'œil la première fois que je t'ai vue. Alors que tu mettais ta vie en péril pour moi, ça m'a touché. Karen… » Il soupira profondément. « Elle était puissante et je l'aimais beaucoup, mais cet amour s'est transformé en une haine croissante. Mais toi… tu es encore plus puissante qu'elle ne l'a jamais été, même si tu penses le contraire. Et plus encore, tu es généreuse, attentionnée. » Il frotta son menton contre la tête de Lucy, ronronnant plus fort. « Tu te soucies de nous, Esprits Célestes, comme si nous étions de véritables personnes. Même Plue est plus qu'un animal de compagnie pour toi, Lucy » lui dit-il. « Je t'aime comme je n'ai jamais aimé une autre personne – femme, homme ou esprit – depuis aussi longtemps que j'existe. »

Elle avait déjà entendu ces mots auparavant, le premier jour où il l'avait courtisée, mais ça avait le don à chaque fois de la désinhiber. Elle craignait que Loki ait des ennuis, mais elle ne pouvait nier ses propres sentiments. Malgré le fait qu'elle dise le contraire devant les autres, le traitant froidement devant tous, mentant sur leur relation purement professionnelle, même à Mirajane, Erza et Lévy sa plus proche amie des trois, elle ne pouvait pas dire non au lion.

« Maîtresse » ronronna-t-il, frottant son menton contre elle.

En entendant cet appel, un frisson fut envoyé à travers tout son corps. « Tu sais, Mira a dit quelque chose aujourd'hui. »

Il lécha son cou et commença à s'attaquer aux boutons de son chemisier. « Qu'a-t-elle dit aujourd'hui ? »

« Elle a dit que je devrais te mettre un collier »

Il rigola à l'idée. « Mira est une perverse qu'il faut enfermer, et les colliers sont pour les chatons. Je suis un lion sauvage, à moins que… », ajouta-t-il avec un sourire bestiale, « tu aimerais me voir avec un collier ? Miaou ! » fit-il vigoureusement.

Lucy gloussa à cette pensée et fondit dans les bras du lion. Loki pencha doucement le dos de la constellationniste sur le lit et commença le « toilettage » de chaque partie du corps de Lucy.


De retour dans le hall de la guilde, Lisanna laissa sa conversation avec Alzack et Bisca pour se rendre au bar afin de parler à sa sœur.

« Hey, Mira-nee, j'ai une question à te poser, mais c'est plutôt embarrassant. »

Mirajane servit une autre boisson à Elfman « Ils sont dans mon tiroir du haut, parmi les chaussettes, dans la boîte rose. Ils sont nervurés pour ton plaisir. »

« Qu-quoi ? » haleta Lisanna, abasourdie par ce qu'avait dit sa sœur. Comment pouvait-elle dire une chose pareille et garder son sourire innocent ?

Elfman s'étouffa dans sa tasse puis dit « Natsu devrait acheter le sien. Un vrai homme fait en sorte que tout soit prêt pour sa dame. Et que fais-tu avec des choses comme ça, nee-san ? » Il comprit l'allusion dans un sursaut instinctif de protection fraternelle.

« Oh non, l'enfer ! » rougit vivement Lisanna « Natsu et moi… nous ne sommes pas… »

Juvia regardait intensément Cana avec un air pincé tandis que cette dernière lui lisait son avenir amoureux. « Si Gray-sama et Juvia font cela, Juvia peut s'auto-nettoyer et elle ne tombera jamais enceinte. Gray-sama n'aura jamais à se préoccuper de telles choses comme ça. Juvia est aussi naturellement lubrifiante. »

« Okay, euh… ce n'est pas ce que je veux dire » déclara Lisanna d'un air embarrassé.

Cana gloussa en regardant ses cartes. « La reine du sceptre mais inversé : une femme blonde va se mettre en travers de votre relation. »

Juvia détourna la tête et grommela « Une rivale en amour. »

Cana retourna la carte suivante « Les amants… »

« Ah ! La bonne fortune » la coupa Juvia.

« Non car elle est inversée : de la frustration dans l'amour. Le pendu : un changement devrait arriver et il sera temps de lâcher prise. Les trois épées : une relation brisée, le chagrin, peut-être une relation à trois et quelqu'un sur le point d'être blessé. L'étoile inversée : les rêves seront brisés. Les huit en coupe : déception amoureuse, il sera temps de le quitter dès que la tentative aura échouée… Wow, Juvia, tu as une sacrée malchance pour ton avenir amoureux. »

Juvia se leva, frappa du pied et cria « Juvia ne croit pas en ces absurdités superstitieuses ! », puis elle se rua loin de la table de Cana.

Lisanna était encore en train de calmer le feu de ses joues. « Non, c'est Lucy. »

« Ah, je peux t'aider dans le domaine de l'amour », sourit lascivement Cana. « Cela s'appelle la Double Tentative en manquant son coup. »

« Non, ce n'est pas ça » cassa Lisanna, perdant presque son sang-froid. « Je ne suis pas en… euh… non ! »

Cana bascula une carte vers le bas. « Voyons voir ce qui t'attend, hein ? Six en coupes : un ancien amant va réapparaître, hummm. »

Elle continua de retourner ses cartes et les regarda intensément. Lisanna était à présent d'un rouge ardant et sentait qu'elle se tortillait en pensant à ce que diraientles gens.

« Il s'agit de Lucy et Loki. Ces deux-là sont… je veux dire… Eh bien, le sont-ils ou ne le sont-ils pas ? »

Grey arriva derrière eux. « Le sont-ils ou ne le sont-ils pas quoi ? » dit-il en les menaçant du regard.

Lisanna connaissait ce regard, mais elle ne pouvait s'empêcher de se rappeler comment le Gray d'Edoras était éperdument amoureux de Juvia. L'imaginer lui et Lucy ensemble était trop bizarre. Bien sûr, Edo-Gray portait aussi cinq couches de vêtements en été alors que ce Gray…

« Où sont tes vêtements ? » soupira Mirajane avec un sourire de réprimande.

Gray regarda vers le bas. « Bon sang, je l'ai encore fait ! » Il s'élança vers l'endroit où se trouvaient ses vêtements.

Mirajane prit son départ comme une réponse rapide.

« A propos de Lucy, elle insiste sur le fait qu'il n'y ait rien entre elle et Loki, mais Erza est allée lui rendre visite la semaine dernière et… elle a entendu certaines choses… »

Lisanna rougit en pensant à ce qu'elle allait dire. « Mais nous avons un problème. Lucy connait la contraception magique, pas vrai ? »

Mirajane chercha les concernés et dit, consternée : « Il est rare que les médecins la connaissent. »

Elfman regarda Mira d'un air suspicieux. « Comment sais-tu cela, nee-chan ? »

Elle ne lui répondit pas et continua : « Je suis sûre que nos deux tourtereaux sont prudents. Pourquoi es-tu inquiète pour Lucy ? »

« Eh bien… » se tortilla Lisanna. « Parce que vous voyez, les Esprits Célestes… »


Je veux te faire l'amour comme un animal

Je désire te sentir à l'intérieur

Je veux te faire l'amour comme un animal

Tu me rapproches de Dieu

A travers chaque forêt, au-dessus de chaque arbre,

Au sein de mon estomac, mes genoux m'abandonnent,

Je bois le miel venant de ta ruche

Tu es la raison pour laquelle je reste en vie


Lucy haletait de plaisir tandis que Loki allait et venait en elle. Sa chambre, déjà chaude grâce au soleil de la fin de journée, était remplie d'un épais parfum provenant des bougies à la vanille, de la fraise du lubrifiant et de leur ébat musclé. Elle était appuyée sur ses mains et ses genoux, il saisissait les hanches de Lucy derrière elle comme un animal. Parfois elle percevait un ronronnement profond dans la poitrine de l'Esprit Céleste tandis qu'il s'efforçait de tenir le plus longtemps pour elle.

« Ils m'appellent un lion » fit-il, riant nerveusement entre ses dents serrées. « Mais, Dieu, tu es le vrai animal ici. »

« Loki » haletait Lucy.

Il saisit la poitrine massive de Lucy comme des pompons contre les draps. La sueur coulait sur le visage tendu du lion et des gouttes tombaient sur le dos arqué de sa compagne. Brusquement, il se pencha sur elle, un peu à l'arrière de son cou. Lucy cria de douleur alors qu'il mordait à cet endroit, et tout sens de la décence disparu. A vrai dire, elle ne s'en souciait plus, elle ne se préoccupait plus de ses voisins qui martelaient les murs pour faire cesser le bruit. Elle poussa un cri et s'effondra, frissonnante, à plat ventre sur le lit.

Loki ressentit un intense flottement autour de lui alors que Lucy agrippait les draps et hurlait dans son matelas. Tout ce qu'il put gérer avant de perdre le contrôle fut quelques va et viens. Alors que l'extase déferla en lui, il grogna tel un lion la proclamant sienne. Puis sa crinière hirsute retomba et son corps s'effondra sur celui de sa compagne. Il y avait à présent une minute qu'ils haletaient. Lucy se mit à rire avec lassitude et Loki la rejoignit doucement, trop heureux pour savoir seulement pourquoi ils riaient, trop amoureux pour s'en soucier. Il l'embrassa là où il l'avait mordue, car il l'avait mordue assez fort pour lui laisser des marques de dents, puis lentement il s'allongea à côté d'elle.

« Comment finissons-nous toujours dans cette position ? » demanda-t-elle en roulant sur le dos pour observer le plafond.

Il joua machinalement avec ses seins. « Je suis un lion. J'aime cette position. »

« Tu m'as mordue plus fort. »

« C'est un instinct. Quand vient l'accouplement, le lion tient sa lionne par l'arrière du cou pour ne pas qu'elle s'échappe. »

« Tu vas me déchirer la peau un jour. »

« Vas-tu me détester si je le fais ? »

Elle gloussa alors qu'elle pensait à cela. Bien sûr qu'elle ne serait pas fâchée ! Elle pourrait même aimer cette brutalité.

« Tu n'es certainement pas une petite fille timide » sourit-il paresseusement. « Laisse-moi changer cet état de fait » dit-il en pointant le préservatif usager. « Alors je vais te laisser faire ce que bon te semble de ce lionceau. Peut-être aurais-je droit à un massage si je te laisse t'assoir dessus ?

« Déjà avide de plus ? » sourit-elle. « Je n'ai guère eut le temps de reprendre mon souffle après les deux dernières… non, trois dernières fois. Tu pourrais te luxer un muscle si tu gardes ce rythme. »

« Nous en sommes déjà rendus à trois fois ? » songea-t-il.

Elle regarda sur la table de nuit et vérifia les sachets ouverts.

« Ouais, c'est la troisième, je devrais en acheter plus. »

« Wow ! Trois fois… c'est tout ? » fit-il avec une moue de déception. « Je suis loin de la moyenne. »

« C'EST TOUT ? » s'écria Lucy.

« Petite Léonita, » sourit-il en utilisant le nom de l'animal, il alla vers elle. « Il y a un autre fait sur les lions que tu dois comprendre. » Il la lécha lentement du cou jusqu'au milieu de la poitrine. « Un lion mâle peut s'accoupler jusqu'à quarante fois par jour pendant quatre jours d'affilée, renonçant même à se nourrir pour rendre sa lionne heureuse. »

« Qu… quarante fois ? », répéta Lucy, bouche bée. « Tu… tu plaisantes j'espère ? »

Le regard de sa compagne stupéfaite, mélange de terreur et d'excitation, lui plaisait. « Je ne plaisante pas, mais renoncer à la nourriture ne semble pas drôle du tout. Que dirais-tu d'aller manger le bon repas Nikujaga que j'ai cuisiné ? Tu iras à la boutique spéciale pour nous réapprovisionner… et nous verrons bien combien de temps cela nous prendra pour travailler ces trente-sept autres fois. »


Un mois plus tard

Lucy marchait lentement dans le hall de la guilde de Fairy Tail. Ses pieds traînaient légèrement, et quiconque prenait la peine de lui prêter attention pouvait voir que ses cheveux étaient plus mous qu'à l'ordinaire, son visage un peu blême et ses yeux rougis par le manque de sommeil.

« Bâtard glacé ! » entendit-elle, suivis par un rugissement de dragon. Elle fut aisément frappée de loin par un gobelet, mais put esquiver un revêtement de table volant à moitié pris dans la glace et fumant, car l'autre moitié était en feu.

« Imbécile ! Tu as faillis atteindre Luce ! » cria Gray en rejoignant Natsu, deux fois plus féroce pour lui donner une bonne leçon.

Lucy se dirigea vers le bar et tarauda pour obtenir l'attention de Mirajane.

« Ah Lucy ! Tu as été absente pendant un moment. »

« Je suis allée en… escapade, à un stage… » dit-elle en rougissant un peu. « Je suis rentrée il y a une semaine, mais j'ai été malade depuis. »

« Oh, c'est terrible ! Que puis-je faire pour toi ? J'ai un peu de thé au gingembre. »

« Cela me semble vraiment parfait, mais d'abord j'ai besoin de parler à Maître Makarov. »

Mira trouva bizarre qu'un mage malade veuille parler au maître de la guilde. Après tout, si elle a dû prendre un certain temps prolongé de… « Je vais lui dire à ton sujet. Un congé maladie n'est pas très grave ici. Pourquoi ? Une fois Alzack a attrapé un virus dans la jungle et… »

« Non, j'ai besoin de parler avec lui » insista-t-elle.

Elle mit soudainement une main à sa gorge et regarda dans le vide comme si elle était sur le point de rendre sur place.

« Bien sûr, bien sûr » déclara Mirajane, espérant la calmer. « Il est à l'infirmerie pour prendre ses médicaments. Il semble que Natsu soit allé en mission sans toi la semaine dernière, et il a détruit un village de montagne. » Elle rigola comme si une telle destruction était un peu indigne d'obtenir la contrariété du Maître.

Lucy marmonna un merci et se dirigea vers l'infirmerie, refusant l'offre de Cana lui proposant un concours de boisson. L'infirmerie était le quartier le plus calme de la guilde. Elle était conçue pour bloquer les chahuts des mages de Fairy Tail afin de ne pas déranger les mages blessés se reposant. Makarov venait d'avaler un verre d'eau et fit claquer ses lèvres.

« Ah Lucy-chan. Que puis-je faire pour toi ? Tu n'es pas malade ? »

« Quelque chose dans le genre » soupira-t-elle en s'affaissant sur un lit de l'infirmerie. Makarov avait l'air inquiet pour l'un de ses marmots. « Master, je déteste demander ça après tout ce que la guilde a fait pour moi… »

« Si tu envisages de nous quitter, oublie ça » dit-il en balançant sa main avec un geste empathique. « Tu es trop importante pour cette guilde. »

« Non » sourit-elle, et il sembla vraisemblablement content d'entendre ça. « J'ai… peut être besoin de la guilde pour me protéger à nouveau. » Elle le regarda et vit Makarov faire une moue en voyant la jolie blonde les larmes aux yeux. « Master… je suis enceinte. »

Fin du chapitre 1


Le coin de l'auteur Rhov :

Disclaimer : Fairy Tail ne m'appartient pas, ni Nine Inch Nails. Ce disclaimer s'applique à tous les chapitres et toutes les citations précédent les chapitres à travers toute l'histoire de cette fanfiction. Si les auteurs objectent mon utilisation de ce copyright, je le respecterais et supprimerais les passages incriminants de ce document.

Donc c'est ma première Fanfiction sur Fairy Tail ! Bon crochet ? Je suis en train d'écrire cette histoire à la fin de l'Arc sur l'examen de rang S. Il me semble que les choses sont révélées au sujet de Zeref. Je n'ai aucune idée s'il est juste un humain qui se trouve être surpuissant ou un demi-Esprit, comme je l'ai mentionné dans ce texte. Ça expliquerait certaines choses… comme pourquoi est-il toujours vivant ? Oh, et Lucy n'écoute pas 'Closer' des Nine Inch Nails, ce morceau passait tout simplement en boucle dans ma tête quand j'écrivais cette scène. Maintenant il peut passer en boucle dans la vôtre ! La ligne « Tu es la raison pour laquelle je reste en vie » concerne totalement Loki.

Aussi, je n'ai aucune formation pour le Tarot, ainsi les cartes que j'ai mentionnées pourraient être fausses. Si vous vous y connaissez dans le tirage des cartes de Tarot et pouviez me dire les cartes appropriées à la situation sans amour de Juvia, je serais très heureuse.

« AYE ! » =^..^=

« Pas toi Happy. » ^_^