J'ai écrit cette fic après avoir lu une histoire sur ce site (non terminée) où Kyo attendait Yuya jusqu'à notre époque après qu'Akira l'ai tué. On la retrouve en petite lycéenne je crois et lui qui l'attend le jour de son anniversaire au portail de son école. A ce moment-là j'ai eu une sorte de 'rooooaaaaaaaard c'est trop beau c'te scène! veux la suiiiiite' Evidemment il y en avait pas MAIS cela m'a donné de l'inspi! Donc voilà le petit one-shot qui en est sorti! Sauf que ayant fini le manga, j'ai préféré faire mourir Yuya après Nobunaga. Pour moi Kyoshiro n'aura pas réussi à la soigner correctement et à la fin au lieu que Kyo disparaissent pendant 3 ans c'est Yuya qui meurt. (Triste n'est-ce pas? XD)

Donc bonne lecture à tous !


Je sais que tu m'aimes.

J'ai su à quel point tu m'as aimé il y a si longtemps.

Et j'ai peur. Je suis humaine après tous. Est-ce que je les mérites au moins ? Tes sentiments ? (Même si parfois, tu fais tous pour faire croire que tu n'en as pas ! Ça te rend insupportable.)

Suis-je vraiment celle que tu as attendue pendant 400 ans? L'ère Edo… C'était il y a combien de siècles ?

Sérieusement, ces histoires de réincarnations, tu y crois ? Et si tu t'étais trompé ? (Il t'arrive de te tromper tu sais ! Tu es loin d'être parfais monsieur ! Sauf physiquement peut être… Mais je m'égare là.)

Je t'aime. Et c'est complètement de ta faute. Je suis sure que tu l'as fait exprès !

Tu t'es injecté dans mes veines à la seconde où je t'ai vu. J'ai eu beau lutter, te repousser, me mettre en colère contre toi, rien n'a marché. Pire encore, tu t'es propagé en moi de plus en plus rapidement et chaque barrière que je mettais entre nous n'ont servi qu'à attiser les flammes.

Comment est-ce qu'une gamine de seize ans aurait-elle pu te résister ? Je te connais maintenant, quand tu veux quelque chose tu l'obtiens. Et tu me voulais moi.

Je n'ai pas compris ce que tu me trouvais à l'époque (en fait je ne sais toujours pas ce que tu me trouves aujourd'hui.) J'étais, et je suis toujours, loin d'être une de ses filles pulpeuses que tu n'arrêtes pas de me faire remarquer (Au fait, comment ai-je pu tomber amoureuse de toi, et comprendre que tu tenais à moi, alors que tu n'arrêtais pas de me critiquer et de mater les autres filles tout autours ? Alors ça c'est un mystère ! T'ai-je déjà dit que tu étais insupportable ?)

Tu es insupportable, beau, insupportable et alcoolique, sexy, égocentrique, bagarreur, moqueur, sombre, protecteur, jaloux, dur, possessif, séduisant, rassurant, un véritable idiot, un gamin, un crétin… Au nom du ciel, POURQUOI est-ce que je t'aime autant ? Tu me connais par cœur, tu m'énerve, tu ne mens jamais, tu te fou toujours de moi, tu me protèges.

Mais Kyo, qui est-ce qui me protège de toi ?

Et si je n'étais pas elle ? Penses-y vraiment. Si je n'étais pas elle, tu me quitterais ?

Dès mon seizième anniversaire tu t'es incrusté dans ma vie. Et je suis tombé amoureuse de toi. Aujourd'hui, pas il y je ne sais trop combiens de siècle !

J'étudie, je travaille, je m'amuse, je ne suis pas chasseuse de primes, je ne vois pas le futur ni le passé. Je suis juste… moi.

C'est son image que tu aimes ? Ou moi ? Si tu n'avais aucun souvenir de cette époque, que tu m'avais réellement rencontré pour la première fois il y a deux ans…

Si c'était notre première rencontre, serais-tu tombé amoureux de moi ?

Je t'ai dit que je ne comprenais pas pourquoi tu t'intéressais à moi et j'avoue que ça m'a fait mal quand tu m'as donné la réponse. Quand tu m'as dit la vérité.

Ces histoires de Mibu qui vivent pendant des siècles, de roi rouge, de marionnettes. Puis ton -notre - histoire. Kyo aux yeux de démon, Onime no Kyo, (ces noms te vont si bien…). Gagnant de la bataille de Sekigahara, ami de Daté Masamuné et Yukimura Sanada, Rival de Oda Nobunaga. Des personnages historiques, qui n'ont même pas vécu en même temps, qui avalerait une histoire pareille ? Qui n'aurait pas cru que tu étais complètement cinglé ?

... à part moi ?

Je t'ai cru, je te crois, je croirais toujours en ta parole.

Pourquoi ai-je l'impression que cela a déjà existé ? Et que ça n'à jamais changer ? Et surtout que ça ne changera jamais ?

Je t'ai menti. Quand j'ai dit ne pas savoir à quand remontait l'ère Edo… j'ai menti.

Oui, en fait je sais parfaitement combien de temps tu l'as… m'as attendu.

La réalité c'est que je sais quasiment le nombre exacte d'années que sa représente, je suis presque allé jusqu'à en compter les secondes figure toi ! (Ça me donne aussi une idée de ton âge, et franchement j'en ai la tête qui tourne. J'ai failli m'écrouler de rire quand Nozomu m'as dit qu'il te trouvait légèrement trop vieux pour moi !)

Tu remarqueras aussi que j'ai accepté le fait que oui, je suis elle.

Je n'ai pas trop eu le choix quand cette fichue cicatrice est apparue de nouveau. Il a suffi en plus de quelques flash-back, et un petit commentaire de mon frère me disant que, je site : « c'est marrant que tu ais trouvé un petit copain avec des yeux rouge. Si je me souviens bien, quand tu étais petite, tu disais que ton prince charmant était un démon avec des yeux rouge et un sabre. Au fait, ton copain ne fait pas de Kendo j'espère ?» pour me remettre les idées en places. A ce moment-là il était difficile de ne pas te croire. Pas alors que je rêve effectivement de toi chaque nuits de puis que j'ai 4 ans.

Donc le problème est résolu d'après toi ?

Et bien non ! Tu n'es qu'un IDIOT ! En 400 ans tu n'as rien fait que m'attendre ? Tu n'aurais pas pu essayer d'être heureux plutôt ? Ou au moins arrêter de fumer ? Tu te rends compte à quel point ton histoire est triste ? Tous cela par ma faute ? On n'avait rien à voir ensemble à l'époque ! Tu n'étais qu'un crétin (tu l'es toujours) qui profitait de mon argent .Un rônin arrogant avec une énorme mise à prix sur sa tête !

Je veux dire pourquoi moi ? Ce n'est pas de Sakuya dont tu étais amoureux à l'époque ? J'ai l'impression d'avoir raté quelque chose.

Ou peut-être t'en es-tu voulu ? Juste avant que Nobunaga ne me blesse, je t'ai dit que je t'aimais… Et tu t'es senti responsable ? C'est moi qui ai décidé de te protégé ! Le fait que je n'ai pas survécu à la blessure de Nobunaga n'est pas ta faute. Tu le sais ! …N'est-ce pas ?

Je me relis et j'éclate de rire. Je me prends la tête pour quelque chose qui s'est passé il y a quatre siècles comme si c'était hier. C'est hilarant. Je t'imagine déjà te moquer de moi devant ma bêtise et mes questions stupides. Bien sûr que tu m'aime. Evidement que tu es amoureux de moi, évidement que tu me veux. Pourquoi n'arrêtes tu pas de me poursuivre sinon ? Je ne suis pas la seule que tu aies retrouvé, Yukimura, Tigre, Mahiro, Muramasa, Akira, tous sans exception, nous sommes de retours auprès de toi. Mais je suis la seule que tu aies attendu.

Une fille normale devrait soit être heureuse (après tous l'idée qu'un « dieu » vous attende pendant 400 ans est follement romantique non ?), soit complètement terrifiée par la profondeur de tes sentiments pour moi. (Il faut être dingue pour faire un truc aussi stupide ! Pour une planche à pain qui plus est!) Enfin c'est ce qu'une fille normale ressentirait je suppose. Et bien moi c'est l'inverse.

Je suis terrorisée.

Terrorisée par la profondeur de mes sentiments pour toi.

Je suis déjà morte une fois par amour pour toi, et je recommencerai sans hésiter. (C'est ça qui fait peur !) Je sais que je serai capable de faire des trucs encore plus stupides pour toi.

Et franchement Kyo je ne suis pas encore prête à l'accepter !

Je veux que tu sortes de ma tête ! Que tu sortes de mon corps, de mes veines ! De mon souffle ! De mes pensées !

Crétin ! Baka ! Jerk !

Tu es déjà incrusté si profondément en moi que de te quitter est déjà bien assez douloureux, pourtant je me bats encore. Je suis dans cette phase intermédiaire où je lutte pour que tu ne t'empares pas de mon cœur alors que chaque cellule de mon être t'appartient déjà.

Je ne te laisserai pas gagner cette bataille là Kyo. Je ne te laisserai pas avoir mon cœur. Pas encore. Pas cette fois.

Pas aussi facilement.

Tu étais le plus fort sur un champ de bataille n'est-ce pas ? Et bien je serais ton adversaire. Montre-moi à quel point tu es fort. Je ne te cèderai rien.

Même si ce combat-là est perdu d'avance. (Mais tu n'es pas obligé de le savoir ! Je ne t'accorderai pas ce petit plaisir. Non mais !)

Je vais me battre !

Parce que je ne veux pas admettre que tu as gagné dès le premier jour. Je ne veux pas admettre que je sais déjà.

Que je sais déjà que, à chaque vie, à chaque réincarnation, je te retrouverai, ou que tu me retrouveras.

Et qu'il n'y aura que toi. Pour toujours.


One -shot fait! Alors, vous avez aimé?

Je remercie pouki21 pour son premier commentaire qui a du s'effacer mais qui m'a fait trés plaisir. J'espere que maintenant que le chapitre s'est entièrement afficher tu comprends mieu l'histoire.

(je remercie aussi ju5stin3 et Geuh pour leur commentaire(love you) et je m'excuse si il reste encore des fautes.)

Ps: je lance un appel à celle ou celui qui as écrit la fic qui m'a inspiré, si il/elle se reconnait je le remercie et, tique de fan, lui demande si il a fait, ou eu une idée de suite. Because i loved it!

Bisous à tous! xdxdxdxdxdxdxdxddxD