Merci à toutes pour vos reviews, voici l'avant dernier chapitre, je vous posterai le dernier dans la journée.

Bonne lecture.

Chapitre 14 :Cette fois, une bonne épouse

Bella POV

Alice me semblait prendre un temps interminable, elle avait séché mes cheveux, puis avait commencé le long et lent processus de lissage en ajoutant des boucles où elle les voulait.

Rose était assise et regardait le maquillage, prenant rouges à lèvres, ombres à paupières, fard à joues, qu'elle reposait puis elle aligna ceux qu'elle avait choisi .

Quand Alice fut satisfaite de son ouvrage, Rose commença.

Je me sentais bizarre, tout le monde me portait une attention particulière et personnelle, mais aujourd'hui, était le jour dont je devrai me souvenir à jamais.

Rose maquilla soigneusement mon visage pendant qu'Alice regardait ma robe de mariée, la tenant bien haut et la tournant d'avant en arrière et vice-versa.

- C'est parfait, vraiment parfait. Soupirait-elle.

Ça l'était.

Edward avait insisté pour que j'ai le mariage de mes rêves, et donc la robe aussi.

J'avais toujours eu en tête le style et le tissu que je souhaitais pour ma robe.

Jasper qui était mon ami, se mettait toujours à bâiller et à fermer les yeux, lorsqu'avec mes amies nous commencions à feuilleter des magazines de mariages, à la recherche de la robe parfaite.

De temps en temps, l'un d'entre nous assistait à un mariage et courait à l'école le lendemain, afin de partager la description de la robe, photo à l'appui. Peu à peu, La Robe avait commencé à prendre forme dans ma tête et maintenant elle était suspendue au cintre.

Elle était faite de satin et sa teinte était légèrement blanc cassé.

Dans mes cheveux, il y avait les deux peignes de ma grand-mère, ils étaient couverts de perles de couleur crème pâle et de pierres bleues pâles, en forme de pétales de fleurs.

Rose avait utilisé un fard à paupières bleu pâle.

L'espace d'un instant j'aurai souhaité que mes yeux soient bleus, mais Edward aimait tant mes yeux bruns.

Le corsage était simple. Il accentuait mes seins et les mettait en valeur à la perfection. L'arrière du corsage était lacé, et je devais me souvenir de ne pas respirer quand Alice me le fermerait. La jupe était légèrement évasée, mais moulait ma silhouette.

Il n'y avait rien de démodé ou de sage dans cette robe.

Elle était sexy et moderne.

J'avais peur que mes jambes soient trop courtes, mais le style allongé et les talons que Rose me fit mettre me firent prendre 10cm. Il y avait juste à espérer que je ne ruine pas la journée en trébuchant.

Alice était magnifique, sa robe était bleue pâle et faisait ressortir l'éclat de ma robe, elle me sourit à travers le miroir.

J'avais envisagé de demander à Rose d'être ma demoiselle d'honneur, mais quand nous en avions tous discuté, nous nous étions rendu compte qu'en raison du passé Rose / Edward ce serait trop compliqué, même si les choses avaient été pardonnées et oubliées, il ne voulait toujours pas d'elle dans nos photos de mariage.

J'étais prête à tenter le coup, mais Rose avait embrassé ma joue, m'avait remercié, mais avait refusé.

- Je serai là pour m'occuper du bébé si elle fatiguée. Mais merci Bella. J'ai apprécié que tu me demandes.

Elle s'était habillée simplement pour le mariage, pas de robe sexy aujourd'hui. Elle portait une robe bleue royale cintrée, style années 50, elle était fabuleuse, mais évidemment elle n'avait pas cherché à rivaliser avec la mariée.

Je lui étais reconnaissante pour cela, elle aurait pu si facilement me voler la vedette.

Esme vint et me remit une boîte de velours, il y avait un collier à l'intérieur. Il s'agissait d'une fine chaîne en or avec six jacassantes, magnifiquement ciselées, des diamants formaient le centre de chaque fleur. Ce collier s'adaptait totalement à la tenue.

- J'ai pu obtenir des informations. Dit-elle en me faisant un clin d'œil.

- Edward? Soufflais-je.

Tout cela était censé être une surprise pour lui.

- Dieu non, je ne voulais pas qu'il sache pour la robe, et j'avais besoin de détails précis. J'ai demandé à Alice et Rose.

Esme me passa le collier autour du cou et le ferma.

- Alors, quelque chose de vieux, quelque chose de neuf ... quelque chose d'emprunté .. les peignes, et maintenant quelque chose de bleu.

- Merci beaucoup Esme, c'est vraiment magnifique.

- Ça me fait plaisir Bella. J'espère que tu vas le garder pour Macey un jour.

Macey portait une robe conçue par Alice. Elle était bleue pastelle avec des froufrous d'un bleu plus foncé. Elle avait également pris une deuxième robe «juste au cas où».

Je n'étais pas sûre que ce soit juste au cas où elle l'aurait mouillée ou bavé, je pensais plus qu'Alice aurait envie de la changer pour les photos. La deuxième robe était l'inverse de la première.

La couronne de fleurs minuscules pour sa tête était trop peu pratique et nous avions décidé de la lui mettre juste pour les photos, mais elle avait un bandeau bleu qui gardait ses cheveux sauvages en place. Elle était peut-être venue au monde avec mes cheveux bruns, mais Edward était évidemment caché en dessous, et cela se voyait de plus en plus chaque jour.

- Waouh, regardez la taille de ces chaussures de bébés! Cette fille a des pieds énormes. Commenta Alice alors qu'elle mettait les chaussures à Macey.

- C'est les orteils, elle a les orteils Cullen.

- Eh bien, je suis heureuse de ne pas être née Cullen. Hey Rose?

Rose inspecta les pieds et sourit.

- Elle est parfaite et elle sera en mesure de jeter ses petits amis gênants du trottoir comme ça.

- Sainte Mère, quand est-ce que ses yeux sont devenus verts? S'écria-t-Rose alors qu'elle portait le bébé.

- La semaine dernière. Tous les gènes d'Edward déclarent leur domination. Ils l'ont laissé me ressembler assez longtemps, apparemment.

- Eh bien, si elle avait vu le jour ainsi, tu ne te serais jamais demandé qui était son père. S'exclama Alice.

- C'est sûr. Ajouta Rose.

- J'aurai souhaité le savoir. Même avant sa naissance. Dis-je doucement.

J'aurais fait les choses si différemment si j'avais su qu'Edward l'avait laissée à l'intérieur de moi.

Je n'aurai jamais laissé Jacob entrer dans mon lit, ou dans ma vie, du moins pas plus que comme un ami.

Maintenant je l'avais complètement perdu, après toutes ces années passées ensemble. Il avait presque était aussi présent dans ma vie que Jasper l'avait été.

Il me manquait et je regrettais la situation dans son ensemble. Il ne me pardonnerait jamais et je l'acceptais. J'avais merdé.

- Prête? Me demanda Charlie en entrant dans la chambre.

Rose m'embrassa sur la joue et descendit pour réclamer son siège à l'avant où elle pourrait prendre le bébé si besoin était.

Alice ramassa son bouquet de roses blanches et me tendit le mien.

- Tu es parfaite Bella. Soupira-t-elle.

- Elle l'est. Je suis un homme très fier. Je suis heureux je sais qu'Edward est bien et que je peux lui faire confiance pour te protéger et prendre soin de toi. Cela va être difficile de vivre dans un continent différent de toi.

- Charlie, si la popularité d'Edward s'accroît, je pense que nous allons vivre aussi bien aux États-Unis qu'ici. Nous allons garder les maisons dans les deux pays jusqu'à ce que son travail ne nous le permette plus, mais un grand nombre de studios de cinéma s'intéressent à lui maintenant.

- Je viendrai te voir chaque fois que vous serez ici. Je veux voir cette fleur grandir. Elle est un véritable mélange de vous deux maintenant, n'est-ce pas?

- C'est vrai. Je suis heureuse. Je voulais qu'elle ressemble à Edward et elle le fait chaque jour davantage. C'est déjà une vraie petite Cullen.

- Je trouve qu'elle ressemble à Esme, la plupart du temps.

J'étais d'accord. Edward avait la couleur des cheveux de sa mère, mais Macey avait quelques expressions faciales de sa grand-mère.

Papa m'embrassa, et quand nous passâmes la porte, mes yeux partirent à la recherche d'Edward.

Son visage s'illumina un peu à retardement, comme s'il me voyait pour la première fois.

Une robe coûteuse, un maquillage d'expert et les compétences folles d'Alice pour mes cheveux. Je devrais les garder comme mes habilleuses et coiffeuses personnelles.

Peut-être que si Edward devient méga célèbre, je le lui suggérerai. Je n'avais aucunement l'intention d'être le «petite femme» à la maison alors qu'il se promènerait sur le Tapis Rouge.

Je serai juste à côté de lui.

J'attrapais son regard et me dirigeais vers lui, essayant de me rappeler de respirer et de ne pas trébucher, une étape à la fois. Je laissais échapper un souffle silencieux de soulagement lorsque Charlie me remis et qu'Edward accepta ma main.

J'étais là, fière et enthousiaste, écoutant les mots avec autant d'attention qu'Edward le faisait, mais à chaque fois il me regardait et souriait, puis je sentis les larmes arriver. Bénis soit le maquillage waterproof.

J'écoutais mon mari réciter ses vœux

- Beaucoup de gens passent leur vie à chercher l'âme sœur, leur seul véritable amour. Certaines personnes ont la chance de trouver cette personne, la meilleure moitié d'eux-mêmes, tandis que d'autres passent le reste de leur vie à chercher et à ne jamais trouver. Je suis heureux de me compter parmi les chanceux, parce que je doutais, jusqu'à ce que je te trouve.

Je t'aime Isabella. Je sais que tu es la seule pour moi, mon seul véritable amour. Je suis heureux et je suis reconnaissant que tu sois entrée dans ma vie. Maintenant que je t'ai trouvé, je ne te laisserai jamais partir. Bella, je promets de t'aimer, de te chérir, et de prendre soin de toi. Je te jure fidélité, je jure de rester toujours à tes côtés, quoi qu'il puisse se passer. Je te prends pour femme maintenant, et pour le reste de ma vie.

J'essayais d'arrêter mes larmes, mais l'amour et la sincérité dans sa voix touchèrent mon cœur profondément.

A mon tour. J'étais déterminée à ne pas pleurer

- Mon bien-aimé Edward, tu te souviens du premier jour où nous nous sommes rencontrés? Dès l'instant où je t'ai vu, j'ai su que tu serais le seul pour moi, celui avec qui je voulais passer le reste de ma vie. Notre relation m'a apporté les meilleurs jours de ma vie. Tu es devenu non seulement mon amant et mon compagnon, mais aussi mon meilleur ami.

Je veux être ta maîtresse, ta compagne et ta meilleure amie pour le reste de ma vie. Je promets de t'aimer et te chérir, je te jure fidélité, je serai là pour toi en cas de besoin, pour te faire rire et te soutenir quand tu pleureras, je te promets le respect et l'honneur que tu mérite pour le reste de ma vie.

Edward, tu m'as dit autrefois que tu avais peur de vieillir. Tu m'as dit que vieillir c'était se retrouver seul, et que ça t'effrayait. Mais je veux te voir vieillir Edward. Je veux que tu vieillisse avec moi. Je veux voir les rides sur ton visage et tes cheveux blancs, parce que pour moi tu sera toujours le plus beau. Tu n'as pas à craindre d'être seul mon bien-aimé, parce que je serai avec toi. Je promets de t'aimer fidèlement, de prendre soin de toi et de te chérir, de t'apporter soutien, respect et honneur. Tous les jours qui me restent, je m'engage à les dépenser à t'aimer.

Je me perdais dans les yeux d'Edward, alors qu'il souriait à mes mots et la seule chose que j'entendis c'est qu'il pouvait m'embrasser.

Nous en avions parlé, pratiqué, répété maintes et maintes fois, mais à la minute où ses lèvres se posèrent sur les mienne, je sus qu'il ne collerait pas au script.

Les baisers entre nous pouvaient être dangereux et nous avions travaillé sur un baiser doux juste pour cette occasion, mais quand la langue d'Edward força ma bouche, je sus qu'il s'était perdu dans l'instant et je souris contre ses lèvres, puis doucement je lui mordis la langue pour le ramener à la réalité. Ce n'était ni le moment ni le lieu pour un baiser atomique.

Edward se retira et sourit.

Je ris, il avait sûrement pensé qu'il serait amusant de «m'atteindre» par ses lèvres à notre mariage, mais je n'étais certainement pas prête à laisser cela se produire devant un public.

Alors que nous marchions dans l'allée, j'entendis Jasper murmurer doucement à Alice :

- Ce sera nous la prochaine fois, notre tour. Bientôt, Alice, bientôt.

J'étais tellement heureuse de voir qu'Alice avait finalement trouvé son âme sœur. J'avais toujours su qu'ils seraient parfaits ensemble.

- Peut-être que le patron serait assez aimable pour nous laisser dire nos vœux dans cette chapelle. Ajouta-t-il.

- Bien sûr. Et comme vous êtes tous deux de nos employés, ce sera à un prix très raisonnable. Plaisanta Edward.

- Eh bien, je te remercie beaucoup, et j'apprécie ce genre d'offre généreuse, n'est-ce pas chérie?

Alice semblait perturbée, ses yeux cherchaient un endroit sombre et isolé afin d'avoir un moment d'intimité avec lui. Les deux hommes se sourirent, sachant exactement ce qu'ils avaient essayaient de faire naître en nous.

- Nous avons des photos à prendre et une réception à assurer, avant que quoi que ce soit ne se passe messieurs. Réprimandais-je.

Edward paierait pour avoir détourné le baiser prévu.

Macey avait été parfaite lors des photos et je fus heureuse quand Alice la ramena changée, robe et couche.

Esme s'était occupé de toute l'organisation, et il était clair qu'avoir de l'argent était un atout, surtout dans un si court laps de temps.

Notre première danse en tant que mari et femme était un rêve devenu réalité. Edward était expert, et je réussis à danser avec lui malgré les talons. Il se pencha et chanta dans mon oreille alors que nous dansions. Je ne regrettai en rien tout ce qui nous avait conduit ici.

Nos invités nous rejoignirent et je souris à Nina que Riley avait tirée sur la piste de danse. Ils s'étaient jetés des regards tout l'après midi. J'avais le sentiment qu'il pouvait être celui dont elle avait besoin.

Edward le vit et me sourit.

- Je pense que Nina a peut-être trouvé son futur compagnon.

- Leurs enfants seront adorables. Lui répondis-je, et il se mit à rire.

- Une danse et voilà que nous les marions et qu'ils ont des enfants.

- Je veux juste tout le monde soit aussi chanceux et heureux que nous le sommes, Edward.

Charlie avait amené une invitée avec lui, Sue Clearwater, veuve séduisante. Je voulais que mon père trouve quelqu'un de spécial maintenant, j'allais vivre si loin de lui.

Les invités nous souhaitèrent bonne chance et nous étreignirent à nouveau à mesure qu'ils partaient. Edward défit son nœud papillon, s'assit et me tira sur ses genoux.

- Tu es la plus belle des mariées que j'ai vu, je suis le plus chanceux des hommes.

Assise sur ses genoux il m'embrassa, et cette fois, je laissais sa langue explorer ma bouche et me conduire à l'abîme. Soudain, alors que nous arrivions au meilleur moment, il se retira. Rose et Emmett se tenaient juste à un mètre de nous, et arboraient un large sourire. Merde. Macey était endormie dans les bras massifs d'Emm. Ils logeaient dans la maison d'hôtes et gardaient notre fille avec eux pour la nuit.

- Bonne nuit, il me semble que ça va être une très bonne nuit. Emm sourit en haussant les sourcils de manière suggestive.

- Emmett, c'est leur nuit de noces, bien sûr que ce sera une nuit fantastique. Dit Rose.

Elle nous embrassa et nous nous retrouvâmes seuls.

- Danses avec moi.

- Le groupe a remballé Edward. Soulignais-je.

- Et alors, dansons sur la musique de nos cœurs.

J'aimais cet homme.

Il ôta mes chaussures de mes pieds endoloris et les frotta, puis ils m'emmena dans le centre de la pièce, et nous dansâmes alors qu'il fredonnait dans mon oreille.

- Ce sera toujours aussi bien? Demandais-je.

- Pas du tout bébé, ce n'est que le début, ce sera tellement mieux. Je te le promets.

Edward me souleva dans ses bras et me porta jusqu'à notre chambre, pour me prouver que ses paroles étaient vraies.