Sasuke Uchiwa ou Harry Potter?

Harry Potter et Naruto ne m'appartiennent pas.

Résumé: Et si les Dursley n'avaient pas garder le garçon qui a survécu? Qu'il avait été mis dans un orphelinat? Et qu'un certain chef de clan et sa jeune épouse l'avait récupéré in vitro.

Traduction:

Teme: Bâtard.

Konohagakure no Sato: Le village caché dans les feuilles.

Hokage: L'ombre de la flamme.

Itachi:Belette.

Sharingan:Oeil hypnotique.

Hime:princesse.

Rinnegan: Oeil du Samsara.

Uchiha: Eventail.

Haru: Harry.

Tôgei-ka: Potter.

Ame no Kuni: Pays de la pluie.

Chapitre 1: Le Teme-qui-a-survécu...

Par une nuit noire comme les ténèbres, un chat se tenait fixement devant une habitation anglaise. Un passant trouverait cela normal, après tout les chats sont curieux de nature mais le chat en question était resté toute la journée à regarder la maison. Cependant, ce n'était pas la maison en question qu'elle observait mais un homme imposant dont la carrure ferait réfléchir quelques secondes un lion si celui-ci avait une faim et voulait attaquer l'étrange humanoïde. Ayant plus l'apparence d'une boule de bowling sur pattes, l'homme se retourna une fois de plus vers l'étrange félin.

"Fiche le camp d'ici Boule de poil! Pétunia! Le chat m'observe encore!"

"Allons tu te fais des idées mon amour."

Gromelant dans sa barbe, il finit ce qu'il avait commencé et ferma la porte de son garage. Et partit en direction de sa chambre. Lorsque la lumière de leur chambre fut éteinte. Un homme apparut au coin de la rue si soudainement et silencieusement qu'on avait l'impression qu'il était sortit de la terre.

Jamais on avait vu un tel homme dans Privet Drive. Il était grand, mince et selon la couleur argent de ses cheveux et de sa longue barbe, il avait l'air très vieux. Il portait une longue robe, une cape violette qui balayait le sol, et à ses pieds, des bottes bouclées. Ses yeux bleus étaient légers, brillants et pétillants derrière des lunettes en demi-lune. Son nez était long et aquilin comme si il avait été cassé. Le nom de cet homme est Albus Dumbledore.

A la vue de cet homme, le chat émit un sifflement et recula et ses yeux fendu se crispèrent.

Albus Dumbledore ne semblait pas réaliser qu'il venait d'arriver dans une rue ou sa tenue excentrique ne serait sûrement pas passée inaperçu.

Il s'arrêta quelques secondes, et commença à fouiller dans son manteau, cherchant quelque chose. Ne voyant pas qu'il était surveillé, il entendit un sifflement et leva les yeux vers l'origine du bruit et vit le chat le regardant avec un air hautain. Il gloussa et murmura: J'aurai dû le savoir.

Il avait trouvé l'objet qu'il recherchait dans une poche intérieur. Cela ressemblait à un briquet en argent. Il ouvrit, et le leva vers les étoiles. Il cliqua et le lampadaire le plus proche eut sa lumière absorbé. Il cliqua à nouveau, et une autre lampe s'éteigna avec les mêmes résultats. Il cliqua au moins douze fois. Jusqu'à que toutes les lumières soient absorbées dans le quartier. Mais deux scintillement l'illuminait encore. Il s'avança fermement vers le chat et s'asseya à côté du minou. Après un bref moment de silence, il parla enfin.

"Heureux de vous voir ici Minerva chérie ou devrais-je dire Professeur McGonagall?"

Le chat disparu pour laisser place à une vieille femme dont les lunettes rectangulaires et l'air farouche feraient fuir les créatures les plus féroces. Elle-même était vêtu d'une robe, non pas violette mais émeraude.

"Comment avez-vous su que c'était moi?"

"Je n'ai jamais vu un chat aussi raide et agressif."

"Vous seriez raide si vous aviez été assis une journée complète au même endroit sans bouger."

"Vous n'étiez donc pas à une fête? Je suis passé par au moins 12 fêtes et partis."

Minerva renifla avec colère et détourna les yeux prenant un air mélancolique.

"James... Lily... Comment pourrais-je faire la fête en les ayant perdu!"

"Il ne voudrait pas que vous soyez triste, Minerva."

"C'est facile à dire pour vous!"

"Je suis moi-même triste de la perte de Lily, Severus aussi d'ailleurs."

"Severus? Et vous, je sais que vous l'observiez par magie tandis qu'elle était dans les douches mais Severus? Pourquoi?"

"Une histoire compliquée pour une autre fois."

Alors qu'il allait parler à nouveau, une moto descendit du ciel à toute allure et se cracha dans la pelouse.

"Minerva!... Albuuus!...Hic! Vouuus allez..Hic bieen?"

"Par Merlin?...Mais vous êtes IVRES! Et vous conduisez avec un enfant à bord!"

"Allons Minerva, laissons-le s'amuser un peu voyons, tu es allé ou cette fois-ci? Le Golden Bar, le poulet fringuant ou la sorcière boiteuse?"

"Sorciè..Hic...re Boî...atchoum...teuse. Ya de la bonne sorcière là-bas!"

Alors que Minerva crachouillait dans son souffle des mots qui ferait rougir un marin, le vieil homme prit les devant et arracha des mains le paquet de couverture dans les mains du demi-géant ivre.

"C'est donc lui le fameux Harry Potter. Es-tu sûr qu'il sera sûr ici Minerva?"

"Oui, ils ont beau avoir l'air préhistorique, ces gens ne sont pas aussi mal éduqué que toi!"

"Moi aussi je t'aime."

Encore une fois, il fit une pause le temps de la laisser l'insulter et le maudire dans 6 langues différentes.

"Bien, j'ai fait une lettre expliquant pourquoi il sera sur la corniche par ce temps pluvieux et froid ou il doit faire moins de 0 degré."

"C'est mieux que de devenir un pervers!"

"Son père était un pervers..."

"Oui mais il a changé!"

"Bien, bien."

La laissant devant la maison, il s'avança et plaça l'enfant devant la porte et posa la lettre sur la face du pauvre enfant.

"Voilà c'est fait, je vais pouvoir aller rejoindre Sinistra et lire mon chère livre Icha Icha Paradise. Héhé."

Le vieil homme laissa échapper de ses lèvres un rire perverti et son air de grand-père prit un air complètement ahuri. La femme de son côté se frappa le front, maudissant silencieusement le vieil homme pour être si immature. Tellement occupé à penser à ce qu'il ferait en rentrant il ne vit pas le coup venir dans ses parties génitales. Le laissant dans la souffrance, elle disparu avec un "pop" sonore.

Se relevant avec dignité, il se dirigea vers Hagrid qui ronflait bruyamment.

Albus fit léviter le demi-géant et rétrécit la moto. Transformant un bout de mouchoir en portoloin, il disparu avec le tout, laissant la rue dans un silence étourdissant, oubliant totalement de remettre la lumière dans le quartier. Et de réarranger la pelouse.

S'il était rester deux minutes de plus, il aurait vu sa lettre soufflée par un coup de vent.


Vernon se leva de son lit, voyant avec délectation sa femme à moitié nue. Se léchant les lèvres pour le festin à venir, cependant les bruits extérieurs attirèrent enfin son attention. Se dirigeant vers la fenêtre, il vit un attroupement de gens devant sa maison et regardant vers sa noble demeure. Baissant ses yeux vers l'endroit de leur curiosité, il vit un mini-cratère d'un peu près 5 mètres de diamètres. Devenant rouge de colère et réfléchissant sur qui avait pu faire cela. Il se retira de son point d'observation et alla dans sa garde-robe. Après s'être habillé, pour qu'il soit présentable aux riverains, il descendit les escaliers et se dirigea de pied ferme vers la porte d'entrée et vit Scotland Yard, la police anglaise. Un des agents se dirigea vers lui mais s'arrêta devant un... berceau?

Tiré par sa curiosité, il alla vers l'agent et regarda ce qu'il y avait dans ce berceau. Un enfant avec les plus beaux yeux verts qu'il ait vu de sa vie... Attendez, vert? Observant l'enfant, il reconnu les traits du mari de la sœur de sa femme. Les autres, pourquoi laissé leur enfant ici?

Enfin le policier leva les yeux vers lui.

"Connaissez-vous cet enfant?"

"Non, si je le connaissais, il serait plutôt à l'intérieur au chaud qu'à l'extérieur dans le froid. Je me demande qui a pu le déposer et est-ce lié à ce cratère."

Prenant un air calculateur, il se focalisa plutôt sur les conversations des gens aux alentours, après tout il avait une réputation à tenir.

"Tu penses que c'est son enfant?"

"J'parie que c'est le gosse de sa maîtresse!"

"T'a vu cet énorme trou!

"Papa, l'enfant, est-ce qu'il vient du ciel?"

"Non mon chéri, ce sont les cigognes qui ont mal visés."

"Oh..."

"Vous avez vu ce gros lard, c'est sûrement son gosse, je savais qu'il n'était pas fidèle à Pétunia avec son air de vicieux."

Réprimant l'envie de leur tordre le cou, il leva les yeux vers le policier et vit que celui-ci avait disparu avec l'enfant. Il regarda vers leurs voitures et vit un vieil homme dont la tête faisait ressembler à un hareng et dont la coiffure était une pic centrale se dirigeant vers l'avant. L'homme devait sûrement être sévère vu sa tête.

"Quel est votre nom!"

"Dursley Vernon."

"Qu'avez-vous fait cette nuit entre 22 heures du soir et 5 heures du matin?"

"Je faisais du bricolage dans mon garage jusqu'à minuit puis je suis allé me coucher."

Griffonnant quelques notes sur son cahier. L'inspecteur l'interrogea et ils se dirigèrent vers le trou. Ce ne fut qu'une heure plus tard que Vernon put enfin aller manger et réveiller Pétunia pour expliquer ce qui s'était passé pendant la nuit. Il oublia le fait que le garçon avait été repris par la police.


Murlock Holmes, chef de Scotland Yard depuis une trentaine d'année regardait le garçon devant lui. Il avait reconnu tout de suite, Harry Potter, le garçon-qui-a-survécu. Après tout aucune affaire qu'il avait prise avait été échouée sauf celle avec Jack l'éventreur sous son autre nom... Sherlock Holmes. Personne n'avait jamais su qu'il avait été un sorcier, même le grand tout puissant Albus Dumbledore. Ni ses espions infiltrés dans le ministère anglais de la magie. Il avait appris de son espion Severus Rogue qui avait été son espion dans l'Ordre du phénix et dans l'Ordre Serpentin (l'ordre de lord voldemort). Il connaissait la moitié de la prophétie et personne ne devrait avoir à faire le travail des adultes. De plus, il connaissait par le biais de Severus qu'Albus Dumbledore était sujet à des crises de perversité... pédophile... Durant laquelle, aucune jeune fille ne devait s'approcher de lui sous peine d'être traumatisée à vie. Personne de sensé ne prêterait l'enfant à ce cinglé.

Réfléchissant sur ce qu'il devait faire, il décrocha son numéro et commença à taper un nombre.

"Oui, ici Murlock, passez-moi la ligne international s'il vous plaît, c'est pour un télégramme."


Se regardant dans le miroir, Fugaku vit avec horreur un énorme bouton blanc au milieu du front. Réprimant un gémissement de frustration, il le cacha sous une mèche de cheveux. Il se lava les dents et se dirigea vers sa tendre épouse qu'en soudain, un toquement frappa la fenêtre et vit un corbeau à l'extérieur portant un rouleau de parchemin blanc. Lui arrachant le parchemin du bec, il ne vit pas le corbeau le regarder avec un air hautain, s'envoler pour lui chier dessus et laisser passer de sa gueule des croassement ressemblant étrangement à un ricanement.

Fugaku laissa échapper de ses lèvres un cri de guerre et sortit de nulle part un éventail de bataille(style: celui de madara au scan 566).

"MEURS POURCEAU! Katon: Goukkakyu no jutsu!"

Une énorme boule de feu dont la puissance avait été augmenté par le coup de vent donné par l'éventail, se dirigea vers le corbeau et le fit disparaître dans l'oubli. Fugaku, voyant que l'animal était mort, dû à sa disparition, commença à rire. Il ne vit pas sa femme le regarder avec inquiètude ni les nuages sombres à l'horizon qui pourfendait la terre avec les éclairs.

"HAHAHA PERSONNE N'OSE AFFRONTER FUGAKU UCHIHA IMPUNEMENT!"

Arrêtant finalement sa danse de la victoire, il lisa enfin la lettre et reconnu l'écriture de son indic dans les terres de l'ouest.

Pigeon,

Information trouvée, la famille des 3 petits cochons a été trouvé, le branleur noir s'en est occupé.

Le porcelet est vivant, je vais te l'envoyer, tu n'auras qu'a déceler sa lignée.

Le porcelet est sujet aux paroles d'une diseuse d'aventures, risque de voir un vieillard sénile essayer de le retrouver, le mettre à l'abris.

J'entend le loup, le renard et la belette.

Le scorpion.

Regardant le message avec tristesse, il vit avec consternation qu'il pleurait.

"Mon amour qu'est-ce qui se passe?"

"James... Lily... Harry... ils ont... été... attaqués..."

"Tu veux dire que... ?"

"James et Lily sont... morts tandis... que... qu'Harry est en sécurité, un vieil... a... ami va me l'amener. Nous all... ons avoir un deu... xième enfant."

"Comment allons-nous l'appeler?"

"... Sasuke."

"Comme le père du Sandaime Hokage?"

"Oui. Je vais avertir les aînés que le clan Tōgei-ka (Potter en Japonais) a été détruit et que son dernier héritier va venir ici."

"Je vais avertir Itachi de mon coté."

Ils se séparèrent. Fugaku alla d'abord chez le fauconnier du clan Uchiha pour porter sa réponse.

Et ensuite se dirigea vers la maison principal ou il vit 4 vieillards chuchotés en buvant du thé. Il se dirigea vers leurs tables et s'asseya.

Toussement

"Oui Fugaku?"

"Un évènement terrible vient d'arriver... Le clan Uchiha de l'ouest, le clan Tōgei-ka a été détruit dans une guerre. Mon espion là-bas a leur dernier héritier et va me l'envoyer pour qu'il puisse vivre ici."

"C'est fâcheux, même grave. Nous n'avons plus de clan là-bas pour contrebalancer le pouvoir, et ici Konoha nous ostracise de plus en plus."

"Comment s'appelle le gamin?"

"Harry Potter ou Haru Tōgei-ka mais nous allons l'appeler Sasuke Uchiha."

"Tu veux l'adopter je suppose?"

"Itachi veut un petit-frère mais ma femme ne sait plus faire d'enfant dû à la dernière grossesse."

"Vas-tu lui activer le Sharingan?"

"Oui. Grâce au rituel du sang protecteur. Des hommes mené par un vieillard le veulent pour une prophétie. Grâce à ce rituel, il en sera protégé et ils ne le reconnaîtront pas."

"Quelle souche allez-vous utilisé?"

"Madara Uchiha et Itachi Uchiha."

"Pourquoi Madara?"

"Son Sharingan était puissant, de plus je ne veux que le mieux pour le fils de James. Il va pouvoir mener notre clan à son apogée. Et les augures ne prononcent rien de bon pour nous, je prévois une extermination ou un bannissement pour notre clan dans les années futures."

La réponse rendit silencieux les vieillards qui se tournèrent vers lui pour une plus longue explication.

"Danzo mène les anciens par le bout du nez pour nous mettre de plus en plus seul. Il veut le Sharingan tout comme Orochimaru..."

"Qui te l'a dit?"

"Un vieil ami, il s'appelle Akasuna no Sasori."

"Ce ninja! Mais il est Nukenin Classe S de Suna, qu'aurais-tu pu lui offrir?"

"Cet homme aime les marionnettes, je lui ai offert le corps d'un Uchiha et d'un Hyuuga pour qu'il nous apporte des informations sur Danzo Shimura et Orochimaru du Sannin." Répondit Fugaku avec un air calme et détendu.

Suite à cette petite information, les 4 aînés du clan Uchiha le regardèrent avec suspicion mais n'en demandèrent pas plus. Si cela se répandait, il y aurait une énorme crise pour le clan car il était absolument interdit de marchander avec un Nukenin, surtout de classe S. Mais s'ils obtenaient des informations sur le vieux faucon de guerre, et pouvaient ainsi enfin s'en débarasser, tout irait pour le mieux.

"Tu as notre permission, mais cela ne doit sûrement pas s'éventer pour le petit."

"L'Hokage va le savoir, et par la suite Danzo..."

"Stupide Hokage, si seulement il était plus autoritaire envers ce fichu conseil."

Fugaku s'inclina respectueusement devant les nobles vieillards et se retourna pour partir. Sortant du temple, il alla vers la bibliothèque du clan.


Mikoto marchait silencieusement vers les terrains d'entraînement, se remémorant le passé, ses entraînements avec Kushina Uzumaki, sa meilleure amie. Tournant son regard vers le terrain numéro 4, elle vit deux petits garçons âgés de 6 et 8 ans respectivement se regarder.

"Shisui! Je te battrai! Je suis Itachi Uchiha-Sama! Incline-toi devant moi! Ricana le petit garçon.

"Arrête de faire le gosse Itachi, grandis un peu, tiens voilà ta mère qui est là."

"Môman!"

Le jeune garçon courrut vers sa mère mais trébucha sur une branche. Se relevant avec le peu de dignité qui lui restait, il se retourna vers son cousin et le regarda avec colère.

"Tu l'as fait exprès!"

"Tu n'as pas besoin d'aide pour te ridiculiser tout seul."

Lâchant un petit rire derrière sa main, Mikoto alla vers son enfant et le prit dans ses bras. Elle regarda sa blessure et une lueur verte apparut dans sa main droite et se dirigea vers la blessure. Quelques minutes plus tard, son genou ensanglanté était tout neuf.

"T'es la plus forte maman! Est-ce que tu peux battre Shisui pour montrer que je suis le plus fort?"

Mikoto regardait son enfant avec amour, bien que la troisième guerre Shinobi l'ait marqué, il lui restait encore beaucoup d'innocence. Itachi était un garçon étonnement intelligent pour son âge, qui avait beaucoup de rêve et d'espérance concernant notre monde. Une chose que ne voulait surtout pas changer Mikoto. Mais elle savait qu'en étant l'héritier de la place du chef du clan, il perdrait rapidement sa naîveté, un fait qu'elle voulait rapidement oublier. Se retournant vers Shisui, elle lui offrit un de ces brefs sourires sincères et prit Itachi par la main.

"Ou va-t'on Kaa-san?"

Mikoto s'arrêta de marcher et regarda vers le soleil à la recherche d'une quelconque réponse. Priant silencieusement envers Amaterasu(Déesse japonaise du soleil) qu'Itachi prenne bien la nouvelle.

"Tu vas avoir un petit-frère Itachi..."

"Génial! Mais tu n'es pas grosse Kaa-san... ?"

"Tu te rappelles de tes cours sur l'histoire du Clan Uchiha?"

"Euh... oui pourquoi?"

"Le clan Tōgei-ka vient de perdre la face... Le seul survivant est un garçon âgé d'un an, il viendra ici dans notre famille sous le nom de Sasuke Uchiha, si on te demande d'ou il vient, tu répondras que je cachais ma grossesse..."

"Oui Kaa-san, maintenant on peut aller manger des Pocky?"

Quand Mikoto tourna son regard vers son fils, elle vit le regard d'un enfant joyeux mais aussi au bord de la folie... On dirait Kushina avec les Ramen... Une goutte de sueur coula le long de sa tempe montrant clairement son incrédulité. Lui offrant un sourire, elle reprit sa main et se dirigea vers le centre du village si on peut appeler sa un village, on dirait plutôt une ville. Même avec 60% de la population détruite par le Kyûbi. Cependant en avançant dans le village, elle vit bien les chuchotements, Fugaku avait raison, le village se retournait contres eux dû à une rumeur selon quoi, un Uchiha aurait libéré le Kyûbi sur Konoha.

Faisant mine d'ignorer ses crétins, elle arriva rapidement devant le vendeur de bonbon du coin et acheta plusieurs boîtes de pocky pour son ange qui lui vola pour en manger tout le contenu.

Il faudrait peut-être aller l'envoyer voir un Yamanaka...(traduction: voir un psy...)

Continuant son chemin, elle arriva avec son enfant près d'une maison détruite...

Kushina... Tu me manques...


Une jeune femme aux cheveux rouges vêtu d'habit sombre et portant un wakizashi de couleur bleueté regardait avec dureté la personne se tenant devant elle. Au moment ou elle allait sauter pour se diriger vers la personne, elle éternua et s'effondra à terre. La silhouette adverse en profita et mis son katana près de sa gorge.

"Je gagne Kushina, nous devons aller en rendez-vous amoureux. Je viendrai te chercher vers 19 heures."

L'homme aux cheveux noirs partit avec un grand sourire sur le visage de son méfait. Kushina le regarda avec haine et éleva son arme vers lui, près à le castrer.

Quelqu'un a dû parler de moi, je dois laver cet affront envers moi.

Alors qu'elle allait sauter pour accomplir sa digne et juste vengeance. Une jeune fille aux cheveux oranges avec une poitrine plus que généreuse se posa devant elle et la regarda avec un grand sourire.

"Kushina regarde le mec que je viens de te trouver..."

Se retournant vers lui, elle vit un beau jeune homme, mince et bien musclé. Tournant son regard vers lui, elle se perdit dans un océan d'azur.

"Quel est votre nom belle demoiselle?"

il lui offrit un clin d'œil, ce qui acheva toute retenue, elle devint rouge pivoine.

"Ku..Kushina Uzumaki."

"Je m'appelle Minato Namikaze, enchanté de faire votre connaissance."

Je ne l'aurai pas déjà vu quelque part?

Minato... Ce nom me dit quelque chose... Bon bah tant pis, vaut mieux en profiter...


9 silhouettes se tenaient sur une falaise et observait le ciel orageux, la pluie tombait continuellement sur la région depuis des centaines d'années et n'arrêtait pas. Ces étranges personnes étaient vêtues toutes de la même façon. Cependant leur physique respectif était véritablement différent.

6 des 9 personnes avaient des cheveux roux flamboyant, leur yeux étaient améthystes et 6 anneaux concentriques autour d'un point noir était marqué sur leurs yeux.

Les 3 restant différenciait quelque peu.

L'un avait de longs cheveux rouges, ces yeux était comme les 6 autres silhouettes.

L'avant dernière était une femme avec des cheveux bleu, des piercings sous la bouche. Des yeux oranges. Elle était une ange de la beauté.

La dernière personne était un homme vêtu de la même tenue cependant, il portait un masque orange avec un tourbillon sur le côté droit dont l'embouchure montrait un Dôjutsu, le Sharingan.

"Comment va le recrutement des troupes?"

"Kakuzu de Takigakure no Sato, Kisame de Kirigakure no Sato, Orochimaru de Konohagakure no Sato."

"Orochimaru? Ce bâtard?"

"Konan..."

"Pourquoi devrions-nous intégrer ce serpent, il a voulu que lui nous tue et il est de Konoha..."

"C'est justement pour cela qu'il nous le faut... Pour connaître Konoha de l'intérieur."

"Quand on en aura finit avec lui, peux-tu le tuer s'il te plaît."

Elle fit un regard plein de sous-entendu vers l'homme aux cheveux rouges. L'homme aux masques roula des yeux.

Les femmes... De mon temps, elle aurait été châtiée... Ou projetée contre un mur... Héhé...

L'homme aux masques oranges prit un regard lubrique et regarda discrètement la demoiselle. Des centaines d'images de la jeune adulte dans des pauses aussi perverses que grossières remplirent sa vision, ce qui fit qu'il ne vit pas le coup de pied allant vers son entrejambe. La douleur le ramena sur terre pendant quelques instants avant qu'il ne tourne son regard vers le coupable. L'une des personnes aux cheveux oranges le regardait froidement.

"Madara... Cesse donc de faire le pitre... Ton rapport s'il te plaît..."

" Le clan Uchiha de l'outreterre vient de s'éffondrer, il n'y a plus qu'un seul membre, Haru Togei-ka. Il va venir ici, à Konoha."

"Que devrions-nous faire?"

Madara prit une pause contemplative et répondit enfin.

"Chakra et Magie, deux concepts complètement différent, pourtant si semblables. Ils vont réveiller son Sharingan avec mon sang. Il faut agir, nous devons nous procurer cet enfant de notre côté quand il sera adultes et le Jûbi sera enfin à nous."

"Que ferait le mélange de la magie et du chakra chez un Uchiha?"

"Le réveil du rinnegan... Si il exploite profondément dans sa magie, un exploit qui ne viendra qu'avec sa maturité magique, vers ses dix-sept ans."

"Comment connaîs-tu autant de choses sur ce mélange et sur la magie?"

"Comment je le sais? Le temple Naraka à Konoha dans le Clan Uchiha. Et d'après toi comment le Rikudo Sennin a-t'il eu son Rinnegan?"

"..."

"Je vois, et bien, cela vient de son Sharingan. Ses descendants peuvent hérités de son Dôjutsu si ils sont soient fils de Senju et Uchiha ou utilisateur du Sharingan et de la magie. Et avec Haru, nous pourrons avancer nos plans d'au moins 3 ans si tout se passe comme prévu."

"Je suis donc un fils d'Uchiha et de Senju... ?"

"Non, ta mère était une Uzumaki ce qui revient à la même chose qu'un Senju..."

Ses paroles brèves mais explicites, clouèrent le bec de Nagato. Il ne pouvait pas répondre devant ces paroles, après tout, il avait le Rinnegan. Se retournant et marchant difficilement vers la fenêtre, il regarda Ame no Kuni. La ville industrielle qui s'étendait à perte de vue était encore une fois sous une pluie dense. Il fronça des sourcils et jeta un regard de haine vers le ciel.

Madara regarda le porteur du Rinnegan avec une certaine curiosité, bien qu'il ne l'admettrait jamais, Nagato était pour lui comme un fils. Il adorait le regarder, il était pour lui un jeune enfant souffrant de solitude. Bien que Nagato soit accompagné d'une belle jeune femme, celui-ci ne lui accordait pas un regard, après tout elle était sois disante amoureuse de Yahiko, son ami d'enfance mais Madara n'était pas aveugle bien au contraire mais l'Uzumaki était si idiot concernant les filles. Ce ne serait surement pas avant longtemps qu'on verra des porteurs du Rinnegan courir dans un jardin ou nager dans une rivière.

Konan jetait des regards discrets vers Nagato et rougissait lorsque celui-ci la surprenait. Elle regrettait cependant que Nagato pense qu'elle soit amoureuse de Yahiko. Elle avait déjà essayé de lui annoncer mais il ne voulait rien entendre. Yahiko et elle n'étaient de que de simples amis, de jour en jour depuis leur rencontres, elle voulait Nagato dans tout les sens du terme, ses sentiments n'auraient jamais pu être aussi élevés. Mais un jour, elle l'aurait, Nagato la remarquera et ils pourront enfin vivre ensemble...

La vie s'écoule paisiblement pour les membres de l'Akatsuki...


Dans un manoir majestueux de la Grande-Bretagne...

Un sorcier tout vêtu de noir avançait lentement dans le couloir et jetait des regards discrets en direction des portraits qui hornaient le mur. Chaques peinture, chaques représentation et chaques photographie vivaient littéralement dans leur cadres, ce qui rajoutaient de l'intrigue à l'affaire. S'arrêtant devant une gigantesque porte, il ouvrit la porte d'une geste de sa baguette et rentra dans une somptueuse pièce. Au milieu de celle-ci se dressait une silhouette plutôt massive, portant une sorte de robe noir avec des nuages rouges dessus. L'homme avait des cheveux rouges et des yeux ambres et le regardait d'un visage vide de toute émotion.

"Salutation Selwynn-san, je suis un envoyé de l'Akatsuki, nous voudrions conclure une entente entre nos organisations comme nous l'avions envoyé dans la lettre..."

"Puis-je m'acquérir de votre nom Milord... ?"

"Akasuna no Sasori."

"Bien Mr. Sasori, que puis-je faire pour votre noble organisation?"

Sasori roula des yeux intérieurement à ce con et l'honora d'une réponse banale.

"Nous nous intéressons à votre monde, à votre système juridique, à votre culture. Nous voulons une introduction à tout cela ainsi qu'un indic. Dans ce coin du monde, nous avions un clan espion qui fut finalement décimé."

Stephward regarda l'homme avec un doux intérêt, sa curiosité avait été piquée. Cependant, un clan avait donné des informations à cette organisation? Qui? Il devrait voir plus tard. Réfléchissant sur la démarche à suivre. Il offrit un sourire à l'homme et répondit positivement. Bien que cela serait dur, il pourrait surement avoir quelque chose à y gagner de ce côté là.

Sasori regardait l'homme avec froideur mais sous cela se cachait un pur dégoût, il ne supportait pas du tout les personnes arrogantes, c'est l'une des nombreuses choses qui l'avait poussé à tuer le Kazekage Sandaime. Réprimant son envie de meurtre, il offrit un sourire qui fit néanmoins frissonner son interlocuteur.

"Nous vous offrirons par informations vitales, mille gallions. Par informations secondaire, deux-cents gallions."

Stephward regarda l'homme avec une cupidité sans pareil. Mille gallions! Par Merlin, quel bonheur!

"J'accepte! Voulez-vous commencer?"

Réprimant une nouvelle fois son envie meurtrière, il hocha de la tête et suivit l'homme vers une salle secondaire, ce qui devait être le bureau et se prépara mentalement pour les plus longues heures de sa vie...


Ouvrant les yeux avec frayeur, une belle jeune fille avec de longs cheveux noirs regardait l'homme se dressant devant elle, celui-ci avait un sourire sadique sur son visage ne présageant rien de bon pour elle. D'ailleurs si on regardait bien, l'homme était très peu habillé...

"Alors jeune fille à ce que je vois, on est vierge hein? T'inquiète je vais m'occuper de toi délicatement, tellement que tu ne voudras plus jamais que je ne te quitte... héhé..."

La jeune demoiselle commençait à avoir des larmes aux yeux, comment avait-elle pu en arriver là, cette simple mission avait tourné au cauchemard quand ses deux coéquipiers l'avait assommé et l'avait laissée nue au beau milieu d'un camp.

L'homme ouvrit sa braillette rapidement et enleva son pantalon et s'avança vers elle. D'un geste brusque il la retourna sur le ventre et regarda avec délectation la magnifique jeune fille devant lui qui devait avoir que 13 ou 14 ans. La prenant par les fesses, il ne vit pas une ombre apparaître derrière lui et la première chose qu'il sut c'est qu'il ne sentait plus ses jambes. Jetant un regard en bas, il vit qu'il lui manquait les deux jambes et que celles-ci était près de la jeune fille tandis que lui était 10 mètres plus loin. L'information arriva enfin à son cerveau et il cria toute sa souffrance, se vidant rapidement de son sang.

Une étrange créature vêtue d'une robe avec des nuages rouges imprimée dessus sortit du sol et regarda la jeune demoiselle avec une douce affection. S'approchant vers elle, il s'arrêta devant elle et pris étrangement les jambes de l'aggresseur et ouvrit sa bouche. Il les goba rapidement et offrit son plus beau sourire à la jeune fille.

"Comment t'appelles-tu?"

"Euh... An... Anko... Mitarashi."

"Tu as de la chance que je sois arrivé à temps, sinon cet homme en aurait bien profité. Mai merci pour le petit déjeûner. Je vois au bandeau qui est sur tes vêtements là-bas que tu es une Shinobi de Konoha..."

"Euh... oui."

Anko ne savait pas quoi répondre, d'abord elle allait être violée, puis après elle fut sauvée par un mi-homme mi-plante. Bien que son physique soit repoussant, son sourire était étrangement réconfortant. Le fait qu'il soit cannibale ne traversa même pas son esprit.

"Je m'appelle Zetsu, je travaille dans l'Akatsuki, une organisation qui travaille pour que la paix dans le monde soit enfin possible. Nous avons eu des informations qu'un Nukenin de Konoha, Orochimaru faisait des actes abominables en quête de l'immortalité et vu que tu as été son élève, nous voudrions des informations sur lui pour l'éliminer rapidement. Bien sûr, nous pourrions te fournir des informations que nous récolterons sur lui pour que tu puisses te venger."

Traitant les paroles de Zetsu qu'elle venait d'entendre, elle se jeta sur lui et le serra de toutes ses forces. Oubliant même le fait qu'elle soit nue. Zetsu, lui ne l'oublia si on pouvait voir une légère coloration de rouge sur côté blanc et une coloration verte sur le côté noir.

"J'accepte tout de suite, quand pourrais-je te revoir?"

Zetsu souriait et ricanait derrière sa main.

"Crie trois fois mon nom en te touchant les seins et je viendrai..."

Parole qui lui vallut un poing en pleine face. Il rigola de plus belle et redevint sérieux après quelques minutes.

"Sérieusement, revient ici à l'aube du nouveau cycle lunaire, soit tout les 28 jours. Et je t'attenderai..."

Anko lui offrit l'un de ses plus beaux sourires et partit en quête de ses vêtements. Zetsu la regarda avec les joues très rougies et disparu dans le sol pour ne revenir que dans un mois. Quelques minutes plus tard, la clairière ne laissa plus aucun bruit sauf les mouches au-dessus du thorax de l'aggresseur.

Fin du Chapitre 1.

Il y a de légère incohérence dans l'histoire par rapport à au mangas original... Donc ne faites pas de commentaires la-dessus...

Cette histoire n'est pas un Naruto comme Dieu ou un Naruto/ Harem...

C'est une histoire avec comme personnage principal... Sasuke Uchiha ou Haru Tôgei-ka pour les intimes.

Tobi sera nommé Madara jusqu'à l'apparition du véritable Madara Uchiha, pendant la qautrième guerre mondiale Shinobi... Tobi aura un rôle de méchant dans les pays élémentaire mais un rôle de grand père gâteaux en Angleterre.

Nagato et Konan seront évidemment ensemble... Hmm... Konan...héhé...

Nagato sera vivant et ne mourra pas, jle kiffe trop pour qu'il meurt...

Couple? Et bien Ce sera soit du Sasuke/Karin, soit du Sasuke/Daphnée Greengrass. Ou les deux... Héhé...

Par rapport à mon autre histoire Sephiroth Morfin Gaunt, le chapitre 2 est loin d'être terminé car je veux qu'il soit parfait et je ne sors pas des chapitres avec moins de 4000 mots, c'est le minimum du minimum. J'essaie de trouver un début d'année Poudlard qui ne foirre pas du tout. Je me base d'ailleurs uniquement sur les histoires Anglaises de Naruto et de Harry Potter, rare sont les histoires françaises que je lies et qui sont dans mes goûts.

J'ai d'autres projets d'histoires comme

Naruto va dans le passé en tant qu'adulte et se fait passé pour le père du petit Naruto, ayant perdu évidemment le Kyûbi, ses marques moustaches et ressemble un peu plus à son père.

Harry débloque soit le sharingan ou le rinnegan pendant sa quatrième année avant le tournoi, ou dans le cinquième après avoir perdu Sirius dans le voile.