Et voici enfin l'épilogue de cette histoire ! Désolé pour le retard (surtout qu'il est très court) mais j'ai été très prise par mes premiers cours à la fac.

Je conseille aux personnes ayant été satisfaites de la fin du dernier chapitre de ne pas lire nécessairement cet épilogue (après, c'est comme vous voulez ^^) qui finit les choses de manière un peu plus joyeuse mais peut-être un peu moins réaliste également.

Petit message aux lecteurs anonymes égalment: si pour une raison ou une autre, il vous reste toujours des questions, des remarques à me faire en fin de chapitre, j'éditerais sans doute celui-ci pour vous répondre donc n'hésitez pas (même si vous me lisez dans longtemps, n'hésitez pas non plus à me laisser votre avis)

Pour ne pas trop vous faire attendre (car j'ai déjà blablaté enormèment), j'ai placé mon message de remerciement en fin de chapitre, mais encore une fois, je vous remercie tous pour vos reviews et les alertes. Bonne lecture à tous !

Sans plus attendre, je vais répondre (pour la dernière fois L ) aux reviews anonymes :

-Pam : (comme dans TB ? ^^) merciii, c'est très sympa de te manifester et surtout vu ce que tu me dis :) J'avais peur que personne n'aime cette décision donc ça m'a vraiment rassuré sur le moment ! Je pense aussi comme toi sur la personnalité de Caroline et c'est un peu le seul point qui me bloque par rapport au Klaroline, je ne sais pas si elle est vraiment capable de passer outre l'avis de ses amis. Pour les frères Salvatore, je l'ai vite fait évoqué dans l'épilogue mais si jamais tu souhaites un peu plus de détails, dis-le moi et j'éditerais ce message pour te répondre.J'espère que tu aimeras l'épilogue et encore merci pour cette review !

-Justine : C'est vrai que ma fin est très nostalgique, ça doit être lié à mon caractère, mais bon comme tu le dis, il reste l'espoir donc ca permet de relativiser quand même, je suis cruelle mais pas trop ^^ Et je savais que ça ne plairait pas totalement en faisant une telle fin donc je comprends.

Pour le coté sombre, ce n'était pas vraiment prévu à la base mais c'est vrai que j'ai finalement bien insisté sur les douleurs de chacun et ca rend l'atmosphère pas très joyeuse mais bon, j'espère que ça restait supportable. Et je suis d'accord sur ce que tu dis au sujet de l'espoir, c'est vrai que ça peut être une bonne chose mais à trop espérer, on peut ne jamais profiter pleinement dans sa vie, tout occupé qu'on est à attendre l'accomplissement de nos souhaits.

Je te remercie en tout cas pour ces mots gentils, et pour le soutien que tu m'as apporté sur ces derniers chapitres, ça m'a fait très plaisir et j'espère te retrouver un jour sur un autre projet, ou sur une de tes histoires, qui sait ?

-MARN 3: Merci beaucoup, c'est très gentil ! J'espère que l'épilogue te plaira également !

-Lorelei : Ca va me faire drôle aussi de ne plus lire tes gentilles reviews : ( Merci en tout cas pour cette review et ta fidélité, et j'espère que la fin te plaira.

-Chlo : C'est super sympa, merci ! J'ai des projets d'OS pour la suite et peut-être une autre fic mais je ne suis malheureusement pas sûre de trouver le temps de les concrétiser. En tout cas, merci beaucoup et j'espère que tu aimeras également l'épilogue !

-Maggie : Déjà, avant de commencer à te répondre, en voyant cette longue review, j'ai réalisé à quel point ça allait me manquer de ne plus lire tes romans donc vivement que tu viennes poster tes écrits ici ^^ Pour ton retard, pas de souci, j'ai moi-même découvert la fac il y a deux semaines et je comprends totalement.

Je suis contente que tu ne sois pas trop déçue, c'est vrai que c'est une solution plus mature mais je m'étais justement interrogée sur le fait que ce soit un peu trop mature pour la Caroline qu'on voit dans la série. J'adore personnellement les fics qui finissent sur une fin du style « Caroline part avec Klaus et ils sont heureux » (et d'ailleurs, c'est un peu finalement ça pour celle-là) mais je ne voulais que ça se fasse tout de suite dans la mienne, par rapport à l'évolution lente qu'ils risquent d'avoir dans la série.

Pour ton OS, et bien, ça me donne encore plus envie de le lire ! J'espère qu'un jour, tu franchiras le pas mais je comprends que ce soit pas facile à faire.

Et pour le commentaire général, en effet, je pense que ce n'est pas nécessaire ^^ Je te remercie vraiment pour ces messages très touchants et très encourageants que tu m'as posté régulièrement et j'espère aussi à bientôt !

- Chupa14 : Et oui, elle est incapable de voir ce qui est bon pour elle ^^ Merci d'être passé et j'espère que tu aimeras cet ultime chapitre !


Epilogue :

Quinze ans plus tard

Quinze années s'étaient déjà écoulées depuis le départ de Klaus. Et durant ces presque 5500 jours, pas un seul ne s'était écoulé sans que Caroline ne cesse de s'interroger sur la décision qu'elle avait prise.

Evidemment, elle savait que son choix avait été le plus raisonnable, partir avec l'Originel aux cheveux d'or aussi précipitamment l'aurait forcément conduite tout droit vers une catastrophe. Pour autant, tandis qu'elle passait ses journées avec divers de ses amis à Mystic Fall et par la suite à d'autres endroits de la région, elle ne pouvait pas s'empêcher de laisser son esprit vagabonder. Elle s'imaginait visiter des contrées lointaines, découvrir de nouvelles cultures, profiter pleinement du monde, et au final, elle restait dans sa petite ville à réconforter le peu d'amis qui lui restaient.

Elle était certes encore une fois bien consciente du rôle primordial qu'elle jouait pour ses proches, la mort d'Elena les ayant tous montés les uns contre les autres. Damon et Stefan avaient notamment connu une violente dispute, semblable à celle qui les avait séparés pendant près de 150 ans, et même si elle n'avait pas réussi à les réconcilier, elle avait endossé le rôle de médiatrice entre eux deux pour éviter que la situation ne s'envenime plus entre eux. Elle avait aussi été d'un précieux soutien pour Matt et Jeremy, avait passé pas mal de temps avec sa mère, consciente du fait que celle-ci n'avait pas l'éternité devant elle et avait même tenté de renouer des liens avec Tyler, dans le but de retrouver leur amitié passée, même si le résultat n'avait pas été à la hauteur de ses espérances.

Cette vie pourtant bien chargée ne parvenait cependant pas à la satisfaire totalement, elle ressentait un vide et elle savait très bien ce qui le provoquait. En effet, il est difficile de souffrir au sujet d'une chose dont on ignore l'existence mais dès lors que l'on connait les possibilités que nous offre la vie, il devient impossible de ne pas réfléchir à quelles sont nos réelles attentes. Caroline se retrouvait confrontée à ce problème et même si elle n'en était pas au point de ne penser qu'à cela, cette angoisse de ne jamais pouvoir revenir sur sa décision la rongeait petit à petit. Elle passait outre et retournait vaquer à ses occupations quotidiennes, même elle avait conscience qu'elle ne pourrait pas toujours ignorer ce sentiment.

Ce fut cependant totalement par surprise qu'elle changea d'avis sur la situation. Matt et elle discutaient par téléphone et au fil de la conversation, il évoqua un voyage d'affaires qui l'obligeait dans les jours prochains à se rendre en Russie. Lorsque la simple évocation du nom de ce pays suffit à la faire directement penser au tableau de Klaus qui était exposé là-bas, elle comprit qu'il était nécessaire qu'elle cesse de se voiler la face.

Et c'est cela qui expliquait qu'une semaine plus tard, le temps qu'elle entre en contact avec Rebekah et prépare son départ, elle se retrouva toute seule au beau milieu d'une forêt néo-zélandaise. A chaque pas, elle se rapprochait un peu plus de l'homme, enfin de l'hybride, qu'elle avait rejeté à de nombreuses reprises et elle ne pouvait s'empêcher de craindre que la situation se retrouve désormais inversée.

Après tout, quel genre de personne serait-prête à attendre autant d'années parce qu'elle était incapable de se décider ? Surtout que Klaus, de par son âge, son charisme et sa puissance, ne devait pas manquer de possibilités en ce qui concernait les femmes. A coté de lui, elle n'était finalement pas grand-chose, et à l'instant de le retrouver, ses peurs de ne rien valoir la reprenait de plus belle.

Que ferait-elle si jamais il ne voulait plus d'elle ? Serait-elle capable de reprendre sa petite vie ordinaire et de rester éternellement cette personne complexée et incapable de vivre sans tout planifier ? Pourrait-elle surmonter cette cinglante humiliation et même en rire quelques années auparavant ? Elle en doutait fortement.

Caroline ? l'interpella soudainement une voix incrédule.

Même après tant d'années d'absence, l'intonation britannique de celle-ci la fit aussitôt frissonner. Elle se retourna et la vision de l'homme qui l'avait reconnue lui conforma ses soupçons, si tenté qu'elle en ait vraiment eu. Il était le même que dans sa mémoire, seuls ses vêtements un peu froissés divergeait de la dernière image qu'elle avait de lui. Ses yeux brillaient avec la même intensité, ses cheveux étaient toujours aussi dorés, ses muscles parfaitement dessinés. Le revoir face à elle, identique à celui qu'elle avait laissé partir lui faisait prendre conscience à quel point elle avait pensé à lui depuis cette journée.

-Qu'est ce que tu fais là ? lui demanda-t-il après quelques instants passés pour lui aussi à l'observer.

Caroline se mordilla les lèvres nerveusement. Elle ne voulait pas paraître trop désespérée mais elle avait suffisamment joué les personnes hautaines en sa présence.

Elle se contenta donc de hausser les épaules avec timidité en murmurant « A ton avis ? » espérant ne pas voir le regard azuré de l'hybride se couvrir de dégout.

Ce ne fut heureusement pas le cas mais elle ne parvint pas pour autant à décrypter la façon dont l'hybride la regardait et cela la frustrait. Elle avait fondé tant d'espoir sur leur retrouvaille et elle ne voulait pas être déçue une fois de plus, surtout pas par lui.

Elle se sentait enfin prête à vivre quelque chose avec lui, que ce soit une histoire sérieuse ou qu'il ne soit que son camarade de voyage. A travers leurs (trop ?) nombreuses interactions, elle avait vu ses cotés sombres mais aussi ses cotés plus humains, qu'il avait, bien qu'il s'en défendait, réussi à conserver durant ces mille années vampiriques. Et elle pensait pouvoir s'en sortir avec ses divers aspects de sa personnalité, tant que son obscurité ne l'emportait pas sur son reste d'humanité.

La jeune blonde savait évidemment qu'ils connaitraient, à cause de cela, des moments de tension mais ces quinze années passées en compagnie de Stefan, et parfois Damon, lui avaient fait voir les choses différemment. Elle rejetait notamment toujours l'idée de boire du sang humain qui ne provenait pas de poches mais elle commençait à accepter l'idée que les autres pouvaient faire autrement sans pour autant blesser des personnes innocentes. Elle supposait que le temps la rendait plus indulgente et tant que Klaus ne lui imposerait rien de répréhensible à ses yeux, elle pensait être capable de fermer les yeux sur son comportement.

Cependant, si jamais il la rejetait, elle n'aurait jamais l'occasion de lui prouver les concessions qu'elle était prête à faire, de lui faire découvrir à quel point elle avait muri, ni de contempler les beautés du monde avec une personne les connaissant déjà parfaitement Pire, elle ne pourrait jamais lui rendre ce qu'il avait fait pour elle.

Il avait, en effet, été le premier à se soucier réellement d'elle, sans arrière pensée ou poussé par le dépit, et à la considérer comme quelqu'un de spécial. A travers ses yeux, elle n'était pas la petite Caroline Forbes, vivant une vie futile dans une petite ville, mais une femme désirable et intéressante. Il avait donc eu une réelle importance dans sa vie, certes assez courte pour le moment, même si ce n'avait pas toujours été de façon positive et elle aurait aimé qu'il en soit de même pour lui, bien que la tâche lui paraisse très ardue.

Elle connaissait ses réticences face au fait de s'attacher trop aux autres, et son blocage quant à aimer à nouveau une femme réellement. Mais cela importait peu à la vampire, ce n'était nullement son but de le faire tomber amoureux d'elle. Elle espérait simplement parvenir à lui faire comprendre qu'il se trompait, que se soucier des autres n'était en rien une faiblesse mais plutôt une force. Elle allait tout mettre en œuvre pour cela, quand bien même cela lui prendrait les cent prochaines années. D'une certaine façon, elle serait sa rédemption comme il avait été la sienne face à ses pensées sombres.

Cependant, pour entreprendre tout ceci, il fallait encore que Klaus accepte qu'elle l'accompagne désormais. Et cela n'arriverait sans doute pas si elle continuait à le dévisager sans prononcer un mot.

Prenant son courage à deux mains, Caroline se redressa, plongea son regard dans celui de l'hybride et d'une voix qu'elle s'efforça de ne pas laisser trembler, elle lui répondit finalement :

-J'ai changé d'avis.

Avant même que Klaus ne lui dise quelque chose en retour, elle se surprit à sourire : pour la première fois depuis sa transformation, elle avait pu effectuer l'une de ses volontés. Peu importait les mots qui sortiraient de la bouche de l'hybride, elle avait enfin pris sa vie en main. Et quelque chose dans le regard azuré de l'Originel lui laissait, de toute façon, croire que ce ne serait pas la dernière fois.


Voilà, après plus de 4 mois, cette histoire est enfin finie. J'étais loin d'être sûre de parvenir à la boucler, et sans votre formidable soutien, ça n'aurait pas été possible donc un grand merci à tous !

Tout d'abord, je voudrais remercier tous ceux qui ont fait l'effort de me laisser une petite review, à un moment ou à un autre, ou de m'ajouter à leurs alertes. Je sautillais de joie devant mon ordi à chaque que cela arrivait donc merci du fond du cœur pour cela, et j'espère que vous avez eu du plaisir à me suivre durant cette aventure tout comme j'en ai eu à lire vos petits messages.

Je voudrais également adresser une petite dédicace aux Klaroliniennes qui m'ont soutenu, sans forcément me lire, dans les moments de doutes : Coralie (si jamais tu passes par là), Nina, Karolina, Rose, Klarolisiaet Klarolineofdreams(je ne sais pas non plus si vous passerez un jour toutes les deux par là mais bon, au cas où ^^).Je ne pourrais jamais vous remercier assez pour cela mais votre gentillesse m'a particulièrement touché !

Au passage, si vous cherchez à lire de nouvelles fics Klaroline à lire, je vous conseille donc celle de de Klarolisia, EllaMayfair31et de Klarolineofdreams, elles sont géniales !

Merci aussi à tous ceux qui m'ont lu sans me le dire, les petits chiffres m'indiquant votre présence, vous avez aussi été très motivants ^^

Une pensée spéciale pour Justine, Josriel, Estelle, Perfect-monochrome, Chupa14, Audreyyy2, Gabriel Mc Gregor, Anamena et ComingGirl… qui, à différents moments, ont été là pour m'encourager.

Et enfin, merci à Maggie, Lorelei et à PxdxlF qui ont été là du début à la fin, pour me critiquer, me flatter aussi ^^ ! Merci du fond du cœur pour votre présence !

Pour finir, pour ceux que ça intéresserait, j'ai quelques idées de projet pour la suite, quelques OS et une fic au ton un peu plus léger, reste à savoir si j'aurais le temps avec la fac de les concrétiser !

Merci encore une fois à toutes et tous et à la prochaine :)