N.T. : Chanson écoutée lors de toute la traduction (j'ai mis trois heures à la traduire) : Lost Destination de Len (et QUE Len) tout seul. En boucle. Et je ne m'en lasse pas. Bref, je pense avoir fait un petit effort de traduction pour ce chapitre et j'espère que vous aimerez :D

Au programme :

-Une balade

-Une bêtise

-Une rencontre

-Un rêve pour le moins… érotique étrange…

-Une engueulade (+ la phrase la plus stylée du monde)

-Un cauchemard

Bref. J'ai résumé un chapitre :D

(Note à Ime : Si t'es en colère en train de lire ce chapitre, vas d'abord lire tes PM avant de lire ce chapitre et de commenter~)

N.A. : Disclaimer : Vocaloid ne m'appartient pas.

Romeo and Cinderella

Chapitre 2

Je me suis levée et habillée en retard ce matin. Apparemment, Luka était venue en avance et comme j'étais profondément endormie et que nous étions un jeudi nuageux, elle n'a pas sentit le besoin de me réveiller. J'ai apprécié cette attention délicate de sa part. Mon rêve était beaucoup mieux et ne devais pas être dérangé…~

Je me devais de porter quelque chose de bleu afin de marquer ce 15 Décembre. J'ai choisit dans ma garde robe une longue robe bleue drapée de lumière et un ruban de la même couleur que je nouais dans mes cheveux en espérant qu'il ferait un peu ressortir mes yeux. J'avais beaucoup de rubans de dentelle blanche au niveau des bras et la taille puis un panneau en soie blanche éventée à l'avant.

Après avoir ajusté la dernière touche de beauté à mon apparence, telle la terrible perfectionniste que je suis, j'ai regardé à la fenêtre et, à ma grande surprise, ai aperçu le garçon aux cheveux d'or de la dernière fois. Et comme la dernière fois, il leva les yeux vers ma fenêtre, presque comme s'il savait que je l'observais. Mon cœur s'est stoppé.

Je me suis précipitée hors de ma chambre aussi vite que je le pouvais en attrapant le premier manteau à portée de main avant de foncer dans Luka qui, heureusement, stoppa me course folle. Je l'ai forcée à mettre tout ce qu'elle portait et l'ai entraînée à travers le hall, les escaliers et puis la porte d'entrée dans le hall d'accueil.

La première chose qui parcouru mon visage fut un léger frisson. C'était encore l'hiver, certes, mais j'étais trop captivée par mon enquête pour ressentir tout changement de température. Je me suis précipitée vers la place du village malgré les nombreuses protestations de Luka. Je suis allée voir l'orfèvre aux cheveux argentés et ai commencé à lui décrire mon obsession, le mystérieux garçon et à lui proposer des questions à son sujet.

Haku pointa son doigt vers l'autre bout de la place et je fus certaine d'avoir remarqué le bruissement d'un manteau noir. J'ai suivi ces traces invisibles vers un étrange manoir en essayant de croiser le moins de personnes possibles et en gardant mon visage caché sous la doublure de fourrure douce de mon chaperon blanc. J'ai tourné un autre angle à travers les rues animées du marché et vu l'arrière de sa tête alors qu'il se dirigeait droit vers le mur à moitié construit qui séparait les deux Royaumes Combattants.

Il se glissa dans une ruelle très étroite hors de la voie marchande mais trop de paysans regardaient. J'ai recommencé à le suivre dans la ruelle jusqu'à ce que je sente la main de Luka sur mon épaule, ce qui me fis me retourner afin de voir son visage.

-Je ne peux pas te laisser le suivre, ordonna-t-elle, Et si le maître, ton père, découvre que je t'ai laissée entrer sur le domaine du Côté Est ?

-Tu n'es pas là. insistai-je.

-Non, persista Luka, Tu ne peux pas y aller, les autorités te débusqueront. Tu vas déshonorer ta famille, sans parler de ta crédibilité face à ton père…

Un sourire étira mes lèvres.

-Tu n'es pas là. répétai-je.

Je retira sa main de mon épaule et me remis à courir après le garçon aux cheveux d'or.

Je dû me mettre de côté afin de traverser la ruelle étroite et se murs qui faisait environ 3 mètres de long. Après m'être dépêchée, je retrouvais à l'intérieur d'un magnifique jardin qui, malgré ce froid glacial, était vert et luxuriant. À force de respirer profondément les senteurs mélangées de ce jardin, j'ai réalisé à quel point il faisait froid. L'air me brûlait les poumons. Il dû m'entendre lorsque je me rapprochais car il à commencé à courir.

-Attendez ! ai-je appelé en commençant peu après lui à courir , Ne me laissez pas !

Il se stoppa soudainement et se retourna pour me faire face. Malgré la distance, la première chose que je pu remarquer furent ses brillants yeux bleus. Ses joues étaient légèrement rouges à cause du froid. Il écarquilla les yeux, comme s'il me connaissait déjà mais ne m'avais pas vu depuis un long moment.

Je lui offrais un léger sourire.

-J'ai enfin fini par vous rattraper. Je vous ai vu dehors et-

-Votre visage… marmonna-t-il.

-Je suis désolée, fis-je, un peu surprise, Qu'est-ce qui ne vas pas avec mon visage ?

-Pardonnez-moi… s'excusa-t-il, C'est juste que vous me semblez si… familière…

-Que voulez-vous dire ?

Je savais exactement ce qu'il voulait dire. Je pouvais le sentir aussi. Je n'arrivais pas à me rappeler de l'endroit où, mais quelque chose lui semblait étrangement similaire... peut-être quelque chose que j'ai entendu?

-Euh, et bien… Qu'importe ! tenta-t-il d'éviter, Que faites-vous ici ? Ne devriez vous pas vous trouver dans la Cité Ouest ? Que ferions nous si l'on vous trouve ?

Ses paroles me faisaient penser à celles de Luka.

-Je ne suis pas inquiète, je vous ai déjà vu de ma fenêtre l'autre jour. Je voulais juste savoir qui vous étiez. Oh ! Je ne peux pas y croire, j'ai oublié de me présenter. ai-je rougis. Rin Kagamine. Je suis ravie de vous rencontrer enfin. fis-je sans pouvoir étouffer un léger rire à la fin.

-Len, sourit-il avant de reprendre un visage encore plus sérieux, Vous devriez vraiment revenir sur vos pas.

-Et pourquoi pas vous ? l'ai-je accusé. Que faisiez vous du Côté Ouest ? C'est aussi illégal que pour moi de me trouver de ce Côté.

Je voulais vraiment savoir. Il a dû avoir une raison vraiment importante pour se retrouver du mauvais côté de la frontière.

-J'étais juste- commença-t-il avant de se stopper au son de voix inconnues qui approchaient. Vous devez vous en aller. Vite !

Il me retourna et me poussa vers la ruelle puis s'est enfuit en traversant le petit jardin secret.

-Nous pouvons toujours nous cacher dans les profondeurs de ce jardin, en attendant.. L'odeur de nos sueurs mélangées… me chanta la voix à travers la lune glacée de l'hiver.

-C'est comme si j'avais été prise. ai-je chuchoté.

Encore une fois, nous avons chanté toute la nuit comme des flocons de neige poudreuse ayant chatouillé nos visages. Cette nuit, la voix semblait avoir un corps. Une silhouette sombre se tenait derrière moi, encore anonyme. Il semblait chanter plus fort encore cette nuit que la nuit dernière. Chaque note était pour moi un peu plus claire mais tout restait flou, je ne pouvais l'identifier. Cependant, nous résonnions comme une seule personne. J'aurais tellement voulu me rappeler les beaux sons que nous avons émis lorsque j'ouvris les paupières.

Je me suis réveillée le jour suivant pas la peine d'appeler un déjeuner en famille le vendredi matin un "événement épique". La nourriture était déjà sur la table alors que je marchais en titubant tout en me frottant paresseusement les yeux.

-Tu t'es levée en retard ce matin. commenta mon père, le visage lumineux.

-Je suis désolée… répondis-je suis un ton monotone.

Je n'apprécie pas les efforts de mon père pour me rendre "joyeuse" le matin. Je ne suis pas matinale.

J'ai pris mon assiette et me suis assise plus loin de ma famille que d'habitude, environ quatre sièges plus loin. La grimace de désapprobation que ma mère afficha me prouva qu'elle n'appréciait pas ma révolte silencieuse. Cependant, je désirais être seule dans mes pensées ce matin. La confiance que j'avais en mes parents avait récemment diminué à un état légèrement plus gros qu'un grain de poussière. Je les regardais du coin de l'œil comme ils se regardaient toujours les uns les autres. Je ressemblais à peine à l'un d'eux. Mon père m'a toujours juste dit que j'avais les gênes nécessaires pour faire partie de cette famille. Tout ce que je faisait était en accord avec ses dires comme si j'avais la parole de tout autre personne que je pouvais prendre.

J'ai piqué ma nourriture du bout de la fourchette ce matin. La bonne humeur que mon rêve m'avait apportée s'était envolée depuis longtemps. Je ne savais pas ce qui m'arrivait. J'étais généralement une personne heureuse qualité que j'ai finit par avoir en commun avec mes parents. Peut être que quelque chose en moi avait changé, j'en n'en étais pas certaine. Mon esprit était trop occupé à errer dans les rues animées, se faufilant dans des ruelles secrètes et rencontrant Len dans le jardin secret, encore, encore et toujours…

À force de parler et de rire, mes parents m'arrachèrent à ma bulle de pensées. C'était juste assez fort pour que je puisse les entendre mais assez doux pour que je ne comprenne rien à leurs paroles. Le seul indice que je possédais était les sourires sur leurs visages et leurs regards insistants à mon égard à plusieurs reprises. Peut-être qu'il y aurait une belle surprise dans mon avenir? Je l'espérais.

Comme les domestiques étaient venus débarrasser la table, je me suis levée et suis partie m'enfermer dans ma chambre pour toute la journée. Une fois arrivée dans ma chambre, ma première réaction fut de regarder par la fenêtre. Peut être que Len était là aujourd'hui. J'ai observé les têtes et les visages afin de trouver quelque chose de familier. Je n'ai rien trouvé. Insatisfaite, je me suis affalée sur mon lit la tête la première et me suis immobilisée pour un long moment.

Quelqu'un frappa.

-Entre Luka, ai-je dis, la porte est ouverte.

-Bonsoir Lady Rin, m'accueilla-t-elle, Comment vas-tu ?

-Bien. ai-je répondu.

-Tu n'es pas sortie de ta chambre de toute la journée, tu n'as pas faim ? Tes parents étaient si inquiets quand tu n'es pas descendue dîner.

Si cela avait été si long.

-Non, je n'ai pas faim. ai-je simplement répondu.

-Qu'y a t-il ? persista-t-elle en s'asseyant à côté de moi.

Je sortis ma tête de mes couvertures afin que ma voix soit audible :

-Je ne suis pas sûre, l'ambiance dans laquelle j'ai été plongée ces derniers temps n'était pas très agréable… De plus, je n'ai toujours pas réussit à trouver ce qui me tracasse énormément, peut être que c'est… m'interrompis tandis que mes yeux erraient sans raison à la fenêtre.

Luka suivit mon regard.

-Oh, conclua-t-elle, C'est ce garçon ?

-Oui, ricanai-je, il a un nom.

-Eh, pourquoi ne me l'a tu pas dit avant ? cassa Luka, irritée par mon impolitesse.

-Son nom, commençais-je, Est Len. Il est de la Cité Est.

Elle frissonna au mot « Est ».

-Espèce d'idiote ! As-tu une idée de comment ton père sera furieux s'il découvre que tu es allée fraterniser avec un citoyen d'une nation ennemie !

Un sourire s'étira sur mes lèvres au milieu de sa phrase. Quelle rebelle j'étais devenue…

-Ils ne savent pas. ai-je insisté d'une façon suggérant qu'hier n'était pas le dernier jour que je le verrais.

-Non, ils ne le sauront jamais car tu n'iras plus le voir à nouveau.

-On dirait ma mère. grognai-je en lui lançant un regard ferme.

Prise de court, Luka recommença en soupirant :

-Pardon. Tu sais que ta famille est ma priorité. Je suis juste inquiète, c'est tout. S'il te plaît, pardonne moi.

-Dis plutôt que tu avais peur.

Je suis revenue. Je ne sais pas pourquoi j'ai dit cela. Je n'aime pas me battre avec Luka. Les mots sont sortis machinalement. Je ne voulais pas blesser ma seule amie mais l'orgueil m'a empêchée de présenter des excuses. Je baissai les yeux, espérant lui faire comprendre que je regrettais mes paroles.

Luka fixait sur moi un regard noir.

-Je n'ai jamais eu de famille, Rin. Mes parents ont été massacrés juste sous mes yeux quand j'avais dix ans. Je m'excuse pour le respect de celui qui m'a pris en tant que serviteur par un contrat, et de prendre soin de la fille de l'homme qui a essuyé le sang de mon visage quand j'avais trop peur le faire moi même. (N.T. J'adore cette phrase de Luka, c'est trop la classe **)

Elle se leva et me tourna le dos avant de se diriger vers la porte.

-Attends ! l'ai-je appelée. Pardonne-moi Luka !

Elle s'arrêta un instant puis quitta la salle sans un mot. Pourquoi ne m'avait-elle jamais rien dit ? Pourquoi Luka ne parlait jamais de sa famille ? Maintenant que j'y pense, j'étais toujours trop captivée par mes propres malheurs qu'elle n'a jamais eu le temps de me parler de sa vie. Peut-être qu'elle voulait me protéger mais pourquoi ferait-elle cela ? Comment masquer la vérité alors que cela ne rend pas la vie plus facile ?

Cette nuit, je suis allée me coucher avec toutes ces émotions mélangées. Peut-être que c'est pour cela que j'ai fait un cauchemar.

Je me trouvais en face d'une porte dans le noir. Je savais que lorsque le jour sera venu la porte s'ouvrira et je voudrai le voir, celui que je cherchais depuis longtemps. J'ai entendu sa voix, un murmure, en écho à travers les chambres de mon esprit.

J'étais coincée dans un labyrinthe de temps fait de vignes entremêlées me cachant son visage. La silhouette sombre se tenait toujours derrière moi mais à chaque fois lorsque je me retournais, il n'y avait personne. J'étais terriblement seule dans ce monde froid et sombre. Si seulement le soleil se levait ! Mais quelque chose avait arrêté le temps, la Terre. Toutes les personnes du monde avaient disparu. Le son d'une cloche résonnait dans le néant. Ce son était si fort que je me réveillais, les mains plaquées sur les oreilles.

Commentaires de l'auteur:

Voici le chapitre 2! Beaucoup de relations se sont développées, un chapitre au rythme lent dans l'ensemble, mais ils ne sont pas habitués à cela. Il s'agit de la seule pause que vous obtenez. ^ ^

S'il vous plaît, commentez ! J'aime entendre ce que vous avez à dire ~

Chapitre 3 avant-première: Les relations sont réparées et faites. Plan pour la première scène d'action de Romeo et Cinderella. :3

Commentaires de la traductrice:

J'ai l'impression d'avoir légèrement baclé le chapitre 1 alors il est normal que je me rattrape sur celui là.

J'ai pris beaucoup de plaisir à le traduire (sans sous-entendu)

Ime m'a bien forcée motivée à le faire alors… voilà. De plus que je me suis bien amusée alors je la remercie de me taper soutenir

Et merci à tous ceux (?) et celle qui me suivent ^^

Et merci aussi à l'auteur originale :D