Note de l'auteur : Désolé pour la longue attente ! Je n'avais juste plus d'idées !

Mention de maltraitance non détaillée dans ce chapitre, peut-être.

Les personnages ne sont pas à moi, mais à JKR. :)

Bonne lecture^^

Chapitre corrigé par MarsJovial2312


Chapitre 2 : Dumbledore chez les Dursley !

Harry regarda abasourdi le professeur Dumbledore se tenant sur le pas de la porte.

Mais ce qui le surpris vraiment, c'est Dumbledore habiller en moldu.

Le regardant de haut en bas, Harry vit que son professeur potait une salopette en jean et un t-shirt rouge avec une paire de chaussures marron.

_ Bo-bonjour professeur Dumbledore, répondit Harry toujours sidéré.

_ Belle journée n'est-ce-pas ? Sourit Albus.

Revenant de sa surprise, Harry se leva et se racla la gorge, gêné parce que c'était bien la première fois qu'il recevait de la visite d'un de ses professeurs !

_ Professeur que faites-vous là ? Demanda Harry.

_ Eh bien on m'a signalé que tu étais plutôt maltraité par ta famille et j'ai voulu vérifier que tout allait bien. Répondit Albus avec sérieux, fixant Harry d'un regard perçant.

Harry paniqua légèrement; il s'attendait à tout, sauf à ça ! Harry regarda derrière Albus et vit Mme Figg les regarder avec attention et il compris qu'elle était la personne qui avait prévenu le professeur Dumbledore de sa vie chez les Dursley. Il fronça les sourcils, en colère, il fallait que cette vieille folle parle ! pensa Harry.

_ Et je passerai donc, quelques jours ici pour m'assurer que tout va bien, reprit Albus d'un ton toujours sérieux.

_ Tout va bien professeur, je vous assure, je suis très bien traité, bredouilla Harry.

Dumbledore lui sourit.

_C'est ce que nous allons voir ! Bon peux-tu me conduire vers ton oncle et ta tante, Harry ? Demanda Albus.

Harry inclina la tête, incapable de parler, une boule à la gorge l'empêchait de parler.

Suivi de Dumbledore, ils pénétrèrent dans la maison et allèrent à la salle à manger, là où sa "famille" regardait la télévision. Harry se racla la gorge pour signaler sa présence aux Dursley qui étaient tellement absorbés sur l'émission qui se jouait à la télévision qu'ils n'avaient pas entendus rentrer les deux sorciers.

Quand l'oncle d'Harry vit le professeur Dumbledore, son visage passa du blanc au rouge jusqu'au violet comme un feu de signalisation. La tante Pétunia le regarda avec horreur en se demandant ce que faisait un monstre chez elle. Dudley gémit, se plaqua les mains aux fesses et se précipita, enfin, se dandina jusqu'à la cuisine. (N/A : Pas pu m'en empêcher lol ! )

_ SORTEZ DE MA MAISON MONSTRE! Hurla l'oncle Vernon, furieux que ces anormaux viennent souiller sa maison.

_ Ah, bonjour monsieur Dursley ! je viens juste habiter ici quelques temps pour voir si tout va bien ! Dit Albus sans se préoccuper de ce que disait l'oncle d'Harry. Harry pensa que Dumbledore devait être suicidaire pour annoncer, comme cela à son oncle, son intention de venir s'inviter à demeure, chez eux pour quelques jours.

Il vit le visage de l'oncle Vernon devenir du rouge au blanc, ce qui ne présentait rien de bon !

_ Sortez ! JE NE VEUX PAS DE MONSTRE QUI SE BALADE LIBREMENT CHEZ MOI ! C'EST UNE VIOLATION DE DOMICILE ! Tempêta l'oncle en se précipitant pour décocher un coup de poing à Dumbledore. Albus ne bougea pas quand il reçut le coup. Vernon hurla douleur en se tenant la main et la tante Pétunia s'approcha rapidement auprès de son mari.

_Vernon ça va ? Qu'avez-vous fait à mon mari, anormal ! Ajouta-t-elle à l'intention de Dumbledore.

Le regard de Dumbledore était froid, ce qui fit frissonner la tante de Harry.

_ Il a seulement les os de la main en miettes et doit être conduit à l'hôpital tout de suite si vous voulez mon avis, dit Dumbledore calmement, mais avec fermeté et froideur.

_Viens ! Vernon allons à l'hôpital. Dit la tante Pétunia en passant par la porte de derrière avec son mari geignant en s'accrochant à elle et de Dudley qui les suivirent sans demander son reste.

Dans le calme du salon, Harry entendit le bruit du moteur qui démarrait, et la voiture s'éloigner.

Le silence se fit. Dumbledore se retourna vers lui et lui décocha un sourire rassurant.

_ Sortilège de retour, très pratique quand tu sors, tu ne crois pas Harry ?

_ Euh...

_ Bon, tant que ta famille n'est plus ici pour le moment, pourrais-tu me guider jusqu'à ta chambre Harry ? Demanda-t-il

_D'accord professeur.

Ils montèrent les escaliers et s'arrêtèrent devant une porte remplie de cadenas et une chatière. Dumbledore fronça les sourcils devant la porte qui ressemblait plus à une porte de la prison d'Azkaban. Harry ouvrit la porte et ils entrèrent. Dumbledore eut presque une syncope quand il vit des barreaux à la fenêtre. Harry était gêné devant le regard que posait Dumbledore sur le bureau bancal, le placard qui ne tenait que par miracle, les barreaux à la fenêtre, le papier peint moisi et le lit bancal, lui aussi.

Dumbledore se tourna vers Harry.

_ Peut-tu m'expliquer les barreaux à la fenêtre Harry ? , demanda-t-il inquiet.

Harry paniqua, bien sûr il savait que ce n'était pas un reproche, mais percevait une dose d'inquiétude dans la voix de son professeur.

_ Euh en fait... euh... je tombais de la fenêtre quand je regardais trop près du rebord et ils ont décidé de mettre les barreaux. Dit Harry espérant que Dumbledore allait avaler ça.

_ Bon d'accord, cela ne te dérange pas si je mets un lit au milieu de ta chambre ?

Voyant que le professeur n'avait pas avalé son mensonge, il se demanda si Dumbledore avait des soupçons de maltraitance.

_ Non cela ne me dérange pas. Répondit-il enfin.


Voilà! Chapitre posté! Désolé encore une fois pour l'attente! Maintenant place aux REVIEW!