Chapitre 1

Seulement une fin

BPOV

-Bella, nous partons, me dit Edward alors qu'il m'avait emmené à la lisière de la forêt.

-Pourquoi ce départ soudain? lui demandais-je en essayant d'être triste et intéressée par cette situation.

C'était très difficile de l'être car, en réalité, j'avais seulement hâte qu'il s'en aille. Je l'ai peut-être aimé un peu au début mais il ne me connait même pas. Pour tout vous dire, ils me connaissent sous le nom d'Isabella Marie Swan. La seule partie de moi qu'ils connaissent, c'est mon prénom. Tout le reste, c'est un mensonge. J'avais hâte qu'il est fini son monologue pour que je sois enfin libre de m'en aller.

-Donc, Bella, tu ne nous reverras plus jamais, ce sera comme si nous n'avons jamais existé, conclut-il en venant m'embrasser sur le front et en partant me laissant toute seule.

J'étais prête à danser une danse de la joie. J'attendais qu'il me laisse, je voulais aller rejoindre ma meilleure amie Elena. Je retournais chez moi avec un sourire encore plus grand qu'auparavant alors que j'étais sensée être en rupture. Charlie n'était pas présent et j'en profitais pour commencer à empaqueter ce que je voulais emmener avec moi. Je pris mes livres classiques, qu'Edward ne comprenait pas le sens des histoires. Je pris quelques morceaux de vêtements préférant refaire ma garde-robe rendue à Mystic Falls.

Au final, cela ne me prit qu'une heure pour tout empaqueter. Je descendis en bas et pris une feuille et un stylo. J'écrivis une note ou, plutôt, une lettre d'adieu à Charlie. Il n'y a rien qui me retient ici et je ne veux pas que le monde sache que j'ai rompu avec Edward. J'aimerais mieux qu'ils croient que je me suis enfuie avec et qu'ils partent des rumeurs à ce propos.

Cher Charlie,

Je te remercie de m'avoir accueilli chez toi lorsque je voulais faire plaisir à Maman en la laissant voyager avec Phil. Je sais que depuis que nous sommes revenus de Phoenix, tu faisais de grands efforts pour ne pas tuer Edward. Je te remercie sincèrement pour cela. Mais maintenant, ce ne sera plus nécessaire étant donné que tu ne le reverras plus jamais.

Edward a rompu avec moi tout à l'heure. Il m'a dit qu'il m'utilisait comme une distraction. Il était le célibataire de la famille et voulait lui aussi avoir quelqu'un pour embrasser. Il m'a choisi moi! Il m'a fait tomber profondément en amour juste pour que je sois encore plus facile à briser en me disant qu'il quittait la ville.

La douleur de cette rupture est insupportable. Elle vient d'arriver mais tout de même la sensation de vide que j'éprouve en vivant ici en regardant les places où il s'assisait avec moi, c'est trop blessant. Je veux m'éloigner de l'endroit qui contient tous mes souvenirs avec lui. Je ne veux pas sombrer dans une dépression et être un enfer pour toi à vivre. J'ai besoin d'un nouveau commencement où le monde ne saura pas tous mon nom. Un endroit où je pourrais me reconstruire et même retrouver de vieux amis. J'ai décidé d'aller chez tante Jenna. Je l'ai déjà appelé et tout est arrangé.

Tout ce que je veux te dire, c'est que j'ai apprécié chaque seconde que j'ai passé ici en ta compagnie mais que la perte d'Edward me fait terriblement mal. Je t'envoie un e-mail quand j'arrive chez Elena. Tu m'appelleras chaque semaine si tu le souhaites.

De ta fille qui t'aime sincèrement,

XXXBella

Je pliais la feuille en trois et la déposais sur le coin de la table. J'enfilais mes bottes et mon manteau. Après, je pris mon sac et mes clés et sortis sous la pluie. Je ne jetais pas un seul coup d'oeil en arrière de moi alors que je montais dans ma vieille Chevrolet rouge délavée. J'ai été perdue dans mes pensées durant la moitié du temps que je me rende à l'aéroport de Seattle. Je suis tombée en panne en pleine autoroute. J'appelais une dépanneuse et un taxi et me rassis dans ma camionnette.

Je me regardais dans le rétroviseur et ma face se transforma avec dégoût face à ma réflexion. J'avais des verres de contact brun et une perruque noire. Je décidais de les ôter. Mes cheveux bruns chocolat tombaient en boucles dans mon dos et de mes yeux d'émeraude brillaient intensément. J'avais tellement hâte de voir Elena. Je ne l'avais pas vu depuis la mort de ces parents. J'avais hâte de savoir comment elle s'en sortait.

La dépanneuse arriva en même temps que le taxi. Je donnais ma destination au taxi et j'arrivais deux fois plus rapidement qu'avec ma camionnette.

Mystic Falls! Elena, ma chère, j'arrive! Que le party commence!