Chalut! Voici (enfin) le 5ème chapitre! :3

Bonne lecture!


Ils s'échangèrent un regard inquiet, aussi plein d'appréhension. Ils marchaient dans le couloir, suivant le gynécologue qui allais procéder à l'examen directement dans le service urgence maternité à cause d'une panne dans le service gynécologie. Le stress montait, ils traversaient d'abord le service maternité afin d'accéder au service urgences maternité, passant devant les portes des chambres, entendant des bébés pleurer, le doute s'installait en eux.

Ils franchirent alors la porte de la salle.

Après une discussion plutôt basique telle que la date des dernières règles, le médecin demande alors à Rukia de s'installer sur le «fauteuil allongé», et de soulever son tee-shirt et de déboutonner son short en jeans bleu ciel. Elle s'exécuta, puis saisit la main d'Ichigo. Elle frissonna au contact du gel qui coula sur son ventre. Le médecin préféra faire une échographie directement sur le ventre plutôt qu'endo-vaginale vu son petit gabarit et le terme peut-être avancé. Et puis si il ne voyait rien il pouvait toujours y venir après, mais il préférait vraiment éviter cela à ses patientes.

Au début, la sensation était bizarre pour Rukia, et elle ne voyait rien de spécial à l'écran, que du gris, n'étais pas capable de déchiffrer les images pour le moment, et Ichigo étudiant en médecine, malgré les bases acquises grâce à son père ne voyait pas grand chose. Le gynécologue regardait d'abord l'état des ovaires,lesmesurant également, puis observa les trompes, écartant le risque de grossesse extra-utérine.

Elle baissa la sonde un peu plus et là une image bien nette, scotchant les deux adolescents. Ils ne pensaient pas qu'ils verraient quelque chose d'aussi bien formé. Ils voyaient tout, la tête, les bras, les jambes...

Quelques minutes d'observation plus tard un bruit retentit, ce qui fit sursauter le jeune couple.

-C'est le bruit des battements du cœur de ce petit être. Vous me semblez bien jeunes, c'est un accident? J'ai oublié de demander tout à l'heure, les circonstances de cette grossesse.

-Ce n'était pas désiré disons... Je prenais la pilule et bien que je n'ai jamais eu d'oublis...
Les larmes lui montèrent aux yeux, Ichigo la soutint ou lui resserrant sa main sur la sienne.

-Les risques sont faibles mais bien existants, effectivement. D'après ce que je vois, il a ce qu'on appelle les réflexes archaïques: il bouge les doigts quand le cordon ombilical les touches, il est tout de même grand, il mesure environ 6,5cm, le sac de liquide est partout dans l'utérus, on vois donc tout assez bien. D'ailleurs comme vous le voyez il bouge beaucoup j'ai parfois du mal à le suivre.. 12 semaines bien tapées je dirais. Je vais continuer mes mesures.
Regardez, voici ce sont les bras, les jambes, ses petits doigts -il y en a bien 5 à chaque main-, sa tête où l'on voit déjà le nez, les yeux, la bouche et les oreilles.

Rukia était restée muette devant les images si nettes et les explications du médecin. Le bruit des battements de coeur lui étaient restés ancrés dans la tête, faisant bondirson coeur, ses sentiments étant complètement bouleversés.

-Vous êtes votre bien sûr?! Intervint Ichigo l'air abasourdi. 12 semaines, cela fait trois mois, nous l'aurions remarqué avant non? Par divers symptômes...

-J'ai pourtant commencé à être malade il n'y a pas aussi longtemps que ça! Et .. J'avais mes règles comme je vous ai signalé tout à l'heure.

-Mlle. Les symptômes et les règles ne veulent rien dire. Ça change d'une femme à une autre. Le taux étant élevé j'ai voulu exclure le risque d'oeuf clair, de grossesse gemellaire et extra-utérine. Pour le moment tout va très bien, la clarté nucale est bonne, il est bien implanté dans l'utérus, il a une bonne vitalité.
Pour la prochaine écho vous saurez le sexe si vous voulez.

-Je ... Je ne suis pas sûr de vouloir le garder ... c'est perturbant ..
Rukia tremblait et était complètement perdue, elle lança un regard désespéré à Ichigo qui avait à peu près la même expression.

-Je suis désolée mais à ce stade c'est l'extrême limite de l'avortement. Si vous décidez de vous en séparer, je vais programmer pour demain matin au maximum. Sinon, prenez votre temps mais sachez qu'il y a plein de solutions. Accouchement sous X, adoption... Je vais tout de même préparer les papiers de déclaration au cas où, ainsi que les ordonnances pour des blians sanguins et sérologiques, carte de groupe sanguin...
Si jamais vous avez besoin de parler, d'aide à une prise de décision je peux vous orienter vers quelqu'un si vous le souhaitez.

Rukia retint un sanglot. Ichigo pris Rukia dans ses bras, essayant de rester fort malgré tout, sans succès. Ils ne savaient vraiment pas quoi faire. Elle leur laissa la journée de réflexion.

Perdus était le mot.


12h20, en plein service au restaurant.

Renji fixait Rukia qui prenait la commande d'une table de 4 depuis l'office adossé au mur.

-Monsieur le sommelier est demandé à la table 27. Lâcha cette dernière laconiquement, en passant près du jeune homme en ne lui accordant pas le moindre regard.

-Ouais ouais c'est bon j'y vais.
Il se décolla du mur et alla à la table concernée afin de conseiller les clients.

-Hé bien Rukia, tu m'a l'air de bien mauvaise humeur aujourd'hui.. Releva Yoruichi, quand Rukia rentra dans la cuisine. Tu n'est pas contente de refaire un service avec Renji? Lui aussi a l'air en rogne, et vos relations tendues..

-Mais non ça va très bien. Et pour la table de 4, table 27, c'est 2 salades de chèvre chaud, 2 salades estivales dont une sans assaisonnement. 1 bavette d'aloyau échalote frite, 2 saumons grillés au beurre blanc et légumes d'été avec riz et 1 moules marinières frites.

-D'accord. Mouais si tu le dit, mais je te crois pas! Doit y avoir autre chose non? C'est en rapport avec Ichigo?

-Rien. Et non pas du tout. Lâcha Rukia en quittant l'office.

Rukia alla donner l'addition aux tables 5, 8 et 17 et demanda à Renji de s'occuper de la suite. Il lui rendit ce service en hochant la tête puis ils s'ignorèrent jusqu'à la fin du service.

Elle monta les escaliers menant au vestiaire, traversa le couloir en faisant grincer le parquet et arriva face à la porte puis tourna la poignée. Elle entra et se posa face à son casier sur un petit fauteuil rouge et soupira bruyamentant de s'étirer. Perdue, elle était perdue. Elle hésitait à parler à quelqu'un. Rukia fixait le plafond le regard dans le vague, avant de regarder autour d'elle. La pièce était plutôt exiguë mais suffisante pour loger quelques fauteuils en tissu rouge, des casiers en métal en état impeccable. Le sol était fait de faux parquet et le mur était tapissé en blanc crème.
Ses pensées étaient complètement désordonnées.
Il lui restait si peu de temps pour décider, elle se changea rapidement, attrapa son téléphone, et ferma son casier. Elle descendit vite les escaliers, salua ses collègues et une fois sortie, composa le numéro de Tatsuki.

Elle hésita à appeler tout de même. Mais céda, et avant que celle-ci ne se décroche, elle entendit son nom...

-Hé Rukia!

Cette dernière soupira en voyant Yoruichi qui faisait des grands gestes de bras, accompagné de Renji qui traînait la patte s'approcher d'elle.

Rukia entendit une voix émaner de son téléphone qu'elle avait éloigné d'elle en entendant sa patronne l'appeller.

-Allo?

-Ah, salut Tatsuki, comment tu va? Fit Rukia en récupérant son téléphone auprès de son oreille, regardant les deux personnes au loin

-Ben ça va et toi?!

-Bof bof .. Il y a Renji qui me fixe sur le trottoir d'en face.
Sur ces mots elle se détourna d'eux et commença à partir en direction de la clinique Kurosaki.

-Et je sais qu'il n'y a pas que ça, ce n'est pas pour ça que tu m'as appelée, vu que tu travaillais avec lui aujourd'hui tu ne peux pas être surprise de le voir.. C'est en rapport avec ce dont on a discuté l'autre soir?

-Ouais ... Et-

-Rukia, s'il te plaît. Interromps Renji en lui posant une main sur l'épaule, saisant sursauter Rukia qui ne l'avais pas du tout senti venir.

-Hé tu vois pas que je suis au téléphone là? Cracha cette dernière

-Rukia, je vais te laisser parler avec lui, je te rappelle ce soir hein

-Non, Att-

Bip bip bip ...

Et elle coupa sans scrupules.

-Nan mais elle est sérieuse là ?! Fit Rukia, interloquée. Elle rangea son téléphone de façon rageuse dans sa sacoche marron décorée de pins joyeux et colorés.

-Bon alors Rukia que vas-tu faire?

-Déjà où est Yoruichi?

-Partie, elle voulait juste être sûre que j'aille te parler.

-Hm.

-Alors, as-tu fais un choix? C'est quoi les nouvelles.

-Je ... Je .. ne suis pas encore vraiment décidée..

-Et tu compte choisir quand? Tu sais que quoi que tu choisisses ça influencera ta vie d'une manière ou d'une autre?

-Bien sûr que je le sais, abruti! Et Sûrement mieux que toi à mon avis étant donné que je suis la principale concernée tout de même.
Elle se raclala gorge avant de reprendre :

Je .. J'ai passé une écho avant de venir ce matin.

-Ah ... D'où ton humeur bizarre. Alors ?

-En même temps, comment veut-tu réagir? Ton «meilleur ami» -signalant les guillemets au-dessus de sa tête- tourne le dos, t'ignore, te juge, te fou la pression ?! Hurla presque la petite brune qui fixera désormais dans les yeux

-Je suis désolé de vouloir te ramener sur terre mais tu as vu ton âge? Que compte tu faire après? Niveau études? Travail? Comment comptez-vous assumer autant de besoin? Ce n'est pas contre toi je veux juste que tu comprennes et prenne en considération tous les facteurs possibles. Je m'inquiète pour toi je te signale.

-Je ne sais pas! Je ne sais pas .. Et je pense que je n'ai pas le droit ni prétention de l'avoir, que de priver quelqu'un d'une vie. Et bien sûr que je prends tous les paramètres en compte qu'est-ce que tu crois ?
Rukia était au bord de l'explosion .

-C'est encore un tas de cellules plaques il n'y a vraiment pas encore de vie.
Renji affichait un regard fermé mais son regard montrait tout de même un certain sentiment indéchiffrable.

-A ce stade, c'est déjà un fœtus et donc plus qu'un simple «amas de cellules» comme tu dit! Nous avons entendu son petit coeur battre! Vu ses petits membres bouger! Comment veux-tu que nous ne doutions pas?! De toute façon le temps imparti s'achève aujourd'hui.

-Tu .. En est déjà à là? Mais depuis quand le cachiez vous putain?!
Renji recula d'un pas, sous le choc de l'annonce. Il se senti trahis et exclus à ce moment là.

-Depuis peu de temps avant que vous le sachiez. C'était aussi une grosse surprise d'être à ce stade, surtout que ça ne se voyait pas tant que ça .. Et que j'étais malade! Tu crois que nous n'étions pas choqués peut-être ?! Ça ne sert à rien de t'en prendre à moi comme ça! Tu es jaloux ou quoi?
Rukia avait la gorge serrée, comment pouvait-il réagir avec autant de véhémence? Sans écouter son point de vue ni quoi que ce soit. Elle ne comprenait vraiment pas sa réaction.

-Je vois pas comment être jaloux d'une connerie pareille. Les contraceptions ça existe.
Il était les bras croisés et semblait avoir envie de fuir, il avait l'air submergé par diverses émotions.

-Les dysfonctionnements existent. Le taux d'échec est de 0,3% officiellement mais en pratique il peut être de 8% en comptant les potentiels oublis, que cependant je n'ai jamais eu. Il y a de "accidents" sous n'importe quelle contraception, chaque femme y réagit différemment.

-...

-La discussion ne mène à rien. Lâche moi maintenant! Ça arrive à tous le monde les erreurs. Et quand bien même, comment appeler ça une erreur?! Ou un accident? C'est une vie humaine quand même! Chaque vie est précieuse et inestimable. Y mettre terme alors qu'il n'a rien demandé, laisser la vie alors qu'il n'a rien demandé...

-Tu est perdue, vrai?

-Complètement ... Admis Rukia en baissant la tête, fixant ainsi le sol.

Renji s'approcha d'elle, posa sa main sur son épaule approchant son visage du sien.

-Bonne chance.
Il s'éloigne d'elle suite à cela, elle resta seule, tête baissée, les yeux embués de larmes.

Réprimant un sanglot, elle sorti de nouveau son téléphone et composa un numéro avant de lancer l'appel.

Une sonnerie retentis avant que la personne ne se décroche.

-Rukia?!

-J-J'ai décidé quoi faire, je ... elle murmura à peine la fin de sa phrase

-Tu en es bien certaine? Tu ne vas pas regretter après? Car il sera trop tard ensuite, aucun retour en arrière de possible, en as tu conscience?

-Oui. Et c'est MA décision.

-Et je la respecte.


Plus loin, Renji s'adossa à un lampadaire avant de se laisser glisser au sol, les mains sur les tempes, complètement secoué par toute la situation. Quoi qu'il en dise cela l'affectait également énormément étant donné l'importance de Rukia dans sa vie. Il voulait vraiment le mieux pour elle et ferait tout pour qu'elle ne fasse pas d'erreur. Quoi qu'il en coûte.


Voilou! Fin de ce chapitre! Qu'avez-vous pensé? Je suis sadique de couper ici? Maiiiiiiiis non, mouahahahahah

Alors? Vos hypothèses pour la suite?!

Laissez-moi un petit avis svp, que je sache ce que vous avez déjà pensé!

Je suis vraiment morte (je fais 9h-12 15h-17h du lundi au samedi) j'ai une envie c'est de moi poser ^^ '

Merci à ce nombre fou de lecteurs! Je vous aime, merci de vos soutiens à tous, que vous soyez plus, plus, partout, dans le monde, ainsi que les lecteurs fantômes sont très nombreux aussi!

À bientôt ! Bisous! Amour!

Correction et réécriture faite le 12 nov.18

REECRITURE LE 26/11/2020

J'ai implanté le point de vue de Renji, je trouve ça intéressant de développer les points de vues et ressentis des autres personnages, même si cela n'est pas développé sur beaucoup de lignes. Enfin voilà, donnez moi votre avis svp :D Je vous remercie !