COLD CASE 4X24

Lily and the dark

Enfermée dans cette salle d'interrogatoire, je tentais de garder mon sang froid. Lui était assis, armé, et retenait Kim.

- J'ai travailler comme ambulancier. Racontait "Roméo". Alors forcément, je savais comment m'occuper de toi quand tu as été blessée. Tu sais qu'on est liés par le destin.

- Ecoutez, l'interrompais-je. Il faut que je téléphone.

Roméo pointa son arme sur moi.

- Reposez ça.

- Vous voulez sortir d'ici ? Demandais-je. Ils entreront si j'appelle pas. Croyez moi. D'accord ?

Je composais le numéro de Scotty puis portais le téléphone portable à mon oreille. Je ne quittais pas Roméo des yeux.

- Il me faut un hélicoptère sur le toit. Tout de suite. Ordonnais-je quand Scotty décrocha.

- On est devant les salles d'interrogatoire.

- Vous pouvez pas nous voir ici, alors... Inutile de tenter quelques chose. Dis-je pour qu'il comprenne où nous étions exactement.

- En fait, vous êtes en salle d'observation.

- C'est bien ce que j'ai dit. Répondis-je pour qu'il comprenne qu'il avait comprit.

- Qu'est ce que tu veux que je fasse ? Demanda Scotty.

- Hey ! Tu m'entends ? Hey !

Plus tôt, lorsqu'il avait appris le décès de ma mère, il m'avait dit qu'il suffirait que je dise "Hey" et qu'il serait là, pour moi.

- Tu veux que je vienne... Déduit il. Arranges toi pour le placer dos au miroir et baisse toi.

Lentement, je baissais le téléphone. Je le refermais et le rangeais.

- Euh.. Ils sont en chemin.

- Non vous mentez ! Hurla Roméo.

Je me déplaçais vers lui, mais il s'énervait. Il pointait toujours son arme vers moi.

- Peut-être que je devrais tout de suite vous descendre.

- Pourquoi vous vous occupez avec tant de soin de quelqu'un qui vous aime pas ?

Kim pleurait toujours retenue par Roméo.

- Elle m'aime.

- Vous essayez de changer la réalité, de faire d'elle quelqu'un qui vous aime comme vous voulez être aimer mais ça n'arrivera pas !

- Elle m'a envoyer des messages dont vous savez rien. Répondit Roméo.

- Vous voyez, vous ne retenez que les bons souvenirs mais tout n'a pas été si rose, pas vrai ?

Roméo plaça sa main contre la bouche de Kim.

- Elle vous a rejeté. Ajoutais-je. Elle vous a rejeté. Dis-je à nouveau.

- Nan c'est faux.

- Vous lui avez tirer dessus. Pourquoi vous auriez fait ça ?

- Elle... Elle m'appelait son Roméo.

Elle fit signe que non.

- Elle m'avait jurer qu'elle m'aimerait toujours. Mais elle m'a mentit.

Il semblait désormais anxieux.

- Tu dois la laisser partir. Dis-je en m'approchant d'elle.

Je lui prit la main, elle se releva doucement

- Ca ne sera jamais comme tu veux, c'est fini.

Kim sortit de la pièce rapidement.

- C'est fini ! Répétais-je.

- Vous croyez que personne peux m'aimer ? Demanda Roméo, toujours braquant son arme vers moi. Hein, c'est ça ?

Je jetais un regard effrayé vers la vitre de la salle d'interrogatoire.

- Tu veux me plomber ? Tu veux me plomber ? Tire maintenant ! Criais-je.

- Vous allez mourir... Souffla t-il.

- Qu'est ce que tu attends ? Vas y ! Tire moi dessus ! Vas y ! Feu !

Soudain, je fus à terre, la vitre ce brisa, un bruit de tir me vint. Scotty et Will entrèrent. Scotty se dirigea vers Roméo et éloigna son arme. Il ne me vit pas. Will cependant, rangea son arme, et me rejoignit.

- Lily !

Le regard de Scotty en me voyant là, exprimait tout le choc qu'il ressentait.

- Il m'a eut. Soufflais-je.

- Lily...

Scotty appuya sur la blessure.

- Va cherchez les secours. Dit-il à Will.

Will s'executa.

- Appelles une ambulance !

Quelques minutes après, la pièce était envahie. Will était là, Scotty aussi. Des médecins étaient là. La police... On me mit un masque, et je ne me rendais peu à peu plus compte de rien. Le temps n'avait plus de sens, j'avais froid. On me mit sur un brancard, et on sortit de la pièce. Je passais devant le chef, lui aussi était blessé. A l'hôpital, comme me le demandait les médecins je tentais de m'accrocher mais je crois que j'ai échouer. Je ne sais pas.