Je sais, ENFIN !

Je pourrais passer les 2000 et quelques prochains mots à m'excuser, mais ça serait insuffisant et relativement chiant ... donc désolée, et je promets de travailler régulièrement ç cette fic maintenant que je suis pour quelques mois dans un pays anglophone et avec un emploi du temps régulier.

Merci beaucoup à tous ceux qui sont venu m'encourager et/ou gentiment me pousser aux fesses pour que je m'y remettes.

Merci à ma beta et accessoirement soeur rosedeschamps (même si elle était un peu flemmarde pour ce chapitre ...).

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

Emma courait.

Elle courait si vite qu'elle avait réussi à distancer le reste de l'équipe. Son bonnet enfoncé sur sa tête, couvrant ses oreilles pour bloquer le monde extérieur. Elle sentit quelqu'un lui tirer le bras et se demanda comment on avait pu la rattraper. Se tourna vers la gauche sans ralentir, elle entendit la voix étouffée de Graham qui lui demandait de s'arrêter pour lui parler mais elle secoua juste la tête, et accéléra.

Graham s'arrêta et jeta ses bras au ciel en signe d'abandon alors qu'il criait encore une fois son nom. Elle lui lança un dernier regard mais continua sa course. C'était la première fois qu'elle appréçiait l'entraînement matinal de l'équipe. Ça lui laissait le temps de penser, tellement de choses étaient arrivées pendant les vacances de Noël.

Elle ne savait pas pendant combien de temps elle pourrait encore se cacher. Elle voulait la liberté qu'avaient Ruby et Belle. Elle voulait que ses amis acceptent ce qui lui arrivait aussi facilement qu'ils acceptaient le nouveau couple.

Elle tourna à un angle du bâtiment, son regard tombant sur un groupe assis sous un arbre. Regina se tenait entre Bobby et Gaston, laissant échapper un rire maléfique digne d'un Disney quand Bobby changea la couleur d'une pomme en un noir d'encre. La brunette tourna la tête et, croisant le regard d'Emma, elle sourit doucement. Emma lui rendit son sourire, mais l'effaça rapidement quand Bobby, d'un geste dédaigneux de la main, lui fit signe de s'occuper de ses affaires. Gaston rit bruyamment et Regina baissa les yeux, laissant apercevoir un regard triste avant de se retourner.

Emma leva les yeux au ciel et s'éloigna. Elle serra les dents, les muscles de sa mâchoire tremblant sous l'effort, et se remit à courir. Plus fort. Plus vite. Quand elle se sentit assez éloignée de tout le monde, elle s'arrêta. Elle se pencha en avant, appuyant ses mains sur ses genoux pour tenter de reprendre son souffle. Il fallait que les choses changent. Elle en avait marre de se cacher, elle en avait marre de courir. Elle voulait juste être heureuse.

Ruby rattrapa Graham. « Tu lui as parlé ? » demanda-t-elle, trottinant sur place.

Graham lui lança un regard noir. « J'ai l'air d'être en train de lui parler ? » lâcha-t-il en secouant la tête avant de reprendre sa course. Il se tourna légèrement vers Ruby. « Elle t'as dit quelque chose pendant les vacances ? »

Ruby secoua la tête. « Elle était jamais là. »

« Tu es sûre ? » Il leva un sourcil et demanda avec un grand sourire. « Ou est-ce que tu était trop occupée avec ton rat de bibliothèque pour remarquer sa présence ? »

Ruby lui répondit par une claque sur le bras. « Arrête de l'appeler comme ça ! » Elle accéléra un peu. « Et j'ai très bien remarqué qu'elle n'était pas là. J'aimerais juste savoir où elle n'arrêtait pas de disparaître. »

Graham accéléra encore. « Alors dis-moi, Lucas ... » Il lui lança son plus grand sourire. « Est-ce qu'elle embrasse bien ? Je veux dire, elle a l'air plutôt timide donc ... »

Ruby fronça les sourcils. « Je vais te tuer. » le menaça-t-elle en tendant le bras.

« Faudra d'abord m'attraper ! » Et sur ces mots, il s'éloigna à pleine vitesse.

Ruby grogna, baissant la tête pour sprinter derrière lui. Elle était à quelques centimètres de sa cible quand elle remarqua Belle, assise en tailleur sur un banc, agitant sa baguette pour s'entraîner à jeter un sort. Belle leva les yeux et croisa le regard de Ruby. Elle sourit et agita les doigts en un petit geste adorable. Ruby allait lui rendre son geste quand elle perdit soudainement l'équilibre et s'écroula en avant, entraînant Graham dans sa chute.

« Qu'est-ce que tu fous Lucas ?! » hurla Graham quand Ruby atterrit sur lui.

« Désolée ! » répondit Ruby, s'empressant de se relever. Elle frotta ses mains sur son pantalon avant d'en tendre une pour l'aider. « J'étais distraite. »

Graham accepta sa main, son regard glissant vers Belle, qui se précipitait vers eux. Il se fendit d'un grand sourire alors que Ruby le relevait. « Ouais, tu m'étonnes. »

Belle s'arrêta en face de Ruby, la tournant vers elle pour toucher son visage. « Tu vas bien ? » demanda-t-elle, l'inquiétude évidente dans sa voix.

Ruby sourit et hocha la tête. «Ça va. »

Belle passa ses mains sur son visage, son cou, puis ses bras. « Tu es sûre ? C'était plutôt violent. »

« Je vais bien bébé, je te promets. » La rassura-t-elle, masquant mal son amusement.

Graham leva un doigt. « Je vais bien aussi, tu sais, au cas où tu te poserais la question. Je veux dire, elle m'a atterri dessus, mais bon …

Belle se tourna vers lui et sourit. « Désolée, Graham. Est-ce que ça va ? »

Il hocha la tête. « Oui, merci de poser la question. » Il fit un signe de la tête vers le reste de l'équipe qui les avait dépassés. « Faut qu'on y aille Lucas. »

Ruby fit la moue. Elle ne voulait pas partir maintenant que Belle était là. « On se voit ce midi ? » demanda-t-elle avec un sourire adorable.

« Bien sûr. » Belle se mit sur la pointe des pieds pour l'embrasser délicatement avant de la pousser vers les autres. « Vas-y. Avant d'avoir des problèmes. »

Ruby haussa les épaules. « Pas comme si c'était la première fois. » blagua-t-elle avant de l'embrasser encore une fois et de partir à fond de train derrière Graham.

Belle se mordit la lèvre inférieure, sans parvenir à retenir son sourire admirateur. Elle suivit Ruby du regard, lui répondant d'un signe de la main quand celle-ci se retourna brièvement pour lui faire un clin d'oeil. Elle se sentait si légère qu'elle aurait pu léviter jusqu'au banc. Elle n'aurait jamais pensé qu'il était possible d'être aussi heureuse, aussi amoureuse. Qui aurait pu croire que Ruby Lucas serait la personne qui changerait sa vie ?


Belle était en train de manger un délicieux sandwich, un livre appuyé sur son verre, quand deux mains délicates se posèrent sur ses yeux. « Qui c'est ? » Une douce voix grave lui murmura à l'oreille, envoyant une vague de chaleur dans tout son corps.

« Ruby ! » gémit Belle. « Maintenant j'ai perdu ma ligne. »

Ruby rigola et enleva ses mains, s'asseyant rapidement à côté d'elle et tournant le visage de Belle vers elle. « Tu m'as manqué, » dit-elle en souriant.

« Toi aussi, » Belle pressa un baiser léger sur les lèvres de Ruby, s'y attardant un moment, les yeux fermés, les doigts de Ruby reposant doucement contre ses joues.

« Okay, vous deux, arrêtez ça, » intervint August quand il s'assit avec Graham en face des deux jeunes filles. « Je suis content pour vous et tout, mais j'ai pas envie de voir ça. »

Juste pour l'embêter, Ruby attrapa le visage de Belle entre ses mains et captura ses lèvres dans un baiser passionné. Belle savait que c'était une blague, mais elle se sentit perdre contrtôle, serrant Ruby aussi près d'elle que leur position sur le banc lui autorisait.

« Oh par la barbe de Merlin, » soupira Graham, se penchant en avant pour leur administrer à chacune une tape sur la tête. « Vous pourriez vous calmer ? » les réprimanda-t-il en riant, « Tout le monde vous regarde. »

Ruby se détourna de Belle à contrecoeur et envoya aux garçons un sourire malicieux. « Vous l'avez cherché. »

« Non, je me rappelle très précisément avoir cherché exactement le contraire. » répondit August en riant, se tournant vers Graham. « Alors, tu as entendu parler du scandale du week-end dernier ? »

« Bien sûr que j'ai entendu, idiot ! C'était partout. Tu crois que je vis sous la cabane d'Hagrid ou quoi ? »

Belle utilisa leur moment de distraction pour attirer l'attention de Ruby. « Tu veux sortir ? » lui murmura-t-elle à l'oreille.

Ruby hocha la tête immédiatement, attrapant la main de Belle et la tirant de la table. Graham et August ne les remarquèrent même pas, trop occupés à débattre du « scandale ».

« Je t'assure ! L'arbitre est un abruti aveugle ! C'est évident que Lynch s'est foutu de lui ! » hurla Graham.

« N'importe quoi ! C'était un blocage propre ! »

« Propre ? D'où est-ce que tu t'y connais en propreté toi ? »

« Je m'y connais vachement en fait. Du moins c'est ce que ta mère pense. »

« Ouais, ha ha ha, August. On sait tous les deux que je te bats à ce jeu-là. »

Belle et Ruby avaient éclaté de rire avant d'avoir eu le temps de sortir de la Grande Salle. « Donc, tu veux aller où ? » demanda Ruby.

« Hé bien … j'ai trouvé cette salle au septième étage l'autre jour. C'était vraiment étrange, mais absolument incroyable … et elle est absolument secrète. »

Ruby leva un sourcil. « Je t'écoute. »

Belle rougit. « Je pensais qu'on pourrait aller y passer un moment et être … heu ... »

«En tête-à-tête ? » Ruby sourit. « Ça me semble une excellente idée. » Elle passa doucement le bout de ses doigts le long des joues rougissantes de Belle. « Qu'est-ce qu'on attend ? »

Belle sourit et tira Ruby par la main le long des nombreux escaliers, son excitation accélérant ses pas. Elle s'arrêta brutalement dans le couloir du septième étage et commença à fixer intensément le mur du regard.

« Hé bien c'était extrêmement décevant, » soupira Ruby. « Merci pour m'avoir donné de faux-espoirs comme ça Belle. »

« Tu peux attendre une minute ? » rigola Belle, elle fit trois aller-retours devant le mur, ses yeux fermés se plissant sous la concentration.

Quand elle eut fini, juste comme ça, une porte apparut sur le mur. Ruby en resta bouche bée. « J'adore la magie, » souffla-t-elle.

Belle ouvrit la porte et tendit sa main vers Ruby. « Allez viens, » dit-elle en souriant.

Ruby se laissa guider dans la grande pièce. Elle en fit le tour du regard, émerveillée. Au départ l'éclairage était assez vif, mais plus elles avançaient dans la salle et plus il se tamisait. Il y avait un petit canapé au centre. Sur le sol s'empilaient des coussins et des couvertures. Il y avait aussi une cheminée, un peu plus grande que celle de la salle commune, dans laquelle un feu brûlait déjà.

Belle poussa Ruby devant elle. « Assieds-toi, » ordonna-t-elle. Ruby obéit et s'assit par terre devant le canapé, son dos appuyé confortablement contre celui-ci. Belle leva les yeux au ciel, laissant échapper un petit rire. « Bien sûr il faut que tu t'asseois par terre. »

Ruby répondit par un grand sourire. « J'ai plus de place pour m'étaler ici. » Elle tapota un coussin à côté d'elle. « Assieds-toi maintenant. »

Belle la rejoint par terre en souriant. Elle se repositionna pour être le plus près possible de Ruby, prenant la main de la jeune fille dans la sienne. Elle se pencha pour l'embrasser délicatement avant de poser sa tête sur son épaule. « J'aime bien cet endroit, c'est calme. » murmura-t-elle, son pouce caressant inconsciemment le dos de la main de Ruby. « Et on est sûres de ne pas être interrompues. »

Ruby sourit rêveusement. « Comment tu as trouvé cette pièce ? »

« Hé bien, on arrivait jamais à avoir un moment seules dans la salle commune, je m'en suis rendue compte le jour où August nous a interrompues pour que vous puissiez l'utiliser comme terrain de football. » Elle sentit Ruby rigoler et ne put retenir un gloussement. Notant intérieurement que le rire de Ruby était une chose qu'elle voulait entendre plus souvent. « Je voulais trouver un endroit où on pourrait être vraiment seules toutes les deux. Et puis j'ai entendu des rumeurs sur la Salle Sur Demande alors je suis partie à sa recherche. Et voilà. »

Ruby sentit les papillons dans son ventre danser comme si on leur avait annoncé une double tournée de fleurs au petit déjeuner. Belle avait fait tellement d'efforts juste pour leur trouver un endroit à elles, chaque jour la jeune fille arrivait à la surprendre encore un peu. Etant donné la façon dont elles se comportaient quand elles se sont connues, le fait que Belle ait envie de passer du temps avec elle était déjà choquant en soit.

« Je peux te demander quelque chose ? » demanda Ruby prudemment.

Belle leva la tête de son épaule et la regarda dans les yeux. « Bien sûr. »

Ruby déglutit nerveusement. Elle sentit sa main se serrer autour de celle de Belle. L'inquiétude que ce geste laissait transparaître alarma Belle, comme si Ruby avait peur que sa question ne la pousse à douter de ses sentiments et s'enfuir de la pièce. Elle fronça les sourcils.

« Ruby, qu'est-ce qui ne va pas ? »

Ruby ne répondit pas, elle se pencha en avant, embrassant Belle doucement. Elle sentit la main de Belle échapper à la sienne pour se poser contre sa joue. Elle recula légèrement, appuyant son front contre celui de Belle avant de demander, « Est-ce que tu me détestais vraiment ? Je veux dire, avant ... »

Belle recula d'un coup, surprise par la question. « Non, je ... » Elle ferma les yeux une seconde et soupira. Ouvrant les yeux, elle rencontra le regard de Ruby. « Je ne te détestais pas … et quand je t'ai dit que je ne t'adorais pas particulièrement … je ne crois pas que je le pensais vraiment non plus... »

Ruby arborait une expression de totale confusion, mais son inquiétude n'avait pas l'air d'avoir diminué d'un pouce. « Tu peux expliquer ... » demanda-t-elle.

C'était au tour de Belle d'être nerveuse. «Tu m'as toujours... » son visage se plissa de concentration. «ennuyée... »

La confusion sur le visage de Ruby laissa la place à une profonde tristesse. Elle se décala de quelques centimètres pour s'éloigner de Belle et s'appuya à nouveau contre le canapé. « C'est toujours bon à entendre ... »

« Non ! Non … laisse-moi t'expliquer … » bégaya Belle. Elle se repositionna pour s'asseoir sur les genoux de Ruby, ses mains attrapant fermement le visage de sa petite amie. « Je ne comprenais pas pourquoi tu occupais tellement mon esprit. Tout ce que tu faisais, tout ce que tu disais m'énervait ... »

« Tu n'arranges pas ton cas, là ... »

Belle soupira. Elle s'arrêta un moment, réfléchissant. « Ruby, c'est parce que je t'aimais bien. Je t'ai toujours appréciée, c'est juste que je ne voulais pas me l'admettre, parce qu'on est tellement différentes, et tu ne savais même pas que j'existais ... » commença-t-elle, passant ses doigts dans la douce chevelure entourant le visage qu'elle aimait tant. « Je ne pensais pas avoir une chance dans ton monde, alors j'ai transformé ce que je ressentais en ce que tu voyais comme de la haine. » Elle sourit timidement. « Et ça a fini par attirer ton attention, même si tu passais ton temps à m'embêter, tu m'avais remarquée. »

Un sourire revint doucement sur les lèvres de Ruby. Elle pencha la tête sur le côté, ses sourcils se fronçant en une moue interrogative. « Donc ... » commença-t-elle, glissant ses mains autour de la taille de Belle. « En fait tu aimais ça quand je me comportais comme un gamin de maternelle qui tire les cheveux de la fille qu'il trouve mignonne ? »

Belle se sentit rougir quand elle hocha la tête. Elle haussa les épaules. « Oui ... »

« Et quand tu m'as hurlé dessus et qu'on a toutes les deux fini en colle … ? »

Elle rougit encore. « J'étais contente que tu me défendes ... » confessa-t-elle, ses mains glissant derrière le cou de Ruby. Son visage pris une expression sérieuse pendant une seconde. « Même si j'aurais parfaitement pu gérer la situation toute seule. »

Ruby leva les yeux au ciel et rigola. « Oh arrête, il allait - »

Sa phrase se perdit dans le baiser passionné que Belle pressait contre ses lèvres. Elle agrippa sa taille pour mieux y répondre, faisant tout ce qu'elle pouvait pour être plus près d'elle. Belle se releva légèrement, ses dents caressant les lèvres de Ruby. Celle-ci répondit par un gémissement, faisant naître un sourire malicieux sur les lèvres de Belle avant de se perdre encore une fois dans un baiser.

L'idée que Belle avait pu la détester avait belle et bien disparu de son esprit. Elle aurait simplement aimé avoir discerné plus tôt la vérité derrière le comportement de la jeune fille. Mais elles étaient ensemble maintenant, et c'était tout ce qui comptait. Avec chaque mouvement, chaque caresse, elle savait que ce passé n'était qu'histoire ancienne. Tout ce qui comptait était Belle, ce moment, et tous ceux qui suivraient. Ruby ne voulait pas que cette sensation passe.

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

Comme d'habitude, les critiques et encouragements sont les bienvenus. N'hésitez pas à me dire si vous voyez une coquille ou une faute d'orthographe, ça profitera au lecteur suivant !