Tout le crédit, les idées et la conception de cette histoire reviennent à lmraven. Cette histoire est la sienne, je ne suis que la traductrice traductrice.

Ce chapitre est sorti un peu plus rapidement que le dernier et il est corrigé. Merci à ma bêta Black-rabe pour sa superbe correction et reformulation de mes phrases pour que ce soit plus compréhensible.

Réponses aux reviews:

Lily Jolie: Je t'ai déjà répondu en message privé mais je me suis trouvée une bêta. Tout de même merci pour ta proposition. Merci Lily ^^

lala-611: Salut Lara! Tu n'es pas la seule à me dire, mais comme j'ai inscrit plus haut, je me suis trouvée une bêta qui corrige le sens de mes phrases. J'ai l'habitude de lire l'anglais donc je ne remarque pas tout le temps que mes tournures de phrase ne fonctionne pas. Merci ^^

kachiri15: La voici la suite! Je ne peux pas te promettre pour le prochain chapitre a 10 pages, celui-ci en a 6 pages et ça m'a pris un mois. Merci ^^

Review Anonyme:

malame: Merci beaucoup mais je traduis l'histoire, donc ce n'est pas moi qui décide la vitesse à laquelle elle avance. Merci ^^


Chapitre 3: Son nom est Bella

«Debout, debout, Belle au bois Dormant.» dit Damon en secouant l'épaule de Stefan pour qu'il se réveille. «L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt.»

«Depuis quand es-tu du genre «profite du moment présent»'?» gémit Stefan alors qu'il se tournait, enfonçant sa tête dans l'oreiller.

Damon s'était donné beaucoup de mal depuis leur arrivée à Forks: préparer tout pour qu'il fallait pour qu'ils puissent rester, en hypnotisant beaucoup de personnes dans ce processus, du professeur d'histoire dont Damon prendrait la place, en passant par la commission scolaire et en finissant par les administrateurs de l'école pour l'inscription de Stefan.

Damon prit un air dramatique. «Oh, allez Stefan, où est passé ton sens de l'aventure? Il y a plein de secrets à découvrir, de personnes à vider... Tss, tss, tss.» Stefan lui lança un regard dubitatif et Damon croisa les bras sur son torse. «Tu sais, je pensais que tu serais un peu plus utile, en considérant que...» ajouta-t-il exaspéré.

Stefan se réveilla instantanément à sa remarque et mit furieusement un t-shirt avant de se lever. «Considérant quoi, Damon? Le fait que nous soyons ici et que nous avons été bernés? Que c'était Katherine, la grande manipulatrice, qui nous a lancé sur cette piste? Que c'était évidemment le début d'un piège? Crois-moi, j'ai considéré beaucoup de choses. Je suis seulement surpris, en sachant le nombre de fois où elle s'est joué de nous par le passé, que tu suives si aveuglément ses paroles.» Stefan enfila rapidement son jean. Il considérait que c'était le summum de l'ironie que lui, qui est habituellement le plus optimiste, n'ait aucun espoir et que Damon... Que Damon, qui aurait pu écrire un livre sur le cynisme, possédait maintenant suffisamment d'espoir pour deux. Si Isabella était en vie, et ça, c'est un très gros si, qu'est-ce que ça voulait bien signifier? Comment pouvait-elle être en vie si elle n'a pas été transformée? Il ne voulait pas de cette vie pour elle, ne l'avait jamais voulu, mais Damon ne semblait pas s'en soucier... Pas tant qu'il peut être de nouveau réuni avec sa sœur.

Damon roula des yeux au monologue de Stefan avant de quitter la pièce. «Bla, bla, bla.» se moqua-t-il, imitant le mouvement d'une bouche qui s'ouvre et qui se ferme avec sa main. «Tu sonnes comme un des vieux disques en vinyle. Fais ta partie comme un bon petit vampire et ne me fait pas regretter de t'avoir laissé m'accompagner.»

Il claqua la porte derrière lui, le cadre de la porte vibrant légèrement à cause de l'impact. Il détestait ça quand Stefan devenait totalement sarcastique et «Damonesque» sur lui. Bien sûr, ça lui avait traversé l'esprit que cela pouvait être un piège pour les attirer en dehors de Mystic Falls, que Katherine les manipulait une fois de plus pour parvenir à ses fins. Ces réflexions le hantaient jusqu'aux petites heures de la nuit depuis les confessions peu révélatrices de Katherine. Il ne laisserait jamais Stefan le savoir. Le garçon flipperait et retournerait en courant en Virginie. Damon ne pouvait pas le laisser faire ça. C'était douloureux pour lui de l'admettre, mais il avait besoin de lui... il avait besoin de Stefan pour aller dans ces gangs du lycée que lui, en tant qu'«adulte», ne pouvait pas intégrer.

Ils allaient découvrir qui dans les environs était la réplique exacte de leur sœur et, surtout pourquoi. Il sortit de sa poche la photo qu'il avait volé dans la chambre de Katherine, l'étudiant comme si elle pouvait lui apporter les réponses qu'il cherchait. Plusieurs sentiments envahirent Damon alors qu'il fixait la photo pour ce qui lui semblait être la centième fois depuis qu'il l'avait prise. L'expression qu'elle avait lui était si douloureusement familière qu'il sentait sa respiration se couper et son coeur se serrer. Peu importe qui était cette fille, elle était si innocente. Peut-être qu'elle n'était qu'un pion dans le jeu de Katherine. Il ne savait pas comment il pouvait être certain de ce sentiment dans son ventre, peut-être que la lueur naïve dans ses yeux ou encore l'espoir désespéré qu'elle puisse être sa sœur... Il ne pouvait pas être sûr. Mais il allait le découvrir.

XXXXX

Elle regarda avec méfiance les portes de l'école de l'intérieur de son vieux camion. Trop de choses avaient changées depuis la dernière fois qu'elle était venue. Était-ce il y a quelques jours avant qu'elle avait quitté l'école pour accomplir sa folle mission de plonger de la falaise? Elle avait l'impression que ça faisait une éternité.

Il ne fallait pas qu'elle soit en retard cependant. Elle avait déjà suffisamment de problèmes avec Charlie comme ça, sans qu'il découvre qu'elle était en plus en retard pour l'école. En réalité, elle avait hâte de voir Edward, mais elle appréhendait les questions de ses amis qui s'ensuivraient inévitablement. Il était probablement déjà présent, étant arrivé plus tôt pour être réadmis avec Alice et Jasper.

Bella venait de commencer à marcher dans le hall quand sa bonne amie, Angela, se dépêcha d'aller la voir, ses yeux emplis de compassion.

«Bella! Où es-tu allée? Je t'ai appelé en fin de semaine et ton père m'a dit que tu étais partie. Quelque chose à propos d'Edward?»

Bella soupira involontairement. «Hum, oui.» commença-t-elle alors qu'elle composait nerveusement la combinaison de son casier. «À propos de cela... c'était juste un gros malentendu.» Se gardant occuper pour éviter d'avoir à regarder Angela dans les yeux, elle enleva sa veste. Elle s'en débarrassa sans ménagement dans son casier et tressaillit lorsqu'elle ferma la porte de métal plus fortement que prévu. «Désolée.»

«Je ne comprends pas. Qu'est-ce qui s'est passé? Est-ce que tu as vu Edward? Qu'est-ce qui est arrivé?» Les questions d'Angela fusaient.

«Tu as vraiment bien ce truc de reporter.» dit Bella, esquissant un frêle sourire en cherchant à éviter l'inévitable.

«Tu penses réellement ce que tu as dit?» Angela lui fit un sourire radieux, momentanément distraite dans son interrogatoire. «Mais sérieusement, Bella. Dis-moi ce qui se passe»

Bella haussa les épaules de façon évasive. «Edward a reçu des fausses informations à propos de moi qui l'ont rendu... euh... inquiet.» – Inquiet était un gros euphémisme. Par contre, elle ne pouvait pas dire à Angela qu'Edward s'était rendu en Italie en mission suicide parce qu'il la croyait morte et qu'elle a dû le sauver ainsi qu'elle-même des Volturi, les équivalents de juge, jury et exécuteur pour les vampires. – «Donc, je suis allée le voir pour lui expliquer que ce qu'il a entendu n'était pas vrai.»

«Ça a dû être très difficile pour toi... après la façon dont il t'a laissé et tout le reste.»

«Tu n'as pas idée.» marmonna Bella dans sa barbe. «Mais il s'est avéré que les choses étaient aussi difficiles pour lui après qu'il...» Bella avala difficilement et se corrigea. «Je veux dire après qu'ils sont partis. En fait, partir était difficile pour toute la famille. Ange...» – Bella plaça une main sur l'épaule de son amie – «Je voulais te le dire avant que tu ne l'entendes de quelqu'un d'autre. Ils sont de retour.»

Les yeux d'Angela s'écarquillèrent de surprise. C'était la dernière chose qu'elle s'attendait à entendre. «De retour? Comme dans de retour à Forks?»

Bella confirma par un signe de tête. Elle savait qu'elle devrait être plus contente de transmettre les nouvelles mais elle n'était pas sûre de ce que serait la réaction d'Angela. Aussi, elle était encore en train de digérer le fait qu'ils étaient de retour et bien qu'elle ait dit à Edward qu'elle lui a pardonné, à la lumière de tout, elle se demandait si elle l'avait vraiment fait. La nuit dernière semblait tellement irréelle lorsqu'elle s'était réveillée et l'avait aperçu dans sa chambre. Mais maintenant, elle était tourmentée par les insécurités et elle ne pouvait pas s'empêcher d'analyser tous les mots qui s'étaient dit la nuit dernière. Elle était certaine qu'il l'aimait; ses mots et ses actions récentes l'avaient bien prouvé. Pourtant, le doute persistait qu'il la quitterait encore pour aucune autre raison que celles qu'il pensait être les bonnes afin de la protéger. Elle était fatiguée d'être toujours protégée.

«Est-ce qu'ils sont seulement revenus à Forks ou sont-ils revenus dans ta vie aussi?»

«Les deux.» admit Bella.

«Oh Bella! Es-tu sûre que c'est bon pour toi? Je détesterais le voir te faire du mal à nouveau.»

«Il ne m'en fera pas.» répondit-elle, espérant que ces mots étaient la vérité.

«Pour toi, j'espère que c'est vrai.» Angela lui adressa un bref sourire et un haussement d'épaules. «Eh bien... ça, ça bat n'importe quelles nouvelles que j'allais t'annoncer.»

«Quelles nouvelles?»

Avant qu'Angela ne puisse ajouter un seul mot, Jessica arriva en courant cers elles, excitée à l'idée de leur balancer la nouvelle rumeur. Angela, sachant ce que Jessica allait leur dire, l'arrêta.

«Crois-moi Jess, rien de ce que tu diras ne fera le poids faces aux nouvelles de Bella.»

Avant que Jessica ne puisse ouvrir sa bouche pour demander la teneur des nouvelles, Edward apparut derrière Bella et passa son bras autour de sa taille.

«Bonjour, mon amour.» dit-il dans son oreille, lui faisant ressentir un frisson et un picotement dans tout le corps. «Salut Angela, Jessica.» dit-il en apercevant les deux autres filles. Seule Bella avait remarqué à quel point il était tendu. Elle venait seulement de réaliser qu'en ayant l'habilité de lire dans les pensées, il a probablement «entendu» beaucoup de pensées dérangeantes à son propos et à propos d'elle. Elle se fit une note mentale de lui demander plus tard.

Si les mâchoires pouvaient tomber au sol, celle de Jessica l'aurait fait en cet instant.

«Oh. Mon. Dieu.» dit-elle en accentuant chaque syllabe, comme si elle était davantage originaire de la vallée de San Fernando que de Forks, Washington.

«Je te l'avais dit.» murmura Angela avec un sourire indescriptible.

«Hey... donc... tu es de retour.» dit Jessica, arrêtant de parler comme la chanteuse Moon Unit Zappa. Elle roula ses yeux à sa propre remarque. «Ça, c'était tellement Captain Obvious de ma part, n'est-ce pas? Ok... donc, les détails s'il te plaît.» Elle regardait Bella mais ce fut Edward qui lui répondit.

«Nous... ma famille et moi-même, avons décidé que nous étions plus heureux à Forks, et personnellement, je ne pouvais pas rester plus longtemps loin de Bella.» Jessica les regardait tous les deux et eut un rire nerveux alors que son visage se contorsionnait comme si elle venait de sentir quelque chose de vraiment mauvais. «Tu es réellement sérieux.» Son sourire s'assombrit. «Tu es revenu à cause de Bella?»

Edward serra les dents, essayant très fortement de ne pas lui intimer de la fermer. S'il y avait une chose qui ne manquait pas à Edward à Forks, c'était définitivement Jessica Stanley. Ses commentaires mesquins, particulièrement lorsque Bella était concernée, n'avaient jamais manqué de l'énerver profondément jusqu'aux tréfonds de son corps. Il ignorait pourquoi Bella continuait d'être amie avec elle mais Bella était comme ça; elle voyait toujours le bien dans les gens même si, parfois, il fallait chercher profondément.

«Eh bien, moi, je pense que c'est romantique.» Angela était de meilleur humeur maintenant qu'elle avait vu qu'Edward a souffert de l'absence de Bella autant qu'elle de la sienne. De plus, l'agacement de Jessica ne pouvait pas blesser non plus.

La première cloche sonna, signifiant que tous les élèves devraient se mettre en route pour aller en cours. Edward embrassa rapidement Bella avant de partir avec la promesse de la voir plus tard.

Sur les quatre présent, seules Jessica et Bella partageaient le même cours. Alors qu'elles s'asseyaient l'une à côté de l'autre, Jessica trouva la parfaite opportunité de dire les nouvelles qu'elle gardait. Bella décida de la laisser parler pour en finir au plus vite même si elle ressentait le début d'un nouveau mal de tête arriver. Elle chercha dans son sac pour la bouteille d'analgésique que le Docteur Gerandy lui avait prescrit alors que Jessica commençait à parler.

«Tu as manqué toutes les nouvelles quand tu as fait ton coup de la disparition.» dit Jessica désapprouvant ses anciennes actions.

Bella résista à l'urgence de rouler les yeux alors qu'elle avalait les médicaments secs, sans eau. «Pourquoi est-ce que tu ne me le dis pas maintenant?»

«Tu connais M. Ridgemont?»

Bella hocha la tête. «Il est mon professeur d'histoire.»

Jessica secoua la tête. «Plus maintenant. Il est parti.»

«Que veux-tu dire par il est parti?»

«Il est en congé.» Elle se pencha vers Bella et chuchota d'un ton conspirateur. «Une quelconque sorte d'urgence familiale mais ce n'est pas encore la meilleure partie... J'ai vu le remplaçant, M. Salvatore. Très sexy.» Elle agita sa main devant son visage comme si c'était un ventilateur. «Bien que je sois le major de la promotion, je pourrais penser à abandonner l'école juste pour pouvoir sortir avec lui.»

Cette fois, Bella roula les yeux. Pourquoi est-ce qu'elle se soucierait à propos du nouveau professeur d'histoire même s'il était sexy? Mais le nom «Salvatore» tira quelque chose à la périphérie de sa mémoire. Elle connaissait ce nom de quelque part. D'une certaine façon, elle savait que c'était important mais elle ne pouvait pas mettre le doigt dessus.

«Il y a quelque chose d'autre...» commença-t-elle à chuchoter mais avant qu'elle ne puisse finir sa phrase, un nouveau venu pénétra dans la classe.

«Ah, M. Stefan Salvatore.» dit l'enseignant alors qu'il lisait la feuille d'amission du nouvel élève. «Bienvenue à Forks High Shcool.»

Donc, apparemment, le nouveau professeur avait un frère qui était un étudiant. C'était probablement le «quelque chose d'autre» que Jessica allait ajouter avant d'être interrompue par l'objet de sa rumeur. Bella releva la tête vers le garçon aux cheveux bruns. Même d'où elle était assise dans le fond de la classe, elle pouvait dire que ses yeux étaient verts. Mais son visage... Il était vaguement familier d'une certaine façon, comme les images floues de ses rêves. Il y avait encore ce tiraillement dans sa mémoire. Les légères pulsations de douleur dans sa tête se sont rapidement changées en incessant battements plus elle essayait de se souvenir.

Stefan regarda la salle, ses yeux jetant des coups d'œil d'un étudiant à l'autre. Il avait fait ça tellement de fois par le passé; entrer dans une nouvelle école, notant la curiosité des autres élèves à propos du nouvel étudiant mais il ne s'y était jamais habitué. Puis ses yeux se posèrent sur elle. Il n'y avait aucune erreur, les cheveux d'acajou légèrement ondulés, les yeux bruns expressifs, l'inclinaison têtue de son menton, quoiqu'elle soit une version légèrement plus vieille de l'Isabella qu'il a connu. Comment était-ce possible? Elle était morte ce jour là. Il avait regardé douloureusement la dernière pelletée de terre recouvrant son cercueil. Il nota mentalement sa peau presqu'anormalement pâle et les cernes foncées sous ses yeux comme si elle a été malade ou qu'elle n'a pas dormi ou encore, les deux.

Il disciplina ses émotions en un masque d'indifférence, essayant de ne pas laisser ses expressions révéler le choc qu'il ressent jusqu'à son coeur. Elle aussi le regardait, remarqua-t-il, avec une expression confuse. Aurait-elle vu sa réaction avant qu'il ne la change? Savait-elle qui ou quoi il était? Toutes ses questions infiltrèrent son esprit alors qu'il s'asseyait sur le seul siège libre, en avant de la classe.

Bella sortit de la salle de classe avec Jessica seulement pour foncer sur le nouveau gars dans le hall, la faisant presque tomber par terre. Ses mains la rattrapèrent rapidement avant qu'elle ne puisse tomber, la faisant rougir furieusement.

«Hum, désolée. La maladroite locale.» marmonna-t-elle à son intention.

«Non, c'était ma faute.» dit-il n'étant pas d'accord car il savait très bien qu'il l'avait surprise parce qu'il l'avait attendu.

«Probablement pas. Je tombe... beaucoup.» Elle lui adressa un sourire hésitant et embarrassé mais le sourire s'assombrit rapidement lorsqu'elle vit l'expression triste qui apparut sur son visage.

Stefan se remit rapidement du flash du souvenir d'Isabella tombant vers sa mort.

N'appréciant pas être ignorée, Jessica s'appropria son bras avec une autorité qu'elle n'avait pas. «Je vais te conduire à ta prochaine classe.» dit-elle avec une fausse joie. «De cette façon, je peux te montrer les environs et nous pouvons en apprendre plus sur chacun.»

Stefan était beaucoup trop gentleman pour lui dire autrement mais il devrait bientôt lui dire qu'il avait une petit-amie chez lui et prier pour que cette Jessica comprenne le message. «Ouais, ok. Je suis sûr que je vais te revoir...?» Sa voix finit en une question quand il réalisa qu'il ne savait pas son nom.

«C'est Bella.» lui dit-elle et il lui adressa un dernier regard vraiment bizarre avant que Jessica ne l'entraîne plus loin.

Étrange, pensa Bella pour elle-même alors qu'elle secouait la tête et se dirigeait dans la direction opposée. Elle aurait pu jurer qu'il l'avait attendu mais elle ne comprenait pas pourquoi.

XXXXX

«Je ne sais pas comment Ric fait ça jour après jour», pensa Damon alors qu'il regardait sa première classe quittée la salle. Il interagissait avec des lycéens fréquemment, merci à Stefan et à Elena, mais avoir à rester à l'école, chaque jour pour toute la journée, ça commençait à l'énerver et il avait fait seulement une classe. Cela commençait à ressembler à une mauvaise idée et Damon n'aimait pas les mauvaises idées.

Il y avait quelques avantages, malgré tout. Autant qu'il pouvait dire, il y avait quelques donneurs féminins potentiels qu'il pourrait recruter mais il savait que Saint Stefan allait piquer une crise s'il osait.

La patience n'a jamais été une de ses qualités, s'il avait vraiment des vertus. Il n'avait pas vu personne qui ressemblait un tant soit peu à Isabella et se demanda brièvement comment son frère réussissait. Il n'eut pas à se le demander longtemps lorsque Stefan entra dans la salle de classe.

S'assurant que personne n'était dans les alentours pour l'entendre, il plaça ses mains sur le bureau et se pencha jusqu'à quelques centimètres du visage de Damon. Damon se redressa de sa position allongée sur la chaise inconfortable, immédiatement mis en alerte par la lueur qu'il y avait dans les yeux verts de Stefan. Il le regarda spéculativement, un sourcil haussé en guise de question.

La voix de Stefan finit par sortir en un chuchotement torturé avec un peu de frustration apparente. «Son nom est Bella.»


Voilà le troisième chapitre! La rencontre entre Stefan et Bella...

S'il y en a qui veulent laisser des idées pour une de mes prochaines histoires, vous pouvez aller sur ma fic, Pour une future histoire avec le lien: s/9567583/1/Pour-une-future-histoire Tout est expliqué sur la page de la fic. Laissez-moi vos idées!

Je tiens à dire que, peu importe le nombre de temps que ça me prendra, je finirai la traduction de cette fic.

Merci,
ginnybella98