Pour faire plaisir à la Potterhead gaga qui me sert de sœur, voici la traduction de « His Protector », fic en anglais de MySlytherinLovelies, avec son aimable accord.

(((Je découvre la fic en même temps que je traduis, n'étant pas moi-même une fana de HP, voyons ce que ça donne ^^)))

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

NB Poppy = Mme Pomfresh (je n'ai pas le bouquin pour vérifier son surnom français dsl)

Chapitre 1 : Découverte

« Vous m'avez menti ! » hurla-t-il en poussant la porte, l'envoyant claquer contre le mur.

« À propos de quoi vous ai-je menti, mon cher garçon ? » répondit Albus Dumbledore, son habituelle étincelle dans les yeux.

Severus inspira profondément pour essayer de se calmer.

« Vous m'aviez dit que le garçon Potter avait été envoyé chez ses grand-parents. » répondit Severus à travers des dents serrées. Il s'assit droit comme un i dans la chaise devant le bureau de Dumbledore.

« Un sorbet citron, Sev ... » commença Albus.

« Non, je ne veux pas de vos fichus sorbets citron, Albus. Dites-moi pourquoi vous m'avez dit que Harry Potter avait été envoyé chez ses grand-parents, alors qu'il est évident qu'il a vécu avec Pétunia et son fichu mari. » sa voix tremblait de colère.

« Parce qu'ils étaient morts Severus. Ils étaient décédés durant l'été précédent cette nuit. »

Severus pâlit. Comment est-ce que j'ai pu ne pas savoir, pensa-t-il. « Pourquoi est-ce que je n'ai pas su ça, Albus ? Vous auriez dû me le dire ! » il criait presque. Albus commença à répondre mais n'en eu pas le temps avant que Severus ne reprenne.

« Non ! Albus, vous n'avez pas d'excuse. Vous saviez à quel point elle était importante pour moi, » finit Severus plus calmement. Ses yeux se fermèrent alors qu'il essayait d'empêcher son visage de montrer un quelconque indice de sa souffrance. Il sentit la pression des larmes derrière ses paupières, mais il savait qu'il ne cèderait pas avant d'être rentré dans ses appartements.

Il commença à se rappeler de Rose Evans, comment elle sentait la cannelle, et les cookies, et la sécurité. Elle était son foyer. Elle était presque plus importante à ses yeux que sa propre mère. Elle le soignait quand elle pouvait et le faisait toujours sourire.

Albus fixait d'un air triste son professeur de Potions et il poussa un soupir de regret. Il avait voulu le dire à Sverus, il y a des années.

« Pour être honnête Severus, j'avais oublié. Après cette nuit, ça a dû me sortir de l'esprit. Quand je vous ai dit qu'il était placé chez ses grand-parents, la raison pour laquelle je ne vous ai pas dit qu'ils étaient morts était que je savais que vous auriez contesté son placement avec Pétunia et qu'il devait absolument aller chez les derniers membres vivants de sa famille. »

« Bien sûr que je l'aurais contesté Albus, » hurla Severus, « c'était une odieuse garce et quand elle s'est mariée à cette baleine je savais que ça allait empirer ! Albus, je ne vous ai jamais dit ça mais vous pouvez vérifier avec Poppy. Quand Lily est rentrée là-bas une fois, l'été avant qu'on ait nos diplômes, elle est revenue à l'école couverte de bleus et de cicatrices. C'est pour ça que j'aurais contesté son placement chez eux. »

Albus pâlit mais se ressaisit rapidement. « Severus, vous savez qu'on ne peut pas l'enlever de chez eux. De toute évidence vous exagérez un peu, parce que Pétunia adorait sa sœur. Il doit rester là-bas. »

« Putain Albus ! Vous refaites les mêmes erreurs que vous avez faites avec moi. Il doit être sorti de là, » Severus se leva et s'avança vers la porte. Quand il posa sa main sur la poignée, il tourna sa tête, « Et Albus, si vous ne le sortez pas de cette maison, je le ferai. » Il essaya de tourner la poignée, mais se rendit compte qu'il ne pouvait pas. Sans se retourner il dit, « Albus. Ouvrez la porte. »

« Pas avant que vous m'ayez expliqué ce que vous vouliez dire à propos de l'enlever par la force. »

Quand Severus se retourna, l'étincelle était partie et de la colère l'avait remplacée dans les yeux d'Albus Dumbledore. Severus soupira et reprit son siège.

« Albus, est-ce que vous avez regardé ce garçon ? Ses vêtements sont visiblement trop grands et il porte son uniforme même le week-end. » expliqua Severus aussi calmement que possible. Continuer dans son état de colère n'allait pas arranger sa situation.

« Oui, Severus, j'avais remarqué cela, mais qu'est-ce que ça a à voir avec les Dursley ? » demanda Albus.

Severus le fixa d'un air horrifié. « Albus, vous n'êtes certainement pas assez naïf pour croire que toutes les familles se soucient de leurs enfants. J'en suis un excellent exemple. Ce garçon tremble dès qu'il entend un bruit et il mange à peine. Et quand il mange, il avale tout à toute vitesse comme s'il avait peur que la nourriture disparaisse. Ce seul fait devrait vous alarmer. De plus, il rend des devoirs médiocres alors que je sais qu'il peut faire mieux. Il se retient. Tout cela pointe vers une seule chose, Albus. Il est battu. »

« Severus, je pense que vous sautez aux conclusions. S'il avait des problèmes il viendrait me voir. » expliqua raisonnablement Albus.

« C'est bien là le problème Albus. Il ne va pas venir vous voir. Il sait que vous êtes la personne qui l'a envoyé chez les Dursley. Pourquoi chercherait-il de l'aide auprès de la personne qui l'a condamné à dix ans d'enfer ? »

« Je pense quand même que vous sautez aux conclusions Severus. »

« Très bien Albus, si vous voulez tout ignorer, allez-y, mais je ne permettrai pas que ce garçon soit renvoyé dans cet endroit. »

Severus se leva et se glissa jusqu'à la porte. Quand il tourna la poignée, cette fois, la porte s'ouvrit et il quitta la pièce pour retourner dans ses appartements et trouver un moyen de sortir Harry de chez les Dursley.

Albus avait compris qu'il ne changerait pas d'avis, et il le laissa partir.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Et voilà ! Cette fic est en quatre chapitres assez courts donc je vais essayer d'envoyer tout ça rapidement.

Je n'ai pas de beta ni de petite sœur pour lire par dessus mon épaule, donc toutes les erreurs sont miennes et je m'en excuse.

Les reviews sont les bienvenues, si vous voyez des fautes de grammaire/orthographe n'hésitez pas, je ne mors pas !