Blabla de l'auteur : Nous sommes désolées pour le délai mais bon la vie d'adulte à ses bons et ses mauvais côtés. Le mauvais étant d'avoir moins de temps pour les écrits et les plaisirs. Voici néanmoins un nouveau chapitre. Cette fic n'est pas abandonnée jusqu'à nouvelle ordre, elle avance juste très très doucement.

Bonne lecture.

Cricri & Miss T

Disclaimer : Tout ce que vous reconnaissez appartient à Disney. On ne fait qu'emprunter l'univers des Sorciers de Waverly Place.

Souvenez-vous : A dix heures, Rosie en eut assez et s'éloigna énervée pour aller boire à la fontaine. Alex en profita aussitôt et décida de venger son ami. Sortant sa baguette de sa poche, elle lança un sort à la fontaine qui inonda le visage de sa rivale quand elle appuya sur le bouton pour boire. Celle-ci se stoppa en plein mouvement et se redressa pour accuser son ennemie de ce mauvais coup seulement, Gigi intervint, l'empêchant ainsi de parler :

« - Sorcière, dit-elle en pointant Alex du doigt. Je t'ai vu ! T'as même une baguette dans ta botte !

Chapitre 03

Lorsqu'Alex entendit Gigi l'accuser de sorcellerie, elle déglutit et chercha aussitôt une solution. Elle savait que révéler le monde des sorciers aux non-sorciers était interdit et même si elle en avait parlé à Harper, à ses yeux ce n'était pas la même chose. « Je sais que je peux avoir confiance en Harper, songea-t-elle, elle ne me trahira pas. » Se reprenant, la jeune sorcière fixa sa camarade :

« - T'as rien trouvé de mieux ? Une sorcière ? Avec une baguette ? Et pourquoi pas un lycée de sorcier, comme dans Harry Potter, se moqua-t-elle en pouffant.

« - Si je mens, tu ne verras pas d'inconvénients à ce qu'on fouille ta botte ?

Alex la regarda étonnée, puis sourcilla alors qu'au fond d'elle, elle cherchait un moyen de s'en sortir. Seulement avant qu'elle n'ait pu réagir, Gigi s'approcha et se pencha pour lui prendre sa baguette. Jetant un regard autour d'elle, elle s'aperçut que tous la fixait, partagé entre l'amusement de cette nouvelle joute verbale et la curiosité quant à la véracité de l'accusation.

« - Où l'as-tu mise, demanda-t-elle. Je t'ai vu la ranger dans ta botte !

La jeune sorcière regarda son ennemie puis sa botte. Elle retint un cri de surprise en s'apercevant que sa baguette n'était plus là puis leva les yeux. Elle allait se moquer de Gigi sur ses 'hallucinations' quand celle-ci cria tout à coup qu'un magicien venait de passer sur un tapis volant. « Qu'est-ce qu'il se passe, se demanda Alex en fixant sa camarade qui décrivait à présent qu'un dragon miniature se baladait dans les couloirs. » Excédée, la jeune femme décida qu'il fallait qu'elle arrête le temps, quelques minutes afin de comprendre. Elle regarda autour d'elle et décida de fouiller chaque sac et chaque casier. « Il faut que je retrouve ma baguette, songea-t-elle. » La jeune femme sauta sur un pied durant plusieurs minutes cherchant son item et finit par le retrouver dans le sac de sa rivale. « Que fait-elle ici, se demanda-t-elle. » Elle voulut s'interroger sur ce fait, seulement elle sentit qu'elle allait bientôt devoir reposer son pied au sol et reprit sa place. La seconde suivante le monde reprenait vie alors qu'elle fixait Rosie en se demandant pourquoi elle venait de l'aider et décida de se connecter à elle.

Lorsque Rosie reçut de l'eau sur le visage, elle releva la tête et voulut accuser son ennemie de cette farce, qu'elle jugea douteuse mais, Gigi fut plus rapide :

« - Sorcière, dit-elle en pointant Alex du doigt. Je t'ai vu ! T'as même une baguette dans ta botte !

En entendant l'accusation, Rosie observa le couloir et s'aperçut que tous regardaient Alex. La jeune femme voulut la laisser se débrouiller mais changea d'avis quand elle vit Gigi s'approcher de sa rivale. Sans réfléchir, elle stoppa le temps et sauta sur un pied jusqu'à Alex. Elle prit la baguette qui était dans la botte et revint à sa place avant de laisser le temps reprendre sa route. Elle sourit quand Gigi s'aperçut que la baguette avait disparue. « Et on achève le tout, songea-t-elle amusée. » Elle lança un sort de confusion mêlé à un sort de rêves et prit un air blasé en l'entendant parler de sorciers en tapis volant. Quand elle commença à parler de dragons, les lycéens reprirent le cours de leur vie et elle allait sourire, victorieuse, quand elle entendit la voix d'Alex dans son esprit. « Quand je te le dirais lance le sort pour arrêter le temps, il faut qu'on parle ! » Rosie se contenta d'acquiescer à sa rivale puisque celle-ci avait déjà quitté son esprit. La seconde suivante, le temps était, une nouvelle fois, suspendu et elles rejoignirent le banc le plus proche.

« - Tiens, dit Rosie en lui rendant son item magique. Ça t'appartient, je crois.

« - Merci, dit-elle en la remettant à sa place… Pourquoi tu m'as aidé ?

« - Les non-sorciers n'ont pas le droit de connaître le monde des sorciers. On doit tous faire en sorte de préserver le secret. Ton immaturité a failli dévoiler notre monde, ajouta-t-elle sur un ton moratoire.

« - Oh ça va, tu ne vas pas me dire que tu ne fais jamais d'erreur !

« - Pas de ce type, admit-elle.

« - Bon… Merci de m'avoir aidé… Même si j'aurais pu m'en tirer seule, ajouta Alex avec prétention. J'avais la situation sous contrôle !

« - C'est ça, tu vas me faire croire que tu gérais la situation ? Alors que tu étais à deux doigts de te faire prendre ta baguette ?

« - J'avais un plan… Bon ok, je n'en avais pas, avoua-t-elle devant le regard étonné de Rosie, mais j'aurais improvisé !

« - Tu ne réfléchis donc jamais à tes actes avant de les faire ?

« - Non. Avec moi, ce qui marche, c'est de ne pas réfléchir !

Rosie regarda sa rivale perplexe puis soupira. « Il faudra bien, dans son interêt, qu'elle se mette à réfléchir un jour, songea-t-elle. Surtout si elle continue de mettre notre monde en danger. Elle risquerait de perdre ses pouvoirs sinon ! »

« - Enfin bref, souffla-t-elle. On fait quoi pour celle-là, demanda-t-elle en désignant la non-sorcière du menton.

« - On va continuer sur ta lancée et la faire devenir folle ! Elle quittera Tribeca et je serais tranquille.

« - On ne va pas rendre une de nos camarade folle juste pour te simplifier la vie au lycée ! Je pense que ça suffit pour elle. Reprends ta place, qu'on reprenne le cours de nos vies, dit-elle en se levant.

« - Oh minute ! Hors de question de laisser ça en standby ! Tu l'ignore peut-être mais Gigi ne s'arrêtera pas à ça. Depuis le temps que je me bats contre elle, je la connais. Elle est suspicieuse de nature, elle ne va pas me lâcher.

« - Et tu proposes quoi ? Hormis de la rendre folle évidemment !

« - On pourrait continuer dans le sens de ton idée. Lui faire croire qu'elle perd la tête… Même sans aller jusqu'à ce qu'elle la perde vraiment, ajouta-t-elle devant le regard soupçonneux de Rosie… Enfin si tu es sûre que cette idée ne…

« - Non, on ne la rendra pas folle Cooper ! Bon réfléchissons, dit-elle en se rasseyant… On pourrait… Oh je ne sais pas, c'est ton problème après tout. A toi de trouver une solution.

« - Ok… Je sais, on va commencer par vider son casier et déménager toutes ses affaires !

« - Pourquoi ?

« - Pour lui donner l'impression qu'elle est ailleurs depuis ce matin… Tu n'as jamais fait de blagues ou quoi ?

« - Si. J'ai transformé Justin en hamster quand il m'a volé ma poupée préférée, il y a quelques années !

« - Oh moi aussi… Sauf que c'était mes parents, pour éviter qu'ils aient à signer mon carnet, sourit-elle. Si on ne prenait qu'un livre, par exemple ? Genre, elle s'est trompée de casier en le rangeant !

« - Non ça serait bizarre… Ou alors, il faudrait qu'elle ait des affaires qui ne lui appartiennent pas dans son sac. Elle profite toujours des pauses pour changer ses cours !

Les deux y réfléchirent quelques minutes puis mirent cette première idée en place. Cependant, elles jugèrent que ce n'était pas suffisant. Elles se réinstallèrent donc sur le banc pour trouver une autre idée. A plusieurs moments, elles eurent des idées similaires, telles que d'effacer le souvenir. Idées qu'elles oublièrent en se souvenant que le couloir entier avait assisté à la scène. Alex proposa de faire croire qu'elle avait mal digéré son petit-déjeuner, sa rivale suggéra de faire croire à une intoxication alimentaire. Etonnées, d'avoir eu la même idée, elles se fixèrent perplexes puis Rosie soupira.

« - Pas possible. On ignore si elle a mangé ce matin !

« - Et si on faisait courir le bruit qu'elle était manipulée par des extra-terrestre ?

« - Euh… Faudrait y repenser souvent et lui faire des trucs bizarres, car si ça n'arrive qu'une fois, la ligue du langage Alien, n'y croira pas !

« - Qu'est-ce que t'en sais ?

« - Mon frère est un des seuls membre de la ligue, soupira Rosie. Avec Zeke, ils se passionnent pour leur langage fait de borborygmes incompréhensibles !

« - Ah oui. Ils sont ridicules quand ils se mettent à parler comme ça, rit Alex.

La jeune femme l'imita ravie de trouver quelqu'un qui pensait comme elle. La plupart de ses amis trouvaient, certes, ça étranges mais se cachaient derrière l'excuse que si c'était la passion du jeune homme, ils n'avaient rien à en dire.

Durant plusieurs minutes, elles se contentèrent de reproduire, approximativement, les bruits que faisaient les membres de la ligue avant de rire de plus belle. Quand elles finirent par se reprendre, Rosie fixa l'horloge, malgré elle, de peur d'être en retard, faisant sourire sa complice.

« - Il est toujours dix heures trois, tu sais ? Tant qu'on restera sur un pied, ça ne changera pas !

« - Oui, une habitude… Bon reprenons, on la laisse comme ça ou on ajoute un dernier truc ?

« - Toujours pas d'accord pour la rendre folle ?

« - Alex, soupira-t-elle avec lassitude malgré elle… On pourrait l'envoyer sur Mars, ceci dit, proposa-t-elle amusée.

« - Oublie… Avec Max, on y est allé le mois dernier, et on a failli se faire repérer par des bidules qu'il y a là-bas !

« - Oh ok… C'est vrai que c'est que de la pierre rouge ?

« - Pour ce qu'on en a vu, oui. Et si on lui mettait un coup dans le nez ! Elle aurait juste mal et saignerait du nez sans savoir pourquoi.

« - Non un coup dans le nez laisse une trace. Et si on abîme un cartilage ou autre… Remarque et si on la bougeait légèrement pour qu'elle se casse la figure quand on reprendra le cours du temps ?

Les deux filles se regardèrent en souriant et décidèrent que c'était suffisant, pour le moment. Elles mirent donc en place leurs dernières idées, avant de se remettre en place pour reprendre le cours des choses. Au moment où Rosie allait poser son pied au sol, sa rivale sorcière prit la parole :

« - Faudra qu'on parle de la suite plus tard. T'as qu'à passer au magasin de mes parents après les cours !

« - Je ne peux pas, j'ai mon service au Waverly SubStation… Mais tu n'as qu'à y venir quand tu pourras, j'y suis jusqu'à vingt-deux heures.

Alex acquiesça puis elles débloquèrent le temps. Voulant donner le change, Rosie fusilla la jeune femme des yeux avant de rejoindre ses amis qui lui demandèrent ce qu'il s'était passé avec la fontaine alors que Gigi perdait l'équilibre.

« - Probablement Cooper qui l'a piégé hier soir. Pendant sa retenue, soupira-t-elle avant de voir Joe. Vous m'excusez une minute, je dois aller dire un truc au nouveau.

S'éloignant de ses amis, elle rejoignit le jeune homme qui fit un pas en arrière en la voyant, avant de se reprendre. Lorsqu'elle fut à son niveau, il la fixa en lui demandant ce qu'elle voulait, tout en se tenant sur ses gardes. Il avait subi, par deux fois, ses blagues et la trouvait très rusée. « A croire qu'elle s'entraîne en vue d'un concours, songea-t-il malgré lui. »

« - Salut, dit-elle en rougissant.

« - Salut. Tu veux quelque chose ?

« - Pour être honnête oui, soupira-t-elle, je voulais m'excuser. J'ai vu que tu avais subi la farce que j'avais prévu pour Cooper et…

« - Les deux sont de toi, selon Alex qui assure n'avoir pas mit de colorant dans son shampooing.

« - Euh oui aussi, avoua-t-elle honteuse. On se livre une guerre sans merci et tu t'es retrouvé pris entre deux feux, résuma-t-elle. Enfin bref, je voulais simplement m'excuser que tu ais subi mes farces, tu n'étais pas visé. Si je peux faire quelque chose pour me faire pardonner, dis-le-moi, ajouta-t-elle sans savoir pourquoi.

« - Un milk-shake ? Tu viendrais en boire un avec moi après l'entraînement, précisa-t-il.

La jeune femme le regarda et réfléchit avant de lui demander si elle pouvait lui répondre dans la journée. Elle devait voir avec son père si elle pourrait sortir et il hocha la tête. Elle n'avait pas fait trois pas qu'elle se souvint de son rendez-vous avec Alex et lui expliqua qu'elle était prise ce soir, ce qui le fit rire.

« - Mon entraînement n'est que demain.

« - Oh… Dans ce cas, je vois avec mon père au midi et je te donne ma réponse à la fin du cours d'art dernier carat, promit-elle.

Il acquiesça, puis elle repartit vers son casier pour changer ses cours avant que les leçons recommencent.

La journée passa rapidement pour Rosie qui appréhendait la conversation qu'elle allait avoir avec Alex. Ce matin, elles s'étaient parlées pour la première fois, réellement, sans se battre à coup de sort et la jeune femme se demandait comment se passerait leur seconde conversation. « Qui se fera en plusieurs morceaux puisque je dois bosser… Enfin je préfère passer la soirée à discuter avec Alex plutôt que d'aller boire un milk-shake demain avec Joe, songea-t-elle en se mordant la lèvre. » Elle arriva à son cours d'art sans même s'en apercevoir et reprit sa toile commencée la veille. Comme souvent, le sujet lui donnait beaucoup de mal et elle décida de se plonger complètement dedans en oubliant tout le reste. Le temps que ses camarades s'installent et que le silence règne, elle s'attacha les cheveux et les observa rapidement. Elle sourit en croisant le regard de Joe, qui rougit légèrement lorsqu'elle le vit l'observer avant de se tourner vers Alex qui sembla se moquer de lui. « De quoi parlent-ils, se demanda-t-elle. Et pourquoi ça m'intéresse ? »

Quand Alex entra dans la salle d'art, elle nota, sans surprise, que Rosie était déjà assise et semblait fixer son tableau comme pour y lire un message caché. « Elle finira dingue à le fixer comme ça, songea-t-elle en s'installant. » Joe arriva quelques secondes après elle et s'assit rapidement sans pour autant sortir ses pinceaux. Comme il l'avait dit la veille, il préférait jouer de la guitare plutôt que de peindre et il n'était pas pressé de retrouver sa toile encore vierge. Il observa donc la salle et s'arrêta sur Rosie. Il avait beau la savoir dangereuse quand on l'a cherchait, à cet instant, il la trouva inoffensive et presque perdue. Il se retint cependant d'aller la voir pour l'aider. Il la connaissait que trop peu et surtout il avait bien vu la guerre qu'Alex et elle se menaient. « Autrement dit, il faudra bientôt que je choisisse entre ma nouvelle meilleure amie, et sa rivale, songea-t-il ennuyé. » Il ne put aller plus loin dans ses réflexions, puisque la jeune femme leva les yeux et le regarda. « Grillé, pensa-t-il en rougissant doucement. » Néanmoins, il lui sourit et allait se concentrer sur sa toile quand sa voisine intervint :

« - Elle te plait Miss-Je-Sais-Tout ?

« - Du tout. Elle est mignonne, certes, mais pas mon type ! Trop bêcheuse, si le portrait que tu m'as tiré d'elle est vrai, bien sûr.

« - Pourquoi je te mentirais ? Je n'ai pas l'intention de sortir avec toi, répondit-elle du tac-o-tac.

« - Allez les jeunes, déclara mademoiselle Cardwell en frappant dans ses mains. On s'installe et ceux ou celles qui sont déjà prêts, dit-elle en regardant Rosie, vous pouvez commencer à travailler votre peinture. Je passe voir l'avancer de vos chefs-d'œuvre dans quelques minutes.

Chaque élève s'installa et, le calme se fit rapidement dans la pièce, seulement brisé par les remarques du professeur. Celle-ci avait beaucoup de mal à juger leur travail mauvais. A ses yeux, l'art était surtout de l'interprétation des mots ou de la vie, et elle avait beau donner des consignes strictes, si un élève faisait hors-sujet, elle trouvait un moyen de lui donner la note qu'il méritait.

« - C'est très bien Rosie, dit-elle en souriant.

« - Non, c'est raté. Je n'arrive pas à m'approprier le sujet, tout semble trop statique. Je ne suis décidément pas douée pour l'art en général.

« - Tout le monde ne peut pas être Picasso mais on a tous un domaine de prédilection Rosie. Ce n'est peut-être pas la peinture mais ça peut être la chanson, la poésie, l'écriture ou la danse. Ce sont d'autres formes d'art.

« - Seulement ici c'est de l'art peint et ça fait chuter ma moyenne.

« - Mais non regarde cet arc. Pourquoi ne pas partir là-dessus ? Tu n'es pas obligée de représenter une rue animée, un simple objet qui passe, un ballon qui rebondit ou un oiseau qui vol sont une manière différente, mais semblable, de représenter le mouvement… Réfléchis-y !

La jeune femme fixa son professeur et acquiesça avant de reporter son attention sur sa toile. Elle se passa les paroles de son professeur en boucle, puis décida de changer de trajectoire artistique. Les personnes qu'elle avait imaginées lui semblaient statiques et elle en accentua l'immobilité avant d'ajouter d'autres éléments en mouvement pour jouer sur le contraste. « Tant pis, je ne suis pas totalement dans le sujet, songea-t-elle, mais l'immobilité renforce le mouvement donc… Bah ça devrait aller ! »

Une demi-heure plus tard, elle fut déconcentrée par un mouvement et observa Alex aller nettoyer ses pinceaux en discutant avec Joe. Elle allait reprendre son tableau quand elle vit Gigi se lever à son tour et prendre un pot de diluant. Perplexe, Rosie fit semblant de travailler et observa, par-dessus sa frange, les gestes de la jeune femme. Elle sourcilla en la voyant verser du liquide dans les pots de peintures.

Quand Alex se rassit, elle voulut utiliser sa peinture mais vit tous ses camarades observer le couloir et chercha à en comprendre la cause. Pendant ce temps, ses pots de peintures se soulevèrent de sa table et changèrent de place avec ceux de Gigi. Aussitôt, la sorcière fixa son homologue perplexe. « Qu'est-ce que tu fais, lui demanda-t-elle par la pensée. » « Je sauve ton tableau. Gigi a versé du diluant dans tes couleurs… On va rire ! » Plus qu'étonnée, la jeune cancre hocha simplement la tête et le professeur les rappela à l'ordre. Ils se concentrèrent donc tous, à nouveau, sur leur toile et la rivale sursauta en voyant sa couleur partir de son tableau.

« - Mademoiselle, quelqu'un a versé du diluant dans mes pots de peintures.

« - Et qui, demanda Alex amusée.

« - Toi ! Visiblement me verser tes couleurs sur la tête hier n'aura pas suffit.

« - J'ai même pas approché ta place… Depuis ce matin je ne sais pas ce que t'as mais faut que t'arrête, tu perds la boule ma pauvre fille.

« - Qui d'autre ici voudrait me faire du tord ?

« - Moi, proposa Rosie sans lever le nez de son tableau, mais le diluant sent trop mauvais… Et au fait, il tâche, ajouta-t-elle en désignant sa jupe.

La jeune diva observa son vêtement et vit avec horreur une tâche accusatrice. Mademoiselle Cardwell soupira et la colla pour les accusations qu'elle avait portées puis fixa les deux rivales interdites. C'était la première fois qu'elles s'entre-aidaient et elle ne put s'empêcher de se demander ce que cachait ce geste. Malheureusement, le cours s'acheva et tout le monde quitta la salle. Alex rejoignit rapidement son homologue sorcière et lui proposa de rentrer avec elle, puisqu'elles devraient se retrouver au Substation.

« - Et si je rentre chez moi, je suis morte, mentit-elle.

« - Si tu veux, dit-elle simplement, mais…

« - Rosie, l'appela Justin.

« - J'arrive, dit-elle à sa camarade avant de rejoindre son frère. Un problème ?

« - Elle te cherche encore Cooper ?

« - Non, on a… Disons qu'on a décidé d'enterrer la hache de guerre pour la journée. Je t'expliquerais ce soir !

De son côté, Alex regarda la fratrie Russo en se demandant ce qui se disaient mais fut interrompue par son nouvel ami.

« - Dis-moi tu ne l'aimes pas Rosie, n'est-ce pas ?

« - Disons que je ne risque pas de l'inviter chez moi. Pourquoi ?

« - Est-ce que ça te dérangerait si je l'invitais à boire un milk-shake ? A ce que j'ai vu, il faut prendre position pour l'une ou l'autre mais…

« - Mais elle te plait, se moqua-t-elle, et tu ne sais pas si tu vas rester de mon côté ?

« - Non, je te l'ai dit, elle est mignonne mais pas mon genre. C'est juste qu'elle semblait ennuyée que j'ai essuyé ses blagues donc…

« - Bon allez t'embourbe pas va ! Tant que tu ne tombes pas amoureux, t'as le droit de l'inviter à boire un milk-shake mais il faudra prendre position rapidement !

Il acquiesça et comme Rosie revint, leur demanda s'il pouvait rentrer avec elles. Comprenant que sa rivale lui plaisait plus qu'il ne le disait, elle accepta sous réserve de Rosie. Celle-ci hocha simplement la tête et fit simplement un crochet à son casier pour reprendre un cahier dont elle avait besoin, puis ils quittèrent le lycée ensemble, dans un drôle de silence. Aucun des trois ne trouvait le moyen de commencer la conversation, jusqu'à ce que Joe parle de l'incident du matin lorsqu'Alex avait été accusée, à tort, croyait-il, d'être une sorcière.

« - Oh tu sais Gigi n'a plus toute sa tête ! Le maquillage a dû lui abîmer au cerveau !

« - Parce que tu crois réellement qu'elle en a un, demanda Rosie machinalement.

« - Et pourquoi elle s'en prend à toi, demanda Joe en fixant son amie.

« - Elle est jalouse que veux-tu, je suis tellement tout ce qu'elle ne sera jamais !

« - C'est-à-dire ?

« - Belle, intelligente, hyper cool et branchée !

« - C'est marrant, j'aurais dit cancre, avec du caractère mais beaucoup de style… Même si tu es moins originale que Harper, concéda Rosie.

« - Je vais prendre ça pour un compliment !

La conversation perdura jusqu'à Waverly Place, Joe entra chez lui laissant les deux filles entre elles. Elles entrèrent au SubStation et Alex sourcilla devant le décor. Elle connaissait la sandwicherie de noms et savait que c'était sur le thème du métro mais elle n'avait pas imaginé ça ainsi….

Bon j'arrive pas à finir le chapitre du coup je te laisse conclure hein Mais renvoie-moi la version finale que je sache où repartir =)