Je m'appelle – et j'ai 7 ans. Oui c'est vrai je suis petite et de loin on croirait même que je ne suis qu'un nourrisson. Celle qui me porte tout le temps sur son dos, c'est ma grande sœur – Elle a 17 ans et travaille dans un bar pour gagner un peu d'argent car maintenant c'est elle qui a la responsabilité de notre famille. Enfin nous ne somme que 3 trois, Papa nous as quittés alors que maman est gravement malade. Elle a prit aussi notre grand frère avec lui. Maintenant il ne reste plus que nous. Grace a l'argent que gagne Grande sœur nous pouvons achetés quelque médicament et un peu de pain chaque jour. Je crois que sa nous suffit largement pour vivre. Malheureusement, Grande sœur travaille le soir et le soir il y a beaucoup de buveur méchant…

-Hé fillette 'hic' ! JTE DIT 'hic' apporte moi un autre double.

-Chui pas a ton service vieillard… Dit-elle en lavant les tables

-SI TU le fait pas 'hic' J'étouffe ta so-'hic'- sœur 'hic' vivante.

Ma sœur se rapprocha de l'homme et le prit par le col

-Touche ma sœur et se couteau je te le mets dans tes deux yeux. Cria-t'elle

-TOI! JE T'AI DIT DE NE PAS EMBETER LES CLIENTS!

La grosse dame là-bas, c'est la gérante. Elle nous héberge dans la cave. Elle dit que les rats restent dans les caves et pas dans les étages.

-Déjà que c'est moi qui paye votre loyer vous devez êtres contente! Allez hors de ma vue ! Ta assez foiré aujourd'hui !

Oui la dame et méchant. Ma sœur posa son tablier et descendit au sous-sol la ou maman était en train de dormir toujours fiévreuse.

-Hé… Maman, Maman!

-Ho c'est toi ma grande…

-Je suis désolé mais je n'ai rien put ramener aujourd'hui…

-Ne t'inquiète pas ce n'est pas très grave... Dans la boite en carton il y a les reste de pain d'hier, mange les avec toi et ta sœur.

-Mais et toi !?

-Je n'ai pas très faim. Je vais encore dormir un peut…

Maman a toujours faim, et elle est toujours fatiguée. Mais elle ne l'ose jamais l'avoués. Grande sœur me donna un bout de pain moisit, j'en fis qu'une boucher. Elle me tapa la tête.

-Imbécile ne manga pas aussi rapidement tu va avoir faim après!

Lorsque j'ai finit mon 'repas'. Grande sœur laissa son bout de pain devant le matelas de maman et on partit. Cette période la de la journée et celle que j'adore.

Nous arrivons enfin, devant l'entre d'Ali Baba. Ma sœur enleva les pierres qui protégeaient les lieux et entra avec une bougis. Je la suis de près. Cette salle, c'est une salle de danse. Oui car ma sœur adore danser. N'importe qu'elle danse. Son rève est de devenir une danseuse professionnelle.

-A ton poste Petite sœur !

Oui car j'étais aussi un élément important. Dans cette salle il y avait un vieux piano droit. Oui à 7 ans je sais faire du piano mais juste appuyer sur quelque chose. C'est a force d'écouter le pianiste au bar.

Je me mis devant l'instrument et commença a appuyer sur les touche. Ma sœur me regarda et me fit un pouce en l'air.

Grande danse très bien. Que se soit n'importe qu'elle danse. J'admire ma sœur.

Après avoir finit Grande sœur prit du un bout de pain et me demanda d'aller le donner a Pinne Pinne, mon lapin. J'adore les lapins!

Quand on sortit de la pièce. On remit les pierres et on partit. Dans le chemin du retour. Dans une petite ruelle il y avait des méchants garçons qui embêtait… Un noble je crois. Vue ses habits.

Je lui ai demandé si je pouvais aller le frapper aussi. Elle ma taper la tête. Elle cria sur les gars et détacha le rouge. Un noble aux cheveux rouges. Je n'ai jamais vue un noble aux cheveux rouges. J'ai faillit rire mais quand on est partit il ma sourit.

Lorsqu'on est rentré. Dans la poubelle, grande sœur remarqua quelque chose.

-Hé! Regarde ! Regarde ! Un kimono Japonais ! Il est trop beau !

C'est vrai, il est magnifique. Grande sœur prit le kimono de la poubelle et l'essaya sur ses habits déchiré.

-Juste ma taille ! On va pouvoir faire de belle danse avec sa !

Je lui ai souri.

Quant on est entré dans le bar. La grosse dame nous attendait. Pas de très bonne humeur.

-TU ES EN RETARD.

-Pff c'est bon.

-Et t'iras dire à ta mère que peut être qu'elle est malade. MAIS QU'ELLE ARRETE DE CRIER!

-Non mais JE VOUS EMMERDE.

Le ton commençait à monter.

-Ne me parle pas comme ça. Sinon…

-SINON QUOI?

-TU ES RENVOYER

-OK!

-ET TU DEGAGE D'ICI TOI TA MERE ET TA SŒUR.

-TRES BIEN !

Lorsqu'on partit rejoindre maman, je lui ai tirer la langue à la grosse dame.

-Maman… On doit y aller. On part d'ici.

-Je ne peux vous suivre je…

-Maman?!

-Sava, ma chérie va avec ta sœur et occupe toi bien d'elle…

-…

-Je suis dés…

-MAMAN !

Maman na plus répondue. Elle dormait. Grande sœur prit sa main est regardait son poigner.

-MAMAN ! MAMAN !

Grande sœur lâcha sa main et sortit. J'étais toujours derrière son dos. Elle commença à courir, elle pleurait. Encore, et encore. Je lui ai demandé pourquoi elle pleurait. Elle ne me répondait pas. Je criais. Mais rien. C'est alors qu'elle s'arrêta. Paniqués elle c'est rendue compte que j'étais toujours derrière elle.

-Désolé je… ne t'avais pas vue

Je lui dis que ce n'était pas grave et je lui ai demandé pourquoi elle pleurait.

Et elle se remit à pleurer.

Je voyais au loin une calèche avec des chevaux qui courrait de partout. Je criais à ma grande sœur de se pousser. Mais elle n'entendait pas. Une voix sortit de la calèche, criant de nous poussés. Je commençais à donner des coups à ma sœur mais elle pleurait toujours. Toujours dans ses pensées. J'avais peur. Donc j'ai tenue son kimono. Fort, très fort.

Les chevaux nous a percutés. Et nous fûmes projetés ensemble. Loin.

J'avais mal.

Très mal.

Je tenais toujours le kimono de Grande sœur.

Grande sœur aussi avait mal. Maintenant je comprends. Maman est morte.

Et je suis entrain de mourir.

Grande sœur aussi.

Je pleurais maintenant sur le kimono. Je voulais faire beaucoup plus de chose. Revoir le sourire de maman, revoir PinnePinne. Essayer le kimono de grande sœur. Danser avec elle. Encore une fois. Juste une fois… Une…

Plus tard.

Lorsque je me suis réveillé, j'étais dans les bras de quelqu'un. J'étais réveiller mais j'avais toujours les yeux fermer.

-Je suis désolé. Tu es morte par ma faute… Je ne veux plus que tu souffre

Je fus posé par terre.

-Adieu Rukia…

Je crois qu'elle était partit.

Une porte s'ouvrit.

Rukia, 7ans, Morte renversé par une calèche.

Hisana, 17ans, Morte renversé par une calèche.