Hé lalala! Il faut croire que vous vouliez avoir le chapitre suivant rapidement. Deux chapitres dans la même journée, c'est un record pour moi puisque je l'ai totalement tapé aujourd'hui.

L'idée provient de RTiina.

Réponses aux reviews:

kachiri15: Jacob n'arrive pas tout de suite... peut-être dans un chapitre ou deux. Merci ^^ Bisous

Isabella Swan Salvatore: Donc c'est toi la fameuse Rosiex! Heureuse que tu aimes l'histoire! Et voilà, les quinze reviews étaient atteints à 13h. c'est rapide. J'ai donc écrit le chapitre en une journée! Alice et garce.. ça va bien ensemble. Merci ^^ Bisous

Helena Whitlock: Merci et voici la suite! ^^ Bisous

Rosalie Hale McCarty: Rosalie, elle va défendre Bella, puis elle va peut-être agir en garce pour se rapprocher tranquillement. Et Mystic Falls, ce n'est pas tout de suite, il y a encore des choses à régler à Forks. Merci ^^ Bisous

.5: Est-ce que j'ai le droit de savoir qui t'a recommandé mon histoire? J'espère que l'attente n'était pas trop longue. Merci ^^ Bisous

dracorose12: Rosalie est la vedette de ce chapitre! Merci ^^ Bisous

Guest: J'espère que tu n'as pas trop attendu. Merci ^^ Bisous


Chapitre 4: Réponses...

RPOV

Je sentais qu'Edward était entrain de chercher dans nos pensées, une moindre once de soutien pour lui, qu'il cherchait à voir si quelqu'un l'aiderait à avoir Bella. Il ne voulait pas croire Jasper quand ce dernier lui a dit que Bella avait tout vu. Ce n'était pas comme s'ils s'étaient cachés, enfuis dans le fin fond des bois, ils étaient seulement dans la chambre d'Edward, l'un des premiers endroits où Bella va lorsqu'elle entre dans la villa.

Au risque pour passer pour la méchante, je suis contente que Bella les ait surpris. Comme ça, il n'y avait aucun moyen pour Edward de la reconquérir avec ses belles paroles. Je suis contente de voir qu'à cause de la bêtise de mon frère, Bella ne gâcherait pas sa vie, qu'elle ne ferait pas l'immense gaffe de devenir un vampire. J'étais contente de voir qu'elle vivrait des années humaines et j'en voulais énormément à mon frère de l'avoir fait souffrir. J'ai toujours apprécié Bella, je n'aimais juste pas la façon dont elle avait de vouloir immédiatement se sacrifier pour vivre une vie de damnée.

Jasper était parti avant même qu'Edward ou Alice commencent à expliquer. Je connaissais suffisamment mon frère pour savoir qu'il allait supporter Bella, peu importe les épreuves qu'elle subirait, je ne pense pas qu'elle passerait au travers. Pour le moment, je vais me contenter d'écouter Edward et Alice nous parler de ce qui s'est passé dans leur tête pour commettre cet acte. Edward qui était l'enfant préféré a finalement montré qu'il n'est pas aussi parfait que Carlisle et Esmé pensaient qu'il était. Peut-être qu'à cause de lui, ils perdraient la fille que Bella était devenu.

Finalement, ils ne parlèrent pas, ni l'un, ni l'autre. Edward regardait ses mains, se sentant piteux d'avoir été ainsi démasquée alors qu'Alice avait la tête haute et un étrange sourire que je ne pourrai point décrire. Comme si elle était fière de son coup, je ne comprenais pas pourquoi, par contre. J'ai toujours pensé que Bella et elle seraient meilleures amies pour la vie si cette première devenait un vampire alors pourquoi Alice l'a-t-elle trompé de la sorte? Nous avons attendu une bonne partie de la nuit avant que je finisse par perdre patience et que je crie sur ces deux abrutis.

-Allez-vous vous mettre à parler, oui ou non? criais-je.

-Rosalie, calme-toi, m'avertit calmement Esmé.

-On a fait que ça, attendre et rester calme toute la nuit, ils nous doivent au moins des bonnes explications, répliquais-je. En plus, on voit bien qu'il y en a un qui se sent coupable mais Alice, elle a l'air trop fier à mon goût.

-Rosie, calme-toi bébé, me chuchota Emmett. Mais elle a quand même raison, vous nous devez des réponses.

-On ne vous doit absolument rien, rétorqua Alice.

Plus vite qu'elle ne le vis, je l'avais agrippé par la gorge et je la tenais plaquer au mur. Il n'y avait aucun moyen pour elle de se défaire de ma poigne, elle était prise au piège. Un grognement s'échappa de mes lèvres et je vis la peur traverser son regard. J'éprouvais une immense satisfaction à savoir que c'était moi qui avait causé cette réaction.

-Est-ce que nous avons le droit à nos réponses, maintenant? lui chuchotais-je à l'oreille.

Elle hocha rapidement la tête et je la laissais choir sur le sol. J'étais de meilleure humeur maintenant qu'elle n'avait plus ce petit sourire satisfait. Elle haleta un peu, comme pour tenter de reprendre une respiration totalement inutile pour nous.

-Pourquoi est-ce que tu as trahi ton mari et ta meilleure amie? m'attardais-je à Alice.

-Je n'ai jamais aimé Jasper, le seul qui compte pour moi, c'est Edward! Je ne me suis jamais intéressée à Bella, la seule raison pour laquelle je la côtoyais, c'est qu'elle avait toute l'attention d'Edward. Je me suis dit que je pourrais l'avoir à moi.

-Mais tu es une garce manipulatrice! hurlais-je. Si tu aimais Edward à ce point, tu avais seulement à ne pas faire semblant de t'intéresser à Jasper! Maintenant, au lieu d'en avoir seulement qu'un qui soit blessé, tu en blesses deux d'un coup! Et si tu détestes à ce point Bella, pourquoi t'es-tu assurée qu'elle ne soit pas morte.

-Je n'avais pas prévu que tu dises à Edward qu'elle était morte. Je pensais qu'en ne disant rien pour l'accident à sa fête, je me rapprocherais de lui, et je savais que le seul moyen de le garder en vie, c'était de trouver Bella. Je l'ai emmené en Italie et il a la vie sauve, grâce à moi, dit-elle avec prétention.

-Tu es cinglée, dit Emmett.

-Emmett, aboya Esmé. Ton langage!

-Désolé maman.

-Edward, reprit-elle. Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi tu as couché avec Alice alors que Bella et toi étiez supposés vous mariez?

-Je n'ai jamais voulu ça, dit-il. Alice m'a dit qu'elle avait des petits détails pour le mariage. Je l'ai suivi et elle s'est jetée sur moi.

-Mais tu aurais pu la repousser, Edward, contra Carlisle. Au contraire, tu l'as encouragé et tu viens de perdre une magnifique jeune femme.

-Pourquoi est-ce que c'est moi qui passe pour la méchante et que Bella récolte toute la pitié?

-Parce que Bella n'est pas une garce qui a couché avec un futur marié, rétorquais-je froidement.

Je l'ai bouché à ce que je vois. Elle a la bouche grande ouverte et tente de remuer les lèvres mais aucun son n'en sort. Je commence à me délecter de plus en plus dans son désarroi. Je regarde l'heure. Six heures du matin, il doit être un peu trop tôt pour débarquer chez Bella sans prévenir. Je décide d'attendre un peu. J'aurais peut-être plus de réponses que je pourrai donner à Jasper et Bella.

-Edward, depuis combien de temps trompes-tu Bella? lui demandais-je.

-Avant même que nous commencions à sortir ensemble, dit-il d'une voix éteinte.

-Et avec qui tu couchais? se risqua Emmett.

-Avec Tanya... murmura Edward, baissant les yeux vers le sol.

-Et tu as eu le culot de sortir avec une humaine, de la convaincre de nous aimer, jusqu'au point où elle veut adopter notre mode de vie?

-Mais qu'est-ce que tu veux savoir Rosalie? Je l'aimais Bella, je l'aime encore. C'est juste que je ne pense pas que ce soit la meilleure idée de coucher avec elle alors qu'elle est humaine.

-Ça n'empêche pas que tu l'as ouvertement trahi et que tu le regrettes à peine. Bon, j'en ai assez, je m'en vais, dis-je en me précipitant en dehors de la maison.

Je courais jusqu'à ce que j'arrive à la maison de Bella. Il était encore tôt mais la voiture du Shérif Swan était partie et j'entendais du bruit dans la cuisine. Je me présentais sur le pas de la porte et cognais. Ce fut Bella qui m'ouvrit la porte et elle figea en me voyant.

-Ne t'en fais pas, Bella. J'ai bien l'intention de leur faire payer tout cela

BPOV

J'avais entendu les coups à la porte. J'avais pris mon courage à deux mains et allais ouvrir. Je savais que c'était possible que ce soit Edward mais je fus encore plus surprise d'y découvrir Rosalie. Je figeais momentanément puis me rappelant qu'elle ne m'a rien fait, je m'effaçais de l'entrée pour la laisser passer. Elle avait l'intention de m'aider. Je n'étais pas particulièrement proche d'elle mais j'étais contente qu'elle soit là, ça m'empêcherait de devenir folle à être seulement entouré par des gars.

-Tu as l'air de bien encaissé le choc, Bella, me dit-elle doucement.

-J'ai décidé que je ne me laisserais pas abattre une nouvelle fois par Edward donc, je dois essayer de faire face au lieu de me créer des illusions.

-C'est un excellent moyen de faire face, mademoiselle Swan. En passant, je suis contente que tu les aies vus. Et non, laisse-moi le temps de m'expliquer. Si nous te l'avions raconté, tu ne nous aurais pas nécessairement crus et Edward aurait seulement eu besoin de quelques paroles mielleuses pour que tu retombes dans le panneau.

-Je pense... que tu as raison, lui concédais-je.

Je n'aimais pas vraiment l'admettre puisque je ne la connaissais pas autant qu'Alice... Enfin, je pensais que je la connaissais... Mais elle avait raison sur ce point. Si je ne les avais pas surpris, j'aurais probablement gâché ma vie avec Edward au lieu de le laisser. Seulement il me faudra du temps avant de la considérer comme une amie. Jasper, il n'est pas exactement mon ami, il est plutôt mon pilier, celui sans qui je ne me serais pas levée ce matin. Il m'a donné suffisamment de force pour me lever et de courage pour faire face. Seulement, j'aimerais lui rendre la pareille. Je ne peux pas croire que voir sa femme de plus d'un demi-siècle le tromper ne le dérange pas. C'est faux, ça le dérange sûrement, il est seulement un homme qu'il ne le laisse entendre. J'espère que Rosalie m'accordera une compagnie féminine plus gentille et moins manipulatrice qu'Alice. Je commençais à m'apercevoir que je m'étais fait avoir en beauté par les deux que j'aimais le plus dans cette famille.

-Bella! Ton déjeuner est prêt, m'annonça Jasper de la cuisine.

-Depuis quand est-ce que tu cuisines, Jazz? demanda Rosalie.

-Oh, salut Rose! lui dit Jasper. Qu'est-ce qui s'est passé après mon départ?

-Pas grand chose. Ils ont été muets comme des carpes jusqu'à ce que je commence à m'énerver. J'ai pris Alice par la gorge et je l'ai plaqué au mur.

-Pourquoi aurais-tu fait cela? lui demandais-je curieuse, même si je savais que je regretterais probablement de lui avoir posé la question.

-Alice avait l'air trop fier de son coup, j'ai décidé qu'elle devait perdre ce petit air satisfait. Tant qu'à Edward, il se sentait coupable. Même si ça n'excuse aucunement son geste, je sais au moins qu'il n'avait pas l'intention de te blesser, me dit-elle.

-Je pensais que j'allais avoir plus de misère à prendre la nouvelle mais finalement, c'est comme si j'avais déjà des doutes. Edward a toujours aimé me cacher des choses pour me protéger ou pour m'empêcher de m'inquiéter.

En fait, je le prends plus mal que je ne laisse entendre mais ça, il y a seulement Jasper qui est au courant en lisant mes émotions. Un jour, si je deviens suffisamment près de Rosalie, je lui confierais plus de choses sans avoir peur d'être jugé. À côté d'elle, je me suis toujours sentie comme une intruse. De tous les Cullen, c'est celle qui est la plus magnifique. Elle pourrait faire toutes les couvertures de magazines de mode. Mais peu importe, avec Jasper et Emmett, elle semble plus cordiale qu'avec tous les autres. Elle semblait même avoir une dent contre Edward et Alice pour je ne sais quelle raison. Peu importe, j'espère qu'elle ne sera pas une garce tout comme elle était à notre première rencontre.


Alors, Rosalie, vous en pensez quoi? Prochain chapitre, rapprochement entre Bella et Jasper. (Rosalie retourne vers Emmett)

Likez ma page Facebook! Plus d'informations sont présentes que sur ce site. Vous pouvez me poser toutes les questions que vous voulez, sur n'importe quoi!

Ceux qui suivent Le Crépuscule de ma Rédemption, j'ai la moitié du chapitre de traduit, dans moins de deux semaines, il devrait être publié.

30 reviews cette fois-ci? Sinon, à samedi!

Merci,
ginnybella98