Tout le monde sauf Klaus me regarda choquée.
- Vous devriez voir vos tetes, elles sont hilarante.
- Comment ce fait il que tu sois une Petrova, cria Elena,
- Baisse d'un ton, je suis pas ta copine pour que tu me parle ainsi.
- Peut tu nous explique, s'il te plaît, demanda Caroline,
- Avec plaisir. C'est moi qui est créé cette lignée si puissante. À mes 18 ans, une sorcière c'est servis de moi pour une expérience, elle voulait créé une arme surpuissante, un être qu'elle pourra manipulé, et elle m'a utilisé. Et au final, je suis devenue une hybride pas comme les autres, je suis un demi- froid, sang-froid, loup et sorcière. Bien sur tout ne sais pas passer comme elle le voulait, je l'ai tué à mon réveil, ma soif de sang a fait des ravage, mais j'ai finalement réussi à me contrôlé.
- Comment la lignée Petrova a pu continuer, demanda Bonnie,
- 500 ans avant la naissance de Tatia, est née le premier sosie, ma fille.
- Ta fille ? murmura Caroline,
- Ma fille, oui. J'étais hybride depuis quelque siècles quand je l'ai rencontrer. ll connaissait l'existence des vampires alors il a tout de suite su que j'en suis un mais il n'a jamais eu peur de moi. On se voyait souvent, toujours au même endroit, bien sur à l'époque, il n'avait pas le droit de me voir mais il revenait toujours. Plus le temps passait, plus je l'aimais, et nous avons fini ensemble. Puis j'ai eu Sarabella, je ne savais pas que j'étais fertile, elle avait que quelque mois quand son village nous a découvert. ll se sont attaquée à nous, je n'avais pas réussi à protégés Sarabella, elle allait ce faire tuer quand il c'est interposé. Mon premier réflexe était de le secourir mais j'ai pensé à ma fille alors je suis partis avec elle. Je l'ai laisser dans une famille humaine, j'ai juste demander a ce qu'elle s'appelle Sarabella Petrova et qu'ils s'occupent bien d'elle. Elle était humaine mais mon coulait dans ses vaines lui donnant une importance.
- Pourquoi les sosies ne te ressemble pas, demanda Stefan,
- Tu regarde que mes yeux et mes cheveux, mais tout les sosie ont les mêmes traits que moi. Sarabella avait les yeux et les cheveux de son père.." Tous gardaient le silence, après quelque minutes je dis:
- Bon, pas que je m'ennuis, en faite si, je m'ennuis mais je m'en vais. Au plaisir de vous revoir sauf toi le sosie, Klaus, je reviens tard tard, ne m'attend pas." Je me levai de la chaise ou je m'étais assis au début de mon récit puis je monta dans ma voiture et parti pour le Mistic Grill. Au bar, après quelque verres, Damon arriva.
- Bonsoir, Isabella.
- Monsieur Salvatore. Que me voulez vous ?
- Faire votre connaissance.
- Ma connaissance ? La plupart du temps, les personnes avec un minimum d'instinct me fuit et encore plus quand ils savent ma vraie nature.
- Je ne suis pas comme tout le monde.
- Je le savais déjà. Alors, ou ça en n'est avec Elena ?
- J'ai remarqué que je ne l'aimais pas, j'essayais juste de la volé à mon frère parce que il a toujours eu de la chance question amour et j'étais jaloux.
- Un frère tu l'as pour toujours, pas une fille. Une fille, il y en à des milliard dans ce monde mais pas un frère. Tu devrais essayé de recoller les morceaux avec lui.
- ll faudra du temps.
- Tu es immortelle, tu as du temps à revendre.
- Tu as raison. Alors, toi et Klaus ...
- Klaus et moi ?" J'éclatait de rire.
- Ce serais de l'inceste. Non merci, il est tout à Caroline.
- Caroline ?
- Ouais. Klaus est raide dingue d'elle, même si il l'avouera jamais, ou peut être à Caroline si elle le force. Et puis, ca se voit qu'elle aime ce que lui dit Klaus. Moi, à sa place, j'aurais déjà accepter.
- Accepter quoi ?
- Caroline est une jeune fille qui veut voyagé, découvrir le monde, voir de nouveau visage, paysage et Klaus lui a proposé de tout lui faire découvrir. Tokyo, Rome, Paris, voilà ce que lui offre Klaus. Je le connais depuis près de mille ans, je sais que s'il lui dit ça, c'est qu'elle l'intéresse.
- Je croyais qu'il jouait avec elle.
- Non. Klaus ne porte pas grand intérêt pour les autres donc si tu le vois s'intéresse à quelqu'un, c'est pour une bonne raison. Par exemple, Tatia, tu connais son histoire entre Klaus et son frère. Bah, en fait, c'est elle qui c'est intéresse à lui, lui se doutais d'elle alors vexer de se faire s'élève, elle a fait croire à tout le monde, y compris son frère, que c'est lui qui la séduit. Les Petrova ont toujours été comme manipulatrice.
- Comment as tu rencontre les originels ?
- Je suis arriver dans leur village quelques années avant leur transformation, je me faisait passé pour une jeune orphelin donc tout le monde m'aidais pour le bricolage, la nourriture etc ... Je me suis liés d'amitié avec les plus jeune, Rebekha et Kol, j'avais pas encore rencontré les autres. Un soir, j'ai ete invite chez eux pour le diner, je me suis tout de suite liés d'amitié avec les enfants Mickaelson mais les parents, c'est autres choses. Je les ai tout de suite pris en gripe, je sentais qu'ils étaient mauvais et j'avais raison. Je passais tout mon temps avec les originals en faisant tout pour éviter leur parent. Ils ont su mon secret le soir de la mord d'Enrick, comme tu le sais lui et Klaus sont partis regarder les loups et ils les ont attaques, les loups allaient s'attaques à Klaus quand je suis arriver dans ma forme de loup, j'ai repoussé les loup puis je me suis retransformé devant lui. Après avoir ramener le corps sans vie de son petit frère, j'ai réuni tout la fratrie, sans les parents bien sur, et je leur ai tout raconte. Ils ont très bien pris le fait que je sois un hybride, puis le jour fatidique arriva. Je revenais d'une partis de chasse quand je trouvais le village transforme en bain de sang et les originals en train de se nourir. Etant très puissante, leur instinct ne leur à pas dit de m'attaquer et ils m'ont tout raconter. J'ai pèté un câble et chercha la sorcière originels dans tout le village, elle avait pris la fuite, alors je promis aux originals de les aider pour contrôles leur soif, et c'est ce que je fis. Tout allais bien jusqu'à l'épisode Katerina, c'est moi qui l'ai aider à s'enfuir et qui l'ai transformés, Klaus m'en à voulu mais pas beaucoup, elle et Klaus font tout pour ne pas se voir, ils s'aiment pas. Après ça, tout allais bien jusqu'à qu'une sorcière me jete cette stupide malédiction, c'était un peu avant ta rencontre avec Katerina. Tu te rappelle de Jasper et Isabella Witlock ?
- Ouais. Jasper est un sang-froid maintenant.
- C'était moi." ll garda le silence pendant un bon moment, il doit se rappelle ce qui c'est passé entre moi et lui. J'avais disparu du jour au lendemain, sans prévenir alors que j'étais toujours avec lui.
- Je n'ai pas voulu partir mais à chaque vie, le jour de mes 18 ans, je disparait à cause de ma malédiction. (Après quelques secondes de silence.) Au revoir, Damon," Je me levais et partis. À la villa, quand je suis arriver, Klaus était dans le salon en train de boire, je m'assis à côté de lui, mis ma tête sur son épaule et il m'entoura avec ses bras.
- Que ce passe il, Klaus ?
- Je me suis débarrassé de Mickael et j'ai pu retrouve mes frères, ma soeur et ma meilleur amie mais la menace Esther est toujours là et je ne sais pas ce qu'elle prépare. Je vous ai retrouver, toi et les autres, j'ai pas envie de vous perdre une nouvelle fois.
- Nous arriverons à la tuer, ne t'en fait pas tu n'es plus seul." Nous restions dans cette position jusqu'à qu'on s'endorme, dans les bras l'un de l'autre, comme au bon vieux temps. Le lendemain, je suis réveillé par la main de Klaus qui me caressant les cheveux, ma tête était sur ses genoux.
- Ca fait longtemps que tu ne ma pas réveiller comme ça.
- Des siècles. C'est vrai que c'est beaucoup.
- Ouais. Et les autres ou sont ils ?
- Finn voyage avec Sage, ils rattrapent le temps perdu. Elejha est à Londres en train, je pense, profité d'une certaine Petrova. Rebekha est a Paris, faisant les boutiques. Kol, j'en ai aucune idée, il y a des sorts qui nous empêche de le repérer et il ne répond pas au téléphone. Je pense qu'il est encore à Mistic Falls mais je le laisse tranquille, il est en train de dégénéré et je ne peux rien faire. lls reviennent tous pour le bal chez le maire qui à lieu après demain.
- Meme Kol ?
- Meme Kol.
- lls savent que je suis de retour ?
- Non.
- Ne leur dit rien, je veux leur faire la surprise.
- Si ça peux te faire plaisir. Tu vas faire quoi aujourd'hui ?
- Une petite visite à la mairesse et au conseil des fondateurs.
- Ne les tue pas, on en a besoin.
- Ok. Je vais m'habille." Je l'embrassais sur la joue puis partis me douche et m'habiller. Je mis une chemise sans manche bleu clair avec un mini short de la même couleur et des converses blanche, je ne me maquillais pas et levais mes cheveux en queue de cheval. Je descendis, pris une poche de sang et monta dans ma porche. Je bus la poche sur la route et la termina quand j'arrivais cher la mairesse.
- Bonjour, je cherche Carol Lorwood, dis je après avoir toqué et qu'un jeune homme m'ai ouvert,
- Entrer, je vais l'appelle." ll me conduisait dans le salon puis parti. Quelque minutes plus tard, Carol vient me rejoindre.
- Bonjour, je suis Carol.
- Bonjour, madame la maire, je m'appelle Isabella.
- Je t'en pris, appelle moi Carol. Venez vous assoir, j'ai préparer du thé." On s'assis en face d'elle et bus le thé, vaine de venus.
- Le conseil des fondateurs devraient revoir ses méthode.
- Comment ?
- Ce n'est pas en me donnant du thé contenant de la vaine de venus que vous saurez si je suis un vampire ou non, vous n'avez qu'à me demander surtout que la vaine de venus n'as aucun effet sur moi.
- Qui êtes vous ?
- Pour faire cour, je suis un hybride, mélangant les deux race de vampire, loup et sorcière. Et je suis la plus veille personne personne aux monde, je dois avoir 3 ou 4 fois l'âge des originels.
- Pourquoi êtes vous ici ?
- Je vais habitée chez Klaus pendant un moment alors je me suis dis que je devais me présenté, bien sur je compte récupéré ma place dans le conseil. J'espère que nous resterons en bon terme, au revoir Carol." Je me levai et parti mais au dernier moment je me tournis et dis :
- Vous devriez apprendre à votre fils qu'il ne faut pas écouter au porte.
- Qu'elle est votre vrai nom ?
- Isabella Petrova." Et je partis. Je rentrais dans la villa, je rejoignit Klaus dans son bureau.
- Déjà de retour.
- Tu n'es pas content de me voir ?
- J'ai pas dis ça. Tu as ce qu'il faut pour le bal de demain ?
- Pour qui me prend tu ? Bien sur que j'ai tout ce qu'il faut.
- Tu sais que c'est un bal ou il faut s'habiller comme au 19ème siècle.
- Que de belle année. Le bal de vendredi et le week end passent je pars au lycée, je ne sais pas toi mais moi, je sens que je vais faire sensation.
- J'en suis sur." Je passais le reste de la journée à l'aider pour ses affaires, puis vient le bal. Je m'étais pas encore montrer, j'attendais que les originals soit ensemble. lls venait de se réunir et j'écoutais leur conversation.
- Je suis content de vous voir, dit Klaus,
- Nous aussi, lui répondit Rebekha,
- Tu étais ou, demanda Klaus à Kol,
- Par ci par la, lui répondis il, je m'amusais, tu vois le genre. Le sang, les filles, la belle vie quoi.
- Tu me fais des infidélités, dis je derière lui,
- Bella, dit il en se retournant,
- La seule et l'unique." ll sauta dans mes bras et me serra dans ses bras.
- Tu es bien la, Bella ? Ce n'est pas un rêve ?
- Je suis de retour et je compte bien reste." On se sépara et Rebekha pris sa place, puis les autres frère. À la fin des embrassades, Finn me demanda :
- Ca fait combien de temps que t'es revenu ?
- Je suis à Mistic Falls depuis quelque jours. Vous restez vous aussi.
- Non, dit Kol,
- Ce n'étais pas une question, on a besoin de vous ici. Klaus et moi ne pouvons pas nous débarrasser d'Esther seul.
- Que veut elle, demanda Rebekha,
- Nous tuer, lui répondit Kol,
- Exact, dis je, pour notre sécurité, mieux veux qu'on soit ensemble.
- Je comptais rester alors ..., dit Rebekha,
- Je veux bien rester, intervint Elejha, mais Katerina reste aussi.
- Pareil pour Sage, dit Finn,
- Elle doivent venir, approuve Klaus, si elle sont pas avec nous, elle seront en danger.
- Tant que Bella est la, je reste, dit Kol,
- Super, dis je, vous pouvez retourner à vos occupation." Elejha sortit pour rejoindre Katerina, Finn, Sage, Rebekha se dit invité par un jeune humain blond, Kol invita Bonnie a dansé et Klaus alla voir Caroline. J'espionnais les trois dernier.
CÔTÉ Rebekha:
Elle et le jeune homme dansa.
- Je m'appelle Matt Donovan et toi ?
- Rebekha.
- Tu as un très joli prénom. Tu viens déménagé ici ?
- Je viens de revenir.
- Tu es inscrite au lycée ?
- Tu aimerais ?
- Je pourrais te voir tout les jours apprendre à te connaître.
- J'y suis inscrite mais quand tu saurra que je suis tu ne voudra me voir.
- Je sais qui tu es.
- Vraiment ?
- Je t'ai tu parle avec Klaus, tu es sa soeur, n'est ce pas ?
- Tu ne me repousse pas ?
- Non, je ne suis personne pour te juger et je vais pas te repoussé parce que t'ai sa soeur, et puis tu me plais." Leur conversation changea et ils apprenait à se connaître.
CÔTÉ Kol:
- Bonsoir, petite sorcière, m'accorderez vous cette danse ?
- Je ne danse pas avec un vampire et encore moins un originals.
- Laisse tes préjugé de sorcière, dit toi que je suis juste un homme incroyablement beau et sexy qui invité une magnifique jeune femme.
- Qui as dit que tu était incroyablement beau et sexy ?
- Allons je sais que je te fais de l'effet." ll avait reprocher son visage du sien jusqu'à être à quelque centimètre.
- J'entends ton coeur s'affolé.
- Tu mens.
- Essaye de te convaincre toi même avant moi. Alors, m'accorde tu cette danse ?" ll lui tendit sa main, main qu'elle prit.
COTE Klaus:
- Bonsoir Caroline.
- Bonsoir Klaus.
- Tu es magnifique ce soir.
- Ca veut dire qu'avant j'étais moche.
- Non, bien sur que non, tu es toujours magnifique.
- Merci.
- M'accorderait tu cette danse ?
- Avec plaisir." lls commencèrent à dansé puis il dit à Caroline:
- As tu réfléchi à ma proposition ? Paris, Rome, Tokyo...
- Oui.
- Alors ?
- D'abord j'ai une question.
- Je t'écoute.
- Pourquoi t'intéresse tu à moi ?
- Je m'intéresse à toi parce que tu es belle, forte, tu n'as pas froid au yeux, tu ferais n'importe quoi pour ceux que t'aime, ce que j'admire, tu es à toi toute seule une joie de vivre, je suis jaloux de cette joie. Et tu as réussi, la ou personne à réussi, me donner l'impression d'avoir un coeur qui bat." Caroline se mit à pleurer toute les larmes de son corps, elle est toucher pas ce que Klaus lui a dit, personne ne lui avait jamais dit ça.
- J'accepte. Je veux partir avec toi." Elle ne lui laissa pas le temps de parler qu'elle l'embrassa, baiser vite retourner.
CÔTÉ Isabella:
Je suis contente que même avec la clef de Damocles au dessus de leur tête, ils continuent leur vie.
- M'accorderez vous cette danse ?, entendis je derrière moi. Je me tournais et vis Damon.
- Avec plaisir." ll me dit dansé comme quand j'étais encore avec lui.
- Le temps passent et change mais pas les gens.
- Pose directement ta question Damon.
- Es tu différente de l'Isabella que je connais.
- À toi dans juger mais sache une chose, chaque choses que je faisais, que je dirais ou chaque émotion et sentiment que je resentais, tout aurais été pareil." Puis je partis. J'étais dans le jardin quand une odeur, qui venais de derrière moi, me frappa. Une odeur que je connaissais que trop bien.
- Jasper." Je me tournais et m'avance vers lui.
- Je vous connais ?
- Oui mais j'avais l'apparence d'une petite humaine fragile et maladroite.
- Bella ?
- C'est bien moi.
- Comment ?" Et je lui dis tout mais je ne dis pas qu'il est mon frère. Je vous explique: le vie est un cercle infini donc chaque personne qui meure renée. Quand j'étais humaine, j'avais un frère, Jasper. Le Jasper de quand j'étais humaine et celui à l'époque de Damon sont une seule et même personne, il se souvient juste pas de moi, seul moi peut lui faire retrouver ses souvenir.
- Jasper, murmurait je en prenant son visage en coupe, je suis tellement désolé." Puis j'utilisais ma magie et lui fit retrouver. ll avait ferme les yeux puis les rouvrir quand il eut récupéré tout ces souvenir, son visage toujours entre mes main.
- Isabella. Petite soeur.
- C'est moi, grand frère." ll me prit dans ses bras et me serra comme s'il avait peur que je m'échappe.
- Je ne vais pas partir, dis je quand on se séparaient,
- J'y compte bien. Aurais tu vu Damon ?
- ll est à l'intérieur. Va s'y, je vais rentrer,tu n'aura qu'à me rejoindre grâce à mon odeur ou tu demande à Damon de te ramener, il sait ou c'est." Je l'embrassa sur la joue et partie à la villa. A la villa, je me changeait et mis un jean noir avec un top blanc et de talons haut de la même couleur, j'étais dans le salon quand tout les originels avec Sage, Katerina, Jasper et Damon.
- Vous rentrez tot, dis je,
- Nous étions fatiguer, dit Finn, et puis nous avons la grande surprise de rencontrer ton frere.
- C'est vrai. Klaus, tu devrais arrêter de sourire comme ça, tu ressemble à un imbécile heureux. On a compris que tu es heureux que Caroline est dit oui.
- Tu pourrais aussi me dire merci, dit Damon, je t'ai pistone." Tout le monde éclata de rire. Les filles viennent de redescendre après s'être changé quand j'entendis, grâce à mes sens de vampire, des hurlements. Je me mis à courir vers ses hurlement vite suivis par les autres, quand j'arrivais je trouvais le corps d'une jeune femme recouvert de griffures de loup, leurs odeurs était sur elle, et à côté, un petit garçon pleurait. Je m'arrachais et pris le petit dans mes bras.
- Calme toi, c'est bon, c'est fini.
- Les loups l'ont attaques, je ne sais pas pourquoi elle n'as rien fait.
- Je vais le découvrir, maintenant tu vas venir avec moi et je vais m'occuper de toi, d'accord ?
- Oui." ll passa ses bras autour de mon coup et ses jambe autour de ma taille, je le serais dans mes bras et je couru vers la villa. Je l'allongais sur mon lit, il s'était endormie pendant ma course, puis je rejoint monde dans le salon.
- Pour qu'elle raison les loups tueraient une humaine,réfléchis je à voix haute,
- Elle en savais peut etre trop, proposa Kol,
- Non, lui répondit Klaus, les loups sont discret." Nous réfléchissons à la question, quand Rebekha emit une hypothèse:
- Et si ce n'est pas à la femme mais à l'enfant qu'ils cherchaient ?
- Mais non, intervint Damon, pourquoi cherchaient ils un gamin de 7 ans ?
- Pourquoi cette femme ? Tout est possible.
- L'hypothèse de Rebekha ce tient, intervint Jasper, vous avez tous remarquer comment le petit ce tenait. On avait l'impression qu'il attendait que ce soit son tour de mourir.
- Vous croyez qu'il n'es pas si ignorant que ça, dit Katerina,
- Non, je crois pas, dis je, j'en suis sur." Tout les regards se tourna vers ma chambre, ou se trouve le petit garçon de 7 ans. Pendant tout le reste de la nuit, je suis rester dans la chambre à le regarder dormir, vers 9h du matin il se réveilla.
- Bonjour, petit.
- Bonjour, Madame.
- Appelle moi, Bella. Et toi, comment t'appelle tu ?
- Mickael. Ou suis je ?
- Tu es dans chambre. Viens avec moi je vais te donner ton petit déjeuner." ll me pris la main et je l'amenais dans la cuisine, pendant qu'il mangeait je lui parlais:
- Alors, tu aime ?
- Oui, j'adore les crêpe.
- Moi aussi. Tu aime manger quoi d'autre, comme ça je te le préparerais.
- J'aime les pâtes à la bolognaise avec une salade.
- Tu mangera ça pour midi, tu te souviens ou tu habitais ?
- Maman et moi venons du Canada et nous étions en route pour Mystic Falls, maman ma dit que la-bas, j'aurais une nouvelle maison et une nouvelle école. Mais, maman est morte, n'est ce pas ? Maman m'a dit que quand on meure, on va dans un monde meilleur, c'est vrai ? Elle est là-bas ?
- Oui. Mon ami est parti pour cherché un membre de ta famille et tu vas rester avec elle, d'accord ?
- Non, cria il en se mettant à pleurer, je veux rester avec toi.
- Tu ne préfère pas être avec ton oncle ou ta tante ?
- Non, je veux être avec toi, que avec toi.
- D'accord, je vais faire en sorte que tu reste avec moi, lui promis je en le prenant dans mes bras, je vais bien m'occuper de toi." Après quelque minute, il arrêta de pleurer, je lui proposa :
- Maintenant, on va allé au park puis on mangera dehors et cet après midi, on ira acheté des vêtements tout neuf pour toi et pour l'école, et ce soir, je te ferais des pâtes bolognaise.
- Oui." Apres l'avoir habillé avec les vêtement qu'à ramener Rebekha, je l'amenait au park. Pendant qu'il jouais j'appelais Elejha.
- As tu des information ?
- Oui. Emily Smark, 30 ans, veuve, sans famille. ll faut ramener le petit à l'assistance social.
- Non. Je vais l'adopter, fait en sorte que ce soit possible.
- Tu es sur ?
- Oui, essaye d'avoir les papiers d'adoption pour aujourd'hui pour que lundi, il puisse allé à l'école. ll y est déjà inscris, il faut juste que je parle à la directrice de l'école, bien sur Mickael prendra mon nom.
- Je m'occupe de tout, pour l'adoption et l'école, je sais ou il était inscrit.
- Merci de m'aider.
- Je t'en pris." Et il mit fin à la communication, pile au moment ou le petit vint me voir.
- J'ai faim.
- Viens, on va manger." ll me pris la main direction: le Mistic Grill. Nous asseyons à une table, pris commande et mangeait notre amburger quand Caroline vint s'assoir à côté de moi.
- Salut Isabella.
- Salut Caroline, tu peux m'appelles Bella.
- Alors Bella, quoi de neuf ?
- Rien de plus que ce que Klaus t'a dit.
- Comment t'appelle tu, demanda elle au petit,
- Mickael.
- Adorable. Que vas tu faire, me demanda elle,
- Dans quelque heure, il sera mon fils, je compte l'adopter.
- C'est vrai, cria ils tout le deux en même temps,
- C'est vrai, Elejha est en train de faire le nécessaire.
- Genial, dit le petit en me sautant dans les bras, tu sera ma nouvelle maman.
- C'est vraiment sympa, si tu as besoin d'aide dis le moi, j'adore les enfants." Je lui souris, je sais que pour les femmes vampires c'est dure de ne plus pouvoir avoir d'enfants. Je vis Elejha entré dans le Grill et me faire signe de venir, je posais le petit par terre et lui dit:
- J'arrive dans 10 minutes, tu vas rester ici, finir ton burger avec tata Caroline, tu reste sage, d'accord ?
- Oui." Je partis à la table ou m'attendais Elejha.
- Tu as les papiers d'adoption ?
- Oui." ll me tendit les papiers.
- J'irais à l'école du garçon après ta signature, me dit il en regardant le petit, tu n'as pas une étrange impression en regardant ce petit ?
- Si, j'ai la même impression quand je suis à côté d'une grande source de pouvoir, ce petit est plein de mystère.
- Ne crois tu pas que c'est dangereux de le garder avec nous ?
- Non, et puis, je l'aime bien ce petit, dis je en signant les papiers, tiens, je dois y aller, je lui est promis de faire les magasins." Je me levai et partir rejoindre le petit et Caroline, ils étaient en train de rigoler quand j'arrivais, je dis:
- Mickael, on y va.
- D'accord. Tata Caroline, tu peux venir avec nous ? On va m'acheter des vêtements et des affaires pour l'école.
- Tu devrais venir.
- Ok, je vous suis." Nous passons l'après-midi à acheter des vetements pour Mickael et en fin d'après-midi, je l'enmenais au McDo pour manger une petite glace et le laisser jouer dans les jeux. Pendant que je parlais avec Caroline et que Mickael jouait, je l'entendis se mettre à crier, un enfant l'a frapper pour je ne sais qu'elle raison et c'est a ce moment que je sentis une grande puissance venant de lui. Je le pris dans mes bras et me depechais de rentrer à la villa Mickaelson. Pendant que le petit regardait la télé, j'expliquais ce qui c'était passer et ce que j'ai resentis et nous cherchions tous une réponse quand le petit vient et dit :

Si vous voulez des réponses pourquoi ne pas venir me voir directement, vous vous casserais pas la tete pour rien.

Qui es-tu, lui demandais-je en m'acroupissant devant lui,

Je suis toi."