Bonsoir une dernière fois,

Voici l'épilogue de cette fiction, c'est un grand bonheur de vous avoir retrouvés chaque semaine pendant 7 mois. Je vais vous abandonner pour un moment avant de revenir pour une nouvelle fiction :'(

Merci à ceux qui m'ont soutenus pendant mes partiels, maintenant j'ai fini... mauvais timing pour finir l'histoire!

Rappel Disclaimer: Rien de tout cela n'est à moi à part Alice, Léandre et William. Tout est à J.K. Rowling la super auteur de Harry Potter.

Réponse à Narda: Désolée pour la tête du padre ^^ Pour avoir des conseils tu peut aller voir sur ffnetmodedemploi. free. fr/ dans la rubrique "Ecrire" tu trouveras des conseils et des choses à éviter. Pour proposer des histoires à écrire je sais que c'est possible quand on est inscrits mais je ne sais pas comment faire. Le mieux est d'écrire soi-même ce que l'on veut lire non? Merci beaucoup pour ta review, j'espère que je t'ai aidée.

Bonne lecture :)

.


Epilogue : Dix ans plus tard – Glassboro

.

Dans la grande maison bleue à la sortie de la ville, il y avait beaucoup d'agitation. Aujourd'hui deux grands garçons de 11 ans allaient faire leur rentrée dans l'école de magie de Poudlard. Leurs parents Hermione Granger et Draco Black avaient réussi à obtenir une dérogation spéciale pour qu'à leur tour les enfants soient acceptés dans ce grand château écossais.

Il était presque sept heure et leur portoloin pour King's Cross allait s'activer mais toute la famille courrait encore dans les quatre coins de la maison.

- Dépêchez-vous, tout le monde au salon ! Draco, les enfants il reste quatre minutes. Ceux qui sont prêts descendez ! Cria Hermione, totalement paniquée par le départ de ses deux chéris.

William et Léandre furent les premiers à descendre les marches. L'un glissant sur la rampe et l'autre terminant de peaufiner sa coiffure grâce au petit miroir de poche offert par son père. Hermione avait beau aimer ses deux fils plus que tout, elle était bien heureuse de les voir partir quelques temps. Léandre était devenu un vrai casse-cou depuis qu'il avait reçu son premier balai pour l'anniversaire de ses six ans. Il passait son temps à voler entre les arbres de la propriété ou à grimper aux murs extérieurs de la maison qui était recouverte de lierre. Son frère William l'aidait souvent en faisant le guet ou en gardant l'attention de leurs parents pendant que le casse-cou faisait ses bêtises. William était plus calme que son frère. Des deux il était aussi le plus travailleur, celui qui partageait son temps entre la bibliothèque et la salle de bain c'était lui. Il aimait l'aventure mais ne voulait pas mettre les mains dans la terre alors il se contentait d'écouter les exploits que Léandre lui racontait.

Voyant enfin ses fils descendre Hermione leur sourit et donna une tape derrière la tête de Léandre.

- Combien de fois je t'ai déjà dis de laisser cette rampe tranquille ? Elle n'est pas faîte pour supporter tes fesses ! Où sont Draco et Myra ?

- Ils sont en haut, Myra n'a pas fini de choisir ses habits et papa râle. Lui répondit William.

- Mais elle n'a pas besoin d'être bien habillée, ce n'est pas elle qui part ! S'étonna Hermione.

- Bah ouais c'est ce que papa dit aussi, mais elle veut aller faire du shopping à Londres tant que vous êtes là-bas. Je ne vois pas à quoi ça sert si c'est pour se rouler dans la boue après !

- Léandre tu ne parles pas de ta sœur comme ça s'il te plait ! En plus si tu ne l'entrainais pas, elle ne grimperait pas partout avec toi. Vous restez là je vais les chercher.

Hermione remonta en courant les escaliers, attrapa Draco et sa fille et les traina dans l'escalier sous le regard moqueur des jumeaux.

- Non mais je vous jure vous deux, vous aller me tuer ! Vous croyez que j'en ai quelque chose à faire de la couleur de sa robe ? Elle pouvait venir avec un jean ça ne me dérangerait pas. Attrapez l'assiette il reste moins d'une minute, Will mon chéri tu te dépêches où je te confisque ton miroir !

Et le portoloin les attrapa tous les cinq pour les mener du côté sorcier de la gare de Londres.

- Excuse-moi Mia de vouloir que ma fille soit la plus jolie pour faire sa première apparition devant les sorciers d'Angleterre. C'est important hein ma chérie ? Demanda Draco à Myra.

- Oui, cria la petite fille en levant le poing en l'air. A la maison ce n'est pas grave de grimper avec Léandre mais à la gare il faut être une vraie dame. C'est Mamissa qui me l'a dit !

- D'accord ma puce, c'est très bien d'écouter Mamie Narcissa mais tu sais que nous devons partir depuis plus d'un mois alors tu aurais pu demander conseil à ton père un peu avant non ?

- Hermione c'est bon, tout va bien on est arrivés en avance. Bon les garçons essayer d'être sages, Léandre je ne veux pas entendre que tu sors en douce pour aller faire des cabrioles ni que tu es à l'infirmerie toute les semaines. J'ai demandé à Poppy de me prévenir si elle te voit ! Et toi Will, sors un peu de la bibliothèque. Tu auras sept ans pour la lire alors ne fais pas comme ta mère ! Aïe Mia arrête de me frapper !

Les trois enfants rirent des éternels combats de leurs parents. Hermione et Draco, malgré les années n'étaient toujours pas d'accord sur beaucoup de choses : Draco persistait à vouloir garder une prestance devant tout le monde, que ses enfants soient toujours bien habillés à chaque sortie et essayait depuis des années de convaincre Hermione de se marier. Alors que de son côté Hermione pensait qu'une famille devait vivre et non ressembler à une page de magasine et elle refusait de se marier même si elle avait cédée sur le nom de famille des garçons qui s'appelaient Black, comme leur petite sœur.

Draco avait beaucoup profité de la grossesse de Hermione, deux ans après celle les jumeaux. Il avait voulu assister à toutes les échographies, les visites médicales… et toutes les sautes d'humeurs de sa chère et tendre. C'est lors d'une de ces sautes d'humeur qu'il lui avait rappelé que leur fille à venir n'allait pas porter le même nom de famille que ses frères, avec un peu de culpabilité exagérée par les hormones Hermione avait signé le changement de nom des garçons.

Le train arriva finalement assez rapidement, avec sa grosse locomotive à vapeur et ses dorures sur les côtés. Hermione inspira pour ne pas pleurer.

- Voilà le train les garçons, je vous conseille de monter assez vite pour vous trouver une bonne cabine ! N'ayez pas peur pour la répartition, qu'importe la maison que vous aurez choisi ça ne changera rien pour nous. Envoyez nous une lettre dès que vous pouvez. Mais avant je veux un bisou. Et n'oubliez pas que aux prochaines vacances on va chez les Weasley voir le bébé de Tonton Ron et Gabrielle, il y aura tout le monde je n'aimerais pas leur dire que vous êtes punis à la maison compris?

Pour la mère de famille il était très dur de voir partir ses deux grands mais ne voulait pas le montrer.

Les jumeaux rirent mais embrassèrent tout de même leurs deux parents et leur petite sœur que Léandre s'amusa à décoiffer une dernière fois pour l'embêter. « Comme ça tu ne m'oublieras pas » cria le grand frère et il parti en courant. William se son côté avait trouvé une jolie cabine libre juste devant sa famille et attendait sagement son frère. Il leva les yeux au ciel en soupirant quand il vu Myra se plaindre de Léandre.

- Tu ne pouvais pas la laisser tranquille aujourd'hui ? demanda-t-il quand son double entra dans la cabine.

- Bien sûre que non, elle sera déjà tranquille pendant les six prochaines semaines ! Et puis c'est Myra, tu as vu comment elle est habillée aujourd'hui ? J'aime pas quand elle est déguisée en fille.

- Léandre mon cher je vais t'apprendre une chose super importante, notre sœur est une fille ! Et puis elle va aller sur le chemin de Traverse avec papa avant de rentrer c'est pour ça qu'elle veut être belle. Tout le monde ne peut pas s'habiller comme toi.

En effet le virus Black de la mode ne semblait avoir été génétique que pour William. Le plus studieux des deux garçons était aussi celui qui passait des heures à la salle de bain, voulait sans cesse de nouveaux vêtements aussi bien moldu que sorcier et épluchait les journaux de mode. Léandre de son côté privilégiait les tenues pratiques et son armoire ne devait pas contenir plus de quinze pièces, chaussettes comprises.

Au bout de quelques minutes pendant lesquels Léandre monta les valises et chercha la meilleure position pour dormir sur sa banquette, William repris la parole :

- Léandre ? Papa t'a parlé de la répartition ?

- Hmm ? Sur Serpentard, oui !

- Si maman apprend qu'il veut que nous allions à Serpentard elle va encore crier ! Rit William.

- Et elle finira par l'apprendre, elle sait toujours tout c'est chiant ! Tu penses qu'on va aller où ?

- Je ne sais pas, je pense que toi tu iras à Gryffondor parce que tu es inconscient et papa dit que c'est le trait de caractère des Gryffond comme Tonton Harry. Pour moi maman dit que je vais aller à Serdaigle.

- Alors on va être séparés tu crois ? ça va faire bizarre si on ne dort plus dans la même chambre. Dit tristement Léandre.

- Ouais j'aime pas non plus. Avoua William.

Le trajet vers le collège de Poulard ne fut interrompu que par l'arrivée de deux autres nouveaux qui demandèrent s'ils pouvaient s'installer dans leur cabine. Les deux jeunes personnes étaient eux-aussi des futures premières années, Théo et Jane Dupire. Le fait que le garçon était très grand et la fille plutôt petite marqua tout de suite les jumeaux, côtes à côtes dans le compartiment la différence de taille était flagrante.

- Salut on peut s'installer avec vous ?

- Oui oui venez, vous êtes nouveaux aussi ?

- Oui, je vous présente mon frère Théo et moi c'est Jane. Vous êtes jumeaux non ? Nous aussi mais ça ne se voit pas. Déplora la jeune fille.

- Oui on est jumeaux et ça se voit un peu trop, expliqua Léandre, quand on aura nos robes de sorcier tous pareil on va encore nous confondre ! Lui c'est William et moi Léandre enchanté de vous connaitre.

- Vous voulez aller dans quelle maison à Poudlard ? Nous on veut aller à Gryffondor parce qu'il parait que c'est là qu'on s'amuse le plus !

- On ne sait pas encore, mais mon père m'a dit que chez les Serpentard on s'amuse beaucoup aussi mais qu'ils ne se font pas attraper. Je ne sais pas si c'est vrai ou parce qu'il aimerait qu'on aille dans sa maison.

oo00oo

Le lendemain matin dans une grande maison de Glassboro un homme de 28 ans tournait en rond dans le salon dans l'espoir de voir arriver son courrier.

Quand le hibou fut en vue il réveilla vite Hermione et Myra :

- Mes chéries voilà le courrier !

.

Papa, Maman, Myra

On est bien arrivés à Poudlard, le château est super grand comme vous nous aviez dit mais encore plus beau ! Dans le train on à fait la rencontre de deux autres jumeaux, Théo et Jane, ils sont super sympa mais ne se ressemblent pas du tout. Ils ont été répartis à Gryffondor. Pour nous c'est Léandre qui est passé en premier, le Choixpeau lui à dit qu'il était rusé et qu'il devait apprendre à se tenir correctement. Il à fini à Serpentard. Ensuite c'était à moi de passer et il hésitait avec Serdaigle mais comme je ne voulais pas être séparé de Lé j'ai demandé à aller avec lui à Serpentard aussi. Et vous savez quoi ? Comme Tonton Harry avait dit, le Choixpeau à accepté !

Après ça la nouvelle directrice à fait un long discours Léandre a même faillit s'endormir sur la table avant que les plats n'apparaissent. Vous croyez que s'il l'avait fait l'assiette aurait apparu sur sa tête ?

Demain les professeurs vont nous faire visiter les salles de classes et la bibliothèque, pour l'instant on à juste vu la salle commune. Je la trouve très sombre et humide mais Léandre adore ! J'ai hâte de commencer les cours, on en à pleins en commun avec les Gryffondors alors on verra Théo et Jane.

Bisous à ma chouchoutte Myra, ne fais pas trop de bêtises

Will (et Léandre)

.

A la lecture de la lettre Draco avait vu son sourire s'agrandir, ces deux grands garçons étaient devenus des Serpentards comme lui dix-sept ans plus tôt. De son côté Hermione pleurait d'avoir eu des nouvelles et Myra râlait sur William qui lui avait promis une lettre rien qu'à elle et pas seulement une phrase.

- Ne t'inquiète pas ma puce William ne t'a pas oublié. Tu recevras sans doute une lettre bientôt, quand il aura quelque chose à raconter. La rassura Draco en lui passant un bras autour des épaules.

- Oui, et moi tu crois que j'irais aussi à Serpentard ?

- Non chérie, je suis sûre que tu iras à Gryffondor comme ta mère. Mais si tu veux aller à Serpentard tu demanderas au Choixpeau de t'y mettre.

La petite fille profita d'avoir son père pour elle toute seule pour lui faire un câlin.

- Papa je vais faire quoi quand je serais grande ?

- Ça dépend ma chérie, si tu es nulle en magie tu pourras devenir potioniste comme papy Severus et si tu reste un casse-cou tu pourras être auror comme tonton Ron… quoique tonton Harry est aussi suicidaire sur son balais de joueur de Quidditch. Pensa Draco, en faisant rire Hermione qui l'écoutait. Sinon tu pourras faire des blagues avec Fred et George, tu ferras ce que tu voudras et si tu ne veux pas travailler tu resteras ma princesse à la maison!

.


Merci à tous de m'avoir lue et de m'avoir laissé tous ces commentaires!

Prochaine fiction, Les Jupettes: Amitié Hermione/Pansy. Rogue décide de former des duos mixtes Gryffondor/Serpentard pour le bien de Poudlard. Les deux filles vont apprendre à se connaitre et à s'apprécier, au point de faire les quatre-cents coups toutes les nuits sans que personne ne sache qui est derrière le remue ménage qui secoue l'école.

Je vous envoie pleins de bisous

Audelie