Non ! Non ! NON !

Je refuse de vous perdre.

Je refuse de croire ce que mes yeux ont vu.

Je refuse de me souvenir de cette sensation de perte…

Je refuse que mon dernier souvenir de vous soit ce regard paniqué.

Non ! Non ! NON !

Moi, John Watson, ne vous ai pas regardé mourir.

Non !

Je n'ai pas le souvenir de vous voir chuter, disparaître à jamais.

NON !

Vous n'avez pas été engloutie !

NON ! NON ! NON !

Vous êtes… étiez… le plus fort.

NON !

Moriarty ne pouvez rien contre votre saloperie de logique !

non…

vous n'aviez pas à vous sacrifier…

Sherlock ! Auriez vous oublié vos obligations ! vos croyances… votre meilleur ami ?!

Je refuse que notre histoire se termine ainsi !

Que tous mes efforts pour vous comprendre, supporter vos énigmatiques et horripilantes expériences… Que tous cela… tombent à l'eau… Comme vous.

« Docteur Watson, concernant les obsèques… »

« Quelles obsèques ?! »

« Jonh, enfin, celles de Sherlock. Le monsieur est là pour cela. »

« Cher monsieur, Mary, nous verrons cela plus tard. »

« Mais ! »

« Plus tard ! »

Holmes. Ce n'est plus drôle. Je suis perdu sans vous.

Vous avez intérêt à revenir vite, je ne vous pardonnerai pas autrement. Je ne vous excuserai jamais votre farce.

NON !

JE NE PORTERAI PAS VOTRE DEUIL ! SI C'EST MON SEUL DROIT, JE LE PRENDS!

je suis le seul à avoir droit de vie et de mort sur vous... Le seul à pouvoir vous en faire baver...

Je refuse votre départ…

Vous ne serez jamais mort. Je ne l'accepte pas.

VOUS M'ENTENDEZ ?!

Vous êtes... vous êtes...

Immortel dans mon cœur.