Chapitre 5: Des sentiment naissant

Il vient de se rendre compte que ses sentiments ont bien évolué envers son ami. Depuis quand, il ne savait pas mais il est sur que ces sentiments ont évolué. Dire il y a deux semaine avant son accident, il était juste un ami rien de plus alors que pendant son accident, il n'a cessé de penser à lui, comment allait-il, est-ce qu'au moins il souriait, était-il malheureux sans sa famille, tellement de question à cette époque. Il a eu peur et aura toujours peur pour lui. Même aujourd'hui, il ne peut pas s'inquiéter où il va, avec qui. Il était devenu son ombre, dommage qu'il ne remarque pas ça. Et puis, ça le laisserai le temps de le regarder et il a prit beaucoup chose entant que son ombre que son ami. Son ami déteste quand il était observer, il s'énerve lorsque ses amis poser des question personnel, ou juste lorsqu'il perd ce n'est pas une nouveauté mais ses expression qu'il est vraiment magnifique.

Lorsqu'il est triste, ses yeux se remplit de larme, lorsqu'il veut quelque chose pour amadouer sa mère, il fait le chien battu.

Lorsqu'il s'énerve, ses joues devient rouge comme une fleur qui absorbe la lumière pour dévoiler ses atout.

Lorsqu'il a se regarde de démon, c'est qu'il prépare quelque chose et pauvre de Deuce qui se trouve sur son chemin.

Et le plus magnifique, c'est quand il sourit, de se sourire doux, radieux qui me donne envie de le protéger et de dire qu'il est à moi. Mais c'est temps si, il est plus triste, plus morose, plus ennuyeux. S'il c'était pas arrêter de le regarder peut être qu'aujourd'hui, il ne comprendrai rien à sa réaction envers sa famille et ses amis.

Il le comprenait tout à fait, (si vous avez pas comprit il parle de Flynn, un gamin qui est de plus mignon et si vous avez pas encore comprit c'est Ty qui est amoureux de lui.).

Ty le regardait tout le temps pour savoir comment allait-il ?, même sa relation avec sa petite amie était entrain de partir en vrille. De toute façon, il n'aime plus, il a mit fin à leur relation à la surprise de tous mais la réaction de Flynn l'intriguait.

Mais aujourd'hui, il voulait rendre le sourire à son ami. Alors il essaye pendant toute la journée à le faire, sourire, rire mais rien. Il était morose même s'il était content de voir Ty, il s'efforce à montre rien alors c'est la que Ty a comprit. Il était vraiment de n'avoir rien vu, il était nul comme espion, c'était que son ami soufrer. Sans que Flynn ne se rend compte, il commença à le détendre, à parler avec lui, à le caresser.

- Je vais prendre quelque chose dans la cuisiner, tu veux quelque chose Ty!

- Non merci, revient après.

- Bien sur, à toute.

Bon sans, il allait faire une bêtise heureusement que son ami était aller à la cuisiner. Il voulait l'embrasser, il était tellement mignon lorsqu'il est fatigué.

- Je suis la.

- Alors tu es décidé, à ma dire la vérité.

- Pas envie

- Arrête de faire ton gamin, sinon je serrais obliger de le dire à ta mère.

- Tu n'osera pas !

- Si tu m'oblige.

- D'accord, ces temps si, je suis un peu fatigué, je suis toujours de mal humour. C'est pas de votre faute loin de la mais j'ai mal quelque fois.

- Pourquoi ne rien dire ?

- Regarde ta réaction, j'ai horreur lorsque tout le monde s'inquiéter pour moi. J'ai l'impression d'être un poids.

- Pourquoi?

- Je dois faire attention à tout ce que je fais, avec qui! Tu te rends compte. Lorsque je mange, la vaisselle où j'ai mangé doit être laver tout de suite. Lorsque je touche, je dois faire attention à ce qu'il n'y a pas de gens. Je dois pas aller au parque tout seul, si je suis blessé pour vous c'est normale mais pour moi, il y aura de grave conséquence. Je dois voir mon médecin dans une semaine, j'ai peur.

- D'abord, tu n'es pas un poids pour ta famille, ils sont juste heureux de te rendre un service parce qu'ils pensent qu'il ne peuvent pas d'aider pour ta maladie.

- Mais c'est bête, pourquoi tu souris ?

- Voila ou je voulais t'emmener, leur réaction est tout-à-fait normal. Comme toi lorsque tu veux pas que nous nous inquiétons pour toi. Mais moi personnellement, je m'inquiète toujours pour toi .

- C'est vrai !

- Pourquoi t'as l'air étonné ?

- J'en sais rien moi, j'avais l'impression que depuis deux semaine tu me fuyais.

- Ah bon et pourtant j'étais toujours avec toi.

- C'est vrai !

Flynn s'approche de son ami sans rien dire de plus et le regarde pour voir s'il le mentait.

- Tu mens pas,

- Bien sur que non

Flynn posa une main sur la main droite de Ty qui était poser sur le lit.

- Pourquoi ?

Ty regarde son ami sans comprendre se pourquoi.

- Pourquoi as-tu quitté ta petite amie ?

- C'est pas tes affaires, et pourquoi j'ai pas le droit de l'avoir quitter ?

- C'est pas la raison loin de la de t'imposer quelque chose, je veux juste savoir de qui est tu amoureux pour l'avoir quitter?

- J'étais plus amoureux d'elle.

- Mais tu as encore des sentiments pour elle.

- Bien sur comme un ami

- Donc tu ne nie pas que tu es amoureux de quelqu'un d'autre, c'est qui ?

- Tu es bien curieux je trouve, on passe de toi à moi.

- Je m'intéresse beaucoup à toi, Ty ces temps si.

- En quoi ?

- Pourquoi tu m'as pas rendu visiter à l'hôpital.

- J'avais pas le temps.

- Menteur

- Mais je prenait des nouvelle par ma sœur.

- Qu'est-ce qui ta empêcher d'aller me voir ?

Flynn le regarde pour scruter ses yeux, et la il comprit.

- C'est pourquoi, tu la laisses. Bah tu sais, si tu l'aime pourquoi avoir fait ça ?

- Personne ne m'oblige à faire ce que j'ai pas envie. Mais j'ai regretté ces jours la. Je l'aimais à l'époque, j'étais fou amoureux d'elle, j'ai fait tout pour elle.

- Tu as mal comme moi !

- Pas comme toi

Ty regarde son ami, sa posture disait qu'il soufrait, et il comprit.

- Je suis bête parfois, comme moi eh

- Oui, tu es vraiment bête.

- Depuis combien de temps

- Depuis un an

- Je comprends maintenant tout, tes coup de colère, des vengeance. Tu m'as fait voir de toute les couleurs. Être avec toi c'est comme être avec le fils du diable.

- Oui, monsieur

- Flynn je crois que je t'aime

- Moi aussi, je t'aime

Ty approcha son visage près de son ami, passa sa main dans les cheveux de Flynn, l'autre main il encercla le bassin de son ami, pour le rapprocher encore plus. Il de laissa son bassin et prend son visage dans ses main.

- J'adore cette couleur sur tes joues Flynn

- Idiot

- Idiot mais amoureux

Ty s'approche des lèvres de Flynn en le regardant dans les yeux. Il remarqua que les yeux de son ami briller de mille feu et son regard refléter dans le sien. Il posa d'abord juste ses lèvre sur celui du plus petit, juste un baiser fleur, légère,sauve comme une caresse. Son cœur battait au même rythme que son ami, amant, amour maintenant il pouvait l'appeler comme il voulait. Il introduit sa langue dans la bouge de Flynn qui l'ouvrit doucement de gêner et le rouge de ses joues passa encore à un rouge plus profond celui du sang. Sa langue cherchait sa consœur et la trouva en l'enroulant avec sa langue. Flynn gémit, c'était vraiment bizarre, en même temps tellement humide et chaud. Leur baiser c'était une découverte fragile, un saveur unique juste pour eux. Il donna quelque coup de langue pour s'imprimer de cette saveur. Flynn était passive, et Ty aimait ça. Le baiser était devenue plus ardente, plus enflammer pour ne laisser qu'un petit garçon souffler, les joues rouge et un grand garçon souriant qui était tout de même essouffler.

- J'aime cette couleur, elle te va à ravir mon amour. Je t'aime

- Je t'aime

Ty commença à passer à l'étape supérieur avec son amant mais ça ne regard que eux dorénavant.

Fin