Titre : Ça ne s'oublie pas
Auteur : ylg/malurette
Base : CHERUB
Personnage : un ancien agent
Genre : gen
Gradation : PG / K-plus
Légalité : propriété de Robert Muchamore, je ne cherche ni à tirer profit ni à manquer de respect.

Prompt : "vétéran" (11 novembre)
Avertissement : embrigadement
Note : la première version était une narration à la seconde personne, mais comme c'est interdit ici, j'ai dû adapter un peu
Nombre de mots : 300

oOo

Il avait dix-sept ans. Vécu sur le campus de CHERUB presque d'aussi loin qu'il se souvienne, en tout cas il y avait ses souvenirs les plus heureux depuis qu'il n'avait plus de famille. Il y a reçu une éducation à tout casser. S'y est fait des amis qu'il adorait, des frères d'armes inséparables ; les liens forgés au feu sont plus forts que tout. Il a vu au cours de ses missions ce que c'était la vie normale et elle est bien fade. On l'a conditionné à vivre pour l'action, pour accomplir de grands trucs pour la justice et la sécurité du monde.

Et puis un jour... c'est fini. Pour les enfants ordinaires, à cet âge, la vie commence et ils sont impatients de s'y lancer. Pour lui, sa véritable carrière était déjà terminée et il se demandait ce qu'il allait bien pouvoir faire de sa vie désormais. Il était parfaitement entraîné à faire semblant d'être normal, mais il n'avait pas envie de faire semblant. Il ne pouvait pas oublier sa vie d'avant.
On lui a laissé un an pour réfléchir, pour voyager, pour voir le monde, pour choisir sa voie.

Il avait maintenant dix-huit ans. C'était officiellement un adulte. Et il savait ce qu'il voulait faire. Il savait comment s'introduire là où c'est en principe interdit et récupérer le contact qui l'intéressait ; il savait donc où retrouver cet officier des services secrets avec qui il avait coopéré sur une mission trois ans auparavant.
Il alla donc t'engager dans l'armée là où il savait pouvoir demander à le contacter immédiatement et lui demander de le reprendre avec lui pour de bon cette fois. En principe, les responsables de CHERUB s'opposaient à cette idée, mais... sa formation était déjà faite, autant qu'elle continue à servir !